Zotac expose ses ZBox Pico PI226 et PI336 sous Celeron Gemini Lake au CES

Ils sont deux, les ZBox Pico de Zotac sont parmi les minimachines les plus compactes du marché et avec la stagnation actuelle de l’offre Compute Card, ce sont parmi les plus intéressantes.

Les Zotac Pico englobent deux machines très différentes, toutes deux très compactes, qui proposent toutes les deux une puce Intel Celeron de génération Gemini Lake.

Zotac ZBox Pico PI226

Le Zotac ZBox Pico PI226 est peut être un des ordinateurs les plus compacts du marché. De la taille d’une carte de crédit un peu plus épaisse, totalement dépourvu de pièces mécaniques, il proposera dans cette nouvelle version un Celeron N4000 Gemini Lake.

Zotac ZBox Pico PI226

Malgré son faible encombrement, le ZBox Pico PI226 est assez impressionnant en terme de composants. On retrouve d’abord une connectique assez large compte tenu de sa taille : Un Micro USB destiné au chargement de l’engin, deux ports USB 3.1 Type-C et un lecteur de MicroSDXC. L’appareil est livré avec un adaptateur USB Type-C vers HDMI pour envoyer facilement un signal vers un écran.

Zotac ZBox Pico PI226

Sous le capot, on retrouve pas moins de 4 Go de mémoire vive et un stockage eMMC de 32 Go. Le tout emploie un Celeron N4000 d’Intel. Une puce de gamme Gemini Lake, donc, qui propose deux cœurs monothreads cadencés de 1.1 GHz à 2.6 Ghz en mode turbo avec 4 Mo de mémoire cache et un circuit graphique UHD 600. La puce affiche un TDP de 4 watts. A noter que la puce propose directement un Wifi 802.11AC qui est donc déployé pour le ZBox Pico PI226.

Pas de prix pour le moment et une sortie programmée dans un vague “pour plus tard dans l’année”.

Zotac ZBox Pico PI336

Le Zotac ZBox Pico PI336 est un poil plus imposant mais reste encore hyper compact. Cette fois-ci, l’engin propose un Celeron N4100 Gemini Lake, une solution  qui passe au quadruple coeurs pour quatre threads cadencée de 1.1 à 2.4 Ghz avec 4 Mo de mémoire cache pour 6 watts de TDP. Toujours un circuit graphique UHD 600 avec 12 unités d’exécution et encore une fois un circuit WifiAC intégré.

Zotac ZBox Pico PI336

La puce étant toujours peu dispendieuse en énergie, elle reste dissipée totalement passivement par le châssis de l’appareil.

Zotac ZBox Pico PI336

On retrouve 4 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage eMMC, par contre la connectique évolue puisqu’il y a plus d’espace pour la déployer. Zotac n’est pas avare de ce côté là en général et encore une fois le petit boitier pourrait donner des leçons d’intégration à d’autres constructeurs. On retrouve donc un port Ethernet Gigabit, une sortie HDMI 2.0 et un DisplayPort 1.2, un port jack stéréo 3.5 mm casque et micro. On retrouve deux ports USB 3.0 Type-A et un USB 3.0 Type-C ainsi qu’un lecteur de cartes microSDXC.

Zotac ZBox Pico PI336

Brad de Liliputing nous indique que ce ZBox Pico PI336 est prévu pour le second trimestre pour un tarif équivalent à celui du modèle actuel. Pour info, le Pico PI335 sous Celeon N3350 est situé aux alentours de 220€.

Le même engin avec un port M.2 au lieu d’un eMMC aussi limité et Zotac aurait probablement un Best Seller en main.

Source et images : Liliputing.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 9 janvier 2018 - 12 h 30 min

    Merci Pierre pour toutes ces trouvailles intéressantes. J’espère juste que l’on verra les petits et que ce ne sont pas que des prototypes 😕
    Il reste regrettable que l’on ait pas de prix : ça permet de rêver mais le réveil sera-t-il doux ou douloureux ?

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 20 h 34 min

    Pour mettre un M.2 là dedans il va falloir augmenter l’épaisseur pour faire plus de place.

    Il y a un lecteur de carte micro SD qui aide à augmenter la capacité.

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 22 h 31 min

    Enfin une clé HDMI pratique. Ce format a l’air top pour une solution déplaçable. À voir après les premiers test.

    Répondre
  • 10 janvier 2018 - 14 h 46 min

    le probleme c’est la ROM
    32 giga c’est trop juste

    peut on se servir d’une sd card pour y installer des logiciel ? ou non

    Répondre
  • 11 janvier 2018 - 18 h 55 min

    Pour une fois que les processeurs N/J ont le droit à de la DDR4, sous Apollo Lake, c’était quasiment impossible à trouver, 8 inclus d’un coup ça pourrait être pas mal aussi.

    Répondre
  • 17 janvier 2018 - 22 h 47 min

    Effectivement, avec un stockage à la hauteur, ce serait de la bombe !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *