COMPUTEX 2013 : Un concept de Gigabyte Brix pico projecteur

Chez Gigabyte on ne manque pas d’idées, et ce Brix Pico Projecteur en est la preuve. Si la marque a clairement repompé le concept de l’Intel NUC, avec la bénédiction du fondeur, cette évolution en projecteur au sein d’un petit boitier de mini PC est toute nouvelle. Un 2-en-1 pratique pour les baroudeurs qui sautent d’un endroit à l’autre pour imposer leurs powerpoint

Un Brix pico projecteur, en voilà une idée, le petit boitier rappelle effectivement largement le format de ces mini vidéo projecteurs de plus en plus performants qui commencent a occuper le marché. Le Gigabyte Brix change donc la donne en intégrant un de ces appareil directement dans son boitier.

Gigabyte Brix Pico projecteur

Comme on l’a vu des versions de base des Brix devraient désormais accepter des processeurs Kabini à la place des puces Intel, des puces allant de 9 à 15 watts de TDP et pouvant afficher des jeux récentes de manière correcte en moyenne définition.  Une solution parfaite pour des équipements de base en multimédia pour ces engins ultra compacts qui pourront évoluer comme on l’a vu vers des puces Intel beaucoup plus performantes.

Gigabyte Brix Pico projecteur

Les machines sous Intel Haswell sont bien prévues également, avec à leur bord une sortie S/PDIF optique partagée avec la sortie casque en façade. Un choix peu ergonomique posé sur un bureau mais qui se comprend dans un usage de type VESA derrière un écran.

Gigabyte Brix Pico projecteur

Mais le plus étonnant est donc cette intégration d’un Brix Pico projecteur, plus question de le coincer derrière son écran mais bien de le poser sur son bureau pour qu’il affiche directement une image sur le mur d’en face.

Gigabyte Brix Pico projecteur

Il s’agit pour le moment d’un prototype exposé au Computex, une piste suivie par Gigabyte pour le futur de sa minimachine. L’idée n’est pas mauvaise et peut permettre un usage différent de l’engin qui dispose toujours d’une connectique HDMI et DisplayPort classique.

 Gigabyte Brix Pico projecteur

Pour le moment il ne s’agit que d’un modèle 800 x 480 avec une luminosité assez faible dans ce prototype mais Gigabyte pourrait le proposer beaucoup mieux construit dans l’avenir.

Gigabyte Brix Pico projecteur

Autre piste explorée par Gigabyte en plus du Brix Pico projecteur, celle d’un modèle disposant d’un chargeur sans fil sur la partie supérieure de son boîtier. Une idée simplissime, peu chère à intégrer et qui pourrait rendre de grands services pour tout ceux qui ont un smartphone ayant cette capacité de recharge. Associée à un système Bluetooth, le simple fait de poser votre téléphone au bon endroit pourrait le synchroniser et le recharger automatiquement.

Aucune date ni aucun prix n’ont été divulgués à Engadget, le Computex reste un endroit idéal pour présenter des prototypes et nombre d’entre eux ne  voient jamais la lumière du jour au final.

16 commentaires sur ce sujet.
  • 12 juin 2013 - 11 h 27 min

    Au top ce petit pico hybride pc :) Pour une table tactile maison sympa :)

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 11 h 55 min

    Excellent !
    Je n’ai jamais eu de PicoProjecteur dans les mains, ca chauffe?

    Avec une batterie, et un petit service bluetooth qui peut recevoir un PPT et le lancer automatiquement, ce serait pas mal aussi.

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 12 h 18 min

    @Izaref: Les Pico modernes ne chauffent pas trop, ce sont des leds désormais qui assurent la projection. Par contre je crois pas trop à une batterie, ça serait pas assez performant.

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 12 h 43 min

    Solution ultracompacte pour les professionnels, c’est la fête, reste à voir le rapport qualité/prix d’un tel engin.

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 15 h 11 min

    J’achèterais directement si la puissance lumineuse est suffisante pour une utilisation en classe.

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 15 h 19 min

    il y a quelques années je me disais que mon prochain écran seraient un vidéo projecteur, ca se fera peut être finalement

    Répondre
  • uko
    12 juin 2013 - 16 h 30 min

    Pour avoir longtemps étudié les modèles de projecteurs led et pour en posséder un, je suis un peu mitigé vis à vis de cet appareil.

    D’abord, il faut savoir que les pico projecteurs souffrent tous et depuis toujours d’une luminosité et d’une résolution très faibles, et les évolutions ne semblent pas arriver très vite.

    Pour le moment, voilà à la louche les caractéristiques des différentes catégories de vidéo projecteurs. Ca permet de se faire une idée des performances (et des avantages) des Pico projecteurs. Il faut savoir tout de même que comme pour les décibels, l’augmentation en luminosité perçue n’est pas proportionnelle à l’augmentation de sa valeur en Ansi Lumen. De mémoire, alors que +3Db doublent la perception de volume sonore, il faut multiplier une valeur de lumen par 10 doubler la perception lumineuse.
    Dans tous les cas, ces estimations restent très subjectives.

    Pico Projecteur:
    – Prix: Jusqu’à 300€
    – Résolution: entre 480 X 320 et 854 X 480
    – Luminosité: de 15 à 50 Ansi Lumen
    – Autres: Généralement l’image est déformée et floue dans les coins, peu de réglages en dehors du focus, lampe LED à longue durée de vie, faible conso (moins de 10W), très silencieux (moins de 30Db), très compact (quelques centaines de grammes), affichage jusqu’à 2m de base, embarque souvent une batterie.

    Mini Projecteur:
    – Prix: Jusqu’à 500€
    – Résolution: entre 800 X 600 et 1280 X 800
    – Luminosité: de 200 à 500 Ansi Lumen
    – Autres: Image plus précise même dans les coins, lampe LED longue durée, réglages plus avancés, conso moyenne (30-70W), plus bruyant (jusqu’à 36Db), plus lourds (jusqu’au kg), affichage jusqu’à 3m de base.

    Video Projecteur traditionnel:
    – Prix: de 400 à plusieurs milliers d’euros
    – Résolution: Jusqu’au full HD
    – Luminosité: quelques milliers d’Ansi Lumen
    – Autres: Image très précise, réglages avancés, lampe à faible durée de vie et très onéreuse, conso élevée et important dégagmeent de chaleur(plusieurs centaines de W), nuisance sonore très variable, très lourd (plusieurs kg), nécessite un délais d’allumage et d’extinction.

    Pour ma part, après avoir longtemps étudié les Pico, j’ai fini par opter pour un Mini projecteur. Ce sont principalement la luminosité et les réglages qui m’ont décidé à investir un peu plus:
    Même avec ses 500 Ansi Lumen, l’image n’est pas exploitable dans une pièce éclairée: Lumière éteinte la nuit, et de jour volets fermés obligatoires. J’obtiens un écran de base 3m qui fonctionne de manière décente dans la pénombre, mais le contraste reste léger.

    Je l’ai installé dans ma chambre, accroché au plafond au dessus de mon lit dans une position optimisée et bien réglé pour projeter en grand sur le mur d’en face. Je l’utilise exclusivement dans le noir, et en utilisation home cinéma. Dans ce contexte précis, j’en suis ravi.

    Pour en revenir à cette machine, étudions les usages possibles de ce projecteur embarqué en se basant sur mon expérience:

    – Les nombreuses restrictions de cette technologie le limiteront nécessairement à un usage d’appoint, il faudra tout de même prévoir un autre écran pour la machine:
    La faible luminosité lui impose un usage dans l’obscurité
    La résolution est trop faible pour beaucoup d’usages
    Le manque de précision de l’image (surtout dans les angles) rend la lecture difficile
    Les contraintes de positionnement sont importantes: Un angle imparfait déforme l’image et génère des flous, la distance au mur doit correspondre à la taille d’image souhaitée, aucun obstacle ne doit être entre le projecteur et le mur (y compris l’utilisateur, donc..)

    – En bureautique, le manque de netteté et la faible résolution seront particulièrement désagréables.

    – En jeu c’est nettement mieux, mais les effets lumineux et de transparence des jeux 3D souffrent du passage à la projection: Les rendus d’effets avancés sont étonnamment mauvais une fois projetés sur un mur. En outre, la définition posera problème à beaucoup de jeux récents.
    Pour les jeux 2D d’il y a 10 ans ou des jeux mobiles par contre, le rendu devrait être sympa.

    – En lecture vidéo, c’est excellent. On peut même y gagner un coté vintage que beaucoup apprécient. La diagonale de l’écran peut aussi être plus importante, et on a beaucoup moins de mal à s’imposer l’obscurité pour regarder un film.

    Au final, à part pour faire des démos de jeux old school aux copains ou éventuellement se mettre un film sur “plus grand écran” de nuit ou dans une pièce noire, j’imagine mal comment rentabiliser ce projecteur au quotidien. Peut-être en solution d’appoint en déplacement, mais même dans ce contexte la solution me semble moins pertinente qu’un simple portable.

    Répondre
  • uko
    12 juin 2013 - 16 h 47 min

    @yves:
    La puissance lumineuse ne suffira clairement pas en classe. Sauf si tu es disposé à te contenter d’une image de 20cm de coté bien entendu, mais ça ruine un peu l’intérêt de la chose ;)

    @karmacoma:
    Si tu l’envisages toujours malgré les contraintes que je viens de lister, je te conseille au minimum un mini-projecteur un peu qualitatif (compter 450-500€) et de faire des simulations de son positionnement chez toi. Il faut un mur de couleur unie, un espace devant au moins équivalent à la largeur d’écran que tu espères obtenir, une pièce sombre avec des volets, et que tu prévoies un système pour fixer le projecteur en hauteur (au plafond par exemple) pour ne pas te retrouver à te projeter l’image sur le crane.

    Il faut savoir que les lentilles sont prévues pour projeter l’image à 90°, avec quand le projecteur est posé à l’endroit la base projetée à hauteur du projecteur (le haut de la projection est donc bien plus élevée que le projecteur). Il est possible d’inverser l’image dans les réglages avancés pour l’utiliser à l’envers accroché au plafond, ce qui permet une certaine souplesse sur le positionnement vertical. Par contre aucune souplesse sur le positionnement horizontal qui lui doit rester à 90° de la surface de projection pour que l’image reste nette et rectangulaire.

    Bon courage ^^

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 20 h 51 min

    @uko: Merci pour ces explications, c’est un domaine que je ne conaissais pas du tout, je pense me diriger vers un mini projecteur, ca semble être le meilleur compromis.

    Mais ca sera pour apres l’été, apres mon prochain demenagement a venir…

    Ca sera bien mon prochain ecran, tes explications m’ont remotivé :)

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 21 h 32 min

    […] via MiniMachines […]

  • 12 juin 2013 - 22 h 43 min

    Un peu de design la dessus, un dlp 720p, une led 50W, un capteur motion L et une focale courte et ce truc serait une tuerie.

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 23 h 34 min

    J’ai un Qumi Q2 , je l’utilise en classe dans un coin sombre ( 300 lumens c’est trop peu ) , et chez moi pour la vidéo . Attention en général le son est nul, il faut prévoir des HP externes. La technologie évolue avec l’association du laser et des leds : http://www.ldlc.com/fiche/PB00144439.html
    2000 lumens c’est bien mais c’est du XGA et c’est deux fois plus cher.

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 23 h 39 min

    @samarc:houps et 4kg pour l’acer ! 500g pour le qumi.

    Répondre
  • uko
    13 juin 2013 - 3 h 39 min

    @samarc:
    Oui, 4kg ça fait beaucoup même pour un “mini”. Ceci dit, ça doit être un bon compromis pour un usage en classe: la luminosité doit être suffisante, et tu n’es pas obligé de remplacer l’ampoule tous les deux ans.

    Je confirme pour les Haut Parleurs: ne pas compter sur ceux intégrés aux mini et pico projecteurs, qui valent au mieux ceux d’un netbook. Ils ont le mérite d’exister, mais pas plus. Une paire d’enceintes PC bas de gamme fera largement mieux.

    @karmacoma: Heureux d’avoir pu aider :)
    Avant de te lancer, je te conseille vivement de consulter les forums de http://www.homecinema-fr.com et de http://www.lesnumeriques.com sur lesquels j’ai trouvé une mine d’informations sur le sujet.

    Tu trouveras aussi de nombreuses vidéos sur youtube qui laissent rêveur. Attention toutefois, la capture en vidéo d’une image de rétroprojecteur est flatteuse pour elle. Les contrastes sont accentués par la capture vidéo. Les noirs de l’image sembleront profonds et une pièce obscure semblera noire. Dans la pratique, à moins d’avoir tous les murs peints en noir mat c’est impossible: La réflexion de la lumière du rétro sur les murs blancs crée une luminosité parasite qui au final revient sur l’image, réduisant la profondeur de ses noirs (et donc son contraste).
    C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il ne faut pas trop se fier aux contrastes annoncés par les constructeurs. Dans la pratique, il est extrêmement difficile d’obtenir du 2000:1.

    Je pense aussi que pour un usage home-cinema, un miniprojecteur de 400-500€ reste le meilleur compromis. Après avoir vu le mien, mon père et trois de mes amis ont franchi le pas. Ils sont tous ravis de leur acquisition. :)

    Répondre
  • 13 juin 2013 - 14 h 42 min

    Bonjour Uko
    et merci pour toutes les informations.

    A titre indicatif, peux tu nous indiquer quel est le modèle de ton projecteur, svp ?

    Répondre
  • 13 juin 2013 - 23 h 33 min

    […] via MiniMachines […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *