MagPi 71 s’intéresse à l’usage d’Android sur la Raspberry Pi

La dernière édition de MagPi fait le point sur l’utilisation d’Android sur les cartes de développement, Raspberry Pi. Téléchargeable gratuitement, il vous donnera toutes les ficelles pour profiter du système de Google sur une Pi avec un écran tactile..

J’y ai découvert emteria.OS que je ne connaissais pas du tout  sur ce nouveau numéro de MagPi. Il s’agit d’un système Android qui a été créé pour fonctionner nativement sur les cartes Raspberry Pi 3 Model B. Il s’accorde parfaitement bien avec divers types d’écrans tactiles.

2018-06-29 14_34_51-minimachines.net

C’est une solution qui semble au final redoutablement efficace pour piloter une machine multimédia. Avec Kodi installé en version Android, cela fait de la Pi associé à un petit  écran tactile, une machine parfaite pour piloter des contenus multimédia. On pilote son installation exactement comme une tablette Android classique tout en profitant de la connectique de la carte. Avec l’écran 7″ officiel de la Pi, on préserve sa sortie HDMI pour pouvoir lancer des contenus sur un écran plus grand.

Résultat, on pioche sur le petit écran albums de musique, photos ou films et on en profite sur un ampli puissant et un écran de grande taille. Avec la possibilité évidemment d’aller chercher ses contenus sur un réseau local grâce à la liaison Ethernet de la carte. L’utilisation d’Android Things et l’exploitation des GPIO de la carte est bien entendu abordé.

2018-06-29 14_29_18-minimachines.net

Le magazine se penche également sur un super projet de vacances avec la construction d’une station météo de A à Z. Mesure de la température, de l’humidité et de la pression atmosphérique mais aussi du vent et des précipitations, c’est un vrai projet à travailler pendant les deux mois d’été et à installer pour relever des mesures toute l’année.

2018-06-29 14_51_30-minimachines.net

Plusieurs autres themes sont également présents sur ce MagPi 71 avec un super projet d’oscilloscope, un système de reconnaissance d’objets qui prononce les noms des choses que vous pointez, une table d’échec mécanique, un appareil pour classer automatiquement ses cartes Magic : The Gatherings et une imprimante à Comics…

Vous pouvez télécharger cette édition MagPi 71 gratuitement directement depuis le site RaspberryPi.

24 commentaires sur ce sujet.
  • bob
    29 juin 2018 - 15 h 11 min

    En parlant de Kodi & Android, quelqu’un aurait une recommandation d’une bonne app pour la musique sur android tv (mibox). Je trouve l’interface de kodi trop limité

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 15 h 17 min

    Merci Pierre…
    C’est une excellente lecture. Tous les numéros depuis 2012 sont disponibles au téléchargement.

    Pendant longtemps la fondation a traîné sur Android. Je me disais que c’était parce qu’Android leur échappait, alors que leurs versions successives de Linux étaient fabriquées en interne.

    Répondre
  • An
    29 juin 2018 - 16 h 01 min

    Bof. En anglais, ça ne m’intéresse pas. Ma langue est le français, je souhaite lire des revues en français.

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 16 h 24 min

    @An

    Je pense que cette revue est bien faite et assez explicite aussi bien que je sois un vieux qui ne lit pas l’anglais .
    J’arrive en recoupant avec les divers forum a comprendre l’usage informatique .

    J’ai du reste pas mal de MagPI stockés sur mon ordinateur .

    Perso ,je pense que si il n’étais pas encore Android c’est surtout parce que LINUX de base offre plus de possibilité vers l’industriel .

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 16 h 26 min

    @An:
    Bonjour l’ouverture d’esprit …
    Comme disait Coluche “A quoi ça sert d’aller en vacances à l’étranger, y’a que des étranger qui parle étranger !”
    De plus, la quasi-totalité des projets Raspberry, nécessitent de taper du code qui – Ô surprise – ne se fait qu’en anglais !!

    Bon courage …

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 16 h 28 min

    Pour emteria.os la license coûte 17€ sinon la version gratuite reboot toutes les 8 heures. ça n’a pas l’air mal du tout

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 16 h 37 min

    @Mitch_Malibu: Bonjour à tous !
    Merci Mitch pour cette précision… qui change un peu la donne :/.

    Ivan.

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 17 h 00 min

    Fabriquer des cartes “libres” pour mettre google dessus, le serpent qui se mord la queue…

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 17 h 03 min

    Rien à dire : la Raspberry a tout un univers avec elle, et c’est son avantage par rapport à ses concurrents. J’ai souvent galéré avec les autres cartes exotiques (notamment la Banana pi M2U… une catastrophe de suivi officiel malheureusement).
    J’espère vraiment une amélioration rapide pour une version 4 avec son lot d’utilité : Gigabit Ethernet, Connecteur SATA, Un peu plus de mémoire et de puissance GPU.

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 17 h 12 min

    @An: “Bof. En anglais, ça ne m’intéresse pas. Ma langue est le français, je souhaite lire des revues en français.”

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 17 h 14 min

    @IvanP.: Bah un reboot de Raspberry Pi c’est quoi 30 secondes ? 30 secondes au pire ? Si tu déclenche toi même le reboot auto toutes les 12H pour pas que ça te gène, c’est pas un soucis :)

    Répondre
  • Hug
    29 juin 2018 - 17 h 28 min

    @An:
    La revue MagPi existe aussi en français en kiosque (petite sœur d’Elecktor)

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 20 h 22 min

    Et puis vous pouvez aussi vous portez volontaire pour la traduction des ressources en Français, pour aider ceux qui font une allergie à la langue de la Perfide Albion.

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 20 h 28 min

    @Pierre Lecourt: Merci Pierre :-) . Les écrans se connectent uniquement via USB, il y en a pas avec un module wifi ? Pour se trimbaler dans la maison.

    2 écrans, donc deux sessions qui se connecteraient en même temps sur le PI, c’est encore du domaine du rêve ? Ca n’existera peut être jamais ?

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 20 h 52 min

    @Caribou: 2 sessions graphiques (multi-utilisateurs) sur une machine qui n’a que 1GB de ram à effectivement autant de chance d’aboutir qu’elle a d’intérêt. C’est quoi le but, swaper comme un porc sur la carte sd ?
    Une session en multi-écrans à plus de chance d’arriver.

    Répondre
  • An
    30 juin 2018 - 2 h 21 min

    @Jayce : La traduction anglais-français, je connais, c’est mon métier. J’aime les langues, j’aime aussi ma langue, et j’aime lire les revues dans ma langue ! Si vous voulez continuer à avoir des blogs et des revues en français, comme le blog de Pierre, il faut soutenir les blogs et les revues en français. Sinon petit à petit les blogueurs feront comme les chanteurs actuels et par bête intérêt écriront de plus en plus en anglais, jusqu’au jour où tout sera en anglais !
    Merci à Hug pour l’info ! :-)

    Répondre
  • 30 juin 2018 - 13 h 07 min

    @chapichapo: Il y a peu d’intérêt avec les accessoires d’aujourd’hui mais je me disais que pour des familles nombreuses, il aurait peut être été intéressant d’avoir X écrans sans cerveau juste connectés (via wi-fi ?) sur la même machine. Un peu comme les ordi portables sans cerveau dans lequel tu glisses un smartphone au cul. Là ce serait une seule machine qui envoie à de multiples écrans où chacun aurait sa session graphique.
    Disons qu’il y aurait surement un nouveau marché pour développer des écrans de haute qualité, hyper solide, format tablette, design et abordable. Bref, j’exprime mal ma pensée.

    Répondre
  • 30 juin 2018 - 18 h 19 min

    @Caribou: Ben en fait on peut faire l’inverse, c’est à dire utiliser le raspi comme terminal bête et le connecter sur un gros PC à même de faire tourner des programmes lourds (ou pas). C’est natif sous Linux avec XWindow, et il y a moyen de le faire avec un PC Windows.
    Par contre sous linux, si la connexion réseau se coupe je pense que le programme se ferme. Pour Windows je ne sais pas, je n’ai jamais essayé.
    Tu peux chercher “raspberry pi thin client” ou “client léger” en français.

    Ivan.

    Répondre
  • 30 juin 2018 - 18 h 22 min

    @Pierre Lecourt: Merci pour l’idée Pierre, du vrai hack bien dégueu :) Bon c’est comme les O.S. bridés, je n’aime pas les trucs artificiellement pourris (mais c’est vrai que gratuit pour des sessions de 8h, cela reste un excellent rapport qualité-prix). Mais bon t’imagine ta machine qui te reboote à la tronche parce que tu as dépassé les 8h :o) ?
    Quelqu’un saurait-il comment faire une chose pareille sous android ? Y’a une crontab quelque part ?

    Ivan.

    Répondre
  • 30 juin 2018 - 21 h 03 min

    Si ça fonctionne avec un DAC sur le GPIO,je testerai bien ca à la place de RuneAudio

    Répondre
  • O2L
    1 juillet 2018 - 19 h 49 min

    @IvanP.

    Sous Android un tasker pourra déclencher le reboot

    Répondre
  • 1 juillet 2018 - 22 h 19 min

    @O2L: Merci je ne connaissais pas !

    Répondre
  • K1
    2 juillet 2018 - 15 h 54 min

    @bob: Spotify, le cast depuis un smartphone, les recommandations dont la pertinance n’est plus à prouver, des playlist utilisateurs, les radios thématique pour pas s’embêter, le google Home Mini qui sertt de télécommande : “Met du Jazz sur TV-Salon”… Avec un abonnement Famille à 6, à 15€ ça fait 2,5€/mois/personnes… Pour avoir Spotify partout, tout le temps sans pubs… Désolé pour les aficionados qui gardent le Téra de mp3 comme un bijou mais la simplicité-flexibilité-accessibilité de Spotify ne me fera jamais repasser sur du lecteur MP3.

    Répondre
  • 4 juillet 2018 - 8 h 49 min

    J’ai testé. En fait, c’est juste une preuve de bon fonctionnement. C’est une bonne base pour vendre un android adapté à un usage spécifique. Même avec une SD efficace (qui l’est avec une raspbian) et même après plusieurs reboot c’est vraiment très lent et très consommateur de ram.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *