CES 2020 : Wacom One une tablette écran de 13.3″ à 399.99€

La Wacom One est une solution de tablette tactile avec écran de 13.3″, un modèle entrée de gamme qui va populariser ce type d’outil avec un tarif plus accessible. Proposée à 399.99€ prix public, la Wacom One est une excellente nouvelle pour le marché.

Pendant longtemps les tablettes avec écran étaient réservées aux professionnels de l’image. Les modèles Cintiq étaient chers, très chers. Wacom ne cherchait d’ailleurs pas spécialement à les rendre spécialement accessibles. C’était un investissement pro avec toute la logique comptable que cela supposait. 

Wacom One

Mais les choses ont changé ces dernières années et des solutions de plus en plus avancées sont apparues sur ce marché particulier en concurrence directe avec les propositions de Wacom. La marque Japonaise a pendant longtemps été la seule à maîtriser une technologie efficace sur ce segment. L’arrivée de tablettes et d’ordinateurs portables avec un stylet actif a cependant accéléré les choses et depuis quelques années on commence à trouver des produits très intéressants sur le marché de la tablette tactile et celui de l’cran de création qui ne sont pas signés par Wacom. Intéressants niveau prix surtout, parce que souvent ces engins ne sont pas au même niveau que le matériel du Japonais : Soit d’un point de vue fonctionnalités, soit à cause d’une intégration moins poussée dans les divers logiciels de retouche ou de création. Il n’empêche que ce mouvement a poussé Wacom à changer de stratégie. La marque a du renoncer à sa tour d’ivoire et s’est mise à travailler sur des produits plus accessibles et plus simples. 

Wacom One

Si on fait un bref retour dans le temps, on découvre une Cintiq Pro de 13.3″ sortie en 2016 à 800€. Une solution haut de gamme avec 8192 niveaux de pression, un écran représentant 82% du RGB Adobe et une surface active de 294 x 166 mm. En 2019 est lancé la Cintiq 16, une version 15.6″  avec une surface de 345 x 194 mm et toujours les mêmes fonctions autour d’un stylet actif Wacom Pro Pen 2. Ce modèle étant vendu moins cher à 599.99€. En 2020, le constructeur annonce donc la Wacom One, proposée à 399.99€ avec un écran 13.3″.

Wacom One

L’engin n’a évidemment pas toutes les qualités des modèles Cintiq, certains points sont moins bons, mais il suffira à de nombreux utilisateurs. Ceux qui commençaient sérieusement à loucher sur les produits concurrents.

Wacom One

La Wacom One est une tablette tactile de 13.3″ qui affiche une dalle en 1920 x 1080 pixels offrant un contraste de 1000:1 et une luminosité de 200 cd/m² avec un angle de vision de 170°. La colorimétrie est de 72% NTSC, ce qui devrait satisfaire tous les utilisateurs non professionnels. Elle a pour elle l’avantage d’être très légère avec 1 Kilo seulement ce qui la rend facile à ranger et à transporter. La Wacom One propose un stylet propriétaire Wacom One Pen qui n’a pas besoin de batterie puisqu’il fonctionne avec la technologie EMR à résonance magnétique de la marque. Ce stylet offrira 4096 niveaux de pression.

Wacom One

La tablette est bien évidemment compatible avec Windows et MacOS mais également avec Android sur certains smartphones.

Disponible dès ce mois de Janvier, la Wacom One est une bonne nouvelle pour ce marché particulier. Qui a déjà goûté aux joies de la retouche d’images ou de la création graphique avec ce type d’engin a bien du mal à retourner à l’interface souris par la suite. En rendant cette technologie plus accessible et plus facile à utiliser, la marque est clairement sur une voie très orientée grand public. La Wacom One est clairement un beau cadeau à se faire ou à faire mais cela reste un objet relativement accessible et surtout très apprécié de tous les créatifs.


Soutenez Minimachines.net !
13 commentaires sur ce sujet.
  • 8 janvier 2020 - 13 h 41 min

    Une petite précision pour les personnes qui ne sont pas habituées à ce type de matériel : les cintiq et à priori aussi cette tablette (à confirmer) ne peuvent pas s’utiliser seules, elles nécessitent la connexion à un host pc ou mac dont elles n’assurent que le déport d’affichage, la saisie par stylet et souvent des raccourcis physiques qui n’ont pas l’air d’être présent sur la tablette (avec souvent des couches logicielles pour améliorer l’ergonomie).

    Donc ce n’est pas une tablette utilisable pour la lecture et l’annotation de pdf, ce n’est pas le cas d’usage (sauf si vous êtes prêt à transporter dans votre canapé le portable plus la tablette et le stylet ..).

    Répondre
  • 8 janvier 2020 - 13 h 43 min

    @Bernique Bleue: Tu fais bien de le dire, pour moi c’est l’évidence mais bon :D

    Répondre
  • 8 janvier 2020 - 13 h 57 min

    Est-ce qu’une tablette “à écran” est vraiment mieux qu’une tablette “sans écran” ? Avoir la tête penchée plutôt que la tête droite ? D’autant que la main vient recouvrir une partie de l’écran…

    Répondre
  • 8 janvier 2020 - 15 h 17 min

    ça arrive un peu tard ! ça fait longtemps que huon ou xp-pen ont sorti des produits moins chers et même utilisés par des pros. Pour la même gamme de prix on peut avoir une tablette en 15 pouce, 75% ntsc avec un stylet à 8192 niveaux. et si on tient compte du fait qu’il faille un pc en plus + licence photoshop ( ou krita pour les pauvres) on comprend que de nombreuses personnes passent sur l’ipad pro + procreate, voir Huawei mediapad m5 pour les plus pauvres.

    Répondre
  • 8 janvier 2020 - 16 h 18 min

    @aka_mgr:
    L’utilisation d’une tablette graphique sans écran implique de “déconnecter” la vue du geste, ce qui n’est pas naturel pour la plupart des gens qui regarde la feuille qd ils écrivent/dessinent. C’est ce qui rend la prise en main des tablette graphique au début très peu intuitif, car ton cerveau est habitué à voir ce que les mains font ds ces activités là. Après, avec la pratique c’est plus un problème. Donc je dirais que le choix du avec ou sans écran de la tablette graphique dépend de la façon de travailler de chacun, mais celle avec un écran reste plus intuitive pour le commun des mortels…

    Répondre
  • 9 janvier 2020 - 6 h 23 min

    @sidero: Je confirme. La prise en main d’une tablette sans écran est éprouvante pour certaines personnes (d’autres sont très vite à l’aise). Quand à cacher la surface de travail avec la main, le cerveau s’y fait d’autant mieux que c’est aussi le cas avec du papier et un crayon.

    Répondre
  • gUI
    9 janvier 2020 - 8 h 41 min

    J’ai acheté à ma fille qui dessine bcp (mangas principalement) une tablette à écran (chez XP-Pen) pour remplacer sa Wacom sans écran.

    Sans écran, c’est très dur de dessiner car on regarde l’écran en bougeant la main ailleurs : avant pour faire un dessin elle prenait un A4 papier, et au crayon elle faisait le croquis. Elle scannait le croquis, pour le mettait dans son logiciel de dessin (Krita pour info) sur un calque “sous-couche”. Ensuite à la tablette elle redessinait par dessus, retouchait, coloriait etc. Mais le geste du dessinateur, c’est très dur, peu de gens le font en fait (c’est des copains graphiste qui lui ont expliqué comment faire).

    Là avec une tablette à écran, elle dessine directement le croquis, depuis zéro (et c’est rigolo de voir qu’elle utilise un outil “crayon de couleur”, qu’elle le met dans un calque de sous-couche… comme avant :) ).

    En fait cette tablette est tout simplement un écran tactile HDMI. Elle se branche sur la sortie HDMI est l’ordi voit un double écran. On prend l’application qu’on veut, on la déplace sur ce 2e écran, on la met en plein écran et zou! Toujours sans driver (sous Ubuntu en tous cas), le stylet est reconnu (connexion USB) y compris avec l’intensité d’appui.

    Pour ce qui est de cacher la surface de travail, je ne vois pas trop la différence avec un papier (on passe nécessairement la main sur une partie du dessin) mais je peux lui poser la question.

    Répondre
  • 9 janvier 2020 - 10 h 41 min

    @Thierry Le Ridant: comme beaucoup t’es à côté de la plaque toujours à comparer une Porshe avec une twingo en disant Auais mais elle t amène au même endroit …c est vrai certe mais pas de la même manière c’est tout faut arrêter ce faut débat entre des marques bas de gammes et wacom.

    Répondre
  • 9 janvier 2020 - 13 h 07 min

    @Ulrich: Mon cher tu as aussi tout faux car le produit wacom en question est un produit destiné au grand public, aux débutants, les étudiants ou aux pros ayant de petit besoins (ceux qui se contentent d’une twingo). Donc oui, à mon avis, la comparaison est valable. Il suffit de voir l’exemple donné par gUI par exemple ou dans mon cas je connais des artistes qui en vivent (dont mon frère) et qui travaillent avec des produits autres que Wacom. j’en connais même qui ont des produits Wacom et achètent des consommables chez ces autres marques (entre autre film de protection).
    Maintenant je vais nuancer mon avis car cette tablette à une fonction intéressante qui est la connexion à un système android (sauf que comme toujours la liste chez wacom se limite à 10 testé)… fonction qui est déjà disponible chez XP-pen par exemple mais sans la copie d’écran (mais à 200€ de moins). Dans ce besoin, ça reste compétitif.

    Répondre
  • 9 janvier 2020 - 18 h 11 min

    @Thierry Le Ridant:
    Tu reste néanmoins à côté de la plaque de part ton mépris typique des fanboys de la Pomme. Tu serais surpris de voir ce qu’on est capable de faire en speed painting/digital painting avec une vielle Galaxy note 12.2 sans iOS ni Procreate. C’est la peinture qui fait le peintre, pas le pinceau, hein…

    Sinon, oui, les Xp-pen et autre Huion rivalise sans problème avec les Wacom grand public qui du reste sont fabriqué en chine contrairement à leur homologue pro tjs made in Japan.

    Répondre
  • 9 janvier 2020 - 18 h 27 min

    Et si tout le monde se calmait ?

    Répondre
  • 9 janvier 2020 - 19 h 10 min

    @sidero: je ne pensais pas être un fan boy de la pomme, je n’ai d’ailleurs pas de produit Apple, donc le mépris typique ne m’a jamais été livré ;-). Mais j’ai pu essayer la solution actuelle ipad pro + pen apple + procreate chez des amis et je dois avouer que c’est tout aussi concluant que mon photoshop + wacom intuos et bien mieux que ma tablette android huawei + stylet. l’outil ne fait pas l’artiste néanmoins je n’en connais pas un qui n’ai son outil fétiche et pour ma part comme la fille de Gui j’ai du mal à lâcher le crayon et le papier.
    et je reste sur mon avis que le produit wacom est intéressant mais trop cher dans le marché actuel.

    Répondre
  • 9 janvier 2020 - 22 h 34 min

    @Thierry Le Ridant:
    Ce qui est méprisant c´est de taxer de pauvre ceux dont les solution choisies ne correspond pas à tes moyen/goût ;)
    Après, je suis de ton avis, ce produit Wacom est cher par rapport à ce que propose la concurrence, crédible aujourd’hui. Mais la tranquillité d´une grande marque (fiabilité, SAV) est aussi un choix défendable ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *