ODROID-U3 : une carte de développement sous Exynos 4412 à 59$

On en est pas à notre première carte du genre sur Minimachines, mais cette ODROID-U3 propose à la fois un encombrement minimaliste et un tout petit tarif pour des performances plus que correctes. A 59$, cette carte, avant tout destinée aux développeurs, pourrait aussi faire mouche chez les particuliers bricoleurs.

Résumé : Une carte minuscule qui embarque tout l’équipement nécessaire pour faire tourner Android 4 ou Xubuntu, la Odroid-U3 est une solution parfaite pour une intégration dans de nombreux projets. Performante et abordable, à 59$ la petite  carte offre un excellent rapport encombrement / prix.

ODROID-U3

Avec à son bord un processeur Samsung Exynos 4412 quadruple coeur Cortex A9 cadencé à 1.7 GHz et 2 GHo de mémoire vive, la carte mesure 83 x 48 mm et pèse moins de 50 grammes dissipateur en aluminium compris. Cela ne l’empêche pas d’embarquer à la fois 3 ports UBS 2.0, une sortie casque format jack, une sortie Micro USB, un micro HDMI et un port réseau RJ45 10/100. Pas de Wifi, de Bluetooth ni de 3G mais les ports USB peuvent palier à ce problème.

La carte embarque un lecteur de cartes MicroSDHC pour son stockage mais elle peut également recevoir un module de stockage eMMC allant de 8 à 64 Go ainsi que des cartes d’extensions avec d’autres entrées et sorties.

Hardkernel qui fabrique la carte la livre avec les images systèmes d’Android et de Xubuntu en version 12.10 et leurs codes sources. Bref, on a là un engin aux performances d’un Samsung Galaxy S3, qu’on peut facilement connecter à un moniteur ou un téléviseur pour tout type d’usage et qu’il sera également possible d’intégrer à un réseau filaire. Discrète et compacte, c’est une très bonne solution pour une intégration mobile.

La carte est disponible à cette adresse. Les premières livraisons auront lieu vers le 14 Janvier.

Source: CNX-Software.

30 commentaires sur ce sujet.
  • fpp
    27 décembre 2013 - 12 h 34 min

    Tout ça dans quelques millimètres de moins qu’une Raspberry Pi, impressionnant !

    Répondre
  • 27 décembre 2013 - 13 h 09 min

    Salut,
    Normalement ya un mali t604 dedans donc compatible Opencl
    Je vais aller verifier et m en commander un si c’est le cas

    Répondre
  • 27 décembre 2013 - 13 h 12 min

    Il est vrai que l’Exynos 4412, épaulé en plus de 2Go de ram, est encore plus que pertinent ;-) Pour avoir un S3 depuis sa sortie, il n’a pas à rougir face à de nombreux nouveaux smartphones d’aujourd’hui et il tient encore très bien la route en terme de performances.

    Répondre
  • fpp
    27 décembre 2013 - 13 h 17 min

    En gros c’est similaire au cœur d’un Samsung Chromebook ARM, avec un Exynos un peu plus ancien et l’Ethernet en plus… avec le système sur eMMC ça doit bien dépoter aussi !

    Répondre
  • 27 décembre 2013 - 13 h 18 min

    En effet, il y a manifestement une multiplication des offres de systèmes compacts, proposés au minimum sous forme de simples cartes de “développement” (comme la carte “improv” qui reprend le format pcmcia ([1]), la Cubietruck ([2]) ou la Matrix ([3]), potentiellement plus orientée multimédia et grand public, malgré son boîtier acrylique transparent, qui évoque plus le stand de salon professionnel spécialisé que le salon du particulier. Ces machines compactes sont généralement utilisables d’origine avec au moins 2 systèmes préinstallés (Android + Linux, généralement Ubuntu).

    [1] http://elinux.org/Embedded_Open_Modular_Architecture/EOMA-68
    [2] http://cubieboard.org/
    [3] http://www.tbsdtv.com/launch/tbs-2910-matrix-arm-mini-pc.html

    Répondre
  • 27 décembre 2013 - 13 h 34 min

    Mince c’est un Mali t400 donc pas compatible OpenCL sniff..

    Répondre
  • 27 décembre 2013 - 14 h 00 min

    Mouais, a comparer aux systèmes RK 3188 qui inondes le marché.

    Répondre
  • 27 décembre 2013 - 14 h 21 min

    Mali400 = (toujours) pas d’accélération matériel sur xubuntu ?

    Répondre
  • 27 décembre 2013 - 14 h 25 min

    Pour les bricoleurs ça le fait moyen, je parle de ceux habitués au Beagle Bone, Raspberry et autre, parce qu’il n’y a pas les pinoches sur lesquelles souder les capteurs et autres relais.

    Par contre c’est super toute cette puissance pour une consommation électrique ridicule : on est proche d’une clé RK quelque chose, avec la capacité de programmer dessus. Il faudra voir les distros disponibles dessus.

    Pfff, maintenant il y a pléthore de solutions et c’est difficile de trouver la bonne, et chaque fois du temps à passer, des prises de têtes. Pourquoi on avait pas ça il y a 20 ou 30 ans ? On se serait régalé !

    Répondre
  • 27 décembre 2013 - 14 h 49 min

    A mon avis, c’est la 1ère CM avant une longue série.

    Il ne faut pas oublier que les fondeurs ARM produisent actuellement des processeurs ARM 64bit (NVidia Tegra 5, Intel, etc…).

    Alors imaginez cette CM avec un Linux en vrai 64bit, et là x86 peut trembler ! ;)

    Répondre
  • 27 décembre 2013 - 15 h 46 min

    Le jour ou il y en a une qui sort avec un GPU qui a de vrais drivers linux (et puce réseau open source, on peut rêver) elle se vend par dizaines de millions.

    Répondre
  • 27 décembre 2013 - 21 h 58 min

    Elle est assez puissante, il est vrai, et on voit que question fluidité lors de l’utilisation de XUbuntu, on à un vrai ordinateur alors que le raspberry en mode graphique, c’est vraiment un boulet

    Mais sur le magazine, http://magazine.odroid.com/assets/201301/pdf/ODROID-Magazine-201301.pdf
    il est comparé à un raspberry, ce qui qui est quelque peu faussé par le fait que les prix sont vraiment différents
    par exemple :
    raspberry 35 €, une carte sd 8 GO class10 8 € + une vielle alim de tel portable, 43 €
    ODROID 59 €, alimentation 6 €, emmc module 8 GO 25 € = 90 €, et là ça fait assez cher, et on doit réfléchir par rapport aux solutions conccurentes

    la consommation est elle aussi différente environ 10 watts pour ODROID, 1.5 watt pour le raspberry

    en ce qui concerne les extentions pour bricoler on a page 18 du magazine un module arduino compatible, mais là encore, il faut ajouter de l’argent

    Répondre
  • 28 décembre 2013 - 1 h 51 min

    une n-ième odroid à base de chipset Samsung Exynos, mouaih

    alors la puce est pas mal (quoiqu’un un peu vieillissante) et il existe une communauté sympathique et active sur le forum ODroid, mais à part ça….

    Samsung contribue au kernel Linux mais, comme d’habitude, délaisse ses vieux produits aux profit des nouveaux.

    Pour la puce graphique Mali, y’a des pilotes et des binaires fournis par ARM, mais c’est un peu l’usine à gaz, voir cette page (en panne pour l’instant) :
    http://www.malideveloper.com/developer-resources/drivers/open-source-mali-gpus-linux-exadri2-and-x11-display-drivers.php
    Le forum propose des distributions linux avec les pilotes préinstallés.

    Pour les patients, quelques héros méconnus font actuellement le très ingrat travail de “reverse-engineering” (donc sans l’aide de ces chers ARM) pour proposer un jour des pilotes open source pour les GPU Mali :
    http://limadriver.org/
    (à noter que le seul pilote open-source “rétro-ingénierié” déjà complété et utilisable est le Freedreno de Rob Clarck, pour les GPU Adreno (anagrame de Radeon) présents dans les puces Qualcomm et initialement développés par ATI… donc plus évident à analyser, car proche du design de certaines cartes pour PC)

    Alors, vu l’offre actuelle, ça risque d’avoir du mal à tenir la comparaison avec :

    – soit la Raspberry Pi, qui malgrès un chipset vraiment dépassé et (elle aussi) le firmware du GPU Broadcom uniquement sous forme binaire et non documenté (et un design atroce, très difficilement “rétro-engieniérable”, voir https://github.com/hermanhermitage/videocoreiv-qpu pour les pénitents) est économique et très répandue.
    Et surtout elle a le soutien d’une véritable fondation, et de projets majeurs de la communauté open-source comme Wayland, Python, Gstreamer (et aussi Oracle, Wolfram…) et s’appuye sur une communauté autrement plus large.
    Pas de fragmentation du genre Odroid-U/X/U2/X2/XU/U et aucune nouvelle version en vue, ce qui laisse epérer, qu’avec le temps, un peu à l’image des consoles de jeux, que les développeurs vont finir par l’optimiser jusqu’à la dernière goutte :)

    – soit les prochaines cartes à base d’Intel Bay Trail : probablement un peu plus cher, mais au moins aussi bon que les puces Samsung à tous les niveaux, y compris le TDP, bientôt 64 bit et support OpenCL, complètements documentés, des pilotes GPU open-source et supportés par le kernel linux dès la sortie, et je ne parle évidemment pas de la logithèque…

    Pour ceux que ça intéresse, voici le meilleur article concernant le développement actuel des pilotes GPU open-source des différents chipsets ARM :
    http://blog.emmanueldeloget.com/index.php?post/2013/03/08/The-SoC-GPU-driver-interview

    Répondre
  • fpp
    28 décembre 2013 - 10 h 24 min

    Euh… ce sont des dollars, pas des euros :-)

    Répondre
  • 28 décembre 2013 - 10 h 27 min

    Il y a quand même deux choses bien choquantes dans cette vidéo :

    – Le logitech K400, qui d’après elle coûte dans les 10$ contre une trentaine d’euros chez nous.
    – Sa carte n’a ni Windows, ni Office : elle ne sert donc à rien.

    Allez, ma bonne résolution pour 2014 : arrêter l’ironie à deux balles !

    Sinon, je m’interroge sur l’utilité de cette carte pour un particulier, avec à la fois une “bidouillabilité” très en retrait d’un Pi, et une “programmabilité” très en retrait par rapport à une architecture x86 (pour le commun des mortels).

    Répondre
  • 28 décembre 2013 - 11 h 04 min

    @eugene
    c’est vrai, à force de rajouter des options l’une après l’autre, ça commence à chiffrer… (et ça vaut aussi pour la rpi) D’un autre côté, on gagne en modularité.

    Mais dans l’ensemble, mon impression est que la tendance, chez les concepteurs de ces minimachines c’est:
    1/ de se tirer dans les pattes plutôt que de rechercher la coopération (voir le comparatif entre la carte exynos et la raspberry, dans le mag Odroid, avec – on s’en serait douté – un net avantage pour la Odroid. Ce qui est moyennement surprenant, vu l’antériorité de la raspberry. Voir aussi les polémiques entre les labos chinois pas encore assez sensibilisés/formés à l’esprit d’ouverture dans le développement matériel/logiciel, et Luke Kenneth Casson Leighton, le développeur principal de la carte improv (qui me semble le plus libriste, côté hardware/soft et le plus innovant, avec une recherche de modularité et de réutilisabilité d’un coeur autour de composants/déclinaisons matérielles: tablette/laptop/etc.).
    2/ que c’est des commercialisations au “lance-pierre” : le boîtier de la Matrix fait tout sauf grand public, son système d’exploitation est en beta et sorti courant nov.-déc. Généralement, aucun suivi en développement après le lancement d’une énième mini-machine.
    3/ toujours et encore la puce graphique non libre
    4/ des améliorations concernant la dispo des sources (dépôts git, etc.
    5/ des tentatives d’impliquer “la communauté” (forums, magazines), la vague raspberry est passée par là

    Au final, je me suis commandé 1 carte improv (75$ en précommande) + 1 cubietruck + boîtier (pour l’équiv. de 100 EUR), le port SATA étant l’argument décisif. J’ai assez de raspberry et beaglebone black pour “jouer” un petit moment encore.

    Répondre
  • 28 décembre 2013 - 11 h 46 min

    @Lapinou: Euh donc un ordinateur sans windows ni office ça ne sert a rien? Je vais donc jeter mon mint15 avec openoffice que j’utilise au quotidien alors…

    Répondre
  • 28 décembre 2013 - 11 h 48 min

    @Lapinou: et le prix di clavier “almost 20 USD”

    Répondre
  • fpp
    28 décembre 2013 - 15 h 28 min

    Ah tiens, je ne savais pas que LKCL trempait dans l’open hardware maintenant, après ses aventure avec Samba et Python (Pyjamas) :-)
    L’improv est originale en effet, mais comme d’habitude l’exigence 100% libre implique de se contenter d’un matériel techniquement dépassé, et plus cher que celui de l’année (cf. les super portables agréés FSF :-)…

    Répondre
  • 28 décembre 2013 - 20 h 19 min

    @Malak : merci pour les infos ;)

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 11 h 38 min

    J’avais commandé un U2 avec chargeur et emmc pour environ 150euros avec le port… Surprise j’ai du faire un chèque à fedex de 40euros supplémentaires pour la tva et les frais d’avancement par fedex en douane. et finalement l’adaptateur a rendu l’âme en 2 jours! Donc attention au prix final pour les achats hors UE.

    Répondre
  • 18 avril 2014 - 13 h 52 min

    @smart: Même chose pour moi… Vraiment nul de pas prévenir avant. On base un budget sur la commande, on voit les frais de port, on se dit que tout va bien, puis on reçoit des frais d’importation… J’envisage une action pour le remboursement de ces frais par Hardkernel.

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 10 h 25 min

    Bonjour,
    Totalement néophyte, c’est l’un des seuls article en français que j’ai trouvé sur odroid.

    J’en profite pour donner le lien de max2play.com qui commercialise odroid u3 en Europe (depuis l’Allemagne) pour aider ceux qui ne souhaitent pas avoir de surprise de frais de port.

    http://shop.max2play.com/en/

    Répondre
  • 26 avril 2014 - 15 h 37 min

    @max2play
    Merci de l’info !

    Répondre
  • 11 juillet 2014 - 17 h 00 min

    Bonjour,
    Je recopie ici le message que j’ai mis pour la carte Odroid-XU3

    Assez séduit par ce produit, j’ai commandé le Odroid U3
    qui revient à 45€ (sans les frais de port)
    La communauté semble importante(forums, blogs..)
    le processeur du U3 permet d obtenir a peu près 10 fois plus de puissance de calcul qu une carte Raspberry Pi
    J ai commandé avec 16Mo de mémoire eMMC pour booster encore plus les perfs

    Y en a t il parmi vous qui ont cette carte Odroid-U3 ?
    Merci

    Répondre
  • 20 juillet 2014 - 9 h 10 min

    Juste pour info, la carte n’est pas à 59$ mais à 59$ + 25$ de frais de port ce qui nous donne 90$. Donc si on le rapproche du raspberry ca fait quand même bcp plus cher.
    Niveau rapport perf / prix ca reste dans tous les cas beaucoup mieux qu’un PI.

    Répondre
  • 5 septembre 2014 - 21 h 30 min

    Bonjour,
    je voulais savoir si il y avait les frais de douane pour la France si je commande le U3?
    Merci.

    Répondre
  • 5 septembre 2014 - 22 h 23 min

    Tshado : j’en ai commandé 1 et je l’ai pas mal testé comme serveur de dev.
    Si t’as besoin d’infos, avec plaisir : [email protected]

    Répondre
  • 13 septembre 2014 - 11 h 38 min

    @Keano,
    Merci pour ta proposition ;-)
    Je te contacte par email

    Répondre
  • 21 novembre 2014 - 9 h 24 min

    […] plateforme de base est une carte mère Odroid U3 de Harkernel, une solution assez complète qui emplie un processeur Samsung Exynos 5422 Cortex-A15 quadruple […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *