Opera devient un navigateur alternatif pour ChromeOS

Le navigateur Opera débarque sur ChromeOS, vous allez pouvoir utiliser ce dernier sur votre Chromebook à la place de… Chrome.

Le moyen de contourner Chrome sur Chromebook existe depuis bien longtemps. tout simplement parce que le système propose d’installer des applications Android et des logiciels Linux. Il est donc possible d’installer des navigateurs alternatifs assez facilement. Mais Opera veut aller un peu plus loin en proposant une vraie alternative à ChromeOS.

Opera

La nouvelle version d’Opera pour Android est donc compatible et mieux intégrée aux Chromebooks. Elle s’installe, comme toute application, Android directement depuis le système. Opera utilise techniquement le même moteur que la solution Google, ce qui ne devrait donc pas changer vos habitudes ni votre navigation au quotidien si vous utilisez Chrome. Ce qui va être différent dans l’approche technique du web entre les deux navigateurs, ce sont les petits ajouts de la solution Opera.

Opera

Avec un support de VPN intégré, un ad-block, un gestionnaire de Cookie et des fonctions de chiffrement pour crypto monnaie, les développeurs ont misé sur un outil aux fonctions assez larges. La prise en charge native de plusieurs outils de messagerie comme WhatsApp, Twitter, Telegram ou Messenger est un autre atout de la solution. La gestion de différentes adaptations de mode nuit et clair est également un plus pour le nouveau venu.

Opera

Mais ce qui va être un vrai point fort pour Opera, c’est la possibilité de retrouver ses favoris et autres données depuis d’autres versions du navigateur facilement. Si vous utilisez Opera sur un engin sous Windows ou Linux, sur MacOS ou Android vous allez pouvoir récupérer vos datas en scannant un simple QR code. Mieux, une fois que ces éléments seront synchronisés, Opera vous offrira la possibilité de transférer divers éléments d’un navigateur à l’autre : notes, fichiers, raccourcis et autres images pourront être partagés depuis un smartphone ou un PC sous Linux et récupérés sur votre Chromebook. A noter que l’application a beau avoir été pensée pour Android, elle conserve tout de même des raccourcis clavier de manière à être plus pertinente sur ce type de plateforme : Ctrl+T ouvrira un nouvel onglet et Ctrl+L sélectionnera votre barre de recherche… comme sur ChromeOS.

Cela ressemble certes à un pansement sur une jambe de bois, le fait de devoir passer par Google pour télécharger une application Android qui sera ensuite installée sur ChromeOS rend l’opération un peu étrange mais… les avantages d’Opera peuvent avoir du sens. A vrai dire, je ne suis pas sûr que les gens qui choisissent un Chromebook, souvent pour sa simplicité d’utilisation, vont avoir envie de se compliquer la vie avec un navigateur alternatif. C’est comme si on disait à un vacancier qu’il pouvait quitter une autoroute gratuite pour prendre une nationale afin d’éviter d’être vidéosurveillé… Tout en continuant à montrer patte blanche au début du trajet.
Je doute que le public Chromebook soit vraiment le plus facile à convaincre comme je  doute que le public susceptible de se retrouver dans ces arguments soit celui qui achètera un Chromebook. Peut être pour un utilisateur de Chromebook de passage devant se satisfaire de ce type de machine pour un moment ?  Un linuxien en vacances peut être ?


Pas de Pub
7 commentaires sur ce sujet.
  • Tof
    6 juillet 2021 - 9 h 39 min

    @Pierre: même pour un linuxien en vacances la question de potentiellement installer Opera ne se fera pas sans un gros “gloups” en travers de la gorge…
    – Opera était la propriété d’un groupe dont l’essentiel des revenus vient la publicité et de la valorisation des données collectées: https://www.otellocorp.com/
    – le navigateur Opera a été revendu en 2016 à un consortium chinois dont la transparence des opérations doit se placer tout en bas de leur liste de priorités

    Répondre
  • 6 juillet 2021 - 10 h 50 min

    Suggestion, tu fais le même article en replaçant opéra par “vivaldi” ;)

    Répondre
  • 6 juillet 2021 - 11 h 05 min

    ou firefox :p

    Répondre
  • 6 juillet 2021 - 12 h 52 min

    Peut-être pour les marchés ou chrome os est plus ou moins en position de force, genre dans l’éducation aux USA et Canada cela peut être une alternative intéressante comme pour ceux qui n’aiment juste pas l’ergonomie sous chrome mais veulent un Chromebook pour la simplicité ?
    Les gens étant de plus en plus multi plateformes, peut-être que OPERA perdait des parts de marcher chaque fois qu’un utilisateur prenait un Chromebook, à cause du côté pratique de la sync de compte sur plusieurs bécanes

    Répondre
  • 6 juillet 2021 - 14 h 06 min

    Bizarre bizarre … Pas sur qu’une appli android soit aussi performante que chrome sur chromeOS.
    Sinon avec les applications linux peut etre qu’on peut installer d’autres navigateurs aussi ?

    Je n’ai plus de chromebook sous chromeOS pour tester, j’ai remplacé l’os par Linux Mint …

    Répondre
  • 7 juillet 2021 - 17 h 03 min

    Salut,

    alors personnellement je n’utilise pas opera.
    pour avoir testé Vivaldi sur un chromebook. c’est pas forcement la joie.
    je m’explique, pas de problème ca fonctionne et je ne doute pas non plus que Opera fonctionne dans sa version android ou meme linux.

    mais concernant la performance c’est autre chose.

    dans le cas de figure que j’ai testé j’en suis revenu.
    pas de décompression matériel natif, performance de la couche opengl en retrait aussi.

    pour le coup j’ai testé aussi bien la version linux sur un chromebook qui utilise la couche de virtualisation du chromebook. donc pas de support de décompression hardware et oublier le besoin de performance OpenGL

    sur Android ca été du même acabit à peu de chose près. avec quand même un gain de performance plus important.
    mais on est loin d’une solution native Windows ou même linux(avec le support du vaapi/vdpau)

    je suppose que ca sera la même avec Opera sur chromebook…

    Répondre
  • 11 juillet 2021 - 15 h 54 min

    J’ai un Chromebook Hp x2.

    Alors, les browsers alternatifs sur Chrome Os sont catastrophiques.

    1 = Ce sont des apps android émulées par Chrome OS donc il y a perte de performances.

    2 = J’ai un gros problème de zoom sur les pages webs, elles minuscules. Pour chaque page, il faut que je pinch to zoom manuellement avec les doigts. C’est usant à force.

    Mon chromebook est encore sous Android 9, je suis en canal stable.

    Par contre, les chromebooks en canal beta, pour certains d’entre eux, ont déjà Android 11. Et a priori, ils ont bossé sur le zoom et amélioré les perfs des apps android.

    En l’état, les browsers alternatifs sur Chrome OS, c’est niet.

    Wait and see…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *