Nest Cam, la camera que Google veut mettre dans votre salon

Nest, racheté par Google, propose une camera en plus de ses produits habituels. Après le thermostat et le détecteur de fumée, cette Nest Cam à 200$ se veut être l’outil de surveillance de la marque. Il s’agit en fait dune mise à jour de la DropCam Pro, racheté également par Google.

Achat, fusion, réunion de cerveau, brainstorming et… voilà ! Dropcam et Nest, avec Google aux commandes, lancent la Nest Cam. Une mini camera 1080p qui peut capturer des vidéos sur un angle de 130° de jour comme de nuit avec sa fonction infrarouge.

Minimachines.net 2015-06-18 13_01_16

Evidemment la camera IP capture également le son avec un petit micro intégré et propose même un petit haut parleur pour communiquer via la camera. Bref un outil classique, assez réussi esthétiquement parlant mais rien de véritablement révolutionnaire face à une camera Xiaomi Smartcam vendu moins de 35€ (Ok, la Xiaomi Smart cam filme en 720p, n’a que 111° d’angle de vue et pas d’infrarouge mais… 34.20€ pour les fonctions essentielles).

L’idée est de poser un regard chez soi, de placer judicieusement la Nest Cam dans son intérieur pour filmer ce qu’il s’y passe. La camera dispose d’un pied magnétique pour être placée n’importe où. Pour voir à quelle heure le chien dévore vos chaussures par exemple. Surveillez ses enfants, voir le visage épanoui d’un cambrioleur dans l’exercice de son art ou toute autre chose du genre.

Minimachines.net 2015-06-18 13_01_02

C’est aussi un bon moyen de surveiller des événements, de poser une webcam ouverte au monde. Le regard se fait au travers d’une application sur machines mobiles : iOS ou Android. La caméra étant capable de vous envoyer des signaux quand elle détectera des mouvements à des plages horaires non prévues.

Minimachines.net 2015-06-18 13_02_15

Rien de révolutionnaire donc mais un objet qui complète l’offre actuelle de Nest avec la possibilité de faire travailler cette Nest Cam de manière coordonnée avec un détecteur de fumée de la marque. La caméra pourra se mettre en marche lorsque la fumée est détectée et ainsi prévenir en vidéo de l’événement son propriétaire.

Rien de bien formidable donc et une question qui taraude évidemment les utilisateurs. Que penser d’une camera et d’un micro Google posé dans votre salon ? On sait que Google surveille nos faits et gestes numériques via le web et ses interfaces : Son moteur de recherche, ChromeOS et Android. On sait que les messages audio dictés à ses machines passent par leurs serveurs. Mais poser une caméra pose évidemment la question d’une surveillance plus intrusive encore sans qu’il soit possible de la quantifier réellement.

15 commentaires sur ce sujet.
  • 18 juin 2015 - 13 h 36 min

    Dans 1984 ça s’appelle un télécran.

    Répondre
  • rik
    18 juin 2015 - 13 h 43 min

    il semblerait que Google arrive de plus en plus loin dans nos foyers. Je fais le pari qu’on aura un jour un package domotique complet, avec surveillance, télécommande de nos appareils, détection de fumée ou de fuites, mesure de la consommation électrique, etc.
    J’aurais préféré voir une maison connectée “autonome”, c’est à dire se passant d’un service hébergé ailleurs, mais bon… Et nous en France, si on utilisait du cloud Ovh par exemple pour ce genre d’offre ?

    Répondre
  • 18 juin 2015 - 14 h 18 min

    @subrico:

    Sauf que là les gens sont prêts à payer pour leur aliénation et s’en réjouissent !

    Répondre
  • 18 juin 2015 - 15 h 01 min

    Pour avoir déjà installé une caméra IP destinée à servir de détection et de télésurveillance, je trouve que les 130° et le 1980p sont des fonctions essentielles pour un produit de ce type.

    En revanche, chez moi c’est accessible via VPN seulement. Je me prive de l’accès direct par les applications IOS/Android, mais je sécurise un minimum l’accès aux images de cette caméra.

    Dans le cas de cette caméra et connaissant Google, je ne suis pas sûr qu’il sera possible de fermer la connexion à Internet (une Chromecast par exemple ne peut pas fonctionner sans accès Internet). Ce qui est pour moi rédhibitoire.

    Répondre
  • 18 juin 2015 - 15 h 59 min

    Spionit !?

    Répondre
  • 18 juin 2015 - 18 h 29 min

    @Quentin : comme je le dis parfois, on ne pourra pas sauver tout le monde !

    Répondre
  • 18 juin 2015 - 21 h 59 min

    Non mais, c’est un peu de la psychose là. Quand Microsoft met un Kinnect dans sa Xbox connectée, on pourrait se poser les mêmes questions.

    Il y a des mafias de hackers capables d’activer nos webcams sans qu’on s’en rendent compte. Il suffit qu’on utilise un vieux système d’exploitation mal maintenu…

    Du coup, j’ai davantage peur qu’un hackeur voleur pirate cette caméra Nest, qu’un

    Répondre
  • 18 juin 2015 - 22 h 00 min

    … Qu’un algorythme de Google m’analyse en train de me gratter les couilles dans mon canpé.

    Répondre
  • 18 juin 2015 - 22 h 12 min

    Vu en 2034,

    – Chérie, pourrais-tu demander à ton amant de ne pas toucher à mes disques SVP?

    Répondre
  • 19 juin 2015 - 9 h 42 min

    beaucoup de gens bavent sur google, mais combien on fait l’effort de s’auto héberger pour éviter tout ca ?

    Répondre
  • 19 juin 2015 - 9 h 54 min

    @toto:

    Euh… Sortir sa carte bleue et sortir le fer à souder (j’exagère à peine, mais c’est la perception que l’on peut avoir des bidouilleurs) c’est pas identique. Et pourtant, je m’auto-héberge…)

    Répondre
  • 19 juin 2015 - 12 h 18 min
  • 19 juin 2015 - 12 h 19 min

    @JiNo22: Merci de l’info !

    Répondre
  • 19 juin 2015 - 12 h 25 min

    […] Après le thermostat et le détecteur de fumée, cette Nest Cam à 200$ se veut être l'outil de surveillance de la marque  […]

  • 19 juin 2015 - 17 h 12 min

    @Yvan : pas de Kinect chez moi et ma caméra sur mon portable est escamotable quand elle ne sert pas.

    Comme le dit Gotlib : “sur 10 délires paranoïaques, il y en a au moins un de réel”…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *