La Archos 80 Platinum, une tablette Onda rebadgée
29

La Archos 80 Platinum, une tablette Onda rebadgée

Ça commence à sérieusement se voir, les Archos Platinum ne sont finalement que des tablettes du fabricant Chinois Onda mais rebadgées par la marque Française. Si dans l’absolu cela n’a rien de choquant, il devient difficile de séparer les gammes made-in Archos des tablettes noname présentes sur le marché.

La Archos Platinum, comme la Archos Titanium, m’a fait fort belle impression au CES : Beaux produits, bien finis, beaux écrans et belle réactivité. Cette tablette signe un renouveau pour Archos après des modèles plus ambitieux de la marque mais pas forcément aussi bien finis.

Archos 80 Platinum / Onda V812

Malheureusement Archos semble n’y être pour rien et le constat est accablant. Les images en provenance de la FCC américaine pour le passage de la Archos 80 Platinum sur le sol US sont édifiantes. Au dos de la tablette envoyée pour certification on voit écrit en toutes lettres « ONDA », c’est à dire le nom d’un fabricant Chinois qui produit une tablette V812 aux spécifications remarquablement proches de la Archos 80 Platinum : Processeur Allwinner A31 quadruple coeur ARM Cortex A7  fabriqué par Boxchip, Ecran 8″ en 1024 x 768 IPS, 2 Go de mémoire vive, sortie HDMI et lecteur de cartes MicroSDHC. Autant d’éléments que les tablettes, en plus du même design ont en commun.

CS 2013 : Archos Platinium et Titanium

Ce n’est pas si choquant en soi, ce qui est grave c’est qu’au final Archos sort un meilleur produit en reprenant un design noname qu’en travaillant sur ses propres engins. La marque aurait peut être également plus de mérite à glisser cette tablette dans sa gamme Arnova, laissant la marque Archos pour les produits réellement conçus par ses ingénieurs.

Onda V812

La Onda V812

Le rapport qualité prix des Titanium et Platinum est bon et je n’ai rien à retirer de mon billet du CES sur les produits. Ce sont de bonnes tablettes qu’Archos va vendre à un bon tarif en France. Mais ce genre de constat, après la Arnova SoundPad ce matin, ne donne guère une bonne image de cette entreprise qui n’a dans ces produits plus grand chose de Made-in-France.

Il reste à espérer qu’en tant que donneur d’ordre, Archos exigera de l’usine qui fabrique cette tablette, un matériel intégré de grande qualité et peut être des éléments plus poussés comme une batterie supérieure aux éléments d’origine de la Onda.

Source : ArcTablet  Le site du Chinois Onda Les documents de la FCC