Qualcomm lance son Snapdragon Dev Kit pour développeurs

Le Snapdragon Dev Kit est un MiniPC pas comme les autres, il ne sera pas commercialisé de manière traditionnelle mais vise un public de développeurs à la recherche d’une plateforme de travail pour proposer des applications “ARM” sous Windows.

Le Snapdragon Dev Kit, c’est l’équivalent des Chromebooks Pixels, vous vous souvenez de ces engins distribués par Google aux développeurs lors de conférences réunissant des milliers d’entre eux ? Ces machines haut de gamme avaient alors une seule vocation, celle de pousser les personnes qui conçoivent des logiciels et des applications à s’intéresser aux Chromebooks.

2021-05-26 00_23_28Le Chromebook Pixel de 2013, un joli cadeau de Google aux développeurs

De cette largesse de Google, le fait d’offrir des centaines de machines vendues 1300$ pièce, les résultats ont été spectaculaires. L’écosystème de ChromeOS a pris de l’ampleur, les tests ont fleuri un peu partout et cela a permis notamment de voir arriver le portage d’Android et de Linux sur la plateforme. Google faisant un cadeau de ce type, c’était évidemment un savant calcul sur le long terme. Pour rappel le Chromebook Pixel de 2013 c’était quand même un Core i5 avec un écran 2560 x 1700 pixels IPS à une époque où les machines grand public se trainent toujours en FullHD et souvent avec une dalle TN. L’engin était beau, séduisant, il donnait envie de s’intéresser à ChromeOS. De le triturer, de le détourner, de le transformer. Ca n’a pas manqué et si certains fruits sont tombés à côté du panier voulu par la marque, l’impression générale était plus que positive. 

Snapdragon Dev KitAvec le Snapdragon Dev Kit on a la même idée mais en plus tiède, pour ne pas dire glacé. Pour obtenir cet engin, il faudra en effet dépenser une certaine somme. On ne sait pas laquelle mais le studio de développement ou le professionnel indépendant intéressé par le développement de solutions ARM sous Windows devra d’abord investir une somme que Qualcomm juge “abordable”.

Tout le calcul pour un développeur étant de s’offrir la machine puis de travailler dessus pour adapter un logiciel afin qu’il apparaisse sur le Windows Store. Dans l’espoir, ensuite, qu’un public de clients ayant acheté une machine ARM sous Windows se penche sur le store, s’intéresse à cette création et s’offre une licence du logiciel. Cela fait, Microsoft ponctionnera une partie du bénéfice et la somme restante servira d’abord à rembourser la machine, puis les heures de développement et enfin commencera à faire gagner gagner des sous aux créateurs. Sachant que la même application existera surement déjà sous un Windows normal, sous Linux, sous Android et sous les différents systèmes Apple… C’est donc un pari assez compliqué à mener. Si on le met en perspective du nombre de solutions Windows ARM actuellement sur le marché, c’est un pari vraiment très difficile.

Un développeur indépendant me disait que le problème de ce genre de solution venait de la multiplicité des plateformes. Il est impossible de protéger une éventuelle idée sur ce type de système. Si quelqu’un arrivait avec une application géniale sur Windows pour ARM, elle serait copiée dans la foulée sur d’autres systèmes. Rendant la rentabilité du projet totalement caduque.

BlackBerry PlayBook

Certains ont parfois réussi à gagner de l’argent avec des systèmes exotiques comme avec la HP TouchPad ou la Blackberry Playbook. Des petits malins ont réussi à proposer des applications particulières, qui n’existaient pas sur le système d’origine et que les possesseurs de ces engins étaient content de retrouver parce que personne ne développait réellement pour ces machines.

2021-05-25 20_54_04

Les deux seuls jeux “importants” sur la PlayBook ont été totalement sponsorisés par Blackberry

Petites différences avec les engins sous Windows ARM. Ces solutions ont été massivement proposées par HP et Blackberry à des prix défiant toute concurrence (99 et 130€) pour leur époque. Des prix qui se justifiaient par la fin annoncée des appareils et de leur support. Il était donc tentant de céder à la proposition logicielle d’un développeur indépendant parce qu’on savait qu’aucun studio de renom n’allait continuer à proposer des logiciels. 

Snapdragon Dev Kit

Mais si un studio inventait demain une application hyper efficace de retouche d’images ou de photos, par exemple. Ou un excellent jeu avec une nouvelle mécanique intéressante ? Quel intérêt de les développer sue une machine Snapdragon sous Windows ? Pour combien de clients potentiel face à une solution Windows x86, Android ou Apple ? Le choix de travailler sur cette plateforme ne sera jamais rentable. En toute logique, votre choix de développement correspondrait aux solutions proposant le plus de clients potentiels et, en dernier lieu, aux solutions aux écosystèmes les moins développés.

Est-ce que Qualcomm en a conscience et va proposer son Snapdragon Dev Kit gratuitement à de grands studios de développement ? A des développeurs indépendants ? Microsoft pourrait participer à ce mouvement pour compenser les frais de base inhérents à ce changement de plateforme… J’ai bien peur que sans des développements sur-mesures massifs poussés par une aide importante de la part des créateurs de ce kit, la solution reste encore et toujours à la traine des développements des autres acteurs majeurs du marché.

Apple

On se souvient de l’aventure d’Apple avec son propre kit de développement en Février dernier. Lorsque la marque avait proposé son “Developer Transition Kit” pour 500$ en Juin 2020, elle avait indiqué que les machines devraient revenir un jour ou l’autre au bercail. Le montant déboursé n’était pas un achat mais un accès au kit qui prendrait fin une année plus tard. De nombreux développeurs avaient tout de même franchi le pas car ils savaient que derrière, leur investissement serait récompensé par les ventes de leurs applications. Le parc installé de machines “Apple M1” étant en quelque sorte garanti par la marque. Le jeu en valait donc la chandelle et les kits ont été commandés en masse. La confiance portée dans l’écosystème Apple étant sans commune mesure avec l’offre de Qualcomm/Microsoft.

L’histoire de ce Snapdragon Dev Kit me semble malheureusement très différente. A moins que le prix de l’objet soit réellement très intéressant, je doute assez fortement du succès de l’opération.

Source : Qualcomm


secret
Un commentaire.
  • 26 mai 2021 - 17 h 06 min

    PERSO si je conçois bien l’idée de location de la part d’APPLE sur ces kits pour programmeurs .
    La marque APPLE étant réputée pour son matériel et son travail ,trouvé des personnes pour faire des applications devait etre facile pour APPLE .

    Dans le cas d’un fabricant de puce ARM mondialement connue ,je comprends pas bien l’idée .
    IL s’agirai d’un BAREBONE pouvant tourner sous LINUX ou ANDROID offert ou vendu peu cher a nos programmeurs cela aurait peut etre un sens commercial a venir .

    Là ,on parle d’une machine WINDOWS sous ARM ,si Microsoft n’arrive pas a ce jour a offrir ce type de produit peut t’on croire qu’un acheteur existe pour un PC WINDOWS sous ARM au bout de la chaîne.

    APPLE a offert deux OS différents ,un pour les MAC Classique ,l’autre pour les iPhone et iPAD avant de muter son OS sur les MAC équipés de puce M1
    Pour avoir charger GENSHIN IMPACT sur mon Chromebook ACER équipé d’une puce INTEL ce jeux Android ne tourne pas hormis sa tentative de chargement et ses démarrage aléatoire alors que ce jeux Android tourne sur ma tablette Chromebook équipé d’une puce Mediateck .

    L’idée de Sponsorisé par MICROSOFT pose un petit problème logistique a mon avis ,cela liera plus ou moins l’aide de MICROSOFT a la mise au point d’un WINDOWS plus Applications ,ce qui voudra peut etre dire que WINDOWS ARM ne pourra tourner que sur un processeur SNAPDRAGON .

    Le temps de mettre au point ,il est certain que chez APPLE l’avance sur les processeurs MAISON et sur le BON OS mettra APPLE loin devant MICROSOFT .

    Certes le monde des processeurs ARM peut encore évoluer ,surtout si Nvidia a acheté la maison mère de cette architecture et offre des GPU signé Nvidia pour remplacer Mali et autre solution GPU actuel sur ce type de processeurs .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *