Le Mi Mini PC ou comment faire du neuf avec du vieux (MAJ)

Que diriez vous si demain, quelqu’un lançait une campagne de financement participatif pour proposer un engin révolutionnaire : Un véhicule sur deux roues que l’on actionnerait avec des pédales ? Vous trouveriez probablement le gars assez gonflé. C’est pourtant exactement ce que fait le Mi Mini PC sur Indiegogo aujourd’hui.

Mise à jour du 15/05/2018 : Si il fallait encore une preuve supplémentaire de la supercherie qu’est le Mi Mini PC, elle vient d’être publiée sur les pages de sa campagne Indiegogo. Le responsable de la campagne vient de mettre en avant un nouvel objectif pour l’engin : Un passage – totalement gratuit – de l’Atom X7-Z8750 à un processeur Intel Core M3-7Y30 Kaby Lake.

Pour passer de l’un à l’autre, il faut que la campagne atteigne les un million de dollars d’investissement. Une fois cette somme atteinte, les deux processeurs seront échangés. La mémoire vive passera également de 8 à 16 Go toujours gratuitement. C’est Noël !

Autant vous dire que cette évolution pour le même tarif est totalement fantaisiste. Pour information l’Atom est listé à un prix public de 37$ par Intel. Quand au Core M3, il est présenté à 281$ par le fondeur. Si ces tarifs peuvent subir des variations tarifaires en fonction de nombreux éléments, jamais le passage de l’un à l’autre pourrait être offert d’un simple point de vue financier.

2018-05-15 17_40_05-minimachines.net

« Share this on Facebook »  pour essayer d’attraper encore plus de gogos

Autres « soucis » liés à cette annonce, le changement de plateforme ! Le Core M3 emploie un socket FCBGA1515 alors que l’Atom X7 est monté sur un socket UTFCBGA1380. Passer de l’un à l’autre demanderait une refonte globale de la carte mère de la machine et demanderait un long temps de développement. Pour autant, la campagne n’a pas changé son objectif d’une livraison pour Septembre prochain.

2018-05-15 17_44_26-minimachines.net

L’Atom X7-8750

Core M

Le Core M3-7Y30

L’idée derrière cette promesse est simple. Pousser les personnes ayant déjà investi dans l’engin à faire la publicité de celui-ci pour obtenir davantage de cette machine. Histoire de détourner encore plus d’argent.

2018-05-15 17_45_51-minimachines.net

On note d’ailleurs au passage que les 1750 machines en « Super Early Bird » promises il y a quelques jours sont passées à 2500 désormais. Les responsables de cette campagne essayent clairement d’amasser le maximum de cash possible. 

2018-05-15 17_46_39-minimachines.net

Cette image de la mise en production du Mi Mini PC est une image générique disponible sans royalties sur catalogue pour quelques euros.

2018-05-15 17_48_35-minimachines.net

Un « Mi Mini PC » posé sur une ligne de test de smartphone ou de tablette… Cela ne veut pas dire grand chose…

Autre détail relevé par Brad de Liliputing, une image proposée par Leo Cheung pour montrer que la machine est déjà en production – ce qui au passage est totalement débile puisque si la production des machines avait débuté, il n’y aurait pas la possibilité de passer de l’Atom au Core M3 – est  issue d’un catalogue. Le genre d’image que l’on peut acheter afin d’illustrer des articles ou des campagnes de publicité. Les autres images publiées ne veulent pas dire grand chose. C’est du niveau du type qui pose devant une Ferrari en vacances pour faire croire que c’est sa voiture.

Si vous pensez qu’ un constructeur pourrait proposer pour 149$ un MiniPC complet avec une puce à 281$, 16 Go de mémoire vive du stockage et une licence Windows 10 complète, c’est que vous êtes mûr pour vous faire escroquer par Monsieur Cheung. Et lui offrir une retraite dorée. Si vous avez investi dans cette campagne et que vous réalisez votre erreur, je ne sais pas trop quoi vous dire. Contactez votre banque et expliquez le problème, leur département juridique trouvera peut être une faille pour récupérer vos sous.

Billet original du 11/05/2018 : Il y a deux ans presque jour pour jour était annoncé sur le salon professionnel Global Source de Honk Kong le Pipo X3, un MiniPC original construit autour d’un écran de cinq pouces de diagonale et qui pouvait se comporter comme une tablette grâce à une batterie intégrée. Il fonctionnait sous Windows, proposait un processeur Intel Atom, de la mémoire vive et un stockage eMMC. Un MiniPC classique de l’époque en somme, sauf que Pipo avait décidé de le rendre le plus compact possible.

 

Pipo X3

Son design n’était pas extraordinaire mais l’idée d’une grosse tablette de ce type, totalement autonome  avec une vraie connectique pouvait trouver son public. Surtout à l’époque, on est en Avril 2016 et l’objet passe pour un OVNI sur le marché.

2018-05-11 11_29_58-minimachines.net

Un gros malin a vu le potentiel séduction de cet engin. Il tient dans la poche, il peut se connecter en HDMI à une télé. Il offre des performances suffisantes pour pas mal d’usages et peut se vendre à un prix suffisamment bas pour faire sauter les verrous psychologiques qui empêchent en général de dépenser son argent. Bingo. En juillet 2016, soit trois mois après la présentation du Pipo X3, un MiniPC identique apparaît sur Indiegogo sous le nom de Gole1.

Minimachines

Et avec le Gole1, on découvre les formidables capacités de recyclage marketing de cette plateforme de financement participatif. Les deux appareils sont strictement semblables. Pour autant, le Gole1 nous sert tout de même la soupe d’un développement propre débuté en Novembre 2015. De la création des moules et des éléments nécessaires à la production du projet. Choses que Pipo avait évidemment déjà réalisées puisque leur PipoX3 était en production et en vente sur les marchés asiatiques au moment du début de la mise en place de la campagne de financement de Gole…

Le Crowdfunding, c’est devenu une fête commerciale.

Bref un enfumage de plus au pays du Crowdfunding. Rien de très nouveau. Le principe étant de tirer la couverture à soi, de proposer un produit déjà commercialisé comme une nouveauté, de faire la commande d’une grosse quantité de machines, de coller des étiquettes dessus et de ramasser le pactole. Pour se foutre du monde jusqu’au bout, après avoir vendu le Gole1 en version 4 Go / 64 Go à des prix allant de 119 à 124$ plus frais de port à plus de 500 personnes via leur campagne. La marque a décidé de livrer rapidement les boutiques traditionnelles et, dès le mois d’Août 2016, on trouvait le même engin en boutique pour… moins cher. 114€ sans frais de port pour le même modèle. Certains « Bakers » l’ont eu assez mauvaise.

Vous allez me dire qu’ils sont gonflés chez Gole, vous aurez raison. Mais avec le Mi Mini PC on rentre dans une autre dimension.

2018-05-11 11_28_37-minimachines.net

Le Mi Mini PC fait l’objet d’une nouvelle campagne Indiegogo pour le même matériel. Quelques ajustements « techniques » ont été faits, mais c’est strictement le même Mini PC que le Pipo X3 / Gole1 : Même châssis, quasi même connectique et mêmes composants.

2018-05-11 11_29_28-minimachines.net 

La petit double bouton de volume en façade a disparu, l’antenne wifi externe a également été remplacée mais le reste est totalement identique. On est toujours sur un processeur Intel Atom, la mémoire vive grimpe à 8 Go au total et le stockage semble être un SSD amovible livré par défaut en 128 Go mais pouvant évoluer en option vers du 256 ou 512 go. L’écran ne bouge pas, toujours un 5 pouces de diagonale IPS affichant en 1280 x 720 pixels. Un wifi sur deux bandes est présent ainsi qu’un Bluetooth 4.2.

2018-05-11 11_30_16-minimachines.net

La connectique du Gole1

2018-05-11 11_29_35-minimachines.net

La connectique du Mi Mini PC : On note le remplacement du port MicroUSB par un USB Type-C.

Le prix est très bon pour ce type de machine. Le Mi Mini PC est proposé à 149$ ! C’est un super tarif pour un engin ayant ces capacités. Avec un Atom X7, 8 Go de mémoire vive et 128 go de stockage amovible, c’est excellent. Surtout que l’engin propose une licence de Windows 10 et un clavier.

2018-05-11 11_47_38-minimachines.net

Il s’agit d’un tarif « Super Early Bird » c’est à dire un tarif réservé aux premiers acheteurs qui soutiennent la campagne et qui devraient être livrés en Septembre 2018. Une chose m’étonne tout de même avec ce tarif. D’abord, il est très généreux puisque la marque indique que le Mi Mini PC sera commercialisé ensuite à 299€. Soit une réduction de moitié du prix officiel. Mais surtout ce tarif est proposé à 1750 machines ! C’est énorme.

D’habitude les prix remisés sur ce type de produit sont réservés à quelques dizaines de pièces, histoire d’amorcer la pompe comme on dit. En recevant rapidement les premières participations à leur campagne, les créateurs de ce genre de financement participatif la font vivre. Mais toute leur production n’est pas proposée de cette façon. On compte en général des « Super Early Bird » de quelques pièces qui permettent de faire le buzz, puis des « Early Bird » un peu plus chers qui doivent correspondre au prix coûtant du matériel qui servent a géénrer du volume pour amortir la production puis, enfin, des demandes de financement qui permettent de… financer !

2018-05-11 11_29_15-minimachines.net

Car le but d’une campagne de financement n’est pas de faire du mécénat mais d’investir de l’argent dans le développement d’un produit sans passer par une banque. Avec cette campagne le Mi Mini PC ne se finance en rien, ses machines sont au mieux vendues à prix coûtant si ce n’est à parte. Ce n’est pas en proposant un passage de 128 à 256 Go de SSD pour 30$ supplémentaires que la marque va payer ses frais…

2018-05-11 11_19_18-minimachines.net

Il y a donc de quoi s’inquiéter pour le financement global de l’engin et surtout pour l’équipe derrière le Mi Mini PC. Non ? Enfin, quand je dis équipe. Cela se résume à un nom « Leo Cheung » et au profil que vous  voyez ci-dessus : Une image. Pas d’adresse. Pas de de site web. Pas d’efforts… Juste une image et un nom passe partout d’un type habitant Hong Kong. La ville au 7 millions d’habitants. 

2018-05-11 11_26_20-minimachines.net

Autre détail « amusant » la campagne Indiegogo est sous objectif flexible. C’est à dire que si Monsieur Cheung décide que parce qu’il a attrapé un vilain rhume il doit décaler la production et la livraison de ses Mi Mini PC à 2038, vous ne reverrez jamais votre argent. L’objectif flexible d’Indiegogo fait que toute somme engagée reste dans les poches de Monsieur Cheung même et surtout si il ne vous livre jamais rien, sans avoir a vous donner la moindre explication. On comprend mieux pourquoi le tarif du Mi Mini PC est si bas… Si ça se trouve, vous financez la retraite de Monsieur Cheung…

2018-05-11 11_28_59-minimachines.net

Si je résume cette histoire avec un vilain esprit, ce monsieur a pu prendre un objet vendu dans le commerce depuis deux ans, le photographier et le retoucher quelque peu pour en modifier l’aspect sur la page du projet. Le présenter comme une nouveauté puis construire une jolie fiche technique avec un super tarif sur Indiegogo qui ne vérifie jamais rien et qui permet de proposer des campagnes en objectif flexible. Ce monsieur s’apprête donc a encaisser déjà plus de 660 000$ sans avoir la moindre obligation légale de livrer quoi que ce soit.

Evidemment si un inconnu vous proposait un superbe vélo tout neuf à 100€ en vous disant qu’il s’agit de son invention et qu’il vous en fabriquera un pour le mois prochain si vous lui donnez dès maintenant votre argent. Si en plus il refusait de vous dire qui il est, où il habite et comment il va le fabriquer… Vous seriez évidemment suspicieux. Ce financement participatif est du même tonneau. Mais le fait de passer par le net et via une campagne de financement participatif semble oblitérer tout bon sens à de nombreux internautes…


Rivière
80 commentaires sur ce sujet.
  • 11 mai 2018 - 12 h 04 min

    un demie million de dollars sans rien faire, et aucune police pour arrêter ce mec une foi le projet fini j’imagine ?
    C’est de l’escroquerie pur et simple.

    Répondre
  • JB
    11 mai 2018 - 12 h 08 min

    Article intéressant, comme d’hab ! Merci Pierre !

    Un tout petit point qui m’a bien fait sourire, dans la toute dernière phrase : « semble oblitérer tout bon sens à de nombreux internautes… ». J’imagine que tu pensais à « obérer » et non à La Poste ;)

    Merci au passage pour le bon plan Xiaomi 12 récent.

    Bonne fin de semaine.

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 12 h 20 min

    @JB: Oblitérer : « Effacer par une usure progressive. » j’ai choisi ce sens là, je pense que c’est compréhensible comme ça non ?

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 12 h 58 min

    un produit lancée sur indiegogo en juillet2016… bon ok… pas de probleme…

    Mais livré en septembre 2018… soit 2ans d’attente…c’est franchement de l’arnaque pur…

    indiegogo, il y a plein de projet comme cela, sans aucune verification, de leur part avec des objectif glissant.

    Tandisque kickstarter, eux ils verifient, il faut au moins un prototype qui marche avant de lancer la campagne.

    Meme si campagne de kickstater, les super early bird que j’ai pris, ils ont pris quelques mois de retard apres la date annoncé,j’ai toujours eu mes produits, parfois en double.

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 13 h 07 min

    Ca serait sympa s’il ne s’agissait pas d’une totale arnaque, je verrais bien cet engin remplacer mon Gole1, enfin mon faux PipoX3

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 13 h 10 min

    Une autre piste me vient à l’esprit : blanchiment d’argent. Plutôt que naïfs, les acheteurs sont avant tout fictifs, ne servant qu’à blanchir des sommes d’origine douteuse. Les rares « vrais » acheteurs pouvant même être livrés, afin d’éviter les soupçons. (Pour ce que j’ai retenu, HK est un paradis fiscal, permettant aux entreprises étrangères de ne pas être imposées sur les revenus en provenance de l’étranger. Hum…)

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 13 h 11 min

    Dans Indiegogo, il y a « gogo » !!!

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 13 h 29 min

    @Martin:

    Chut ! malheureux ! depuis que l’on doit s’enregistrer (LEI) et que les brokers sont en mode suspicieux par défaut, « spéculer » sur les penny-stock est devenu quasi impossible. C’était pourtant le moyen idéal de passer des sommes importantes d’une main pas très propre à une autre ayant pignon sur rue.

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 13 h 33 min

    Chapeau pour cet article ;-)

    Répondre
  • JB
    11 mai 2018 - 14 h 39 min

    @Pierre Lecourt: au temps pour moi, tu m’apprends le sens non postal du verbe oblitérer.

    Je retire mon commentaire et te remercie pour cet apprentissage de vocabulaire, décidément ya vachement à apprendre sur ce site :)

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 14 h 47 min

    @JB: on oblitère aussi nos tickets de transports en commun il me semble ^^

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 15 h 41 min

    Au risque de passer pour un pigeon,
    j’ai participé à la campagne indiegogo.
    Ce produit est introuvable à ce jour (avec les même caractéristiques)
    et me serait très utile en vadrouille.

    Ce que je ne comprends pas c’est qu’il y a clairement un besoin sur ce type de machine au vue de l’engouement qu’elle engendre mais aucune des grandes entreprises n’en veut, pourquoi seul les chinois s’y colle ? :/

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 15 h 43 min

    Sans oublier la peur, la petite mort qui mène à l’obliteration totale.

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 16 h 01 min

    @Pierre Lecourt

    L’objectif flexible de ce projet était de $20.000, dépassé depuis un moment, donc je ne comprend pas l’allusion entre objectif flexible (alors qu’il est atteint) et la garantie d’une livraison.
    que ce soit indiegogo (objectif fixe ou flexible) ,kickstarter, … il n’y a jamais eu et il n’y a toujours pas de garantie de livraison que la campagne soit une escroquerie ou pas une fois les fonds versés (storm ebike, tiko 3D, olo/ono 3D, …)

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 17 h 04 min
  • 11 mai 2018 - 17 h 33 min

    @frolix8: Atteint ou non, l’objectif flexible permet la même chose : Aucune obligation de livrer le client final. Aucun besoin de se justifier. On peut disparaitre dans la nature.

    Pour KS cela arrive également mais c’est lié au format de financement participatif, un financement à risque quoi qu’il arrive. Tu noteras qu’ils font beaucoup plus la police ces derniers temps sur KS. Ils demandent des samples, ils annulent les campagnes, demandent des profils plus élaborés qu’un simple email… Après si quelqu’un présente un sample et que cela ne se fait pas, c’est un financement participatif et c’est donc à risque. Tout le monde doit en être conscient.

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 17 h 33 min
  • 11 mai 2018 - 17 h 39 min

    L’objectif d’une campagne de financement participatif est d’éviter de passer par une banque, mais aussi de donner un coup de projecteur sur le projet en question.

    Répondre
  • Mat
    11 mai 2018 - 18 h 58 min

    Je propose une autre hypothèse: le blanchiment d’argent?
    Si les clients sont virtuels, ils ne se plaindront jamais de ne pas avoir reçu leur produit. Le vendeur déclarera des ventes et des bénéfices imposables. L’argent rentrera dans le circuit « propre » puisqu’il aura une existence légale.
    Cela peut paraître gros mais quand les sommes sont très importantes, les malfrats sont prêts a perdre de l’argent pour pouvoir utiliser ce qui reste. Au dessus de quelques dizaines de milliers d’euro, les banques sont chargés de tracer la provenance, on ne peut plus acheter une voiture en espèces.

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 19 h 21 min

    @Pierre Lecourt:
    Même si KS fait un peu plus de vérification au lancement du projet, une fois les fonds versés ce dernier ne peut plus rien, et ce n’est pas des explications « vaseuses » sur l’arrêt des projets qui vont rendre l’investisseur plus confiant.
    tiko 3D a réclamer des fonds supplémentaires concernant les frais d’expédition à ces « bakers » juste avant de mettre la clé sous la porte, ces fonds qu’il n’a jamais restitué, comme olo 3D , malgré des choix douteux (mis en cause dès le début du projet) concernant l’interface de comm. entre le smartphone et le hard, ils ont persisté et multiplier les dev. hardware et les certifications juste après la pré-série, soit ils sont vraiment incompétents, soit ils savaient depuis un bon moment qu’il n’y aurait jamais de production en série, les fonds restants non jamais été restitués et faudrait être un crétin pour croire qu’il n’y avait plus rien, et ça KS s’en lave les mains.

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 20 h 12 min

    @frolix8: Tiko 3D : 2015. Olo 3D : 2016. Storm Ebike 2015… Je pourrais même te parler de Znaps avec une campagne lancée en 2015. La marque s’est volatilisée avec la caisse et KS n’a rien pu faire malgré un prototype et des trucs fonctionnels.

    Maintenant qui a accepté de refaire une campagne Znaps dans la foulée après que plus de 70000 personnes se soient fait arnaquer une première fois après la campagne KS ? Indiegogo pardi !
    https://www.minimachines.net/actu/znaps-indiegogo-48171

    Je suis énormément de trucs sur les plateformes de Crowdfunding et la police menée par KS ces dernières années s’est considérablement durcie. Moins de projets validés, plus de contrôle. Ok, le financement participatif c’est risqué. On est d’accord. Ok KS ne peut pas grand chose si les concepteurs se tirent avec l’argent après avoir montré un prototype… Mais c’est le principe du truc non ? Je veux dire combien de personnes versent des sommes importantes à un promoteur qui se barre avec la caisse en les laissant avec des dettes ? KS ne peut pas facilement lutter contre des escrocs parce que le principe même du financement participatif est de prendre un risque.

    En attendant les campagnes KS sont beaucoup plus surveillées et pas mal sont stoppées nettes en plein vol avant même la fin de la campagne : récemment on a eu PGS Lab, eX Core, Smach Z… Autant de campagnes annulées faute de prototypes a proposer.

    La campagne totalement mensongère de Lunowear et de ses montres en bois fabriquées par un « horloger » bidon est toujours active via une SECONDE campagne Indiegogo et cela malgré des centaines de témoignages d’utilisateurs déçu de la qualité plus que médiocre de ces montres noname chinoises vendues 20€ sur AliExpres et revendues 160 $ sur Indiegogo…

    Le financement participatif est risqué, je suis d’accord.

    Mais ne pas voir la différence entre KS en 2018 et Indiegogo en 2018 c’est un peu difficile tant les différences sont flagrantes. A commencer par cette conception de l’objectif flexible qui permet à tout un chacun de partir avec la caisse sans que l’on puisse le poursuivre. Objectif flexible qui n’existe pas sur KS. Sans parler du fait que KS demande de montrer patte blanche alors qu’on ouvre une campagne IndieGogo avec un email et un N° de CB virtuel.

    Répondre
  • Tof
    11 mai 2018 - 21 h 47 min

    @Tsadhate: même si ici ça sent plutôt la grosse arnaque à gogo, en effet Indigogo est moins cher en frais qu’un blanchisseur habituel (qu’il soit très crapuleux, ou en costard cravate bossant pour une grande banque connue).

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 22 h 01 min

    « Mais le fait de passer par le net et via une campagne de financement participatif semble oblitérer tout bon sens à de nombreux internautes… »

    Comme pour les réseaux sociaux : on ne parle surtout pas à ses voisins mais on étale sa vie à de parfaits inconnus … électroniques.

    M Cheung ne fait que reprendre les bonnes vieilles recettes des Facebook et autres Snapchat …
    Db

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 23 h 16 min

    @Pierre Lecourt: Même si KS effectue un filtrage initial plus sérieux, cela ne change en rien qu’une fois le projet financé et les fonds versés, KS et Indiegogo n’en ont plus rien à foutre; leurs sites sont similaires, il est impossible de d’avoir une vue globale des projets (vue globale de l’avancement du projet,satisfaction des bakers, échec ou non,…), le seul critère de « réussite » donner par ces sites concerne le financement, leurs sites web sont de plus en plus pauvres concernant les informations permettant de savoir si un projet part en sucette ou pas, ce n’est pas pour rien que l’on évite de donner trop d’informations/éléments sur les projets c’est loin de démontrer le sérieux de ces sites bien au contraire.

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 23 h 31 min

    @Pierre Lecourt: si je peux trouver le MI PC avec Atom x7 8Go RAM 128Go SSD pour $149 sur un site de ventes alors là oui j’achète de suite.

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 23 h 42 min

    Même quand un projet se passe « bien » (indiegogo/KS) il y a toujours 10~15% des bakers qui ne sont jamais livrés (gole 1, …) et/ou que le produit livré est bien inférieur au produit décrit voir inutilisable , cela ressemble plus à une loterie.

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 23 h 45 min
  • 12 mai 2018 - 0 h 11 min

    @frolix8: Oui ? C’est le principe du financement participatif non ?

    La définition d’un financement participatif sur Wikipédia telle que celle formulée pour ce type de projet c’est « Don avec contrepartie ». C’est à dire que l’on investit dans un projet que l’on veut voir naître et qui si tout va bien va exister grâce à son don. Mais cela reste un don. C’est à dire un cadeau. Si ce don ne permet pas de mener à bien le projet parce qu’il y a eu un accident post financement et bien il n’y a pas de contrepartie. Kickstarter son boulot c’est d’assurer le financement. Pas de tenir l’équipe qui veut inventer un tire bouchon à vapeur par la main. Elle suit la campagne de A à Z. Kickstarter bloque l’argent des internautes, si la campagne n’arrive pas au montant fixé, elle le rend aux internautes. Mais si la campagne est financée elle donne l’argent aux porteur de projets. Cela ne veut pas dire qu’elle assure un service de suivi ou de garantie de livraison. Son boulot c’est d’authentifier, de vérifier la pérennité de base du projet et de le financer pas d’incuber des startups. C’est à l’internaute de peser le pour et le contre de son investissement dans un projet en sachant pertinemment qu’il y a un risque.

    Le truc avec le Financement Participatif c’est que tu te substitues à des acteurs qui vont prendre des garanties sérieuses comme une banque et un assureur. Le combo Banque et assurance, qui fait que tu es absolument sur de revoir tes sous, c’est au minimum 30% du montant du projet. Kickstarter c’est 5%. Le choix du financement participatif est donc économique.

    En tant que soutien d’un projet tu investis dans un produit qui ne naîtrait pas si il fallait le monter au travers d’un schéma classique de financement. Tu le fait car tu es séduit par le projet. En échange tu l’as avant les autres et tu peux le payer moins cher qu’en l’achetant en magasin. C’est ça l’esprit de base du Crowdfunding. Mais tu sais que tu prends un risque. Si tu ne veut pas assumer ce risque, quelle que soit la plateforme de financement participatif, et bien tu ne le fait pas. Car c’est dans la nature de ce type de financement.

    Demain si je voulais faire un netbook moderne j’aurais 2 solutions :

    – soit je passe par Kickstarter et je trouve des partenaires industriels a qui je promet du cash à telle date au sortir d’un financement participatif. Je ne finance que le prototype avec mes fonds. C’est à dire entre 30 et 45 000€ a sortir de ma poche. Le reste vient au fur et a mesure des participations. Chaque participant finance sa propre machine. Si il y a 1200 acheteurs, il y a 1200 machines produites.

    – soit je passe par une banque et un assureur qui me réclament ma maison en hypothèque pour financer 1000 pièces que je dois vendre d’abord pour en produire d’autres. Si je n’en vends que 500 je perds ma maison. Si j’ai 2000 machines commandées je dois faire patienter 800 acheteurs…

    Du coup, ben je le fait soit par Kickstarter, soit je le fait pas du tout. Et j’explique bien entendu qu’il y a des risques : De délai. De problèmes et même de ne pas être livré du tout. Avec Kickstarter je peux rétrocéder tout l’argent aux internautes avant la fin de la campagne en l’annulant. Je ne peux pas garder les sous sans présenter un prototype.

    Avec Indiegogo je peux non seulement garder les sous même si je sais que j’ai pas assez d’argent pour mener le projet à bien. Mais Indiegogo encourage a le faire via son système de financement flexible qui n’existe pas sous KS. Indiegogo demande 9% de la somme payée pour passer en financement flexible. 5% seulement en financement fixe (qui est automatiquement rétrocédé aux internautes en cas d’échec du financement).

    Cette surtaxe de 4% est dûe a quoi ? Indiegogo ne fait pourtant pas plus de travail, au contraire elle en fait moins en n’ayant pas a rétrocéder les paiements ? Simplement ils veulent gagner plus de sous sur une opération qui n’a aucun sens. Lever 250 000€ sur un projet ayant besoin de 800 000€ en financement n’aboutira évidemment jamais. Cela n’a aucun sens d’un point de vue financement de partir acheter un truc à 100€ avec 10€ en poche. Et pourtant le financement flexible permet à l’auteur du projet de pouvoir empocher une somme ridicule sans livrer quoi que ce soit. Il n’a même pas besoin de présenter un prototype ni de donner des garanties qu’elles qu’elles soient. Pas même un Kbis, une adresse physique ou autre. C’est une porte ouverte à l’escroquerie pure et simple.

    Demain je peux lancer un MiniPC Minimachines en retouchant 5 images et en faisant une campagne bidon. Je le colle en financement flexible sur Indiegogo et je lève 300 000€ sur les 600 000 nécessaires ? Je peux partir pendant quelques années en vacances et personne ne pourra me faire le moindre procès.

    Chez Kickstarter tu dois t’identifier en scannant tes papiers d’identité. Tu dois montrer patte blanche. La FAQ de Indiegogo montre qu’on peut créer un projet chez eux comme on crée une adresse mail. Pas plus, les seules informations de leur FAQ hormis les frais, c’est comment réussir son marketing…

    Mais surtout Kickstarter c’est un financement « tout ou rien » . Si le projet n’est pas financé à 100%, Kickstarter ne gagne rien et tout est rendu aux internautes. Les frais de Kickstarter sont de 5% comme Indiegogo si le projet est financé. Ces frais ne passent pas d’un coup à 9% si on est quasi sur que le créateur du projet va partir avec la caisse.

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 0 h 14 min

    @frolix8: Tu sors d’où cette statistique ?

    @frolix8: Evidemment tout le monde acheterais mais colle les produits bout a bout face au reste du marché : Atom X7 , 8 Go , 128 Go, Windows 10, Wifi, HDMI(royalties), USB Type-C(Royalties), écran 5″… 149$ ? Cela te semble réaliste ?

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 1 h 24 min

    Le gole1 était déjà une arnaque ? J’ai vu de nombreuses personnes en faire l acquisition en feuilletant les forums tablette Windows
    C’est dingue je n’ai jamais entendu parler du pipo x3 cela me fait penser à la kazam vision que je n’ai jamais trouvé mais en revanche la linx vision je l’ai trouvé..
    Je me dit j’aurai pu suivre cette arnaque car un gole1 avec plus de patate a la moitié du prix d’une gpd win version 1 c’est tentant, la connectique complète est un plus indéniable je regrette que les tablettes 8 pouces n’ont pas cela
    Ce qui sur c’est que ce monsieur cheung est gonflé

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 1 h 38 min

    @Haruhi: Pas une arnaque. L’engin a été envoyé aux gens et il était possible de l’acheter en magasin rapidement. Mais dire que le Gole1 nécessitait un financement participatif pour le mettre au point alors qu’il était déjà commercialisé sous le nom de PipoX3, c’était, disons.. folklorique.

    Répondre
  • pp
    12 mai 2018 - 7 h 21 min

    Je suppose que ce n’est pas une coïncidence d’avoir employé le terme « Mi » qui rappele Xiaomi.

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 9 h 27 min

    Rien que le fait que le nom du produit reprenne un nom de marque « mi » alors que celui-ci est déposé par une autre entreprise « xiaomi » met un doute certain à la réalité de la campagne.

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 9 h 43 min

    @Pierre Lecourt:
    pour Gole 1, 20 mois après la fin du projet il y a toujours des gens en attente de la réception du produit, le seul moyen d’avoir cette estimation est de récupérer les commentaires automatiquement plus de filtrer sur les dates,les pseudo et certains mots clés, très approximatif je le conçois, mais mieux que rien, testé sur différents projets et les résultats semblent cohérent avec ce que j’ai lu sur le net.
    Le prix me semble pas irréaliste, j’ai eu le gole 1 pour 106€ (fdp in) il y a ~20 mois, la diff. de prix du CPU est de $16 (source intel prix de vente recommandé pour 1000 unités) , 128Mo SSD ~30€ ~15/20€ RAM DDR3 4/8Go (prix public TTC acheté sur amazon),le pipo x8 (2/64) à 68€ (amazon), le pipo x9s (4/64) à 83€ (geekbuying spain), alldocube mix 2 avec clavier à 189€ (amazon), …..

    Que ce soit indiegogo/KS, une fois le projet financé et les fonds versés, on peut partir avec la caisse,ou plus subtile on dépense 40/60% sur le projet pendant 1 an ou 2 puis on stoppe le projet pour différentes raisons financières/techniques, sur ~3 millions ça fait ~1 million dans la poche.

    Pour limiter la casse, il serait préférable que ces sites suivent plus sérieusement les projets et que le déblocage des fonds soit progressif (développent/production/livraison),dans le cas d’un échec les fonds non débloqués sont restitués aux investisseurs, il ne faut pas espérer que olo 3d/tiko 3d restituent les fonds restants.

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 9 h 44 min

    Sur la dernière photo, le câble du bidule va dans le pot de fleur 😃
    Merci de cette alerte!

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 14 h 36 min

    @Pierre : « Demain je peux lancer un MiniPC Minimachines  » Put1 mais oui !!! Je sais bien gros travail et grands risques, mais tu sais que quelques fois tu ne veux pas et parfois tu le fais quand même ! Ce serait une belle aventure non ??

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 15 h 25 min

    @frolix8:

    Toutes les campagnes de crowdfunding que j’ai suivi ont été honorées. Je suis passé par KS, Ulule, KKBB, mais jamais piejagogo :D

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 16 h 24 min

    @wanou:
    ainsi que toutes les campagnes GPD sur Indiegogo. Je ne dis pas que toutes les campagnes sont pourries mais on en trouve plusieurs palettes en « high-tech » sur Indiegogo ET KS, par contre je ne pense pas que les gens qui ont financés tiko,olo,rephone (surtout la 3G/4G « ghost »),respeaker,superscreen,coolest cooler, ……. soient du même avis concernant KS, et ce n’est pas prêt de changer (kickscammed)

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 16 h 38 min

    @wanou:
    Concerant Ulule/KKBB il n’y a pas (très peu voir invisible) de campagnes high tech HW

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 17 h 02 min

    @frolix8:

    Avant de contribuer je me pose la question. Est-ce que l’affaire est exceptionnelle ? Si la réponse est oui alors je n’y vais pas. Tiko était un projet qui me faisait de l’œil mais en 2015 une imprimante 3d aux prix proposés était un vrai appeau à gogo!

    @frolix8:

    Ça attire moins mais certains projets sont intéressants et surtout plus réalistes.

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 17 h 36 min

    @wanou:
    à part les early bird (100 à $99/ 400 à $139), le prix était de $179 (+$50 shipping) à comparer avec la anet A8 sortie ~1 an après le début de la campagne tiko à ~200€ puis sous les 150€ 6 mois plus tard puis 100/120€.
    rephone/respeaker n’était pas bradés, l’affaire (financière) n’avait rien d’exceptionnelle, mais des idées/concepts très intéressants réalisables et réalisés, dispo sur seeed studio et amazon, mais c’est les bakers KS qui ont été pris pour des pigeons (payés 20/30% plus cher que le prix public et certains jamais livrés)

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 17 h 59 min

    @Dadoo: J’ai pas les moyens de prendre ce risque :/

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 18 h 19 min

    @Pierre Lecourt:

    Dadoo se propose peut être de t’avancer les 30 à 45.000€ nécessaires à la conception/validation du prototype :D

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 18 h 40 min

    Ben on peut faire un crowdfunding nous aussi 😊 et perso jhesirerai pas à investir de l’argent dans le projet.

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 18 h 48 min

    @Dadoo:

    Je ne connais pas l’audience de minimachines mais j’ai bien peur qu’elle soit insuffisante pour parvenir à drainer la somme juste suffisante pour monter le projet (les 30 à 45.000€ sans contrepartie).

    Rien que de voir comment le projet PowerPC Notebook galère pour se financer alors qu’ils touchent plutôt des passionnés (prêt à lâcher pour certains plusieurs centaines de dollars)…

    Après, ça peut se tenter une levée de fonds à blanc mais si Pierre à déjà du mal à vivre des dons de son site ça va être très compliqué de lever 30 à 45.000 juste pour lancer l’étude d’un crowdfunding.

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 20 h 12 min

    @wanou: un processeur de comm.,il faut vraiment avoir la foi (aveugle) vraiment curieux comme choix pour un Notebook : 28nm, 16 à 19W, no GPU/VPU/USB 3.0/audio

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 20 h 51 min

    @frolix8:

    Et c’est sans compter qu’il peut monter jusque 105°C mdrrrrrr
    Je pense sincèrement que c’est une bande d’illuminés car il n’y a plus vraiment de processeur adapté à un usage desktop. Mais ce processeur semble tout de même le plus adapté, il descend tout droit des G4 (si je ne me trompe pas).

    Répondre
  • 13 mai 2018 - 12 h 04 min

    Ce sont des articles comme ça qu’on aimerait que Minimachines puisse continuer encore longtemps. Jamais sur les autres sites il n’y a de sujets semblables.

    Répondre
  • 13 mai 2018 - 12 h 12 min

    Je tente une blague un peu a tiroir: Mais peut-etre que les Bakers en auront 13 si ils en achetent 12 ?

    J’ai gagné un truc a part votre pitié ?

    Répondre
  • 13 mai 2018 - 12 h 18 min

    @Obarthelemy:

    Comme les chouquettes 😂😂😂

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *