Acer Predator 8 : Faire rimer Intel, gaming et Android dans un format 8 pouces

Une tablette Predator, l’annonce de ce produit au milieu d’autres solutions PC sous cette appellation avait fait sourire en Avril. Mélanger des machines de jeu haut de gamme et une tablette 8 pouces comme cette Acer Predator 8 semblait quelque peu incongru alors.

Et aujourd’hui encore, il semble difficile de mettre dans une même gamme d’énormes monstres de PC survitaminés et une tablette de ce genre. Pourtant, Acer assume et officialise cet engin particulier, tant dans son format, son design, son équipement et ses capacités.

Minimachines.net 2015-09-02 16_43_17

Prévue pour l’Europe en Octobre, la Acer Predator 8 devrait débouler chez nous à partir de 349€. Un tarif premium pour un engin au look qui ne laisse pas indifférent. Son format 8 pouces doit d’ailleurs plus être lié à sa portabilité qu’à toute autre considération. Acer a choisi une diagonale moyenne qui aurait pu s’élargir en 10 pouces tant l’aspect de cet engin l’éloigne d’un usage discret dans les transports en commun.

Minimachines.net 2015-09-02 16_41_49

Avec 350 grammes, cette tablette reste portable pendant de longues sessions de jeu, même si on peut s’inquiéter de l’ergonomie proposée par les angles saillants de chaque côté de l’objet.

La Acer Predator 8 est décidément un engin assez étrange. Visant un public particulier, celui de joueurs Android suffisamment motivés pour débourser les 349€ demandés par la marque.

Minimachines.net 2015-09-02 16_43_36

Les caractéristiques de l’engin sont plutôt classiques : Un éran 8 poouces IPS qui affiche en 1920 x 1200 pixels. Une définition assez haute, qui aurait pu grimper plus haut encore sans que cela soit un véritable souci. Augmenter cette définition en 8 pouces pour une tablette de jeu n’aurait pas eu beaucoup de sens. Utiliser des ressources supplémentaires n’aurait pas franchement changé la donne, niveau gameplay.

Minimachines.net 2015-09-02 16_43_05

La puce employée est surprenante puisqu’il s’agit d’un processeur Intel Atom X7-8700. On aurait plutôt pensé à un SoC de chez Qualcomm ou Nvidia, un gros Tegra ou SnapDragon pour un engin orienté clairement vers la 3D. Il n’en est rien et Acer a préféré un chipset graphique Intel HD 8eme Gen pour piloter la 3D de cet engin. Est-ce un bon choix ? L’avenir nous le dira.

La mémoire vive grimpe à 2 Go et le stockage de base varie de 32 à 64 Go avec à chaque fois la possibilité d’ajouter de l’espace via une carte MicroSD. Ces éléments plutôt banals sont mis en valeur par  des fioritures plus originales, comme la présence de 4 enceintes frontales. Acer indique que son dispositif permettra de gérer un effet Surround virtuel pour simuler une profondeur d’effets sonores. Cette innovation, baptisée Predator Quadio, semble une bonne idée pour les jeux d’ambiance mais également pour un usage multimédia plus classique. A condition qu’un lecteur de fichiers soit compatible avec ce matériel et sache reproduire efficacement les sons Dolby vers les bons haut-parleurs.

2 capteurs photos sont présents, un 2 mégapixels en face, un 8 au dos de la tablette. L’objet embarque une batterie non détaillée qui offre, selon Acer, 8.5 heures d’autonomie à la Predator 8. Une belle autonomie mais aucune indication de l’usage de la tablette pour l’obtenir.

Minimachines.net 2015-09-02 16_41_59

 

Plus original, l’apparition d’un nouveau mode de retour de force appelé “Predator TacSense”.  En réalité des petits moteurs intégrés à l’engin permettent faire vibrer l’appareil suivant des événements lors de sessions de jeu. Rien de transcendantal mais un équipement encore une  fois ben adapté à un usage de jeu.

Livrée sous Android 5.1, la Acer Predator est donc une nouvelle voie  dans la gamme de tablettes de la marque. Une voie déjà explorée avec un succès plus que mitigé par des concurrents par le passé. Le problème étant toujours identique, même si quelqu’un arrivait  à glisser dans un appareil à l’ergonomie parfaite une puissance monstrueuse pour du jeu, il n’y a pas, à proprement parler, de titre qui se détache réellement sur le support Android aujourd’hui pour justifier ce type d’investissement.

2 commentaires sur ce sujet.
  • 3 septembre 2015 - 10 h 19 min

    Je possède une Shield tablet et j’en suis très content. Ce qui fait la force d’une tablette orientée gamer comme la Shield ce sont les services et l’ecosystème (GameStream, GRID, …) que propose progressivement Nvidia. La Prédator d’Acer ne semble pas disposer de cette richesse de service. Car si son utilisation se limite au jeux Android cela me semble limité.

    Répondre
  • 3 septembre 2015 - 10 h 40 min

    Comme toujours, les produits orientés gamers sont moches.
    A croire que quand on est gamer, on est forcément un kéké qui aime le tuning et le design flashy…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *