A l’intérieur de la Minix Neo Z Pentium N3700 fanless

Deux images viennent nous dévoiler les entrailles de la nouvelle Minix Neo Z sous processeur Intel Pentium N3700 et dénuée de toute pièce mécanique. On découvre un dissipateur massif et la présence d’un support mSATA.

La dernière machine annoncée par Minix est un boitier en métal embarquant un processeur Intel Braswell. Au choix, des Celeron N3150 ou des Pentium N3700. Ces puces permettront la lecture de vidéo 4K et tous les services liés à la présence d’un Windows 10 sans faire le moindre bruit.

Minix Neo Z

WinFuture a pu prendre des clichés de la Minix Neo Z débarrassée d’une partie de son châssis afin d’en exposer les entrailles. On y découvre un dissipateur énorme qui vient coiffer le processeur embarqué. Ce dernier ne semble pas très épais mais s’étale quasiment sur toute la surface disponible de la partie supérieure. Laissant juste à la connectique de quoi s’intégrer. Il fonctionne avec un châssis en métal qui transmet lui aussi la chaleur vers l’extérieur.

Minix Neo Z

Sous l’engin on découvre un emplacement de mémoire DDR3L ainsi qu’un port mSATA qui sera donc accessible pour augmenter le stockage embarqué. La petite carte Wifi est également montée en MiniPCIe et on peut voir les antennes se diriger vers les 2 supports extérieurs. Une accessibilité qui garanti de pouvoir faire évoluer facilement la Minix Neo Z.

Minix Neo Z

Le but du jeu étant de pouvoir fonctionner en silence en apportant des services complets soit dans un salon associé à un téléviseur, soit pour des postes de travail efficaces et reposants sans s’encombrer outre-mesure.

Minix Neo Z

Avec ce type de puce, Minix promet de la lecture 4K sans soucis mais l’objet ouvre les portes à beaucoup d’autres scénarios d’usages. Pour rappel, les Minix Neo Z sont annoncées à un tarif maximal de 400€ pour une disponibilité encore assez floue.

Source : WinFuture via FanlessTech

2 commentaires sur ce sujet.
  • 21 septembre 2015 - 14 h 44 min

    DU mSata ? C’est pas plutot du M.2 ?

    Répondre
  • 22 septembre 2015 - 0 h 26 min

    Enfin les 14 nanomètres sont là!
    C’est pas trop tôt!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *