Valve fait machine arrière sur le hard mais reste engagé dans SteamOS

Steam Machine a fait un flop, c’est le moins que l’on puisse dire. Si les chiffres de ventes n’ont pas été communiqués officiellement, le tarif de ces solutions n’a pas réussi à séduire le grand public. Valve décide donc de les mettre en retrait tout en assurant son total engagement dans SteamOS.

Les Steam Machines ont fait long feu, ce n’est pas un scoop mais plutôt un constat. Un constat d’accident même. Le parcours de la proposition de Valve et de ses partenaires a fait long feu et la plupart des observateurs comme le grand public ont rapidement conclu à l’absence d’activités de ce secteur. Si quelques rares fabricants de matériel ont lancé une Steam Machine au début, plus personne ne s’est penché sur le berceau du bébé de Valve depuis. Sans nouveautés, sans marketing et surtout sans clients réels, le concept s’est tout simplement perdu. Reste SteamOS.

2018-04-11 12_03_43-minimachines.net

L’AlienWare Alpha de Dell tel que présenté sur le site de Valve…

Dommage ? Je ne sais pas, les propositions abondantes du marché traditionnel sous Windows ont purement et simplement rendu l’offre ridicule. Certes, l’avantage des Steam Machines était de proposer des engins sans licence de Windows, ce qui aurait pu avoir des répercussions importantes en terme d’équipement et de prix. Mais il faut l’avouer, tout intéressant que soit SteamOS, il ne permet pas la même flexibilité ni la même optimisation matérielle que ce que permettent les machines sous Windows. Ne serait-ce que pour des raisons de pilotes très soigneusement entretenus par les fabricants dans le monde de Microsoft.

2018-04-11 12_03_52-minimachines.net

Impossible de l’acheter chez Dell, la machine n’existe plus et n’a pas été remplacée.

Bref, les Steam Machines n’existent plus depuis des mois et si il restait des liens visibles sur le site de Valve, ils ne pointaient plus que vers des pages vides ou des machines dépassées et vendues trop cher.

2018-04-11 12_02_53-minimachines.net

Materiel.net a également créé une Steam Machine et dispose d’un lien sur le site de Valve

La disparition des liens menant directement des menus généraux vers les Steam Machines sur le site de Valve a cependant ouvert la voie à des spéculations plus ou moins délirantes qui ont mené certains à annoncer la mort de SteamOS. Pour éteindre ce feu de rumeurs, l’éditeur a communiqué très clairement. Il s’agit d’une opération de routine visant à optimiser l’interface du site. Pourquoi en effet continuer à dépenser du pixel dans la page du site vers une page qui n’est techniquement plus mise à jour et obsolète depuis des mois ? La barre de navigation principale du site est le centre névralgique de l’offre de Valve et enlever les liens morts ou moribonds semble logique.

2018-04-11 12_00_52-minimachines.net

Mais aucune machine n’est disponible dans cette catégorie chez l’assembleur Français.

Valve continue et commente la situation. Elle a bien noté le fait que les Steam Machines ne fonctionnent pas auprès du grand public mais reste cependant très impliquée dans la création de Steam OS. Le Linux orienté jeu de la marque qui devrait éviter de passer par la case Windows pour un usage uniquement ludique. SteamOS compte bien profiter de l’API Vulkan pour se développer et proposer des performances supérieures ou égales à ce que propose un jeu sous Windows.  Pour cela Valve investit massivement dans les développements de l’API et conserve une grosse équipe de développement sur SteamOS. Des éléments qui profitent bien évidemment à la totalité de la communauté Linux.

Zotac Mek1

De nombreux MiniPC ne sont pas estampillés Steam Machines mais sont parfaitement calibrés pour SteamOS.

Les Steam Machines n’existent plus en tant que solutions commerciales, c’est un fait et le nier serait ridicule. D’un autre côté, Valve fait en sorte que tout le monde puisse transformer un PC personnel en Steam Machine avec un bon niveau de performances sans passer par le paiement d’une licence quelconque… A part, évidemment, celles des jeux téléchargés sur son site.

13 commentaires sur ce sujet.
  • 11 avril 2018 - 12 h 43 min

    ils devraient même arrêter SteamOS et se limiter au strict nécessaire, maintenir une distro entière est très lourd à maintenir, et se basant sur Debian ils cumulent un double retard des versions logicielles d’un système entier alors qu’il suffirai de créer un dépôt additionnel qui permettrai de transformer une Debian vanilla en SteamOS “en 2 clics” comme par exemple la solution FreedomBox https://wiki.debian.org/FreedomBox/Portal (page wiki FR pas à jour) ou les très connus PPA Ubuntu

    Répondre
  • 11 avril 2018 - 14 h 35 min

    J’avais fait un PC de gamer fanless pour y installer SteamOS. J’y ai joué 2 fois. Le catalogue Linux est malheureusement trop pauvre, mes Call of Duty MW et mes vieux Battlefield sont incompatibles.

    Rise of the Tomb Raider “devrait” (conditionnel) sortir sur Linux, beaucoup sont heureux, mais c’est encore trop peu.

    Par analogie, le Windows store a plombé Windows Mobile pour les mêmes raisons. Résultat @H2L29 a raison : j’ai supprimé SteamOS, installé Ubuntu, puis installé Steam pour Linux, c’est la même et on peut au moins utiliser le PC pour autre chose que le jeu.

    Répondre
  • 11 avril 2018 - 15 h 15 min

    Une steamBox a 500€ en GPU 1050ti avec mode Bureau pour les utilisateurs avancés aurait a mon avis un certain succès.

    Mais bien sur il faut que le vendeur mette en avant que seul 30% de la logitheque steam est disponible, chose que n’avait pas fait alienware correctement il me semble.

    Répondre
  • 11 avril 2018 - 15 h 16 min

    @prog-amateur: SteamOS a un mode Bureau sous Gnome inclut, mais Oui ca reste du debian brut.

    Répondre
  • Obs
    11 avril 2018 - 15 h 46 min

    J’ai longtemps attendu après les Steam Machines pour finalement me prendre un Alienware Alpha refurb. Ca tourne sur Windows 10 donc l’avantage c’est que j’ai facilement accès aux applications vidéo très utiles aussi sur ma TV et j’ai accès a l’intégralité du catalogue steam sur ma TV de salon.
    La steam Machine est une super idée pour ceux qui comme moi veulent remplacer leur vieille console par un PC dans le salon, mais vouloir passer via linux (pour éviter de promouvoir indirectement les jeux Xbox PC?) est une erreur.

    Répondre
  • 11 avril 2018 - 16 h 36 min

    J’ai également un alienware alpha. Une vraie mini machine de jeux, achetée il y a deux ans a très bon prix avec une gtx960. Et avec Windows.

    Répondre
  • 11 avril 2018 - 16 h 43 min

    @Obs et @Frdderic: Je connais peu de gens déçus de cette machine. Son ratio encombrement performances est extra.

    Répondre
  • 11 avril 2018 - 19 h 26 min

    Les premières steam machines étaient vendues sous windows et semblaient marcher pas si mal. Du moins aux states elles étaient bien mises en avant chez Best Buy et Gamestop. Par contre depuis qu’elles sont passée sous SteamOS elles ont été reléguées dans les rayons promos. Domage, ces petites machines avaient de la gueule

    Répondre
  • 11 avril 2018 - 19 h 40 min

    @prog-amateur: feral a annoncé la sortie sous linux, vu la réussite du portage du 1er reboot ça va être énorme ^^

    personnellement j’ai une ludothèque bien fournie sous linux, osef de callof et l’autre (se souviens plus du nom tellement sans intérêt), j’ai un dualboot pour les jeux win only j’doit aller sous windows 2 3 fois par ans pour voir les dernières dlc de gta5 le seul de mes 88 jeux sous steam principalement du AAA :D quelques jeux sous wine fonctionnent bien une fois la conf galère réussie avec du no-cd, y a aussi un bon paquet d’indés dont certaines perles multi, open world, crafting… que du bonheur, manette xbox/ps3-4 parfaitement fonctionnelles, jeu à plusieurs possible (road redemption, grid autosport en écran partagé <3) puis ça pousse à la découverte de nouveaux titres qu'on aurai probablement ignoré sous win : me suis éclaté sur Dying Light et les XCOM, 7 Days 2 Die, Ark… puis les incontournables Counter Strike(bien mieux que callof en compet :p), Portal, Half Life

    @EKIMIA: non c’est pas une Debian brute, ils ont leurs propres dépôts et le résultat c’est un retard des versions de certaines libs drivers etc… j’ai de biens meilleurs résultats sur une debian pure, et encore meilleurs sur une unstable ^^ mais le top ça reste ubuntu (support officiel des éditeurs) même le client steam utilise ses propres libs par défaut (steamdeps), bien sûr pas à jour non plus… ça marche mieux une fois les libs de la distro utilisées

    /me retourne buter du zombie :D

    Répondre
  • 12 avril 2018 - 15 h 15 min

    @H2L29: j’essaie d’intégrer une carte NVIDIA GTX 9xxM dans un boîtier fin afin d’en faire une console fanless dual-boot Linux/Windows.

    Le problème, c’est que j’arrive pas à faire le lien entre les broches du module NVIDIA et celui de ma carte mère (une Intel NUC). J’ai pas encore trouvé d’adaptateur, si ça existe, n’hésitez pas, je partagerais un tuto avec plaisir !

    Répondre
  • 12 avril 2018 - 16 h 09 min

    @prog-amateur: t’a les refs de la carte maman et la carte fille? je savais même pas que c’était possible d’avoir du nvidia sur un nuc, ça se trouve c’est juste pas possible et faudra passer par une carte graphique externe en thunderbold

    Répondre
  • 12 avril 2018 - 17 h 13 min

    @prog-amateur: Oui, comme dis @H2L29, je vois pas trop comment c’est possible.

    Répondre
  • 14 avril 2018 - 16 h 58 min

    @H2L29: @Pierre Lecourt:
    Merci Messieurs, je vais continuer à creuser, et au pire, je vais me résigner, mais si je trouve j’essaie de partager.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *