Orange Pi 2G-IoT, une carte de dev avec modem cellulaire pour… 10€

Et la carte de développement d’Orange Pi du jour est : la Orange Pi 2G-IoT. En mars, il y a deux sortes de giboulées, celles météorologiques avec une pluie qui frappe sans prévenir. Et la giboulée Orange Pi avec une carte qui sort sans prévenir quasiment chaque jour.

Les cartes de développement Orange Pi, tu fais pas gaffe, tu te retournes et pof, en voilà une qui apparaît au détour de ton fil RSS.  La Orange Pi 2G-IoT est la nouvelle venue de la marque et elle change un peu des derniers modèles sortis ce mois-ci.

Orange Pi 2G-IoT

La grosse différence entre cette carte et les précédentes, c’est la disponibilité sur ce modèle d’un modem cellulaire. Un modèle uniquement compatible 2G mais suffisant pour faire transiter des relevés d’information via le réseau GSM. A 9.35€ pièce cela en fait une candidate idéale pour des applications embarquées.

Orange Pi 2G-IoT

La Orange Pi 2G-IoT n’est pas un monstre de performances, elle se contente d’un SoC Cortex-A5 RDA Micro 8810PL 32 bits cadencé à 1 Ghz. Son chipset graphique est un Vivante GC860, sa mémoire vive culmine à 256 Mo seulement et son stockage à 512 Mo. Mais le but avoué de ce type de  solution n’est pas de  faire tourner un système d’exploitation complet pour des usages domestiques comme une banale consultation internet. Non, comme son nom l’indique, il est plutôt question ici d’IoT.

Cela se ressent dans le design de la carte qui n dispose pas des sorties vidéos habituelles . Pas de sortie HDMI ou AV, pas de VGA mais un maigre connecteur LCD qui pourra gérer un écran externe et même afficher en qHD.

Orange Pi 2G-IoT

Non, le but de la carte c’est de piloter les 40 pins habituelles, compatibles Raspberry Pi, et d’émettre les résultats obtenus via son modem 2G là où vous n’avez pas de couverture Wifi. L’alimentation peut se faire en direct ou via une batterie externe et on peut imaginer moult usages de la carte. De l’envoi de captures faites avec un capteur photo en très basse définition à la mesure précise d’événements variés : La carte pouvant accepter des tonnes de capteurs, cela peut être aussi bien la présence d’eau dans la cave d’une maison située à 50 kilomètres et sans wifi à l’année comme l’ouverture d’une porte du même bâtiment.

Orange Pi 2G-IoT

A moins de 10€ la carte  Orange Pi 2G-IoT ne nécessitera qu’une carte à puce 2G pour donner tout son potentiel, mais des forfaits de plus en plus abordables se répandent désormais. Le seul hic de cette solution est dans le suivi logiciel d’Orange Pi. La carte n’a pas encore d’image système exploitable et je ne suis pas sur qu’on puisse la recommander à un néophyte; C’est en tout cas un produit à surveiller si vous avez des montages réclamant un modem 2G à construire, la solution pouvant très bien s’interfacer avec une autre en captant un signal pour prévenir l’utilisateur à distance.

Source : CNX-Software

11 commentaires sur ce sujet.
  • 30 mars 2017 - 20 h 04 min

    Excellent pour faire un petit montage (associé à un module GPS) caché dans ta voiture qui t’envoie des sms sur la position de la voiture même (ou surtout) quand on te l’a piquée

    Répondre
  • 30 mars 2017 - 22 h 25 min

    A noter que pour ceux qui veulent encore plus de souplesse pour leur projet GSM, on trouve des ‘modules GSM’ pour Arduino et pseudo-équivalents (de l’esp8266 au raspberry pi en passant par tous les intermédiaires) du côté des marchands chinois (genre aliExpress) pour à peine 2 ou 3 euros, livraison comprise (si on est pas trop pressé).

    Répondre
  • bob
    30 mars 2017 - 22 h 26 min

    Bof il n’a pas de support 3G, le fabriquant sort une carte tout les semaines sans support logiciel evidement.
    Pour ma part je reste fidele à l’Orange Pi PC avec le H3 maintenant assez bien supporté (ca a mit 1an avec beaucoup de motivé). Un dongle 3G usb ca coute 10€ donc voila pourquoi s’embeter (dev) une carte deja obcelete?

    Répondre
  • 31 mars 2017 - 5 h 04 min

    @eugene: Avec un forfait free mobile sms illimité .. enfin c’était mon projet depuis un moment

    Répondre
  • 31 mars 2017 - 8 h 57 min

    @eugene:
    C’est exactement ce à quoi j’ai pensé aussi !

    Répondre
  • 31 mars 2017 - 11 h 34 min

    @eugene: bien joué, l’idée du dispositif pour la voiture.

    @Pierre, juste pour info, la GPD Pocket arrive en fin de campagne avec pas mal d’avancées. Un nouveau proto a été présenté en vidéo. Plus je suis la campagne, plus je me dis que c’est une machine très intéressante point de vue performances/mobilité, malgré quelques défauts.

    Bien que ce soit une campagne Indiegogo (et je partage les mêmes craintes que toi), le sérieux du suivi de planning par GPD (d’ailleurs ils répondent aux questions des backers dans la vidéo, en plus des réponses quotidiennes dans les commentaires), et le fait que j’ai également une console GPD à la maison (= ce n’est pas une fausse société) m’ont fait craquer. J’ai pris la version Ubuntu !

    Répondre
  • 31 mars 2017 - 11 h 38 min

    @prog-amateur: Yep je suis dessus. Le problème dn’est pas GPD avec cette campagne, le problème c’est que j’ai pas envie de financer Indiegogo ! Tant que la boite n’aura pas rehaussé son système de vérification de campagnes et fait le ménage dans ses clients, je ne pourrais pas me résoudre a participer à leur système. pour moi ce serait les cautionner.

    Répondre
  • 31 mars 2017 - 12 h 56 min

    @Pierre Lecourt: Je comprends cette éthique, c’est bien de rester cantonné à ses principes quand ils sont justes. J’ai d’ailleurs fait remonté ces inconvénients dans leur questionnaire de satisfaction. Ce n’est pas normal de laisser aux équipes projets la possibilité de partir avec l’argent de la caisse sans rembourser les bakers en cas de non réalisation.

    Répondre
  • 3 avril 2017 - 15 h 44 min

    Est-ce que ça peut servir à relayer les communications d’un téléphone GSM via internet?

    Répondre
  • 3 avril 2017 - 17 h 54 min
  • 3 avril 2017 - 18 h 03 min

    @francis: attention : préco, dispo floue au 1er mai

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *