Print-Color : E-Ink annonce la couleur

Print-Color, c’est le nouveau nom d’une encre numérique couleur de E-ink qui pourrait parvenir dans les liseuses et autres appareils exploitant ce type d’affichage. Enfin, en théorie.

Print-Color est le nom d’une nouvelle génération d’affichage à encre numérique de la marque E-Ink. Une technologie qui permet non seulement de faire de chaque pixel un point blanc, noir ou gris mais également de lui ajouter trois couleurs avec du rouge, du bleu, du vert ou toute combinaison des trois. Le bon vieux RGB classique assurant un affichage en couleurs.

2019-12-20 14_01_29-minimachines.net

Une excellente nouvelle ? Oui, en théorie du moins car le problème de ces technologies à encre numérique reste le faible appétit des constructeurs à les intégrer. Si il est  possible de construire une liseuse en couleur avec Print-Color, on se demande bien qui aura l’audace de proposer un tel produit et surtout à quel prix. Pour démocratiser ce type d’appareil, il faut produire en quantités importantes et donc viser un très large public. Ce qui signifie également tirer un maximum sur le tarif. 
Vendre peu cher un produit produit en masse et qui dégagera une faible marge sur un marché assez incertain n’est pas la recette préférée des industriels et on imagine assez mal qui pourrait pour le moment proposer une solution de ce type.

D’autant que Print-Color n’est pas exactement l’affichage couleur le plus éclatant qui soit. La technologie embarquée donne des couleurs assez sombres et fades, loin des rendus éclatants d’un affichage classique de type IPS ou.. du papier. Les amateurs de beaux livres ou de BD rêvent d’un affichage à encre couleur mais je ne suis pas sûr qu’un affichage de type Print-Color corresponde à leur standard. Même si le confort de l’encre électronique n’est plus à vanter, la possibilité de lire sans rétro éclairage est un vrai atout et la stabilité de l’image produite un avantage indéniable sur le long terme.

Du coup, les premières approches d’E-Ink pour cette technologie restent des marchés professionnels : L’éducation, la publicité ou des panneaux d’indication par exemple. De petites étiquettes de tarifs à encre électronique existent déjà en supermarché, leur passage en couleur pourrait être envisagé. Des produits à destination du grand public pourraient voir le jour mais ils seraient sans doute proposés sur un segment très haut de gamme avec des tarifs très élevés.

Un prototype de tablette Android de 10.3″ sous Print-Color a été filmé par Good eReader avec des fonctions très avancées comme la gestion d’un capteur EMR signé Wacom pour dessiner sur l’engin. Un rêve pour beaucoup mais une solution probablement très onéreuse qui réservera l’objet à une minorité.

E-Ink indique que Print-Color est en phase de finalisation avec une probable distribution pour le second trimestre de 2020. On devrait pouvoir toucher du doigt ce type d’appareil quelque part dans le courant de la fin d’année prochaine à condition d’avoir un portefeuille bien garni évidemment.

Source : The eBook Reader via Liliputing

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
16 commentaires sur ce sujet.
  • 20 décembre 2019 - 14 h 41 min

    J’ai toujours été convaincu que ce type d’écran était l’avenir, surtout pour les appareils à mobilité.
    Si nous vivions dans un monde sans journée alors oui les écrans actuels auraient été les meilleurs mais c’est pas le cas, on vit dans un monde éclairé en quasi permanence que ce soit par la lumière naturelle ou artificielle.
    Pour combattre cette lumière on propose des écrans avec des luminosités toujours plus fortes alors qu’il lui suffirait d’utiliser la lumière ambiante.

    J’imagine déjà les campagnes marketing pour ses écrans dans l’avenir, protéger vos yeux en adoptant les écrans E-Ink et ils n’auront pas totalement tort.
    D’ailleurs il y a déjà des études qui disent que les filtres anti-lumière bleue sont aussi dangereuses pour la santé et qu’elle ne règle pas tout à fait le problème.

    Du côté des téléviseurs sera bien évidemment moins évident, étant donné l’habitude pris par les utilisateurs à regarder le contenu dans le noir.

    En résumé ces écrans seraient plus écologiques et sûrement meilleurs pour la santé des yeux, j’ai d’ailleurs des messages d’avertissement sur mon téléphone qui m’avertit que une luminosité trop forte pourrait être dangereuse pour ma vue.

    Répondre
  • 20 décembre 2019 - 14 h 58 min

    Ce genre “d’écran” me rappelle la gameboy color première du non, ça défonçait moins les yeux lol

    Répondre
  • Xo7
    20 décembre 2019 - 14 h 58 min

    @Najbox: Moi je téléphone avec les oreilles ! Ok je sors ! ;-)

    Répondre
  • 20 décembre 2019 - 15 h 04 min

    Je trouve la qualité superbe pour de l’encre électronique. Il faudra voir les prix mais ça semble plus prometteur que les précédentes tentatives rien que par le seul nom du fabricant.

    Répondre
  • 20 décembre 2019 - 15 h 50 min
  • 20 décembre 2019 - 16 h 55 min

    Vu que les constructeurs ont pris l’habitude de faire des écrans brillants aux couleurs clinquantes, il est effectivement peu probable qu’il produisent ce type d’écran en masse…

    Répondre
  • 20 décembre 2019 - 22 h 09 min

    Je rêve de voir ce type d’écran réapparaitre sur les montres connectées pour leur redonner une vraie autonomie.

    Répondre
  • 20 décembre 2019 - 22 h 58 min

    De mémoire la couleur (Rgb) dans des écrans à encre électronique, ce n’est pas nouveau (commercialisé depuis au moins 7 ans, mais si peu utilisé… ). Toujours est-il qu’un nouveau modèle aidera peut être à démocratiser ces écrans ?
    Outre le rendu des couleur il y a aussi la vitesse de rafraîchissement qui fait pâle figure sur ces écrans, mais les dernières évolutions ne font que d’améliorer cet aspect.

    Répondre
  • 21 décembre 2019 - 8 h 04 min

    Tant qu’Apple n’en sortira pas personne ne suivra (c’est triste mais c’est comme ça)

    Répondre
  • 21 décembre 2019 - 11 h 34 min

    @Bichot: Euh… Apple n’est pas fer de lance dans tous les domaines.

    Mais je reconnais que cette firme est forte pour lancer des modes.

    Répondre
  • 21 décembre 2019 - 11 h 43 min

    @Najbox: Méfiance avec les différentes études disponibles : les écrans disponibles sur le marché ne ressemblent plus aux écrans d’il y a dix ans. Les constructeurs essaient de tenir compte de ce danger dû à certaines longueurs d’ondes situées dans la gamme des bleus.

    Par ailleurs le problème est plus subtil que “la lumière bleue est dangereuse pour les yeux”. Une partie de la lumière bleue est au contraire utile pour notre organisme. Bref… comme tout problème, celui-ci a de nombreux paramètres.

    Sur le fond de ton commentaire, je suis moins optimiste que toi. Si toi et moi sommes intéressés par de tels écrans, je soupçonne la majorité de la clientèle de préférer le clinquant et les couleurs vives. Elle ne s’y intéressera au eInk, à mon avis, que lorsque le prix de l’énergie augmentera — mais ce ne sera pas un critère esthétique.

    Répondre
  • 21 décembre 2019 - 12 h 35 min

    le rafraîchissement les rend toujours aussi inutilisable :s

    Répondre
  • 22 décembre 2019 - 9 h 41 min
  • 23 décembre 2019 - 8 h 41 min

    @Pierre, je trouve que le rendu n’est pas si mal que cela ! :)

    En ce qui me concerne, je vais passer pour un fou, mais un modèle en 13,3 pouces avec en plus la fonctionnalité tablette de dessin, bah, à 1-1500 euro, bah je prends !

    Pour le taux de rafraîchissement, pour ça, il y a les tablettes classique, ce type de produit, j’ai du mal à imaginer de la vidéo, même avec un bon taux / fps.

    raphael

    Répondre
  • 23 décembre 2019 - 9 h 47 min

    Ce type d’écran peu énergivore à bord de véhicules ayant peu d’énergie ou désirant la sauvegarder le plus longtemps possible serait intéressant, comme les voileirs.

    Répondre
  • 24 mars 2020 - 12 h 44 min

    […] encres numériques couleur sont encore un mirage dans notre écosystème. E-Ink a bien annoncé sa technologie Print-Color mais aucune réponse technique n’avait percé de cette […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *