IDF 2013 : Intel et Asus annoncent le Transformer Book T100

On s’aime entre Intel et Asus, depuis fort longtemps. Les ingénieurs des 2 entités travaillent depuis toujours main dans la main pour concevoir de nouveaux produits. La sortie de l’Atom Bay Trail-T est justement l’occasion de montrer cette étroite collaboration avec le Transformer Book T100. Un portable 10 pouces hybride à écran détachable abordable et léger. Intel et Asus ne se sont pas gênés pour le décliner comme une suite logique de l’EeePC, il faut dire que ce nouveau venu en reprend beaucoup de codes.

Résumé : Un portable à écran détachable à 349$, et autant en euros, qui embarque un processeur Atom Z3740, 2 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage. Voilà qui va faire plaisir à tous les amoureux de netbooks qui cherchent a remplacer leur machine depuis quelques années. Avec une autonomie globale de plus de 10 heures, le tout sous Windows 8.1 et la suite Office de Microsoft livrée, voilà qui va probablement booster les ventes d’Asus pour cette fin d’année.

 Asus Transformer Book T100

Avec un tout petit peu de recul, en prenant en perspective les dernières annonces de produits de la gamme EeePC, cet Asus Transformer Book T100 est extrêmement bien placé. Son prix de 349$/€ pour la version 32 Go et 399$/€ pour la version 64 Go est équivalent aux dernières sorties de la gamme EeePC Seashell d’Asus sous Windows 7 Starter. Mais ce nouveau venu change clairement de peau et abandonne au passage pas mal d’éléments du monde netbook. Un petit tour du propriétaire s’impose pour voir ce qui à changé.

Asus Transformer Book T100

Coque et connectique :

Pas de gros changement d’un point de vue matériaux, le Transformer Book T100 est construit sur un châssis en plastique brillant comme ses aînés des gammes EeePC. Le design est sobre, il est de toutes façons difficile de se lancer dans une construction exotique avec si peu de matière. La  coque haute semble comme vernie d’une épaisseur de plastique translucide et brillant, teinté en sous couche avec un design de cercles qui s’en vont en s’élargissant depuis le logo de la marque au centre de la coque.

Asus Transformer Book T100

Le dock est quand à lui totalement mat.

Asus Transformer Book T100

Là où la donne change vraiment par rapport aux netbooks 10 pouces traditionnels de la marque, c’est bien évidemment dans le côté hybride de la bête puisque le clavier sert de dock à  l’écran de l’engin qui s’en détache d’une simple manipulation.

Asus Transformer Book T100

Asus a travaillé ce point par rapport à ses anciennes machines hybride avec un geste plus simple : Il suffit de presser un bouton pour désengager le système qui retient l’écran. L’utilisateur à donc le choix de ne garder en main que la tablette qui se range dans le format d’une feuille de papier A4 :  26,3 cm de large pour 17,1 cm de profondeur. L’épaisseur est de 10,5 mm ce qui semble un peu beaucoup pour un engin de ce type face aux tablettes Android mais le poids reste raisonnable avec 550 grammes. Le dock clavier mesure quand à lui 26.3 cm de large pour 17.1 cm de profondeur et 13 mm d’épaisseur. Son poids est de 520 grammes, le tout pesant juste un peu plus d’un kilo. un exploit au vu des 11 heures de batterie annoncées.

Asus Transformer Book T100

Asus Transformer Book T100

La partie tablette abrite son lot de connecteurs indispensables : Un port MicroHDMI 1.4, un MicroUSB, un lecteur de  cartes MicroSDHC pour étendre sa mémoire de stockage et enfin une prise jack audio stéréo. Le dock n’a qu’un seul port à son bord, un USB 3.0 plein format.

Asus Transformer Book T100

Affichage :

Adieu les écrans TFT de type TN des netbooks, adieu la définition de 1024 x 600 plus du tout adaptée au web. Bienvenue aux écrans IPS aux larges angles de vision (178° sur le Transformer Book T100) et à une définition 1366 x 768 pixels. Bienvenue en 2011 donc si l’on se réfère aux tablettes Android. Il était temps que ce vieil écran de netbook disparaisse. Sa définition trop basse ne collait plus à la demande des utilisateurs et surtout aux contenus actuellement disponibles en ligne. Bon nombre de sites situent leur zone de confort au delà de ces 1024 pixels de large et surtout de 600 pixels de haut.

Asus Transformer Book T100

Avec un 1366 x 768, on retrouve un écran 10 pouces sur un pied d’égalité avec de nombreux 11.6, 13 , 14 et même 15″ du marché.

Asus Transformer Book T100

C’est une résolution confortable améliorée par la présence d’un écran à technologie IPS qui offrira une bonne lisibilité. La couche tactile est capacitive, très classique, elle offrira une gestion tactile multipoint utile sous Windows 8.1.

Asus Transformer Book T100

Performances :

Si l’engin fait un bon en avant niveau performances par rapport aux anciens Atom, n’espérez pas pourtant faire la même chose qu’avec un Ultrabook. C’est la gamme en dessous. L’Atom Bay Trail Z3740 est performant… pour un Atom. Cette petite puce est une quadruple coeur cadencée à 1.8 GHz. Elle dispose de 2 Mo de mémoire cache et est accompagnée par un chipset graphique maison. Avec 2 Go de mémoire vive elle fait tout de même sauter la limitation du gigaoctet de mémoire vive auparavant la règle sur les netbooks Windows 7 Starter.

Au menu donc un usage complet et multimédia mais des jeux en berne à cause d’une 3D chétive. Vous seriez sans doutes surpris de ce que l’on peut faire avec une machine actuellement sous Atom avec 2 Go de mémoire vive et un SSD. surf évidemment, multimédia bien sûr mais  aussi bureautique avancées, image et retouche photo raisonnable, programmation et tant d’autres choses encore. Cette nouvelle version de l’engin, avec un Atom plus véloce, devrait rendre ce travail encore plus agréable et efficace tout en fluidifiant encore les tâches les plus courantes.

Il faudra juger sur pièces, Le Transformer Book T100 ne sera jamais un engin de jeu 3D ni un monstre de puissance mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. Il saura par contre remplacer agréablement un netbook de 2011-2012 sans trop de peine et ouvrira en plus de nouvelles perspectives d’usages.

Fonctionnalités :

C’est sobre, simple et efficace. L’absence de port Ethernet pourra être problématique pour certains, bien qu’on puisse exploiter le port USB 3.0 pour cet usage avec un adaptateur. Sinon le Transformer Book T100 exploite un Wifi de type b/g/n classique et un module Bluetooth. Une webcam frontale 720p saura vous filmer pour des vidéo conférences.

Asus Transformer Book T100

La partie dock n’embarque pas de stockage et reste cantonnée à son rôle de clavier/batterie : On retrouve le clavier Chiclet d’Asus aux touches carrées et bien proportionnées. Très lisible il apporte un confort de frappe de type netbook sans alourdir trop la machine. La batterie interne poussera l’autonomie du duo à 11 heures de travail d’après Asus.

Asus Transformer Book T100

Les enceintes sont situées sur la partie arrière de la coque, la performance sonore risque de n’être pas franchement au rendez vous au vu de ce que l’on connait de ce genre. Cela restera probablement au niveau des tablettes Android 10 pouces classique donc.

Asus Transformer Book T100

Logiciels :

Livré avec Windows 8.1, l’engin signe le “recul” de Microsoft dans sa stratégie de limitation des machines low-cost. Apres la disparition de Windows 7 Starter, il devenait difficile pour des fabricants de proposer des engins à bas tarif en embarquant Windows 8. L’assouplissement des règles de Microsoft est une sage décision que l’on a pu juger à l’arrivée de l’Acer Iconia W3. Les machines de petites diagonales ont ainsi droit à un Windows 8.1 que les constructeurs payent non seulement moins cher mais qui embarque en prime une version légèrement expurgée de Microsoft Office. Un coup double destiné à faire remonter la pente à Microsoft sur ces engins de type tablette et hybride face à l’expansion massive d’Android. Pas d’information sur les ajouts probables de la part d’Asus sur cette machine.

Asus Transformer Book T100

Asus Transformer Book T100 :

Bonne affaire cet hybride signé Asus ? Oui sur le papier, même si les 32 Go de stockage par défaut semblent assez étriqués pour un usage classique. Ils devraient convenir à un engin de grande mobilité vendu 349€. Avec une carte mémoire MicroSDHC 32 Go supplémentaire, on aura le loisir de stocker des données personnelles sans trop de soucis. La version 64 Go de l’engin qui sera proposée à 399€ offrira d’avantage de confort.

Il faudra attendre des tests de l’engin pour se décider, plusieurs éléments sont dores et déjà acquis : C’est un engin léger, à la fois une tablette et un netbook plus véloce que ses ancêtres vendus généralement au même tarif. Asus frappe fort et pourrait redorer ses ventes de fin d’année avec cette minimachine. Disponible à partir du 11 Octobre en France, le Transformer Book T100 est en quelque sorte le croisement naturel entre le monde du netbook et celui de la tablette : Il reprend beaucoup des codes des 2 éléments et signe enfin l’arrivée de produits low-cost matures sous Windows 8.

Source images : TheVerge

66 commentaires sur ce sujet.
  • uko
    14 septembre 2013 - 16 h 15 min

    @Gab:
    J’imagine que MS propose Windows à un prix raisonnable pour ces machines. Probablement qu’une version Tizen ne serait pas tellement moins chère, tout en limitant radicalement la cible susceptible de se l’offrir.

    Peut-être aussi qu’une version Linux nécessiterait plus de travail au niveau des drivers. Et ce travail a un coût, qui devrait donc se refléter sur le prix de la machine.

    Je n’ai pas l’impression qu’Intel ait vraiment l’intention de se lancer dans le monde des systèmes d’exploitation. Il s’agit probablement d’un moyen pour le fondeur de se ménager des coudées plus franches par rapport à MS, d’avoir un plan B si MS se montre trop restrictif/gourmand avec ses licences Windows.
    Visiblement, la situation s’est détendue ces derniers mois et le projet est devenu moins prioritaire pour Intel.

    Répondre
  • 14 septembre 2013 - 23 h 27 min

    Cet hybride m’intéresse pour de la prise de note, mais le poids de la tablette ne risque-t-il pas de la faire tomber en arrière?

    Répondre
  • 15 septembre 2013 - 8 h 54 min

    Ce sera intéressant de voir si asus rembourse toujours windows pour 43€.
    Dans ce cas, ça devient un chromebook killer …
    On retrouve la stratégie de microsoft pour tuer à une époque les netbook linux. Reste à savoir quels sont les critères matériels retenus pour accorder aux constructeurs un tarif spécial sur les licences (résolution, ram ?).
    Enfin, 32Go pour windows, je me demande si c’est utilisable, 64Go me semble un minimum.

    Répondre
  • uko
    15 septembre 2013 - 22 h 48 min

    @Gepeka:
    C’est l’un des avantages de la batterie intégrée au dock clavier. Si elle est bien positionnée, elle le leste efficacement pour contrebalancer le poids de l’écran/tablette.

    Il est certain que le résultat restera moins stable que sur un laptop traditionnel, et probable que l’angle d’ouverture de l’écran soit plus restreint pour préserver le centre de gravité de la machine.

    C’est qu’on comprend tout l’intérêt de la solution choisie par Lenovo sur ses Yoga: Non seulement ils permettent un mode “présentoir” qui me semble pratique pour le mode tablette, mais ils assurent aussi une meilleure stabilité de l’ensemble en mode laptop. En revanche, il faut aimer poser la machine sur les touches de son clavier, tenir une tablette épaisse avec un clavier au dos, et supporter un poids plus important en mode tablette.

    Répondre
  • uko
    15 septembre 2013 - 22 h 51 min

    @GuyR:
    Je ne suis pas convaincu du tout qu’Asus reverse 43€ à MS pour chacune de ces machines. Et je doute qu’ils remboursent plus que ce son coût réel, à moins d’une sacré faille dans leur procédure de remboursements.

    Répondre
  • 17 septembre 2013 - 9 h 27 min

    Je trouve enfin un potentiel remplacement de mon Asus 1018p que je chérie malgré son Atom N455 et ses temps de réponse qui commence à s’allonger…
    Bien que ce soit ma machine principale (si c’est possible : web mais pas de vidéo HD mais j’ai Free faut dire, photoshop, bureautique), j’hésite entre lui coller un ssd ou changer de machine.

    J’entrevois un remplacement mais il manque au moins un port USB et peut etre un slot SD sur le clavier avec une prise VGA pour mon vieil écran…

    Répondre
  • 23 septembre 2013 - 23 h 26 min

    Le remboursement de windows marche bien chez asus il me semble j’attend quand meme les tests du cpu mais ca va surment remplacer mon netbook 10 pouce en n450 malgres qu’il fasse encore bien le travail sous linux la resolution, le cpu quad core et le hd4000 sont maintenant de vrais arguments pour changer

    Répondre
  • 26 septembre 2013 - 12 h 51 min

    […] Plus d’infos sur l’Asus Transformer Book T100 […]

  • 26 septembre 2013 - 14 h 16 min

    L’engin est “fanless” n’est-ce pas?

    Répondre
  • uko
    26 septembre 2013 - 16 h 09 min

    @zhir:
    Selon toutes probabilités, oui: La génération actuelle de tablettes sous Atom est déjà fanless. La nouvelle génération consomme encore moins, elle devrait donc être elle aussi fanless et en prime plus autonome.

    Répondre
  • 8 octobre 2013 - 16 h 52 min

    […] prochain en France. Est-ce que le public ne sera pas plus intéressé par des machines comme le Asus transformer Book T100 qui promet du Windows 8.1 avec un format hybride et 10 heures d’autonomie pour 349€ ? Ou […]

  • 18 octobre 2013 - 10 h 56 min

    […]  Pour tout savoir sur le Transformer Book T100 […]

  • Xo7
    19 octobre 2013 - 8 h 14 min

    @Xo7:
    Je me répond a moi même : c’est fait ! Asus lit minimachines

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 20 h 44 min

    […] IDF 2013 : Intel et Asus annoncent le Transformer Book T100 […]

  • 1 novembre 2013 - 11 h 05 min

    […] La plupart des éléments techniques ont déjà été détaillés dans un précédent billet que vous retrouverez en suivant ce lien. […]

  • 2 novembre 2013 - 11 h 07 min

    […] IDF 2013 : Intel et Asus annoncent le Transformer Book T100 […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *