Les US abandonnent pour le moment leur projet d’interdire les PC dans les avions Européens

L’annonce d’une interdiction d’utiliser un PC en cabine sur les vols en provenance d’Europe n’a pas beaucoup plu aux utilisateurs comme aux compagnies aériennes. Très remontées contre ce projet visant à obliger les utilisateurs à passer les portables en soute, elles ont fait pression. Le projet de loi semble être mis de côté pour le moment.

Il faut compter 11 heures pour un Paris – Los Angeles sur des avions classiques, traverser l’Atlantique n’est pas des plus rapides et nombreux sont les passagers à ne pas trop souffrir des programmes proposés par l’industrie de l’aviation en préférant emmener leurs propres films et séries sur leurs portables. Nombreux également sont ceux qui mettent à profit ces longs moments pour travailler sur leurs portables…

Minimachines.net

Le principe d’une interdiction en cabine de tout ce qui dépasserait la taille d’un smartphone a donc suscité beaucoup d’émois et devoir laisser en soute, où les contrôles de sécurité peuvent être plus invasifs, son ordinateur portable ou sa tablette a été évidemment asse mal perçu. le projet serait désormais mis de côté par les autorités US qui jugent cela un peu trop problématique.

L’ International Air Transport Association estime de son côté qu’une telle règle entraînerait une perte de 1.1 milliard de dollars en productivité. Plus de 390 vols par jour seraient impactés et les conséquences seraient probablement très mauvaises pour la santé économique des compagnies mais également pour celle de leurs clients. Le bannissement des portables en cabine envers 8 pays à majorité musulmane a déjà des effets pervers et pose soucis aux compagnies aériennes mais il ne touche que 350 avions par semaine, ce qui a évidemment un impact économique moins considérable même si il ne semble pas être spécialement productif.

xray laptop

L’IATA recommande de ne pas faire reporter les problèmes de sécurité sur les voyageurs mais plutôt d’augmenter la qualité des contrôles effectués sur les bagages devant aller en cabine, une vision un peu plus responsable et auto critique du problème que posent effectivement ces produits. Les autorités US estiment que des micro-bombes développées pour pouvoir tenir dans un ordinateur portable pourraient être catastrophiques. Un meilleur contrôle avant de rentrer dans nos avions aurait sans doute la possibilité de régler ce problème d’une manière moins invasive.

Pour le moment, le projet semble donc abandonné pour une extension vers l’Europe, les autorités américaines et européennes sont en tous les cas contre. La Maison Blanche va devoir trouver un autre chiffon rouge à agiter pour attirer l’attention des électeurs américains qui ont fait confiance à Donald pour les protéger.

Source : BBC

9 commentaires sur ce sujet.
  • 22 mai 2017 - 13 h 46 min

    hahahaha bien fait =) franchement il aurai mieux valu chercher à travailler avec ce hacker qui a trouvé la faille pour la résorber plutôt que de tout nier en bloc et laisser le problème prendre une ampleur de grave sécurité

    je serai pas surpris que les terroristes travaillent activement sur ces possibilités (c’est mal bande de gros vilains)

    l’ANSSI aussi a tout nié en bloc donc bon on en est au même point de nôtre coté de l’océan

    j’espère qu’il va pas se mettre à pleuvoir des airbus trop tôt :(

    Répondre
  • 22 mai 2017 - 15 h 20 min

    @H2L29: attention, déja que les cons ça osent tous alors…
    (ils ont quand meme essayer avec des baskets, c’est pour ça qu’ils scannent nos pompes !!!)

    par contre, oui, c’était débile pour plusieurs raisons.
    je m’explique
    perso, je prends pas mal l’avion et ai de la famille au US et en asie
    mes appareils électroniques, c’est avec moi en cabine et nul part ailleurs
    JAMAIS en soute
    pourquoi ?
    tous simplement trop de vol (et pas toujours dans les endroits auquel on pense)

    de plus, aux USA (ou ils sont particulièrement chiant déjà), les objets électroniques sont TOUS DÉJÀ à sortir et à mettre séparés dans un autre bac que son sac (et un autres pour ses pompes !!!)

    je rajoute que dans les “gros” (tous est relatif au US) aéroports, les rayons x sur les écrans montrent bien les différents éléments via un code couleur

    “l’organique” de tel couleur, le “chimique” d’un tel et le métal d’un autre (par exemple, mais il y a pas que ça)
    un arc en ciel quoi (je connais pas les codes mais ça se voit une fois passé sur les bagages de sa famille qui suit si on y prête attention)
    je pense que la “recherche” de certains était sur ce point là. leurrer ce système, sinon ce serait déjà fait

    en gros, il y a juste qu’a acheter plus de ce type de “scanner” à bagage et on en parle plus
    (mais ils doivent être bonbon, je connais bien 2 aéroports, présent dans l’un, pas encore vu dans l’autre (mais ligne intérieur aussi, pas les même terminaux)

    Répondre
  • 22 mai 2017 - 17 h 57 min

    @orangina rouge: sauf qu’un câble ethernet modifié ça se voit pas, et un ordi bah c’est un ordi, c’est tout ce qu’il faut pour prendre le contrôle d’un avion depuis la cabine passagers, ah faut pas oublier le cerveau :p

    Répondre
  • 22 mai 2017 - 18 h 34 min

    @H2L29: comme vous dites, pas oubliez le cerveau…
    et ceux chez ces gars là capables de faire ça (et encore faut pouvoir embarquer hein, il y a une liste aussi), je pense qu’ils les gardent bien au chaud (si tant est qu’il y en ait)
    propagande, réseau, cacher du pognon et je veux même pas savoir quoi d’autre. mais chair à canon, je pense pas

    Répondre
  • 22 mai 2017 - 20 h 41 min

    @orangina rouge: bah 4G+RAT et le tour est joué à distance, juste à former la chair à canon à ouvrir une trappe et brancher un câble :P

    Répondre
  • 22 mai 2017 - 21 h 54 min

    @H2L29: je suis hs ce soir mais les compagnies type united (que je déteste, fuyez là d’ailleurs)
    même pas de wifi à bord ;)

    plus sérieusement;
    faut quand même avoir le “profil”
    pas fiché (NULLE PART)
    avoir un minimum de compétences (et de couilles, et être taré et pour moi pas de famille par exemple, etc etc)
    ET avoir un cerveau !!!

    le tout en même temps !!!!

    je vous assure, les “baskets”, c’est plus simple à trouver

    qu’ils cherchent, mais ils font déjà chier dans certains aéroports pour les batteries (une ravpower “confisquée” déja)

    ce truc, j’y crois pas pour l’instant

    si “ils” n’ont plus de “territoire”, je reverrais ma position

    là, c’est encore de la SF

    à demain, ce soir, je m’en puis plus

    Répondre
  • 23 mai 2017 - 0 h 11 min

    En voyageant j’ai fini par comprendre que chaque pays avait ses phobies aux contrôles des passagers: en France c’est tout ce qui est contenant de liquide (encore plus si c’est sous pression comme certains type de médicament/gel) alors qu’en Asie il s’en foute. Par contre ma paire de mini mini ciseaux dans ma trousse de santé n’a pas fait long feu la bas. Et ma dangereuse pince a épiler (… en métal) s’est faite dégommer dans la foulée… Aux USA c’est ma genouillère (avec des renforts en silicone qui font déconner le scanner) qui intrigue fortement (et donc test au papier détecteur d’explosif).
    Au Brésil par contre RAS, la sécu en mode tudo bem tudo bom :-)
    .
    Sinon une petite pensée pour tous les parents (et les passagers autour) qui ne peuvent plus utiliser une tablette pour occuper les enfants…

    Répondre
  • 23 mai 2017 - 20 h 39 min

    @R2D2: oui, ça dépends d’où on part et aussi d’où on va
    en France, pour les us, ils feront chier pour les liquides (et bombes anti moustiques aussi par exemple)
    de France, pour l’Asie (Thaïlande par exemple), il s’en foutent (bombe moustique compris, même si en soute pour moi c’est mieux – pour le poids surtout en fait)

    pour la “tablette” et les gosses, je plussoie…même pour les adultes !!!
    perso, les films pourris en avion, soit ils me plaisent pas, soient ils sont “coupés” pour être tous public, soit déja vu !!!
    du coup, j’ai toujours ma trekstor ebook avec un paquet de carte sd
    et sur un paris – San Francisco, je me vois mal m’en passer

    Répondre
  • 23 mai 2017 - 20 h 51 min

    @R2D2: PS : pour la genouillère, en fait, ça n’a pas fait déconner le scanner, il a très bien fait son boulot au contraire !
    c’est ce que j’expliquais
    selon le type de matériaux, une couleur s’affiche à l’écran (vous en organique, le métal d’une autre, et le “chimique” encore d’une autre)
    le silicone, ça doit avoir la même couleur que celle de produit plus “suspect” au scan
    d’où re contrôle (et on repart tous content)

    c’est dans ce type de scanner qu’il faut massivement investir, pas emmerder les clients

    ça marche très, très bien (plus besoin d’avoir 10 ans d’expériences pour les agents, le code couleur ça saute aux yeux)
    et normalement pour les bagages à main (en cabines) avec les système de bac, ça devrait suffire

    encore une fois, le hic c’est aussi d’où vous partez

    si les “gars” partent d’un aéroport ou pays ayant pas ce système et des agents des douanes foireuses;
    ça va poser problème.

    mais Europe – USA (par exemple mais pas uniquement), faut pas charrier quand même

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *