Minilink : Aprés les imprimantes, c’est au tour des machines a café d’utiliser des DRM

Le précieux petit liquide contenu dans vos imprimantes a un équivalent alimentaire, celui des dosettes de café. Le précieux breuvage partage entre autres choses que son prix un nouveau point commun, une protection contre la fraude éléctronique. Le fabricant US Keurig veut vous empêcher d’utiliser les dosettes des autres.

Juteux, riche et corsé, c’est le marché des dosettes de café qui pourrait préfigurer celui d’un monde des objets connectés plutôt inattendus. Lorsque la première cartouche d’encre d’imprimante contenant une puce destinée a améliorer votre expérience vous empêcher d’exploiter des cartouches noname moins chère, tout le monde s’est dit que personne ne serait assez idiot pour acheter ça. Aujourd’hui c’est le lot de tous les fabricants.

Alors à la lecture de ce fabricant US assez important, Keurig, qui s’apprête à sortir des machines avec des dosettes “DRMisées”, mon sang, lui même dopé à la caféine, n’a fait qu’un tour. La marque ne se cache même pas du piège qu’elle tend. Vous achèterez une Keurig et après elle refusera de passer une dosette non reconnue comme “compatible”.

Keurig

Alors ok, pour les imprimantes, le côté “cartouches de marques uniquement” a vite été contourné. Parce que les imprimantes c’est un truc d’informaticiens et que les informaticiens ça aime que trop jouer au chat et à la souris avec les constructeurs. En plus les imprimantes ça a un port USB et des composants bien en évidence, il n’a pas fallu longtemps pour que des copies de cartouches permettent de continuer à imprimer voire que des applications remettent à zéro ces “fonctions avancées de contrôles de niveau d’encre.”

Keurig

Mais sur une machine à café ? Comment faire si le fabricant blinde vraiment sa protection contre les copies de dosettes ? Si la machine réclame une puce spécifique et que les composants internes sont inaccessibles au public ? Alors évidemment, premier réflexe c’est de se dire qu’il suffit de ne pas acheter la machine. Même réflexe que pour les imprimantes lorsqu’elles sont apparues.

Ce qui a fait que les imprimantes à cartouches protégées se sont bien vendues, c’est leur prix. On est passé d’imprimantes qui coûtaient plus de 150€ pièce à des modèles équivalent qui ne coûtaient plus que 30 à 40€. Zéro marge le fabricant, je me demande même dans quelle mesure il ne perde pas  des sous puisque, sur une imprimante à 40€, il y a de la TVA et la marge du revendeur. C’est comme cela que la sauce a pris, parce que dans le caddie du supermarché, une imprimante avec un prix public barré de 199€ qui tombait à 39€, même si on en a pas besoin, et ben ça vient se caler à l’aise entre les bouteilles de flotte et les petits beurres.

Voilà l’imprimante à la maison, livrée avec une cartouche de noir et 3 cartouches couleurs, remplies au quart, faut pas déconner. Et vogue la galère. au bout de quelques dizaines d’impression c’est la panique. Le pilote de l’imprimante vous explique qu’il faut aller à la pompe et c’est là que vous comprenez pourquoi votre imprimante ne vous  a coûté que quelques dizaines d’euros. Le prix des cartouches de la marque vous fait relativiser le prix d’un parfum de luxe, de quoi vite se refaire pour le fabricant.

Keurig

Et c’est comme cela que les choses risquent de se passer dans le futur avec notre machine à dosettes. Sauf que ce sera pire, puisque les diverses ODR qui existent offrent déjà les machines à café pour  que vous passiez ensuite à la caisse en achetant vos précieuses capsules. Chaque marque a son format, sa méthode et ses distributeurs. Si on arrive à trouver des capsules noname sans trop souffrir, l’arrivée d’une puce devrait changer la donne.

Keurig

Bon, moi j’m’en fous je broie mon café la plupart du temps. C’est moins cher et c’est meilleur. Mais cet exemple de machine a café sous DRM est peut être l’avant garde de ce qui nous attend dans le monde merveilleux des objets connectés.

Keurig

Comment s’assurer que votre frigo ne vous fliquera pas sur vos habitudes alimentaires, c’est déjà un vaste débat mais comment s’assurer qu’il vous laissera le choix de ce que vous lui collerez dans le congélo ? Et si votre four vous empêchait de cuire un bon gigot parce que ça fait déjà deux fois cette semaine et que votre assureur ne veut pas voir votre risque d’accident cardio-vasculaire gâcher ses dividendes ?

Keurig

Si Keurig veut vendre des dosettes de café avec des puces et des DRM c’est parce que le design de ses dosettes est tombé dans le domaine public et que des concurrents se sont mis à les copier. Green Mountain, à qui appartient Keurig,  en a racheté beaucoup mais rien n’y fait, des petits malins continuent à vendre du café moins cher que l’officiel. Avec ce système de machine qui regarde ce qu’elle passe dans ses buses, Keurig est tranquille pour un paquet d’années. Ça devrait leur suffire mais mon petit doigt me dit que ces gens là, ce qu’ils aiment, c’est moins leur métier de torréfacteur que les bénéfices qui en découlent. Et que si une opportunité de flicage supplémentaire peut leur apporter du pognon en plus, ils se jetteront dans le bain. Et, par malheur, ils ne sont probablement pas les seuls à penser comme cela.

Keurig

Bizarrement, le marché a adoré cette nouvelle et l’action boursière de Green Mountain a explosé suite à cette annonce. Les actionnaire ont compris qu’ils tenaient là la poule aux capsules d’or. Le Green de Mountain c’est pas les feuilles de thé qui le font, c’es tout simplement une montagne de billets verts.

Sources: Ars TechnicaTechDirtCanadian Business

23 commentaires sur ce sujet.
  • 4 mars 2014 - 20 h 43 min

    Quand on pense que les machines à café se vendent comme des petit pain alors quelles sont plus cher que des expresso classique!
    La dosette suffit de réfléchir 2 secondes dans le magasin pour comprendre que c’est l’arnaque et qu’un café moulu sera toujours moins cher et de meilleur qualité.

    Répondre
  • 4 mars 2014 - 20 h 50 min

    C’est fabuleusement lamentable, et inévitable. C’est techniquement possible, donc ils le feront. Tous.
    Et nos enfants hallucineront quand on leur dira qu’en l’an 2000, on pouvait utiliser du café librement sur n’importe quelle cafetière, changer les ampoules de sa voiture soi-même, monter son PC comme on voulait, remplir son frigo sans recevoir des pubs ciblées, ou créer un site/blog sans le faire héberger par Google.

    L’informatique de la décennie passée me manque. :(

    Répondre
  • 4 mars 2014 - 21 h 36 min

    Les capsules Nespresso ne sont elles pas déjà protégées?

    On trouve des sachets sous format type Senseo, mais pas pour Nespresso. Le concept existe finalement déjà, non?

    Répondre
  • 4 mars 2014 - 21 h 46 min

    @sourioplafond: Si si pour les capsules nespresso, ça fait deux ou trois ans que le brevet est tombé, et tu peux trouver des capsules compatibles.

    Répondre
  • 4 mars 2014 - 22 h 02 min

    Ne perdons pas espoir les amis ;)

    les logiciels et le matériel pour ces drm de produits vendu certainement moins de 50cents l’unité seront forcément peu couteux donc incitatif à la bidouille… Finir en prison en trafiquant du café… c’est fort de café non ?

    Répondre
  • 4 mars 2014 - 22 h 18 min
  • 4 mars 2014 - 23 h 42 min

    C’est bien pour ça que je me m’accroche à ma petite senseo.
    2€ passé les 36 dosettes et personnes ne peut m’imposer le café que je veux boire. Certains diront que c’est de la merde mais ça me convient très bien.

    Le truc qui m’a le plus stupéfait avec les imprimantes, c’est l’impossibilité d’imprimer une copie en noir parce que t’as plus de cyan. Le jour où mon imprimante m’a fait ce coup là, j’ai imaginé les pires chose pour elle. Elle a fini à la benne et je me suis commandé une laser.

    Au moins, Keurig ne pourra pas t’empêcher de faire du café parce qu’il te manque des capsules Brazil dans ton placard.

    À gerber…

    Répondre
  • 4 mars 2014 - 23 h 56 min
  • 5 mars 2014 - 2 h 42 min

    Il n’y a plus qu’a concevoir le grille-pain qui va avec ! Chaque tranche de pain avec une puce, tout un assortiment de pain : complet , blanc , seigle… et différents niveaux de cuisson.

    Répondre
  • Bug
    5 mars 2014 - 7 h 21 min

    Refusons ce type de pratique sous l’effet des avancées technologiques qui n’a pour conséquence qu’une augmentation des prix et que d’éviter la concurrence en imposant l’utilisation uniquement de ces propres produits. ou est le choix du consommateur ?
    Senseo a encore de bon jours devant lui , par contre Mr Philips pouvez vous juste améliorer la qualité en montant un peu la pression de sortie ? Merci par avance

    Répondre
  • 5 mars 2014 - 8 h 20 min

    @Pierre Lecourt: @Pierre Lecourt:

    Qu’est-ce que c’est que cet engin de collection ? :)
    Ça se met sur une simple plaque et ça verse vraiment du café dans les 4 tasses ?

    De mon côté j’ai gardé ma vieille cafetière à filtre pour pouvoir me faire de grands mugs de café le matin… D’un point de vue gustatif ça vaut pas un expresso, mais moi j’aime passer du temps avec mon mug et je désapprouve totalement le mode de consommation des capsules autant pour le côté commercial qu’anti-écologique des déchets générés… Autant investir dans une vraie machine expresso pour café moulu si on aime ca…

    Répondre
  • 5 mars 2014 - 8 h 54 min

    @David

    Sans oublier ton imprimante multifonctions que t’es content d’avoir acheté 50€ et qui refuse de scanner parce que tu n’as plus d’encre. Ca aussi, c’est fort.

    Pour ma part, les impressions partent de travers sur mon multifonctions, l’imprimante est inutilisable, mais il y a de l’encre qui sèche tranquillement, le scan reste exploitable…tout ça couplé à une bonne vieille Canon IP4200 avec des cartouches compatibles à 2€/pièces, c’est le bonheur.

    @Ronan
    Je plussoie le grand mug de café le matin, impossible de faire autre chose si cette étape n’est pas accomplie.

    Quant aux cafetières connectées, un Raspberry Pi maison a bien pris le contrôle du micro-ondes, pas vraiment de souci à se faire pour la cafetière…
    http://www.tomsguide.fr/actualite/micro-ondes-raspberry-pi,21928.html

    Répondre
  • 5 mars 2014 - 8 h 59 min
  • 5 mars 2014 - 11 h 07 min

    C’est également le cas avec les OS : changement de machine en conservant la licence compliqué …

    [mode_pessimiste] La “captivité numérique” est déjà pour une large part notre présent et semble être notre avenir. [/mode_pessimiste]

    À noter également qu’un format ouvert (et disponible en grande surface) existe : E.S.E
    Personnellement, ma machine à café accepte ce type de dosettes et le café moulu.

    Répondre
  • 5 mars 2014 - 14 h 24 min

    Oui les capsules ESE sont, au kilo, presque au même prix que les paquets de café moulu. Et parfois avec une promo , elles sont moins chères.
    On a vite amorti le prix de la machine expresso par rapport à Dulce Gusto ou Nespresso.

    Répondre
  • 6 mars 2014 - 13 h 58 min

    non au contraire c’est tres bien … ca permet a l’utilisateur de ne pas se tromper, de faire son café en sécurité, de lui simplifier le choix …. c’est super …

    bon pl ce serait bien d’etre aussi revendicatif contre “l’autre” vente liée …

    Répondre
  • 6 mars 2014 - 14 h 28 min

    @toto: Tu es bi-classé Templier / Evangéliste ?

    Répondre
  • 6 mars 2014 - 16 h 12 min

    @toto: t’as bien raison, moi aussi j’en ai ras la cacaouette d’avoir toujours ce petit carré de papier qd j’achète ma baguette, ce serait bien mieux d’avoir un sachet réutilisable !!

    :o)

    Répondre
  • 6 mars 2014 - 16 h 39 min

    @sourioplafond: Nan mais dans l’absolu il a raison mais ça m’agace de me faire reprendre en permanence parce que ce que j’écris ne correspond pas aux desiderata d’un lecteur. Primo je parle de cette vente liée et des événements qui y sont liés et secundo si je ne faisait que ça d’en parler il n’y aurait plus de site. Alors je vois pas trop l’intérêt de rabâcher encore et encore la même réthorique.

    D’autant que si l’avenir donne raison aux rumeurs actuelles, les PC seront désormais livrés avec un Windows gratuit ce qui devrait satisfaire tout le monde à moyen terme.

    Répondre
  • 6 mars 2014 - 22 h 28 min

    @Pierre Lecourt:

    bon ok excuse, tu n’es pas responsable … mais c’est vrai que ca m’éclate de voir tous les posteurs crier au loup alors que ce n’est pas la seule …

    Répondre
  • 7 mars 2014 - 2 h 21 min

    Ha bon c’est une machine à café windows? Mais non toto c’est une eMachine à café et c’est une révolution ! Au fait peut-on se faire rembourser l’Os d’un Mac ?

    Répondre
  • 7 mars 2014 - 14 h 26 min

    @samarc:

    Trop tard le café est froid. ……

    Répondre
  • 23 avril 2015 - 11 h 39 min

    Cet article faire clairement échos, aux problématiques de propriétés intellectuelles auxquels nous allons être confrontées avec l’impression 3D…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *