Shuttle XC60J : Un MiniPC industriel sans ventilateur sous Celeron J3355

Le Shuttle XC60J vise clairement un marché industriel, l’engin est tellement couvert de connectique inhabituelle qu’aucun doute ne subsiste sur sa destination. C’est le genre de machine qui pilote des robots, des machines outils ou des distributeurs en tous genres.

Dans un gabarit de 3 litres, le Shuttle XC60J réunit donc une solution très complète autour d’un Celeron J3355. Le choix de cette puce est tout sauf anecdotique, elle développe sur deux coeurs cadencés de 2 à 2.5 GHz un TDP de 10 watts qui sera dissipé par un simple dissipateur.

Le choix de recourir à un système fanless dans ce Shuttle XC60J n’est pas destiné à réduire le volume sonore, les engins que cette solution va équiper ne sont pas particulièrement sensibles au bruit. Par contre, cela permet de s’assurer d’un taux de panne très bas puisque la machine n’aura pas de ventilateur qui pourrait tomber en panne ou tout simplement s’encrasser.

Shuttle XC60J

Le Shuttle XC60J est un barebone, il est vendu pré-équipé de son processeur soudé sur sa carte mère mais ne dispose pas de mémoire vive ou de stockage. Il accueillera jusqu’à 16 go de RAM sur deux slots SoDIMM DDR3L et proposera trois emplacements de stockage. Un 2.5 pouces classique ou un emplacement 3.5 ou 2.5 pouces au choix mais également un support au format M.2 2280 sur la carte mère. il sera donc possible de profiter d’un système sur un SSD, d’un backup permanent et d’un stockage de données sur trois entités différentes. Un second port M.2 2230 est disponible pour rajouter une carte Wifi en plus de l’Ethernet Intel i211 Gigabit de base.

Shuttle XC60J

La connectique est extrêmement riche même si elle ne vise pas vraiment nos machines habituelles : En façade, on retrouve deux prises jack audio pour l’entrée micro et la sortie casque; deux ports USB 3.0 et deux autres ports USB 2.0 ainsi que trois ports RS232.

Shuttle XC60J

A l’arrière deux autres ports USB 2.0 sont disponibles, une sortie HDMI 1.4b et une sortie VGA, un Ethernet, 5 ports RS232 supplémentaires, deux trous pré-percés pour d’éventuelles antennes Wifi ainsi que l’entrée d’alimentation de l’engin.

Le Shuttle XC60J proposera les fonctions habituelles du genre : Réveil à distance via réseau (WOL) et auto redémarrage après une coupure de courant. L’alimentation se fait via un bloc externe de 65 watts et l’engin peut se poser, monter sur socle ou en VESA. Il est garanti pour un fonctionnement normal 24H sur 24 et 7 jours sur 7 si vous respectez une bonne circulation d’air autour de lui.

Avancez à 3″14 pour voir le coeur de l’appareil

On me demande souvent quel type de machine a encore besoin d’un engin avec autant de ports COM de nos jours, à l’ère du tout USB, j’ai envie de vous répondre en vidéo avec le reportage ci-dessus. Vous pourrez compte le nombre d’éléments à actionner pour faire sortir le produit une fois que celui-ci a été commandé par le client. Cela vous donnera une idée du nombre d’ordres en provenance d’une machine externe qu’il est nécessaire d’assurer.

 

Un commentaire.
  • 23 juin 2017 - 19 h 33 min

    Wow… La pizza électronique, c’est hyper compliqué !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *