Le All-In-One Monitor LG 22AM33NB signe l’arrivée du Thin Mini-ITX

Ca fait un moment que je ne vous ai pas proposé de prise en main. Je suis tout rouillé, tout confit dans des problématiques techniques. Il est donc grand temps de se retrouver enfin. On commence avec un engin tout nouveau, le All-In-One Monitor LG 22AM33NB qui exploite le format Thin Mini-ITX. Un engin plutôt malin qui annonce l’arrivée de nouvelles MiniMachines.

Intégrer au mieux son ordinateur dans son environnement a toujours été une des préoccupation du grand public comme des professionnels. Les grosses tours beige des années 80-90 ont certes totalement disparu mais il n’empêche que la recherche d’une intégration toujours plus poussée fait partie des éléments qui décident d’un achat. Le LG 22AM33NB est une solution qui essaye de répondre à cette problématique sans perdre un des points fort du monde PC, son évolutivité.

Cette intégration PC se fait souvent au détriment d’un autre poste et notamment des possibilités d’évolution du matériel embarqué : Une grosse tour est certes souvent laide et encombrante mais elle permet d’accéder aux composants de sa machine suivant ses besoins et donc de les faire évoluer. Au contraire, un portable, un All-In-One ou un nettop, restent souvent totalement fermés à la moindre évolution.

 

  

L’idée du constructeur avec ce LG 22AM33NB est donc de réunir les deux mondes en proposant un format plutôt compact sans perdre pour autant des possibilités d’évolution étendues. Evidemment cela ne sera jamais aussi évolutif qu’un PC traditionnel mais en comparaison avec les All-In-One actuels, totalement fermés, cette machine est une petite révolution.

La vidéo n’est pas terrible, il y a plein de défauts mais j’ai essuyé les plâtres avec, la prochaine devrait donc être bien meilleure.

LG 22AM33NB, une base de All-In-One efficace

Robuste, blanc et simple, le design de cette machine n’a rien de véritablement exceptionnel tout en restant suffisamment sobre pour ne pas gêner l’utilisateur. Ce n’est pas la machine la plus jolie que j’aie pu voir, ni la plus réussie fonctionnellement parlant, mais son côté passe-partout est suffisamment réussi pour être accepté dans beaucoup d’environnements.

La base est donc un écran 22″, un 21.5″ pour être précis, qui affiche une définition Full HD 1920 x 1080 grâce à une technologie TN classique. Les angles sont corrects, voire assez bons, la colorimétrie n’est pas totalement réjouissante avec un rouge un peu absent ou un bleu trop fort mais la machine n’a pas vocation a faire de la retouche photo et surtout la présence d’un écran mat est franchement bienvenue.

L’ensemble est assez lourd, avec le pied fourni, un pied qui se visse et se dévisse dans lequel ont peut faire traverser les câbles, l’ensemble pèse 7.2 kilo. Avec les composants embarqués il devrait arriver à 7.8 ou 8 kg. L’écran est large de 52 cm pour 139.4 cm de haut et 18 cm de profondeur.

  

18 Cm de profondeur ? Oui, car le gros atout de ce LG 22AM33NB est bien au verso de l’engin : L’écran affiche bien une webcam 1.3 mégapixel accompagnée d’un double microphone stéréo, elle à bien un lecteur de cartes SDHC et des ports USB ainsi qu’un lecteur optique, c’est avant tout son côté boîtier qui est intéressant.

Le format Thin Mini-ITX, une gamme de cartes en devenir

En démontant le pied et en levant les 3 vis en bas à l’arrière de l’écran on accède facilement à un large panneau arrière qui présente beaucoup de similitudes avec un boitier desktop plat ou un châssis de portable. La distribution des composants se ait autour d’un emplacement de carte mère défini. Une carte au format très étroit proposée par Intel : Le Thin Mini-ITX. Ce nouveau format très compact est supporté par de nombreux fabricants. Avant tout par Intel qui propose déjà différentes cartes, mais aussi Gigabyte, Mitac, ICS et Wibtek. Foxconn, qui fabrique les carte mère Thin Mini-ITX d’Intel, serait en outre apte a proposer des cartes à tout type de marque.

  

Ce qui distingue ce format de carte n’est pas la taille de côté de la carte mère, elles font 17 cm par 17 comme les Mini-ITX standard, par contre elles ne dépassent pas les 25 mm de hauteur ce qui autorise ce type d’intégration mais aussi très bientôt des boîtiers ressemblant beaucoup à des lecteurs DVD de salon, voire à des Tuner TNT.

 

Premier élément, qui saute aux yeux des l’ouverture du LG 22AM33NB, un système de dissipation de chaleur conséquent. Il faut dire que le format accepte des processeurs ayant des TDP, c’est à dire un dégagement de chaleur, de 65 watts. Intel doit pour autant respecter le format Thin Mini-ITX et ne doit donc en aucun cas proposer une solution trop épaisse.

Pour y parvenir, Intel propose une solution maison totalement déportée. Le principe est assez simple, on colle un petit système de caloduc sur le processeur qui va transporter la chaleur dans 3 tuyaux de cuivre vers un gros radiateur a ailettes qui dissipera cette chaleur. Un gros ventilateur assurant en prime le passage d’air frais depuis l’oue percée derrière et sur le côté de la coque de l’écran à travers les ailettes.

LG 22AM33NB AIO LG 22AM33NB AIO

Le résultat est plus que satisfaisant avec des puces Intel en 17 watts. Le LG 22AM33NB peut accueillir des processeurs de 65 Watts de TDP maximum mais je n’ai pas eu ces puces entre les mains. Avec un Core 17 watts Intel, la totalité des travaux demandés se passent très discrètement,  la régulation de la ventilation est très bien gérée et le dialogue entre ce ventilateur et la carte mère parfaitement établi.

LG All-In-One Monitor

Sous le dissipateur on découvre un socket LGA 1155 capable d’accueillir des puces Ivy Bridget et Sandy Bridge d’Intel. A noter que cette carte mère est apte a prendre en charge tout type de processeur de ces gammes, quelque soit leur TDP, c’est l’écran qui ne sait pas gérer au dessus de 65 watts. Les 95 Watts de certaines puces ne font pas peur à la carte seule ou à d’autres type de boîtiers.

  

Il sera donc tout à fait possible de faire évoluer la puce présente au sein de ce All-In-One. Un point positif pour de nombreux acheteurs qui verront là un moyen de faire évoluer leur configuration suivant leurs besoins et leur budget.

 Autour de ce processeur on découvre un ensemble de composants classiques issus du monde portable : Ici un double emplacement de mémoire vive DDR3 SO-DIMM capable d’accueillir 8 Go en 2 X 4 Go de mémoire.

  

Coincé entre cette mémoire vive et la connectique, on trouve un slot msata destiné à accueillir un SSD au format. Un choix intéressant d’un point de vue compacité et silence qui permet d’obtenir une machine réactive et discrète mais un choix également onéreux et surtout moins large que les SSD au format classique de disque 2.5″. Qu’a cela ne tienne cette offre est optionnelle  suivant les cartes vous trouverez des port SATA classiques comme on en voit en bleu au dessus du module SSD.

Ceux-ci permettront outre le pilotage de l’unité optique, l’installation d’un disque 2.5″ sur le côté du châssis. Il est également possible de combiner les 2. La connectique nécessaire est fournie avec la carte mère.

  

 Suivant les modèles de cartes la connectique de côté sera différente et les possibilités varieront. Toutes les cartes sont livrées avec leur backpanel, cette pièce de métal percée sur mesure pour s’adapter à chaque connectique. Au final toutes les solutions sont interchangeables et l’utilisateur peut encore une fois passer d’une carte à l’autre pour profiter d’un port DVI, de plus d’USB 3.0 ou de fonctionnalités plus poussées.

 Seule connectique indispensable au format, un connecteur LVDS ci dessus qui vient recevoir la nappe gérant l’affichage de l’écran. Aucun câble HDMI ou DVI dans l’écran, on retrouve un affichage en nappe comme sur les portables. Un petit connecteur sou s la forme d’une nappe souple de 40 pins vient donc s’enficher dans ce connecteur spécifique et servira a faire transiter le signal vidéo. Cela n’empêche pas d’exploiter en outre une autre sortie vidéo. De l’autre côté de la carte mère on le voit juste émerger ici sous le LVDS, on trouve un eDP ou Embedded DisplayPort, une alternative au LVDS qui répondra au même usage et également exploité dans nos portables.

Sur la carte on retrouve des connecteurs Audio pour se brancher au côté de l’écran afin que les jacks vus plus haut soit alimentés. Ainsi qu’un connecteur PCI Express X4 pour brancher une carte fille. Attention cependant a respecter la hauteur de 2.5 cm au maximum ou penser à un adaptateur en angle pour fixer la carte à l’horizontale. Une solution pour intégrer une carte spécifique dans le monde Pro.A noter qu’un port série, le connecteur vert visible au dessus, est bien présent sur certaines cartes mère Thin Mini-ITX comme la Intel DQ77KB.

  

Enfin on découvre un port Mini PCIe qui sert classiquement a intégrer une carte Wifi demi format. La fabrication, la conception et l’intégration de l’ensemble est excellent. Les composants sont propres et bien soudés, la carte parfaitement intégrée et sans bavures, le travail effectué est vraiment impressionnant sur cette mini machine.

 

Que penser au final de cette proposition de LG ? Et du Thin Mini-ITX ?

Il faut conclure en 2 points, parce qu’au final on a là un concept et un boitier de PC. Certes la forme de cet emballage est loin d’être classique mais impossible de juger des performances réelle d’un boitier. Si la partie affichage est correcte, si l’audio est surprenante avec 2 enceintes stéréo 2 x 2 watts réellement bien trouvées, si la double antenne Wifi comme la webcam fonctionnent bien, ce n’est qu’un boitier ! On commence à le trouver à moins de 300€ nu, c’est à dire sans la carte mère, la mémoire, le processeur ni le stockage, il ne s’adresse pas à tout le monde. La facture au final sera salée et il faut vraiment trouver une grande motivation pour investir dans cet engin. Les professionnels applaudiront tandis que les particulier se retrancheront vers d’autres solutions.

Cela ne veut pas dire que le produit ni le concept sont mauvais : Le LG 22AM33NB est un premier pas vers ce type de nouvelles machines : On devrait en voir beaucoup d’autres débarquer rapidement dans des formats les plus divers comme le montre cette documentation Intel. De la platine de salon parfaitement silencieuse à des engins très protégés qui se visseront à des engins mobiles, le choix va être grand. L’arrivée de cartes mères de différentes marques va faire baisser les prix et la demande pourrait rendre les composants comme les stockages msata plus accessibles. Au final nous avons là un nouveau type de mini machines potentielles qui pourront effectuer de nombreuses tâches efficacement dans un format très compact. L’avantage de cette offre est sans doute de faire cohabiter des solutions évolutives dans un format très restreint.

17 commentaires sur ce sujet.
  • 23 novembre 2012 - 10 h 06 min

    Merci Pierre pour cette présentation très bien construite ! J’adore ce genre d’article car il détail vraiment très bien les nouveaux joujoux et permet de se faire une bonne idée d’un produit avant de l’acheter.

    On en veut plus !!! :)

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 10 h 19 min

    Très sympa comme proposition de nouveau desktop évolutif. Le seul bémol serait pour la capacité en ajout de cartes PCIex: je ne vois pas trop où l’on pourrait ajouter une carte de taille standard.

    Mais si tous les composant évoluent vers ces nouveaux formats, c’est plutôt une bonne nouvelle :)

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 10 h 35 min

    En voyant ce billet, je me suis dit, chouette, un hackintosh potentiel, compact.

    Et puis le lvds et edp ont vite freiné mon ardeur : pourquoi ne pas avoir prévu un simple hdmi ou dvi standard ? Cela aurait ouvert un choix immense de cartes mères, pas uniquement celles munies d’une interface exotique.
    A moins bien sur qu’il ne soit possible de rajouter un convertisseur edp vers displayport par exemple, ou autre solution permettant d’utiliser le câble exotique de l’écran pour se relier au port hdmi ou displayport d’une carte mère plus classique.

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 10 h 49 min

    @Benoit: Il faut utiliser une Riser card, un adaptateu à angle droit qui permet de coucher une carte low-profile sur le corps de la carte mère. Mais ke ne garanti pas une compatibilité avec ce LG.

    @eric: Il va y avoir d’autres modèles d’écrans de ce type à l’avenir, certains auront peut être l’option.

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 11 h 25 min

    Ce modèle n’est sans doute pas le meilleur car les concurrents proposent des écrans tactiles (utile si l’on dispose de Windows 8) mais peut être que LG étoffera sa gamme à l’avenir.

    Une question : combien de disque dur ou ssd 2.5 pouces peut on intégrer dans ce châssis (possibilité de raid par exemple) ?

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 12 h 07 min

    @Uolif: Un seul.

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 12 h 19 min

    Perso, je trouve que le concet du tout intégré, c’est pas bien.

    On peut faire essentiellement la meme chose avec un moniteur offrant un support VESA, et un boitier mini-itx intégrant un support VESA (y’en a plusieurs chez LogicSupply.fr, ca commence a 60e de tete.

    Les inconvénients de la solution modulaire par rappport a la solution intégrée:
    – plus de fils (mais bon, cachés derriere l’écran)

    Les avantages de la solution modulaire:
    – moins cher
    – plus de choix CPU (Atom, Brazos, Core version T), RAM, HD
    – évolutif morceau par morceau (on peut changer séparément l’écran et le PC)

    Mon frérot a un iMac 27 mi-2010, le bousin chauffe, est super galere a faire évoluer (il faut démonter l’écran a la ventouse pour accéder au 2eme HD; et acheter 90$ de fournitures rien que pour avoir le droit de mettre ce HD…); bien entendu pas question de changer le CPU…

    Cette version-ci a l’air moins pire, mais les défaults de base restent les mêmes.

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 14 h 55 min

    Pour info, il y a toujours le quietty de splitted desktop qui pour 200 euros est complet. J’en ai déjà “installé” 5 et ma foi, les clients sont contents.

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 19 h 07 min

    […] progettati per ospitare una scheda mini-ITX, che deve essere aggiunta dall’utente.Il modello provato da Pierre è un LG 22AM33NB. Credo sia il primo di questo genere. E’ composto da uno schermo 21.5 […]

  • 24 novembre 2012 - 8 h 11 min

    Le système de caloduc limitera toutefois toujours ce type de solution à un type de carte mère (cela impose un emplacement précis du processeur, donc un layout de carte unique) => exit la possibilité, si cette dernière crame, de trouver de la rechange compatible mini-ITX d’ici qq années.

    Je préfèrerais voir développer le support VESA pour, au delà de la simple fixation, devenir une véritable station d’acceuil intégrant la connectique écran/déport des USB/alimentation.

    Car dans la solution fixée au dos de l’écran, c’est quand même plus les fils que l’assemblage qui font tâche.

    Répondre
  • 24 novembre 2012 - 17 h 53 min

    Format très sympa et prometteur ! Que ce soit pour le grand public ou les bidouilleurs :-)
    Merci pour cet article excellent !

    Répondre
  • 1 décembre 2012 - 10 h 31 min
  • 4 janvier 2013 - 18 h 47 min

    […] nettops se portent plutôt bien, on a vu le NUC d’Intel, les formats Thin-Mini ITX et autres annonces de marque comme Shuttle, ou Lenovo. On devrait voir émerger bien […]

  • 12 janvier 2013 - 13 h 24 min

    Enfin un concept écran all in one configurable en espérant qu’il fera des petits

    Merci pour l’info

    Répondre
  • 28 février 2013 - 9 h 38 min

    […] […]

  • 11 février 2014 - 10 h 33 min

    […] a déjà parlé avec un boitier étonnant puisqu’il s’agissait ni plus ni moins d’un écran de PC signé LG. Mais depuis fort peu de nouvelles solutions sont apparues à ce format. L’arrivée de ce […]

  • 3 mai 2016 - 10 h 07 min

    […] en 2012 avec un châssis intéressant puisqu’il s’agissait d’un écran de PC, le LG 22AM33NB, qui permettait d’intégrer un ordinateur dans son […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *