Un mod microscope pour une imprimante 3D

Et si vous transformiez votre imprimante 3D en microscope ? Un outil précis, capable de déplacer une optique de manière efficace, sans trembler ni perdre la trace de ce que vous cherchez ? Ce hack ne vous coûtera que quelques centimes.

La Creality Ender 3 est une imprimante 3D très populaire et assez fortement clonée également. Elle permet, pour 150€ environ, de disposer d’un engin capable d’imprimer de bons volumes de manière plus que correcte. C’est un des modèles au meilleur rapport qualité prix et comme souvent pour ce genre de modèle, il en découle une très grande popularité et la création de nombreuses modifications.

2019-08-06 11_55_56-minimachines.net

Celle d’aujourd’hui concerne la Creality Ender 3 mais peut facilement s’adapter à toute imprimante 3D. Il s’agit d’une création, un objet 3D a imprimer qui permet tout simplement de fixer un microscope USB à la tête d’impression. En pilotant ensuite l’imprimante manuellement ou via un PC, il est donc possible de positionner précisément cette optique à la fois en hauteur et sur les côtés.

La grosse différence entre un humain et un robot, c’est la précision des mouvements. Encore plus lorsque ledit humain tient dans sa main un outil optique comme un microscope. Cette modification d’une imprimante 3D pour lui ajouter un microscope est donc particulièrement intéressante car elle évite tous les écueils que l’on rencontre avec ce genre d’engin : Perte de point à cause d’un mouvement vertical, tremblements accentués par le fort grossissement de l’optique, déplacements intempestifs du microscope ou de l’objet à analyser…

En rajoutant cette petite pièce de plastique, la donne est différente. On peut non seulement positionner son microscope sur 3 axes de manière ultra précise, l’impression 3D permet de déplacer très finement la tête d’impression et donc votre microscope. En pilotant l’engin via un ordinateur, on peut même dessiner les points d’une « carte » d’un objet à analyser. Déplacer automatiquement l’optique au dessus d’éléments intéressants à montrer à quelqu’un d’autre. On peut également suivre précisément le déplacement d’un acarien comme dans la vidéo en exemple.

2019-08-06 11_54_04-minimachines.net

Le fichier à imprimer créé par Uri Shaked est disponible librement sur Thingiverse. Libre à vous de le modifier pour l’adapter à vos besoins. Pour une autre imprimante 3D,k pour tout type de microscope USB également. L’objet peut se positionner et s’enlever facilement d’une imprimante sans avoir besoin de la modifier plus que cela. C’est donc à la fois sans risque pour elle et peu intrusif pour votre système. Une idée simple et brillante.

[affcoups id= »64996″]

Source : Hackaday

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Un commentaire.
  • 7 août 2019 - 16 h 44 min

    Une imprimante 3D, c’est finalement juste un système de déplacement XYZ. Au-delà des têtes d’impression additives, on peut fixer un laser, une tête jet d’encre, ou même un crayon. Le microscope est une suite logique.
    (je réfléchissais d’ailleurs à utiliser mon imprimante pour faire du macramé-like avec de la ficelle !)

    Vu la bonne base de customisation que constitue toute imprimante 3D, il faudrait peut-être réfléchir à une sorte de support universel pour des extensions ?
    Et surtout, il faut le support logiciel permettant le pilotage du mouvement selon l’extension installée (par exemple, avec le microscope, utiliser OpenCV sur un PC pour faire de l’analyse de forme et ensuite commander en feedback le mouvement pour faire un tracking par exemple de l’acarien !).

    On est loin d’en avoir fini, avec les imprimantes 3D ! (et ça, c’est cool !!)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *