Un terminal inspiré de Fallout a partir d’un RPi 400

La série Fallout a rencontré un assez beau succès et a donné envie à certains d’habiller un RPi 400 comme un de ses terminaux.

Issue de la licence de jeux du même nom, la série Fallout a relancé un intérêt pour cette ambiance particulière qu’est son univers post-apocalyptique bourré d’un humour très grinçant. Assez pour que certains s’en soient inspirés pour construire un terminal qui aurait toute sa place dans son décor.

C’est un certain Rick Pannen qui publie sur Hackaday des images de sa création. Une solution Raspberry Pi 400 déployée dans un châssis imprimé en 3D en PETG et peint de manière à faire apparaitre les traces du temps. Dans la série Fallout, l’action se passe 200 ans après une guerre nucléaire lancée en 2077. L’humanité bricole donc tant qu’elle le peut des appareils qui ont résisté à la vitrification de la surface de la planète en restant terrés dans des abris anti atomiques.

75 heures d’impression et 2.2 Kg de filament plus tard, l’objet est prêt a être monté. Mais pour rester dans le ton, il fallait que le châssis apparaisse comme rouillé, usé par le temps et non pas sorti tout droit d’une imprimante 3D. Il a donc d’abord été nécessaire de le poncer très finement puis de le maquiller. Une solution de peinture à base de fer recouverte d’une solution générant de la rouille a été appliquée aussi bien sur le boitier que sur le clavier du Pi 400.

Certaines parties, comme la protection noire à l’avant de l’affichage, ont été recouvertes d’une peinture provoquant un aspect caoutchouc sur la surface afin de mélanger les textures. L’épaisseur des parois du châssis de l’écran explique pourquoi l’impression été si couteuse en matériau. L’ensemble sera très solide.

Enfin, pour parfaire l’illusion globale, l’écran LCD 7 pouces utilisé a été caché derrière une lentille Fresnel dans la partie écran. Cela donne un aspect « CRT » à l’ensemble avec de fortes ressemblances à nos  anciens Minitel en France.

Le dispositif pilote une IA Open source intégrée sur le Pi 400 et qui sert de pilotage domotique en local. Il faut pianoter un ordre du type  « allume les lumières du salon » sur le clavier pour pouvoir effectuer cette action. C’est une sorte d’assistant personnel mais qui ne réagit pas – volontairement – à la voix. Et cela colle parfaitement avec l’univers de Fallout.


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

5 commentaires sur ce sujet.
  • 28 mai 2024 - 16 h 21 min

    Il y a des artistes dans l’informatique…

    Répondre
  • 28 mai 2024 - 16 h 26 min

    Plutôt chouette !

    Répondre
  • 29 mai 2024 - 13 h 56 min

    Il a tout sali le clavier !!!! (sourire)

    C’est vraiment bien sympa, il a du s’amuser à le faire.

    Je note l’usage du Fresnel pour CRTiser les LCD. Il faut que j’essaye !!

    Répondre
  • 29 mai 2024 - 14 h 41 min

    @StarDreamer:
    Oui ça m’a tout de suite fait penser au film Brazil de Terry Gilliam avec Jonathan Pryce et Robert de Niro.

    Répondre
  • 29 mai 2024 - 16 h 22 min

    @Matthias: Yes, brazil, exactement !

    Et… j’ai craqué, j’ai acheté une loupe fresnel pour tester … à 2€ sur Aliexpress, c’était trop tentant.
    (je me demande jusqu’à quelle taille ça peut grimper à tarif raisonnable).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *