MSI va commercialiser son Sac à Dos MSI VR One à partir de 1799€

MSI va donc commercialiser son sac à dos MI VR One, un engin qui se porte dans le dos attaché à des bandoulières afin de le connecter à un casque de réalité virtuelle sans entraves. L’idée est d’éviter d’avoir à gérer des câbles qui entravent les mouvements du joueur et lui offrir donc plus de liberté.

1799€, premier prix. Difficile de voir dans l’acharnement de la marque à commercialiser ce MSI VR  One autre chose qu’un entêtement marketing. L’objet est intéressant, il a probablement une place au Panthéon des investissements impossibles à amortir des entreprises mais reste sacrément spécialisé pour un particulier.

MSI VR One

Pourtant MSI communique sur l’engin en indiquant une commercialisant du MSI VR One à 1799€ dès de début du mois de Décembre. Je ne  comprends toujours pas ce que vient faire une telle machine sur le marché. Outre son hyper spécialisation, ce n’est probablement pas l’investissement le plus pérenne qui soit.

MSI compte cependant bien le mettre en vente avec des tarifs qui oscilleront de 1799€ à 2699€ qu’il sera impossible à mettre à jour. Pour un pro et dans des usages particuliers, pourquoi pas. Mais le marché des amateurs de jeux vidéo devrait évidemment faire l’impasse sur le joujou.

MSI VR One

A l’intérieur du MSI VR One, on retrouvera donc dans sa configuration la plus musclée un processeur Intel Core i7-6820HK overclocké directement par le fabricant. MSI s’est associé à Intel pour développer cet élément et proposer des performances très importantes. Le reste de la configuration est à l’avenant : Un processeur Nvidia GeForce GTX 1070 et probablement diverses options de mémoire vive et de stockage. MSI ne détaille pas ces points.

MSI VR One

L’engin devrait assurer 1,5 heure de VR en continu grâce à ses deux batteries amovibles à chaud, une petite batterie interne permettra en plus de retirer les deux pour en charger deux neuves sans éteindre la machine. L’idée étant de charger les batterie d’un côté pendant que l’on continue de jouer de l’autre. MSI indique furtivement la possibilité d’acheter un  pack de batteries supplémentaires et un chargeur à part.

Le MSI VR One assurera les services d’un ordinateur classique avec une connectique complète : Un port HDMI, un port Mini DisplayPort et un port Thunderbolt 3 pour  de multiples solutions d’affichage. 4 ports USB 3.0 seront également disponibles ainsi que des ports dédiés à l’utilisation d’un casque HTC pour l’alimenter en 12 volts en plus d’une entrée et une sortie audio.

MSI VR One

Je reste sur ma position que l’ultra spécialisation de l’engin est probablement son plus gros défaut, MSI voit dans cet engin un débouché professionnel assez vaste mais semble avoir des œillères. La description de cours de conduite VR  par exemple me semble légèrement optimiste. D’abord parce qu’un fil attaché à un PC classique ne semble pas des plus contraignants quand on est assis dans un siège, ensuite parce que l’investissement est franchement conséquent.

La description d’une visite de maison virtuelle avant l’achat semble également optimiste : Qui va consacrer les ressources nécessaires à la création de ce type de procédé ? Pour que cela ait du sens, il faudrait un hangar sur plusieurs niveaux où pourraient déambuler les visiteurs intéressés.

MSI VR One

Reste le marché ludique pro pour qui l’expérience du MSI VR One est peut être parfaite. On imagine bien monter une escape room ou autre jeu grandeur nature et déterminer un scénario  d’une heure dans lequel seraient plongés une poignée de visiteurs. Il y aurait là moyen de rentabiliser l’appareil assez rapidement et de proposer une expérience très originale. Mais, là encore, le marché est assez restreint, qui aura les moyens financiers de développer le scénario en 3D nécessaire ? De grands groupes peut être comme Disney, mais cela passera probablement par une solution développée maison.

MSI VR One

Plus le temps passe, plus j’ai l’impression que les constructeurs ont pris le marché par le mauvais bout. A bien regarder ce MSI VR One de 3,6 kilos, on comprend qu’il s’agit d’un ordinateur portable de jeu boosté pour coller à cette demande particulière. J’ai écrit un document à destination d’une marque connue pour leur conseiller de rester à l’écart de ce type de projet.

L’alternative est pourtant simple : Travailler avec des sociétés comme Scalable Graphics pour proposer un kit sans fil bien plus pertinent que ces solutions lourdes et encombrantes. Attendre que les fabricants de casque VR s’interfacent avec Scalable Graphics pour proposer simplement des PC Gaming.

Ou, et c’est cette recette qui semble avoir le plus de succès, je leur ai proposé de développer tout simplement un portable de joueur classique, avec un système spécifique permettant de le faire tourner capot fermé. Cette solution associée à une connectique dédiée et un casque VR fonctionnerait de la même manière qu’un sac à dos. Mais avec ce type de produit, on se retrouve avec le meilleur des deux mondes. La possibilité de jouer avec un casque sans fil une fois le portable glissé dans un harnais sur mesures avec qui permettrait de dégager ses aérations. Sac qui pourrait, en outre, accueillir une batterie dédiée supplémentaire. Mais également la possibilité d’utiliser le portable de manière totalement classique, en VR sur secteur connecté à un casque.

9 commentaires sur ce sujet.
  • 10 novembre 2016 - 6 h 13 min

    MSI, la marque qui prétend être à l’écoute des joueurs, et qui se permet de la publicité mensongère sur son site pendant 2 ans !
    Pierre, a tu entendus parlé de l’affaire des modules MXM non upgradeable ?
    Sur les PC MSI GT72 et GT80 vendus depuis 2014 (on est plus dans la mini machine, ils font dans les 4kg), il y a un GPU au format MXM.
    MSI s’est targué de permettre une mise à jour du module MXM pour LES générations a venir. Hors, à la sortie de Pascal, MSI annonce que finalement non, AUCUNE mise à jour du module ne sera possible soit disant pour des contraintes techniques (pas foutu de préciser lesquelles). A la suite de la grogne sur les forum à travers le monde, MSI propose un programme d’échange à la noix, qui nous fait racheter un autre PC et retourner le PC actuel, moyennant une somme trop élevée, 2 semaines sans PC au minimum et des frais de port à la charge du client…
    Bref, un foutage de gueule et un gros mensonge en bonne et due forme !
    Désolé de pourrir le sujet et je pense que personne n’achètera ce sac à dos VR, mais je souhaite faire passer le mot de NE PAS ACHETER MSI vu comment le client est traité !
    Bref, c’était une marque correcte de qualité sur le haut de gamme, en qui j’avais confiance et qui nous a trahi.

    PS: une enquête de la Direction Départementale pour le Protection des Populations (DDPP) est en cours…

    Répondre
  • 10 novembre 2016 - 9 h 27 min

    Au tarif où est vendu aujourd’hui la solution Scalable Graphics (3600€ TTC http://www.vrlinkbycarri.com/shop ), l’achat d’un tel pc reste un investissement sensé. Je conviens cependant que ce materiel est destiné plutôt aux professionnels (Arcade VR par exemple).

    Répondre
  • 10 novembre 2016 - 11 h 22 min

    Widi, chromecast, anydesk,etc.. autant de technologies présente dans la transmisison de l’image du son et de commandes en temps réel (hardware et software) qui mis bout à bout serait capable de bien plus.
    Et là MSI nous sort un truc sorti du dernier marvel ou je m’attend a voir sorti des ailes.
    Punaise ça m’énerve de plus en plus de voir tout ses constructeurs complètement à la masse des besoins du consommateur.
    Avec la technologie actuelle, ce ne serait vraiment pas compliqué d’associer un casque léger avec un leap motion amélioré pour la détection de mouvement des bras et mains.

    Pour moi ce genre de produit est juste là pour faire le buzz, c’est pitoyable..

    Répondre
  • 10 novembre 2016 - 11 h 30 min

    Personnellement je préfère ça que d’avoir un casque sans fil de Scalable Graphics qui me balance des ondes à haute fréquence sur mon cerveau fatigué.

    Répondre
  • 10 novembre 2016 - 12 h 36 min

    @Yves: Il y a une grosse différence entre acheter un truc comme ce Carry (c’est surtout une licence puisque le matos embarqué coûte 300€) et une licence achetée par un HTC ou un Occulus.

    Si les fabricants de casques payent une licence pour pouvoir embarquer le système dans leur casque, la note sera salée mais ensuite diluée dans l’ensemble des périphériques vendus.

    Répondre
  • 10 novembre 2016 - 18 h 18 min

    1799€ à 2699€, vous trouvez ça cher ?
    Pourtant, ce n’est pas comme si c’était de 1800€ à 2700€

    Répondre
  • MST
    10 novembre 2016 - 20 h 35 min

    @X3n0:
    (Bonjour à tous..)
    @xena: Bien souvent, les gens n’ont pas idée de ce qu’ils veulent avant qu’on ne leur montre, pour paraphraser un certain Steve, ou bien pourrait on citer l’anecdote d’un Henry célèbre, qui, s’il avait demandé aux gens ce qu’ils voulaient, aurait surement eu pour réponse des chevaux plus rapides. Quant à une éventuelle strategie com, elle serait plutôt réussie, nous en sommes la preuve dactylographiante puisque nous nous retrouvons à commenter une annonce qui n’avait peut etre que cette vocation, c’est du néocortex et hemisphere droit à peu de frais.

    @xanxi pareillement, c’est du bon sens dans l’océan d’insouciance teinté de nihilisme dans lequel baigne cette époque.

    @pierre evidemment, aucune personne neurologiquement indemne ne peut prendre au sérieux un éventuel succès commercial de ce genre d’attirail, et je partage la vista générale que vous pouvez porter sur l’écosysteme IT personelle 2016. Gardons nous cependant de prendre autrui pour nécessairement stupide, MSI a forcement pensé à utiliser un pc portable a priori, comme avisé dans votre rapport consulting, ce qui laisser comprendre la volonté de ne destiner cette chose qu’a certaines applications pro (d’ou le hot swap batteries), uniquement produit à faible volume, de toute façon n’est-ce vraiment autre chose qu’un laptop intégré differement.
    Ce qui ne colle pas c’est le choix des mediums de communication utilisés. Ce qui me fait dire que c’est uniquement du vent, cette chose n’est qu’une vitrine imaginaire, qui a le mérite publicitairement parlant d’occuper le terrain dans les esprits, pour peanuts, dans un marché pc léthargique. Enfin ce n’est qu’une humble proposition de pistes…sinon merci pour le boulot, je partage également un trouble obsessionel pour les sytemes mini/fanless depuis jeune, et c’est toujours un plaisir de vous lire, salutations numériques.

    Répondre
  • 11 novembre 2016 - 15 h 43 min

    En fait, cela ressemble beaucoup à ce que propose AlienWare pour l’attraction zerolatency présente à Melbourne et au Japon et je trouve cela classe.

    Bien sur, MSI ne s’attend pas à en vendre beaucoup, les débouchés étant très minces. C’est donc surtout marketing, pour l’image.

    Et honnetement , l’objet a de la gueule!

    Répondre
  • 22 novembre 2016 - 19 h 05 min

    […] Les spécifications n’ont pas bougé, on reste sur un engin de 54 mm d’épaisseur et de 3,6 kilos, un encombrement correct pour un engin porté via des bretelles dans son dos. La machine est ventilée et annonce des performances remarquables avec peu de nuisance puisque la ventilation ne dépasser pas les 40 dB. Un bruit probablement totalement masqué par le casque du joueur VR. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *