La mémoire vive pourrait subir une augmentation de 20% très rapide

Diverses mauvaises nouvelles s’enchaînent autour des composants de stockage et de mémoire vive. Ces derniers pourraient faire s’envoler leur prix dans les semaines qui viennent. Après un accident électrique dans des usines Toshiba et WD fin Juin, c’est au tour des relations commerciales entre la Corée du Sud et le Japon d’entrer dans la danse.

Mi Juin, 13 minutes de coupure de courant dans un complexe Japonais regroupant des usines de production de puces de SSD Toshiba et de Western Digital en charge de la fabrication de mémoire vive a causé la perte d’un nombre colossal de modules. Entre 6 et 15 Exaoctets de composants ont ainsi été perdus. La situation a non seulement affecté la production en cours dans ces centres ultra robotisés mais elle a également nécessité énormément de maintenance pour retrouver une production normale. 

2019-07-22 14_34_29-minimachines.net

Le complexe de production a ainsi retrouvé sa pleine et entière production qu’à la mi Juillet. Affectant d’autant les livraisons nécessaires à la fabrication de SSD. Toshiba a ainsi annoncé avoir perdu entre 6 et 9 Exaoctets de modules tandis que WD annonçait une perte avoisinant les 6 Exaoctets de son côté. De quoi creuser un énorme trou d’air dans la production à flux tendu des SSD. Une production qui se modifie en temps réel, comme à la bourse, suivant l’offre et la demande.

2019-07-22 16_14_20-minimachines.net

Le site Japonais de Yokkaichi est un énorme complexe industriel avec plusieurs bâtiments de production d’où sortent à la fois des modules de stockage NAND mais également de la mémoire flash. Si la NAND a été particulièrement impactée, la mémoire vive a également subi une importante baisse de production. 

35% de la production mondiale de NAND provient de ce complexe industriel qui regroupe les deux usines de Toshiba et Western Digital. Pendant ces 13 minutes donc, la production a été stoppée et tout le flux de wafers de NAND en cours de production a été détérioré. L’effet de cette panne de courant sur le marché devrait se ressentir entre le troisième et le quatrième trimestre 2019.

2019-07-22 14_36_53-minimachines.net

C’est maintenant au tour de la mémoire vive de subir des turbulences. Non seulement la mémoire vive a augmenté mécaniquement de 20% depuis cet accident mi Juin au Japon. Mais elle pourrait encore augmenter énormément dans les prochaines semaines. Un accord entre le Japon et la Corée du Sud devrait avoir un impact sur tout le marché des composants embarquant de a mémoire vive : PC de bureau et portables bien sûr mais également smartphones, cartes graphiques et autres devraient augmenter leurs tarifs.

Le Japon devrait restreindre une partie de ses exportations vers la Corée du Sud pour les produits High-Tech, ce qui devrait être un goulet d’étranglement dans le flux actuel des composants qui circulent entre les ces deux pays et Taiwan. Cela devrait impacter largement le prix final des matériels employant des composants mémoire mais aussi ceux utilisant des stockages NAND.

DRAMeXchange indique que le module de 8 GBit de DDR4 classique, un composant utilisé comme mesure étalon sur le marché de la mémoire vive, a ainsi été proposé à 3.74$ dollars le 19 Juillet dernier. Une augmentation de 14.6% d’une semaine à l’autre. Et de plus de 23% par rapport au prix demandé en au 5 Juillet. Non seulement les nouvelles règles Japonaises devraient affecter la production nouvelle de Toshiba et Western Digital à leur reprise à 100% mais cela devrait également toucher les productions de Samsung Electronics et SK Hynix. Si c’est le cas, ce sera la majorité du marché qui sera impactée et à ce moment là, les tarifs pourraient littéralement exploser.

Source : KBS World Radio via TechPowerUP 

16 commentaires sur ce sujet.
  • 22 juillet 2019 - 14 h 57 min

    13 minutes ?

    La vache…..

    Tout est tellement imbriqué que la moindre secousse a des répercussions incroyables. Et ça va être de pire en pire

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 15 h 11 min

    @Caribou: C’est du 24H / 24 et 7J/7 . Donc quand tu bloque 13′ tu bloques en réalité tous les processus de fabrication pendant 13′. On est sur des process chimiques très fins, sensibles à la lumière etc…

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 16 h 07 min

    La RAM était au plus bas depuis longtemps, on est même arrivé ces derniers temps presque au niveau des prix du premier semestre 2016 (où l’on touchait 16Go de DDR4 à 70€-75€). Il faillait bien que ça remonte, surtout que la DDR5 tarde à pointer le bout de son nez (pas avant fin 2020 voir même 2021 pour le grand public)… Bon avec les AmazonPrimeDay on a rempli le portable et le NUC, le fixe étant déjà charger, on va pouvoir passer l’hiver!

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 16 h 07 min

    L’article n’explique pas (il me semble) comment un accident de production sur des lignes produisant des mémoires flash ou assimilées a eu un impact sur le prix de la mémoire vive? On ne parle pas des mêmes produits ni de la même technologie, n’est-ce pas ? D’où est venue cette répercussion ?

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 16 h 18 min

    Dites-moi si j’ai mal compris, mais c’est bien d’un accord long-terme dont il s’agit entre le Japon et la Corée du Sud ? Si c’est le cas, la hausse des prix devrait perdurer très longtemps non ?

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 16 h 21 min

    @Urchin: Refresh la page.

    @prog-amateur: oui. A moins de dérogations ou d’un nouveau flux passant entre le Japon et Taiwan avant d’arriver vers la Corée. Très bon pour la planète ça encore.

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 20 h 48 min

    [ “le module de 8 Go de DDR4 classique […] a ainsi été proposé à 3.74$ dollars le 19 Juillet dernier” ]

    Ce n’est pas plutôt 37.40$ ? Parce que 3.74$ le module de DDR4 ça veut dire à peine 30$ les 128 GB, ce qui est assez dérisoire…

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 21 h 19 min

    @NeoXeron: Le module NAND c’est la puce extraite du waffer avant tout transformation. Pas une barrette de RAM finalisée.

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 21 h 31 min

    avec mes 2x16go achetés en 2016 pour presque rien je vais finir par payer l’ISF ^^’

    Répondre
  • CSU
    22 juillet 2019 - 21 h 44 min
  • 22 juillet 2019 - 23 h 49 min

    Pierre à ce prix je pense aussi que c’est un module de 8 Gbits pas 8 Go (ne serait-ce que par comparaison avec les prix des modules DDR3 de 2 ou 4 Gbits)

    Et puis c’est malheureux mais l’integration sur une barette ne coûte presque rien, ça se chiffre en centimes…

    Répondre
  • 23 juillet 2019 - 0 h 09 min
  • 23 juillet 2019 - 1 h 48 min

    justement, désolé mais je ne vois rien qui infirme ce que je dis.
    Sur les “contract price” les barrettes de 4 Go (4GB) valent environ $25 ce qui est bien le prix pour 8 modules de 4 Gbit (en 16 bits de largeur bus data) à $3 pièce, plus quelques centimes pour l’assemblage…

    Pour les “spot price” on est dans les mêmes ordre de grandeur, moins 20% (prix wafer)

    A voir aussi ici :
    https://www.trendforce.com/price

    Répondre
  • 23 juillet 2019 - 1 h 55 min

    @Gilles: Oups je viens de comprendre ce que tu écris et mon erreur. En fait on parle de la même chose mais je l’écris mal !

    A noter que ce prix de composant est loin du prix de vente. Si on ne compte que le prix de fabrication de la ram sans ajouter au passage les divers postes avant de la commercialiser on est loin du résultat final : entre le marketing, les taxes et les marges des divers protagonistes, on a qu’un faible indice du prix final avec celui du marché.

    Répondre
  • 23 juillet 2019 - 2 h 31 min

    Oui je me suis mal exprimé aussi :

    je parle incorrectement de modules de 8 Gbits ou 4 Gbitspiur constituer des barrette, là j’ai dit des conneries (il fait chaud :) )
    en fait on parle de module = barrettes mémoire en français. Sans parler capacité mais uniquement largeur du bus data, un module fait 64 bits ou 128 bits ou 256 bits de large (selon dimm / sodimm et la génération ddr / ddr2 / ddr3/ ddr4) et étant généralement constitué de 8 ou 16 puces (il faut 8 puces de largeur 16 bits pour faire un module So-Dimm de 128 bits de largeur bus).

    A noter que chez dram exchange ils parlent du prix de la puce 4Gbits “based on 4 GB module” c’est à mon avis qu’ils divisent simplement les prix des barrettes par 8 pour obtenir le prix de la puce…

    – et puis mon explication de difference des prix entre spots et contrat est bidon : là en l’occurence les prix spots ne sont pas moins élevés parce que c’est des prix de puces, mais simplement parce que les prix “contract” sont ceux d’il y a 6 mois et que ça a beaucoup baissé depuis.
    Si je ne me trompe les prix contract sont comme des prix à terme sur le marché agricole, ils incluent une protection donc ils sont en principe plus élevés (si le cours remonte pas entre temps)

    Bon je m’arrête là sinon je vais emmerder tout le monde :) j’avais fait un guide de la ram il y a des milliards d’années mais j’ai honte tellement c’est vieux :)

    Répondre
  • 24 juillet 2019 - 23 h 43 min

    Du coup, -40% comme disent certains sites, ou +20% ?

    De toute façon ils vont bien trouver un moyen de faire remonter les prix, c’est dans l’intérêt des producteurs.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *