Alienware Alpha, Alienware 13, le grand petit jeu du constructeur-gamer

Le plus gros salon du jeu vidéo Français débute dans quelques heures et AlienWare compte faire quelques étincelles sur place avec 3 nouveaux produits. Un Area-51 aux spécifications folles d’un côté. Mais surtout 2 machines plus discrètes qui annoncent un vent de changement chez le constructeur. L’Alienware Alpha et l’Alienware 13 sont de vraies minimachines.

Plusieurs fois j’ai été tenté par des machines Alienware, à cause de l’intelligence de leur intégration, à cause de la qualité de leurs choix et de leurs boîtiers que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Mais jusque là, deux éléments m’ont refroidi: l’encombrement et le bruit. La marque se fiche pas mal de devoir faire un boitier de 30 kilos si cela est nécessaire, de la même manière que la présence d’un souffle digne d’un avion de châsse au décollage sur certains de ces portables 17 pouces ne semblait pas l’émouvoir. Ce n’est pas son problème, Alienware construit solide et ne cherche pas à ménager la chèvre et le chou : Il faut que cela soit rapide. Très rapide.

Si je comprends cette vision, je ne suis pas assez joueur pour céder à ces exigences. Jouer au casque, je peux le supporter mais j’aime avoir les oreilles qui respirent quand je travaille. Les machines trop bruyantes, trop encombrantes ce n’est pas pour moi.

2014-10-28 17_26_07-IMPORTANT _ Annonce Alienware _ Communiqué de presse + visuels - pierre@stratage

Alienware Area-51,  un monstre à plus de 1600€

Hier matin donc j’étais convié à la présentation des nouvelles machines de la marque, je croyais savoir à quoi m’attendre mais en fait j’ai eu de belles surprises. Si l’Alienware Area-51 m’a intéressé d’un point de vue assemblage et finition, les 2 stars de la conférence de presse étaient  l’Alienware Alpha et l’Alienware 13.

Alienware Alpha Gaming Desktop in Living Room

Alienware Alpha, le PC console de jeu

Le format est évidemment le premier élément qui fait de cet Alienware Alpha ce que l’on a de plus proche d’un PC Console de jeu. Une grosse Wii U qui cache un matériel embarqué plus  que correct. La machine est architecturée autour d’un processeur Intel Core i3 de génération Haswell dans sa version de base. Elles seront déclinées en 4 versions avec 2 modèles en Core i5 et un en Core i7.  Associé à ce processeur Intel,  un circuit Nvidia Maxwell adapté par la marque pour coller aux besoins et impératifs du boitier. Il s’agit d’une puce GeForce GTX 860M soudée à la carte mère et livrée avec 2 Go de GDDR5.

Alienware Alpha

Comme d’habitude, certains composants pourront être modifiés suivant la demande du client à l’achat : La mémoire vive par exemple pourra passer de 4 à 8 Go en double canal et le stockage de 500 à 2 To via une unité mécanique. Apparemment, il est facile d’ouvrir l’engin pour apporter soi même des modifications sur les composants embarqués accessibles (mémoire et stockage donc), 4 vis sous la machine maintiennent son capot.

Alienware Alpha

La connectique est assez large : 2 ports USB en façade, 2 autres ports face arrière, assez pour brancher suffisamment de périphériques au vu de sa destination. L’engin est livré avec un adaptateur sans fil pour manettes XBox 360 et une manette liée à la console de Microsoft. Une sortie optique SPDIF est présente pour l’audio et deux ports HDMI sont également présents : Une entrée et une sortie. Une très bonne nouvelle qui vise encore une fois le salon, l’entrée HDMI IN est à la norme Pass-Through pour envoyer des signaux au travers de la Alienware Alpha sans les décoder. De l’autre côté la sortie HDMI Out permet de gérer le son sur 8 canaux et compatible avec les contenus 4K. Il sera donc possible d’insérer le boitier entre un appareil actuellement relié à votre téléviseur et ce dernier sans avoir a rechercher un nouveau port de libre sur l’écran. Une intégration on ne peut plus simple donc.

Alienware Alpha

Le Wifi intégré est à la norme 802.11 AC 1×1 pour des débits rapides sans fil, une option 2×2 sera proposée à l’achat. Un module Bluetooth 4.0 est intégré et le réseau Ethernet est évidemment au format Gigabit.

Alienware Alpha

Prix de base, 529€ avec une manette Microsoft XBox 360, un tarif au dessus des prix ces consoles actuelles mais qui permettra de récupérer l’ensemble de sa bibliothèque de jeux PC pour la retrouver sur sa petite Alienware Alpha.

Steam Controller

La manette Steam Controller

A terme, il sera possible d’acheter un Steam Controller et d’intégrer le Steam OS sur l’engin pour retrouver non pas l’Alienware Alpha mais la Steam Machine de la marque. Cette console PC n’est en fait rien de moins que la Steam Machine présentée il y a quelques mois à la presse. Un engin qui sort sous Windows 8.1 puisque Steam OS n’est pas disponible pour le moment.

Alienware Alpha

Détail intéressant, sous la machine on découvre un petit emplacement sous un cache, un cinquième port USB présent pour accueillir le dongle USB de la Steam Controller, la manette au fonctions particulières de Valve.

Alienware Alpha

L’air de rien, cette annonce nous apprend pas mal de choses, d’abord que Steam OS n’est non seulement pas prêt mais qu’il est probablement loin de l’être. Si cela n’avait pas été le cas, l’Alienware Alpha aurait probablement patienté encore un peu chez le constructeur. Ensuite qu’il devrait être possible d’acheter la manette Steam Controller à part, ce qui est une assez bonne nouvelle, tant sa curieuse et énigmatique interface promet de maniabilité.

Mais cette appellation de console PC n’est pas que due à un materiel embarqué capable de faire tourner la plupart des jeux correctement ni à un format compact, sinon de nombreuses autres machines, pas forcément pour autant aussi douées que celle-ci, pourraient s’emparer de cette appellation.

Alienware Alpha Game Console Desktop

L’Alienware Alpha est une console-PC car elle s’est débarrassée du clavier

Avec votre Alienware Alpha vous n’aurez aucun clavier ni aucune souris, la manette sera la seule interface livrée avec la machine. Ce n’est ni de la radinerie, ni un oubli de la part du fabricant mais une démarche volontaire pour extraire l’engin d’un mode bureau afin de le coller vraiment sous un téléviseur; Bien sur, la machine tournera sous Windows 8.1 et vous pourrez installer les périphériques de votre choix pour la transformer en PC de bureau voire même faire votre comptabilité dessus. Mais l’idée globale d’Alienware est de vous proposer un engin qui peut s’en passer. Totalement.

 Alienware Alpha

L’alim de la Alieware Alpha est sobre

Dés le démarrage de l’installation et la personnalisation de Windows 8, il sera possible d’utiliser la manette livrée pour effectuer les opérations nécessaires à la reconnaissance de votre réseau Wifi et à l’enregistrement  de l’engin. Tout sera pilotable à la manette. Et l’air de rien, cela fait une grosse différence d’approche pour la machine.

La volonté affichée de la marque est donc de retrouver le jeu console entre amis autour d’un canapé, un jeu libre et avant tout amusant, loin de la compétition ou d’un engagement long comme sur la plupart des titres qui se jouent en ligne. Des jeux simples à la prise en main instinctive qui apportent du plaisir immédiat. Une autre approche du jeu vidéo, souvent bien plus jouissive avec des proches que de dézinguer un inconnu qui habite à l’autre bout de la planète.

Reste un détail, la disponibilité réelle du produit est encore inconnue.

 

AlienWare 13

L’Alienware 13, un portable 13 pouces capable du meilleur et du meilleur

Surprise chez le constructeur, un portable 13 pouces, un bel effort pour la marque qui n’avait jamais proposé ce type de diagonale et qui s’est toujours intéressée à des engins bien plus lourds et encombrants. L’Alienware 13 n’est pas un poids plume, 2 kilos malgré sa petite taille d’écran. C’est beaucoup mais arriver à un tel poids avec les composants embarqués a du donner pas mal de fil à retordre à la marque.

Avec une finesse inattendue sur une machine de la marque, 2.5 cm d’épaisseur, l’Alienware 13 cache très bien son jeu. Il propose des composants comme toujours axés sur le gaming avec un Core i5 4210U cadencé entre 1,7 et 2,7 GHz associé à un chipset graphique Nvidia GeForce GTX 860M avec 2 go de mémoire graphique GDDR5 et 1 To de stockage mécanique.

Alienware 13 lid

L’affichage se fera sur un écran IPS décliné en 3 versions HD (1366 x 768), FHD (1920 x 1080)  et QHD (2560 x 1440). Les 2 premiers proposeront un affichage mat tandis que le dernier sera brillant et tactile. Le prix de base sera de 1049€ pour une version HD pas forcément heureuse pour le jeu, pour 100€ de plus la version FHD est bien plus intéressante. A 1349 €, je ne suis pas sur de l’intérêt de la version tactile brillante en QHD.

AlienWare 13

Les performances proposées seront très correctes, assure t-on chez le constructeur, la course à la performance ayant rimé avec l’économie d’énergie ces dernières années, il est logique qu’un modèle de portable de jeu plus fin finisse par exister chez Alienware. Ce ne sera cependant pas suffisant pour lancer les derniers titres 3D en date en haute définition avec tous les détails activés aux maximum.

Alienware 13 3qtr

Un fil à la patte mais des performances dignes d’une tour

la marque a donc décidé de brancher son portable à une extension, une sorte de station d’accueil un peu déroutante, sous la forme d’un boitier long et désigné aux couleurs et logos à tête d’Alien habituels à la gamme. L’idée est de se servir d’un câble, propriétaire, pour exploiter une carte graphique au format standard de PC de bureau, à la place du chipset Nvidia embarqué.

AlienWare 13

 

Le fameux câble propriétaire, long, il permet de cacher l’amplificateur sous un bureau.

Pourquoi un câble propriétaire plutôt qu’une solution Thunderbolt par exemple ? Pour avoir la bande passante suffisante pour faire faire l’aller-retour aux données. Il sera possible de jouer sur l’écran du 13 pouces via la carte graphique externe. Une option impossible en Thunderbolt.

awgraphicsamp_caldera_lnb_3

En ajoutant un modèle haut de gamme de son choix, cette extension est une option vendue nue 249€, vous pourrez afficher sur l’écran 13 pouces ou sur un écran externe ce que calculera cette carte graphique contenue dans ce qui est appelé Amplificateur Graphique par Alienware.

C’est une bonne idée surtout qu’elle est ici déclinée non pas sous la forme d’un dock, mais via un câble qui permet de ne pas avoir à supporter la présence de ce long boitier sur un bureau. Il est possible de le poser sous celui-ci et de ne brancher le câble que lorsque le besoin s’en fait sentir.

awgraphicsamp_caldera_lnb_2

Ce boitier, alimenté localement par un bloc de 375 watts, vous laissera donc l’opportunité de choisir la carte de votre choix, une GeForce GTX 980 par exemple, histoire de retrouver un framerate de tour avec votre petit 13 pouces. Une fois relié à un écran externe, un clavier et une souris (4 ports USB 3.0 sont disponibles) , cette solution sera donc capable de vous fournir du jeu en mobilité comme à la maison.

AlienWare Amplificateur Graphique
Pour le moment, ce câble propriétaire est exclusif à l’Alienware 13, aucun autre portable ne peut donc profiter de cet Amplificateur Graphique, cela ne devrait pas durer et au fur et a mesure que les machines portables de la marque se renouvelleront, il est vraisemblable que cette solution se multiplie sur d’autres diagonales.

 

Pour nous parler de ces engins et des choix d’Alienware, je suis allé interroger Daniel Charbit, le Manager Alienware Europe, qui nous explique comment la marque voit ces 2 machines et de quelle manière la marque se positionne sur un marché du PC de jeu qui se porte bien et qui, logiquement, connait en conséquence une plus rude concurrence.

10 commentaires sur ce sujet.
  • 28 octobre 2014 - 22 h 32 min

    sympa cette interview.
    J’ai un doute sur le fait que Valve ou Dell aient mené la moindre étude concernant les consoles de salon avant de se lancer.
    C’est les sous de R&D qui sont investit donc les résultats ne sont pas garanti.

    Répondre
  • 28 octobre 2014 - 22 h 58 min

    @orfeo34: On ne saura jamais mais ce n’est pas si peu crédible. Ce n’est pas juste un assemblage de pièces dans une carcasse. Il faut tout développer ici : carte mère, boitier et le rendre disponible dans pas mal de pays… Le faire au pifomètre sur un format de type console sans savoir si il trouvera preneur serait dangereux et à mlon avis Valve a dû faire des études précises – sans compter les statistiques qu’il a déjà avec Steam – avant de se lancer sur Steam OS. Statistiques qui ont du séduire ses partenaires industriels.

    Répondre
  • 28 octobre 2014 - 23 h 47 min

    Merci pour ce tour d’horizon.
    L’Alienware 13 semble un poil sous-motorisé (i5 uniquement) et le disque dur, non hybride est un recul face aux autres modèles dispo pour les Alienware 14 et au delà (voir le m11x).

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 0 h 07 min

    @richard: Je n’en ai pas la moindre preuve mais je suppose qu’il s’agit d’un modèle de base, que la carcasse sera exploitée avec d’autres options plus tard (autres Core avec même TDP) autres stockages et oui, bien sur, en hybride. Perso je préfère moins d’espace avec 32 Go d’hybride que 1 To en 5400 tours.

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 8 h 44 min

    Visiblement une seule sortie vidéo (HDMI) sur l’Alpha. Un peu dommage.

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 11 h 38 min

    La mini tour est presque parfaite (une carte Graphique au format MxM aurait été le top).
    Par contre le portable est clairement sous dimensionner niveau processeur.
    Une GTX980 va passer son temps a l’attendre (même si ce ne sera surement pas le modèle de carte le plus utiliser). Mais le concept, tout comme sa version MSI est plutôt excellent.

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 11 h 57 min

    @SirGallahad: Je pense, après mûre reflexion, qu’il s’agit d’un premier jet et que Alienware va surement se pencher sur le berceau de Broadwell avec ce type de concept en 2015…

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 18 h 30 min

    Bonjour Pierre, J’aime beaucoup la finition du Alienware Alpha , si il est à 500€ je le prend de suite car je cherche justement à monter un mini pc jeux , au départ j’avais même pensé au Zotac 760 mais la il est mort le pauvre face à l’Alpha .

    Photo de l’Alpha ouvert je trouve la finition plutôt pas mal http://images.bit-tech.net/content_images/2014/08/the-hardware-of-gamescom-2014/alienware-3b.jpg

    Pierre tiens nous au courant sur le sujet , dispo & prix merci

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 19 h 41 min

    @Doctorcpu: Tu regardes là pour les prix … http://www.dell.com/us/p/alienware-alpha/pd puis tu fais $=€ et grosso-modo tu as les tarifs ;-)

    Par contre les 2 ventilos dedans m’ont l’air imposants, tu as vu l’Alpha tourner Pierre ? C’est vraiment à peu près silencieux, ou on a un méchant bruit de turbines ? J’espère que la bête n’est pas trop bruyante, car le reste est appétissant ;-)

    Répondre
  • 6 mars 2015 - 10 h 36 min

    […] la filiale jeu de Dell, présente sa Steam Machine dont on a déjà parlé puisqu’il s’agit d’une déclinaison de son PC Alpha. Un engin à 479.99$ […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *