48 mégapixels sinon rien : Le capteur Samsung Isocell GM1

Le nouveau capteur Samsung Isocell GM1 promet 48 mégapixels dans vos smartphones et tablettes. Accompagné de son petit frère l’Isocell GD1 en 32 mégapixels, ils cherchent a détrôner Sony sur ce secteur.

Le marché des minuscules capteurs photos est énorme, la moindre tablette, le moindre smartphone, embarque au moins deux de ces capteurs. Mais ce n’est pas tout, les ordinateurs portables montent en puissance sur ce point, les appareils du quotidien s’équipent également de capteurs photos avec la domotique . Certains autres objets de notre quotidien sont également concernés comme les véhicules qui s’équipent de plus en plus de nombreux capteurs.

2018-11-02 13_13_23-minimachines.net

Et sur  ce marché énorme, Sony est très largement en tête suivi par Samsung. Ces deux marches du podium sont logiques, la stratégie de Sony sur le secteur des capteurs a été décidée assez tôt. Pendant que la marque extirpait le meilleur des cerveaux de ses ingénieurs pour gagner des parts de marché dans le domaines des appareils photos numérique jusqu’à devenir numéro deux mondial entre Canon et Nikon, Sony travaillait également sur ses capteurs photos à destination des appareils des autres compagnies. La gamme EXMOR est ainsi devenue la référence de tout le haut de gamme en terme de smartphones et de tablettes. Offrant ainsi à Sony en 2015 39% de parts de ce marché de 10.3 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Le Japonais a annoncé en Juillet de nouveaux capteurs IMX586 qui proposeront 48 mégapixels aux fabricants. Samsung ne pouvait pas rester en arrière de cette proposition.

Pour lutter contre ces EXMOR, Samsung a donc logiquement lancé de nombreuses puces et proposera dès l’année prochaine deux nouveautés : Un Isocell GD1 en 32 mégapixels et un Isocell GM1 qui proposera lui aussi 48 mégapixels. Deux éléments en 0.8 micromètres d’épaisseur qui sont donc encore plus fins que les précédents modèles de la marque en 0.9 μm. Cette finesse est primordiale pour une intégration dans des appareils mobiles.

2018-11-02 12_52_12-minimachines.net

La fonction Zoom proposée par les 48 mégapixels du capteur Sony

Les deux solutions sont pensées pour capturer une plus grande densité de pixels dans un minimum d’espace. De manière à pouvoir être positionnés dans tout type d’appareils. 48 Mégapixels n’est pas forcément la solution la plus attendue par le marché, on imagine l’impact de ce genre de technologie en terme de mémoire. Si chaque cliché du quotidien vient grignoter 10 ou 15 Mo de stockage, l’usage d’un tel capteur ne serait pas forcément positif. Mais Samsung ne compte pas utiliser ce capteur forcément dans un usage aussi gourmand. La marque met en avant des possibilités de zoom importantes. On capture en 48 mégapixels une image pour n’en restituer qu’une partie sans perdre en finesse ou en qualité. Autre possibilité proposée par une technologie baptisée Tetracell, la combinaison deux ou quatre pixels d’un capteur pour augmenter la sensibilité de l’ensemble. Ainsi on passe de 48 mégapixels classiques pour l’Isocell GM1 à 12 seulement mais on multiplie la luminosité d’autant. Dans des conditions lumineuses assez basses, on perd en définition mais on gagne énormément de lumière et on évite le bruit.

Isocell GM1

Bref, les grandes marques proposent plus de mégapixels mais pas forcément pour vous donner des images énormes en 8000 x 6000 sur les petits écrans de vos smartphones et tablettes. Les nouveaux capteurs seront évidemment compatibles avec des solutions de stabilisation EIS et des fonctions HDR.

Avec ces nouveautés qui entreront en production de masse en cette fin d’année pour arriver dans des produits l’année prochaine, Samsung compte grignoter des parts de marché sur le secteur face à Sony. Samsung dispose d’ailleurs d’une arme secrète, ses propres SoC ARM Exynos. Les Isocell GM1 pourront être proposés en combinaison avec des puces ARM au sein de smartphones et de tablettes, ce sera d’ailleurs une quasi obligation car de nombreux SoC ne supportent pas des capteurs avec une aussi grande capacité en mégapixels. De nombreuses solutions du marché sont limitées techniquement à 8, 16, 24 ou 32 mégapixels. A vrai dire, il ne me vient pas en tête de puces ARM capables d’encaisser 48 mégapixels aujourd’hui… Le Snapdragon 845 par exemple est limité à 32 Mégapixels.

13 commentaires sur ce sujet.
  • 2 novembre 2018 - 14 h 43 min

    Euh…technologie tetracell, c’est jute du binning quoi ! On groupe 2×2, 3×3, 4×4 pixels pour augmenter la sensibilité. Procédé très commun sur les caméra CCD ou CMOS.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 14 h 52 min

    @wul31: Oui, Samsung l’a appelée Tetracell. Personne n’a dit que c’était nouveau hein, mon but ici est de vulgariser le procédé.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 16 h 29 min

    @Pierre : Aurais-tu des renseignements sur la photo qui illustre ton article stp ? C’est un fake ou c’est un vrai produit Samsung avec une monture Canon ? Merci par avance.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 16 h 31 min

    @Aldo: Je pense que c’est un fake.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 17 h 29 min

    @Pierre Lecourt:
    Oui bien sûr, je sais bien que ton propos est de présenter cette technologie et de la vulgariser, et que tu n’as pas écrit que c’était nouveau. Je suis juste allergique au marketing…qui implicitement suggère que c’est nouveau: nouveau nom=nouvelle techno. Donc je continue de croire que c’est un moyen marketing d’influencer l’acheteur en lui faisant croire à une nouveauté.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 19 h 14 min

    @Aldo: c’est un iPhone SLR Mount

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 23 h 10 min
  • 2 novembre 2018 - 23 h 13 min
  • 3 novembre 2018 - 0 h 51 min

    J’avais un Nokia 1020 il y a longtemps. C’est le smartphone qui m’a le plus convaincu en termes de photos, même en faible luminosité, il était excellent. Et surtout son interface de prise de vue Nokia photo qui était un bijou d’ergonomie aussi bien pour les novices que pour ceux qui aiment jouer avec les détails.

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 1 h 26 min

    @Pierre et TantePata : Ah oui effectivement c’est un produit existant pour iphone. J’ai cru voir que ça se vendait 200 $ ! C’est plus une escroquerie qu’un fake en fait :)
    @Obarthelemy : Merci pour les liens. Je vois là un grip mais rien qui puissent faire le lien optique entre la lentille du mobile et l’objectif. En tous cas y mettre un objectif cinéma à 15 000 euros, fallait oser :)

    Répondre
  • gUI
    3 novembre 2018 - 10 h 01 min

    48Mp, c’est les vendeurs de carte SD et de flash qui sont contents !

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 12 h 19 min

    Bonjour,

    Qu’en est-il des objectifs ? J’avais appris lors d’un cours sur la photographie, il y a deux ou trois ans, qu’un objectif d’appareil photo avait du mal à discriminer au delà de 16 méga-pixels (pour ceux qui y parvenaient). Du coup les pixels adjacents recevaient le même signal lumineux ; même le sur-échantillonnage en devenait souvent inintéressant.

    Les objectifs ont donc tellement progressé ? Même sur les téléphones ?

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 15 h 25 min

    Ca n’a pas le moindre intérêt pour la qualité d’image et ça va faire des photos énormes en Mo.

    C’est même forcément moins bon que de rester dans les 10-20 Mpixel car moins de lumière par pixel …

    Quand le marketing réduit les capacités du matériel …

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *