Une microscopique batterie capable d’alimenter un ordinateur !?

Comme chaque année, on nous annonce l’arrivée d’une batterie révolutionnaire. Celle-ci aurait la taille d’un grain de sel !

« Et mon cul c’est du poulet ? » disait souvent Émile Clapeyron1, Physicien français et inventeur de la formule qui porte son nom et de la loi des gaz parfaits, première synthèse réelle de ce qui deviendront les lois de la thermodynamique. Et ce cher Clapeyron se retournera probablement dans sa tombe en lisant que, je n’invente rien, des chercheurs allemands et chinois seraient parvenus à créer une batterie de la taille d’un grain de sel capable d’alimenter un ordinateur.

Alors loin de moi l’idée de remettre en doute les brillants cerveaux des chercheurs de l’université des technologies de Chemnitz et celles de l’Institut Changchun en Chine, mais j’ai du mal à voir comment leur accumulateur microscopique pourrait fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement d’un « ordinateur » classique. Sous entendu la machine mobile moyenne que l’on trouve partout. Evidemment, leur publication ne dit absolument pas cela et je suppose que les gros titres que je vois fleurir expliquant cette possibilité de recharge « magique » sont tirés d’un mélange de mauvaise interprétation de l’étude publiée par ces scientifiques et d’appât du clic.

Car ce n’est pas du tout le point mis en avant par les équipes en charge de cette découverte. Nul combat à la David contre Goliath : pas de minuscule batterie qui serait capable d’alimenter des machines de grande taille. Nul bouleversement des années de recherches passées par un coup de rouleau à pâtisserie transformé en baguette magique. Parce que pour couronner le tout, on enrobe cette histoire d’un narratif pâtissier… Les équipes affirment bien avoir trouvé la solution en regardant une pâtisserie qui s’enroule sur elle même en mélangeant des couches de pâte de crème et de confiture. Mais sans substances psychotropes à l’intérieur, ils n’ont jamais pu affirmer que leur micro batterie permettrait de fournir autant de courant…

Cette solution n’est pas capable de générer un courant assez fort et puissant pour un ordinateur. Un courant qu’il faut imaginer sur une durée conséquente et qui sortirait d’un grain de sel sans chauffer ni aucun souci comme une bête problématique de connexion physique… 

En pratique, on a donc droit à une solution qui réussirait à stocker de l’énergie grâce à des composants en métal, en polymères agglomérés sur un wafer. L’ensemble proposerait une densité énergétique de 100 microwatts heures par centimètre carré. De quoi intégrer ces éléments directement dans de petits composants… Et donc directement dans des SoC, par exemple, ce qui a un énorme potentiel pour piloter des éléments destinés à être implantés dans des tissus vivants par exemple. Des solution pour vérifier l’état de santé d’un organe ou les niveaux en oxygène d’un autre par exemple. La solution permettrait de piloter un de ces composants pour une dizaine d’heures pour le moment, ce qui est extraordinaire pour ce type de solution mais… bien loin de ce que j’ai pu lire sur la toile jusqu’alors. 

Impossible d’alimenter un PC mobile avec une batterie de la taille d’un grain de sel, le seul truc capable d’alimenter un PC et qui fasse cette taille est légèrement radioactif et demande un tout petit peu d’équipement autour pour pouvoir l’exploiter.

SolidEnergy promet des batteries deux fois plus performantes dès cette année

Faites découvrir le site en le partageant

Notes :

  1. Je ne suis pas certain de ma source quant à cette citation.

Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

7 commentaires sur ce sujet.
  • 2 mars 2022 - 13 h 40 min

    Hello Pierre,
    un grain de sable ;-) s’est introduit dans ton texte :
    Je ne suis pas certain de ma source quanT à cette citation
    —————————————-^

    Répondre
  • 2 mars 2022 - 14 h 16 min

    Si je comprend bien leur principe du gâteau roulé (puisque c’est de cette pâtisserie qu’il s’agit), c’est qu’une fois roulé, il prend moins de place que déroulé pour la même quantité de gâteau (ici, capacité d’accumulation)

    Répondre
  • PM
    2 mars 2022 - 15 h 39 min

    CitronDoux Je ne sais de quanD date la dernière rédaction de Pierre; mais, en ce moment elle est parfaitement juste, avec son T !
    PS hormis la composition du support, une relation avec le principe d’un condensateur ?

    Répondre
  • Xo7
    2 mars 2022 - 15 h 46 min

    Merci Pierre d’y mettre ton grain de sel ! ;)

    Malheureusement, je suis sur que 75 % de la population va se contenter du gros titre. Ce début de siècle restera connu pour son abaissement intellectuel. On ne réfléchit plus.Tout doit être concis dans un minimum de mots. Les réseaux sociaux sont passés par la ! Il est bien loin le siècle des lumières ! Pauvre de nous. Plus l’information est présente et moins on la recherche. J’ai de plus en plus souvent l’impression de vivre dans un monde de lobotomisés comme celui dessiné par Moebius dans la bd l’Incal…
    Sur ce, je retourne à mon conapt voir le monde en holovision

    Répondre
  • 2 mars 2022 - 19 h 38 min

    « le seul truc capable d’alimenter un PC et qui fasse cette taille est légèrement radioactif et demande un tout petit peu d’équipement autour pour pouvoir l’exploiter. »

    :D

    Répondre
  • CHP
    3 mars 2022 - 11 h 08 min

    « le seul truc capable d’alimenter un PC et qui fasse cette taille est légèrement radioactif et demande un tout petit peu d’équipement autour pour pouvoir l’exploiter »
    Ahh… que c’est bien dit. Bravo.

    Répondre
  • 3 mars 2022 - 11 h 50 min

    Vivement un E2PZ ca sera plus simple :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *