Lenovo N24 et N23 : Les premiers portables officiellement sous Windows 10 S

Ce n’est clairement pas une merveille mais le Lenovo N24 est le premier portable qui embarque officiellement un Windows 10 S. Ce 11.6″ HD sous Celeron est une solution basique qui devrait atterrir à petit prix en magasin pour la rentrée.

Prenez un 11.6″ tactile assez classique, collez lui un Windows 10 S à la place du Windows 10 habituel et vous obtenez un engin parfait pour la rentrée des classes avec un prix de base de 279$.  Le Lenovo N24 comme le Lenovo N23 ne révolutionnent rien, ils se contentent de déplacer une partie du prix d’achat dans un second temps.

2017-08-02 12_46_49-Lenovo N23

Pour faire simple, le Lenovo N23 est un 11.6″ tactile classique sur une base de Celeron à partir de 279$, il possède une charnière pliable à 360° pour un usage tablette. Le Lenovo N24 est un poil plus cher puisqu’il débute à 309$ mais embarque un stylet Active Pen pour dessiner et écrire sur la tablette. Les deux sont officiellement livrés avec Windows 10 S.

2017-08-02 12_46_40-

Lenovo N23

Comme on l’a vu, Windows 10 S est une version limitée d’un Windows 10 classique. Techniquement les machines qui l’embarquent peuvent faire tourner n’importe quel programme ou jeu classique du monde Windows mais Microsoft limite l’installation aux applications disponibles sur son store. La raison de ce choix serait une question de simplicité et de sécurité avant tout : Avec des installation d’applications uniquement possibles en provenance du magasin d’applications de Microsoft, le risque d’installer un virus est évidemment bien plus faible qu’en téléchargeant n’importe quoi. Cette vision est proche de celle d’un Chromebook et on comprend assez vite que Microsoft veut lutter pied à pied avec Google sur leur entrée de gamme en matière de PC.

Ces Lenovo N23 et Lenovo N24 se positionnent donc sur un entrée de gamme déjà servie par des engins sous ChromeOS mais également sous un Windows 10 Home classique. Le marché grouille de portables de ce type, en 11.6″ sous les 349€ avec des spécifications low-cost. L’arrivée de Windows 10 S ne change dons pas grand chose à l’affaire.

2017-08-02 12_46_58-Lenovo N23

Le Lenovo N23 est en effet un 11.6″ très classique mis à part sa charnière à 360°. Son écran affiche en 1366 x 768 pixels grâce à une dalle IPS tactile pour des usages variés avec les différentes postures de l’engin : Classique, tablette, tente, présentation.

Il embarque des processeurs Intel Celeron N3060 ou Celeron N3160 associés à 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage eMMC. Des composants qui ne seront pas évolutifs et qui fixeront donc la machine dans un niveau de performances et d’usages. Sur ce point, l’arrivée d’un Windows 10 S ne change pas le malaise actuel de l’informatique personnelle : On change la recette de la mayonnaise mais le plat reste le même.

2017-08-02 12_47_15-

Lenovo N24

Le Wifi est de type 802.11ac associé à un Bluetooth 4.0 et l’engin propose une connectique basique mais suffisante avec un port USB 3.0 et deux ports USB 2.0. Une sortie HDMI est disponible ainsi qu’un lecteur de cartes microSDXC et un port jack 3.5 mm combinant casque et micro. Petit détail sympathique, le clavier est “résistant à l’eau” IP52.

L’ensemble mesure 39.9 cm de large pour 20.3 cm de profondeur et une épaisseur de 2.28 cm. Le poids de l’engin est de 1.4 Kg et Lenovo nous donne une idée de son autonomie avec 8 heures d’usage mais sans détailler la batterie embarquée.

2017-08-02 12_47_27-

Lenovo N24

La version au dessus, le Lenovo N24 est en tout point identique mis à part la présence du stylet Lenovo Active Pen et la présence de puces plus performantes avec les Celeron N3450 et Pentium N4200 qui seront un peu plus pêchues que les Celeron N3060 et N3160 du N23.

Acer Aspire R3

Comme on peut le voir donc, l’engin n’apporte pas grand chose de neuf face à l’offre actuelle… et passée. J’ai en tête un engin particulier sorti en 2015 qui proposait peu ou prou la même chose. Si on prend en compte les différentes évolutions de tarif depuis deux ans, on peut imaginer que le Acer Aspire R3 est bien l’équivalent de cette nouvelle offre. L’engin proposait le même type d’équipement : Charnière à 360° pour diagonale de 11.6″ HD tactile, Celeron N3050, 2 Go de mémoire et 500 Go de stockage. Il était livré sous un Windows 8.1 tout ce qu’il y a de plus normal et pouvait donc passer à Windows 10. On ne sent pas particulièrement d’évolution technique ni de grosse poussée de performances entre les deux offres donc.

Windows 10 S

Un paiement en deux temps de Windows 10.

Ce que l’on va sentir, par contre, c’est le coût caché de Windows 10. L’acheteur d’un Lenovo N24 n’aura que peu de chances d’être correctement renseigné si il achète ce type de machine en grande distribution, il rentrera chez lui en étant persuadé qu’il a affaire à un PC comme les autres. C’est lorsqu’il tentera d’installer ChromeOS ou Firefox qu’il se rendra compte du problème. Quand il voudra installer un programme qu’il possède déjà pour faire sa compta, tentera d’installer LibreOffice pour rédiger un texte ou qu’il voudra profiter d’un petit jeu sous Steam. Dans tous ces cas le système lui dira niet. Ou plutôt il lui dira niet sauf si il veut passer à Windows 10 Pro pour 50€ de supplément….

Et voilà que la machine passe de 279€ ou 309€ à 329€ et 359€ si vous voulez vous en servir comme d’un PC traditionnel. Vous voyez le tour de passe passe ? La machine de 2015 était finalement beaucoup moins chère si on considère l’ensemble des services qu’elle pouvait rendre par rapport à cette version de 2017…

Dans tous les cas Microsoft est gagnant : Si la machine reste sous Windows 10 S, le Windows Store sera une source de revenus alternative au prix de la licence. Si l’engin évolue vers Windows 10 pro, la licence sera dûment acquittée par le client pour un prix vraisemblablement supérieure à ce que paye le constructeur quand il en commande en quantité. Je doute sincèrement qu’aujourd’hui Lenovo paye ses licences de Windows 10 à 50€ pièce.

Vous saisissez le vrai intérêt de Windows 10 S ?

29 commentaires sur ce sujet.
  • 2 août 2017 - 13 h 55 min

    C dégueulasse.
    On va sur Linux ou Chrome OS….

    Répondre
  • 2 août 2017 - 14 h 08 min

    n’est il pas possible d’utiliser les versions sans installation (type framakey)

    Répondre
  • 2 août 2017 - 14 h 38 min

    “Vous saisissez le vrai intérêt de Windows 10 S ?”
    oui, une belle “arnaque” sortie tt droit du cerveau embrumé d’un marketeux…
    Sinon, avec un vrai Win10 (ou un Linux des familles) en gardant un prix contenu, ces machines nanti du stylet et d’une dalle tactile, auraient pu devenir les dignes descendants des vénérables netbook :-)

    Répondre
  • 2 août 2017 - 14 h 41 min

    Est-ce moi qui ai mal lu ?
    30 ou 50€ pour la licence ?
    Citation : ” la machine passe de 279€ ou 309€ à 329€ et 359€ si vous voulez vous en servir comme d’un PC traditionnel”

    Répondre
  • Max
    2 août 2017 - 14 h 57 min

    @peper-eliot
    je dirais :
    la machine passe de 279€ ou 309€ à 329€ et 359€ respectivement (donc de 279 à 329 pour N23 et 309 à 359 pour N24)
    et pas : la machine passe de 279€ “à” 309€ et 329€ “à” 359€

    Répondre
  • 2 août 2017 - 14 h 59 min

    @Peper-eliot
    279+50=329
    309+50=359
    C’est 50€ la licence.

    Répondre
  • 2 août 2017 - 15 h 05 min

    Est ce que l’entrée de gamme doit absolument être aussi laide, les bordures autour de l’écran sont juste infâmes.

    Qu’est ce qui explique un tel form factor ?

    Est ce qu’au départ du design c’est la taille du clavier qui fixe la taille de la machine, puis ensuite on colle dans le pavé du haut l’écran le moins cher ?

    Un écran de 12” serait rentré, non.

    Répondre
  • 2 août 2017 - 15 h 14 min

    Microsoft veut ce qu’ont Google et Apple depuis un bon moment, un “appstore” garni et des clients prêts à acheter des apps… bon courage, il y aura toujours des réfractaires (comme moi) qui se souviennent de windows comme étant “ouvert” à une Logithèque immense hors de leur contrôle et hors de leur business model.

    Répondre
  • 2 août 2017 - 15 h 45 min

    Bonjour,

    je ne vais pas défendre Microsoft tant ce Windows 10S me sort par les yeux, mais j’y vois quand même un intérêt et un seul, celui d’avoir une machine “familiale” et basique avec Windows 10 Pro et non pas Home.

    J’ai regardé tout un tas de machines à base de Pentium N, Celeron ou même Atom, et bien, à part une Transformer ASUS, vendue sous référence ASUSPRO, il n’y a que du Win 10 Home.

    Répondre
  • 2 août 2017 - 15 h 54 min

    @Monteverdi: M’en parle pas, je n’ai jamais compris cette segmentation si forte du marché.

    Répondre
  • 2 août 2017 - 16 h 09 min

    Cool pour dessiner ça !

    Répondre
  • 2 août 2017 - 17 h 11 min

    Même Asus n’a jamais osé faire des bordures aussi épaisses :)

    Répondre
  • 2 août 2017 - 17 h 56 min

    @sourioplafond @Samsung Magician:
    J’avoue aussi être déçu, ais pas surpris. La décision de certains constructeurs, c’est de ne pas mettre d’écrans fins dans les machines entrée de gamme. Même sans être borderless, on aurait bien voulu avoir des bords moyens. Avec ce genre d’écrans, on peut s’imaginer que Lenovo a payé la dalle TFT pas trop cher, donc plus de marges. A confirmer.
    Mais bon, comme a dit @Mebe11 autant retourner sur Linux, c’est plus “Windows” que ce Windows 10S.

    Répondre
  • 2 août 2017 - 19 h 34 min

    Je pense que c’est un départ chez Microsoft si il son capable d’offrir un système léger .

    Arrêtons de penser que nos Atom ou Celeron doivent faire ce que fait un i5 ou un i7 .
    Si Microsoft est capable de faire un OS allégée pour aller concurrencer GOOGLE c’est plutôt bien .

    Combien de personnes vont réellement vouloir charger OFFICE sur ce genre de portable limité tout de même ?

    Par contre si Microsoft sait parfaitement gérer le graphisme intégré pour lire des vidéo ou bien gérer internet cella peut etre pas mal .

    C’est sur que le prix face a un Portable normal d’entrée de gamme semble élevé mais ont peut espérer que face a une concurrence low cost ce type de produit puisse baisser .

    Le plus du tactile compense la définition trop légère de ces écran et pour le fabriquant ce type de produit offre une gamme pouvant a la fabrication se voir doter d’un Windows ou de n’importe quel OS de GOOGLE .

    Autant dire que Microsoft peut gagner quelques part de marché et les fabricants gagner sur la fabrication en diffusant ce type de portable sous divers OS .

    Répondre
  • 2 août 2017 - 19 h 40 min

    Y a-t-l des problèmes pour le passer en Linux?

    Répondre
  • 2 août 2017 - 19 h 51 min

    Une petite pensée émue pour les vendeurs qui devront gérer les clients furieux de ne pouvoir leurs logiciels. Parce que finalement, ce seront ces vendeurs qui seront l’interface entre microsoft et les clients.

    Répondre
  • 2 août 2017 - 19 h 52 min

    @ptitpaj: Le système n’est pas plus léger, il est juste bridé.

    Les Celeron ou Pentium sont parfaitement aptes a faire tourner Office, sans aucun soucis, surtout avec 4 Go de ram. Il n’est nul besoin d’acheter un Core i5 pour faire tourner Office ou un concurrent, heureusement. Cela tourne très bien sur un Atom Bay Trail, a fortiori encore mieux sur un Celeron Apollo Lake.

    La machine ne saura pas mieux lire les vidéos ou autres qu’un autre PC puisque l’OS est le même, il est juste bridé. Ce qui fait qu’on ne pourra pas installer un player plus compétent que ceux proposés par défaut ou dispo sur le store de MS.

    Je suis pas sur que MS gagne des PDM avec des machines aux compétences identiques à celles sortant depuis 2015 au même prix avec une version complète et non bridée de Windows. Je ne vois pas l’intérêt ?

    Répondre
  • 2 août 2017 - 20 h 12 min

    Lenovo me déçoivent dans leurs choix actuels des portables… Déjà que la qualité baisse…
    Le seul point qu’ils leur reste côté portable, c’est leur prix bas et les extensions de garantie sur site qui sont pas cher par rapport à d’autres marques.

    Répondre
  • 2 août 2017 - 22 h 05 min

    – Cher.

    – Moche.

    – Ultra Bridé.

    ————-
    TOTAL = NEXT.

    Répondre
  • 3 août 2017 - 10 h 49 min

    @belgoTux>

    Il n’y a pas que chez Lenovo qu’on voit cette baisse de qualité, j’ai la même opinion sur ASUS, et puis, quand je lis que les Dell XPS 13 et 15 qui sont pourtant des références ont des problèmes de chauffe dus à la pâte thermique, et bien, je me dis qu’on est fichus.

    Répondre
  • 3 août 2017 - 13 h 09 min

    Bonjour à tous,
    Je vais un peu jouer les troubles fêtes (j’assume!) car je vais dire du bien de Windows 10s. J’avais déjà laissé quelques messages à une époque récente lors du débat sur l’évolution de nos chers netbooks. Possesseur d’un Asus EEEPC 1005HA, je me lamentais alors face à l’incapacité de ma bécane à faire tourner Windows 10 Pro correctement (CPU toujours à 100% et donc fonctionnement anémique). J’ai eu la curiosité hier de me tourner vers Windows 10s en me disant que ce système serait peut être plus léger pour une machine qui ne serait dédiée qu’à la consultation. Résultat ? Le jour et la nuit, le EEEPC revit, je peux à nouveau surfer, consulter mes mails, ouvrir mes paramètres sans attendre la réponse.
    Peut-être que ce sous-système Windows 10s pourrait redonner un peu de vie à de vieilles machines ? Qu’en dites vous ?

    Répondre
  • 3 août 2017 - 16 h 54 min

    @Bertrand: Du coup cela impliquerait que Microsoft aurait enlevé “tout ce qui est inutile” vis à vis des applications win32 hors store ce qui aurait simplifié le fonctionnement global ? pourquoi pas, ce serait une très bonne nouvelle mais ça tranche avec l’idée d’une “bride” seulement.

    Répondre
  • 3 août 2017 - 17 h 11 min

    @Bertrand: Je suis surpris. Il n’ y a pas à ma coannaissance moins de process en jeu sous Windows 10 S mais plutôt de la surveillance en plus. Avez vous essayé une seconde install de 10 Pro ? Les pilotes étaient bien tous activés ?

    Répondre
  • 3 août 2017 - 19 h 08 min

    @Pierre Lecourt: Je vous réponds avec du coup :) L’installation s’est déroulée avec l’outil de chez MS, sans encombre, si ce n’est que je me suis retrouvé avec un OS en anglais et, même avec le pack FR, la traduction est incomplète. Comme sous 10 Pro j’ai désactivé l’envoi d’échantillon en temps réel sous Win defender. Mais je maintiens que l’expérience utilisateur est meilleure. Tout n’est pas rose pour autant, le CPU est souvent à 100 %, le ventilo s’emballe mais la navigation internet est meilleure (scroll d’une page) et j’attend moins longtemps qu’avant le lancement d’une fenêtre de paramètres, l’ouverture de l’application courrier etc…
    Je n’ai pas encore essayé de “travailler” avec une application office par contre ni de faire un minimum de travail photo. Je ferai peut être une petite vidéo de mon usage un de ces 4. Juste pour info : j’ai 2 Go de Ram et un SSD.

    Répondre
  • 3 août 2017 - 19 h 20 min

    @Dimitri: L’impression générale (ressenti utilisateur) est meilleure que sous 10 Pro. On a clairement la sensation de pouvoir utiliser à nouveau la bécane. Bon, par contre, il faut faire une croix sur le multitâche et faire les choses une par une…

    Répondre
  • 4 août 2017 - 12 h 18 min

    Vu que Windows 10 est factuellement depuis le départ une version Beta, il est possible que chaque nouvelle version proprement installée apparaisse plus rapide, ou moins pire, au départ que la précédente

    Répondre
  • 7 août 2017 - 11 h 20 min

    @Samsung Magician: En effet, il est parfois nécessaire de “repartir sur de bonnes bases” en repartant d’un windows 10 frais à jour.

    Dans tous les cas ça ne change pas grand chose puisque tous les 6 mois lors de ces grosses updates tous les drivers sont réinstallés, les config carte son / carte vidéo (intel) sont perdues.

    Exemple concret sur ordi portable, l’update qui me gonfle tous les 6 mois :
    – carte son : désactiver les effets (dolby, beats, harman, etc etc) qui reviennent par défaut
    – carte graphique intel : refaire les paramétrages d’économie d’énergie notamment le très ennuyeux réglage automatique de la luminosité de l’écran revient lui aussi (quand une page blanche s’affiche la luminosité est poussée à fond, puis quand elle disparaît de l’écran il diminue très progressivement la luminosité et selon le wallpaper ça fait de très jolis effets, on croit que le panneau lcd est pas terrible, en fait non c’est juste le pilote qui fait mumuse…).
    – Les dossiers de plusieurs dizaines de Go de l’update, fichiers temporaires de migration etc…
    – Edge, Ms store, à nouveau dans la barre de tache par défaut
    – Revoir tous les paramètres de confidentialité
    – A nouveau twitter, solitaire, candy crush et j’en passe qui s’installent alors qu’on les a explicitement désinstallé auparavant
    – superfetch et windows defender qui s’excitent pendant plusieurs heures/jours .. ils veulent absolument tout repasser en revue / tout remettre en cache.
    – [votre vécu ici]
    Donc tant qu’à y être autant partir sur du propre.

    Répondre
  • 13 août 2017 - 11 h 57 min

    On ne peut pas le reformatter pour installer un Win7 normal?

    Répondre
  • 13 août 2017 - 14 h 12 min

    Pour le moment on n’est pas sûr que ce soit possible.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *