Kubb Mini : une série limitée taillée dans la masse

Au salon IT Partners 2022, la marque Bleu Jour fêtait ses 20 ans avec la sortie d’un minuscule PC de 7 cm de côté. Le Kubb Mini.

Petite star sous un écrin de plexiglass, le Kubb Mini reprend l’idée originale du Kubb de base mais la décline dans un format beaucoup plus compact. Avec 7 cm d’arête, ce petit cube d’aluminium sort directement d’une CNC qui le taille dans la masse pour qu’il puisse dissiper correctement ses composants.

     Bleu Jour Kubb Mini

Le Kubb Mini est construit autour d’un Celeron N5105 d’Intel, une puce qui annonce un TDP de 10 watts que les ailettes d’aluminium et la masse globale de métal vont encaisser de manière passive. Ce n’est pas la première fois que nous voyons un MiniPC de ce gabarit avec ce processeur mais dans les cas précédents, le GMTek NucBox 5 ou le ZX01 par exemple, ils étaient refroidis avec des ventilations actives.

Ici, le processeur quadruple cœur fonctionnant de 2 à 3.3 GHz qui propose 4 Mo de mémoire cache et surtout un circuit graphique Intel UHD embarquant 24 EU sera totalement passif. Et son principal intérêt, en plus de sa miniaturisation, sera sa capacité à faire tourner tout type de programme bureautique, d’outils de navigation ou de lire des fichiers multimédia sans un souffle. Le tout dans un encombrement vraiment minimaliste.

Bleu Jour Kubb Mini

Autour de ce processeur on retrouve 8 Go de mémoire vive LPDDR4 soudés sur la carte mère, au vu du format il aurait été difficile d’intégrer un slot de mémoire. Par contre, le stockage est confié à un SSD M.2 2242 qui embarquera 128 Go via une solution SATA 3.0. De quoi proposer des performances très correctes pour des usages basiques avec un chargement rapide des applications. Sous le  châssis, une plaque de métal maintenue par 4 vis qui viennent protéger les composants. On pourra accéder ici au SSD embarqué sur un slot M.2.

Bleu Jour Kubb Mini

La coque est percée de multiple parts avec, en façade, un double port USB 3.0 en plus d’un lecteur de cartes MicroSDXC et un LED pour signaler la bonne mise en route de l’objet qui, ne faisant aucun bruit, ne donnera aucun signe de fonctionnement autrement.

Bleu Jour Kubb Mini

A l’arrière, on retrouve un second duo de prises USB 3.0, un jack audio 3.5 mm combinant casque et micro, une prise HDMI et le bouton de démarrage tout à fait accessible mais positionné en retrait dans la masse d’aluminium pour ne pas le manipuler par erreur. Une prise USB Type-C servira à alimenter l’ensemble et deux antennes Wi-Fi externes permettent de percer la coque métallique qui ne laisserait passer aucun signal sans fil. Pas de port Ethernet sur cet engin, le nombre de ports USB 3.0 permettra d’ajouter un adaptateur au besoin.

A l’usage, sous un téléviseur par exemple, le Kubb Mini permettra de lire tout type de fichiers en UltraHD mais également de faire du streaming sans difficulté. Sans un bruit et dans un encombrement vraiment minimaliste. Un simple câble d’alimentation en USB, un câble HDMI pour se relier au téléviseur ou à un ampli A/V et un dongle USB pour piloter l’engin avec un clavier ou une télécommande et c’est parti. Pas besoin de plus.

Bleu Jour Kubb Mini

Kubb Mini : une série limitée pour des raisons très simples

Quatre heures, c’est le temps qu’il faut à la CNC d’une société Française partenaire de Bleu Jour pour usiner le châssis le Kubb Mini à partir d’un bloc d’aluminium de base. Cela fait très peu d’unités par jour pour un prix de revient assez élevé. Le souci étant que le fabricant des châssis ne peux pas réserver la production de ses machines uniquement à ces MiniPC. Si la demande est forte autour de ces produits, le petit PC pourra éventuellement être reproduit mais, à priori, on est bien parti pour une série limitée de 200 unités, 10 par année d’existence de Bleu Jour. Et si j’ai bien suivi les évènements au Salon IT Partners, la demande est déjà là et beaucoup de pièces ont été réservées.

Bleu Jour Kubb Mini

On distingue ici très nettement le passage de l’outil de fraisage de l’aluminium de la CNC sur le bloc de métal. Cette finition « brute » est volontaire sur ce prototype.

Le succès vient du format de l’objet mais également de son approche. Beaucoup des gens intéressés par la minimachine le sont parce que le Kubb  Mini fera un excellent prestataire technique pour faire des… salons. Autour du stand de Bleu Jour à l’IT Partners, une foule de professionnels qui font un bon paquet d’évènements par an et qui présentent leurs produits. Parfois grâce à des démos technologiques mais souvent en faisant tourner des vidéos. Et beaucoup sont très intéressés par la formule proposée : un engin robuste, sans pièce mécanique, au design ultra compact, voilà qui changera les professionnels autour du stand  de leurs habituelles solutions dédiées à ces prestations.

Le prix public de cette minimachine reste assez élevé, cela est du en partie aux contraintes techniques liées à sa production. Comptez sur 350€ TTC pour la machine complète livrée sous Linux. C’est environ 100€ de plus qu’un modèle ventilé en plastique en importation. Ici, on comprend très bien pourquoi.

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

16 commentaires sur ce sujet.
  • 16 juin 2022 - 12 h 38 min

    100€ d’écart avec un modèle d’oem chinois en plastique, c’est pas si énorme…
    En tout cas ça doit rester dans le raisonnable au vu du public pro visé, tel qu’expliqué par Pierre.

    Répondre
  • 16 juin 2022 - 12 h 39 min

    Commandable où ? Je ne le trouve pas sur leur site :(

    Répondre
  • 16 juin 2022 - 12 h 40 min

    @pilef: Pas encore dispo.

    Répondre
  • 16 juin 2022 - 12 h 56 min

    Je m’attendais à pire.
    Avec un peu plus de patate je serais presque tenté.

    Répondre
  • Luc
    16 juin 2022 - 14 h 13 min

    Super minimachine. Comme souvent chez Bleu Jour.
    Et bien moi, je suis en plus très agréablement surpris par le tarif annoncé, bien plus abordable que d’autres produits de la marque. C’est surtout de ne pas avoir cherché à muscler inutilement le proc la RAM etc parce que concernant le boîtier usiné dans la masse, 100€ TTC pour 4h de temps de travail (ou 20 000€ de CA pour plus d’un mois de travail continu H24 … 800h !), c’est pas cher payé.

    Je m’étais renseigné il y a quelques mois de cela auprès de services de prototypage (impression 3d, usinage à la cnc, découpe laser) que l’on a vu apparaître en ligne dernièrement.
    C’était plus ou moins 250€ (HT à priori et hors frais de port) pour faire un radiateur sur mesure pour un raspberry pi 60x50x30 mm :-(

    Répondre
  • 16 juin 2022 - 14 h 25 min

    Bonjour,
    toujours super votre site !
    2 fautes se sont glissées dans votre article :
    « Le soucis étant que le fabricant des châssis ne peux pas réserver » => »Le souci … ne peut… »
    Bonne journée

    Répondre
  • 16 juin 2022 - 15 h 17 min

    @Pierre Lecourt: Merci. Je vais attendre une MAJ du billet quand il sera disponible ;)

    Répondre
  • 16 juin 2022 - 19 h 22 min

    Hello Pierre,

    Sympa la petite machine.
    A voir si la dissipation tient dans la durée en fonction de l’environnement.

    PS : pour info en français c’est MOCN pas CNC.

    Répondre
  • 16 juin 2022 - 22 h 26 min

    @Bab1c: Hé c’est vrai : Machine-Outil à Commande Numérique :)
    Moi je ne connaissait que CNC , qui pour moi est désormais rentré dans le langage « courant » (au moins pour les technophiles de notre espèce ).

    Répondre
  • 17 juin 2022 - 7 h 19 min
  • 17 juin 2022 - 9 h 54 min

    En cuivre ca aurait ete plus jolie et dissipe mieux.
    Par contre l’usinage est quand meme un poil degueulasse.

    Répondre
  • 17 juin 2022 - 10 h 21 min

    @eric777: Merci, j’avais repéré leur site en effet ;)

    Répondre
  • 17 juin 2022 - 12 h 06 min

    @Falcom: « On distingue ici très nettement le passage de l’outil de fraisage de l’aluminium de la CNC sur le bloc de métal. Cette finition « brute » est volontaire sur ce prototype. »

    Répondre
  • 17 juin 2022 - 12 h 25 min

    Très sympa, et a un tarif tout a fait raisonnable.

    @Falcom:

    « En cuivre ca aurait ete plus jolie et dissipe mieux. » et cela aurait été aussi 3 fois plus cher a produire ;)

    Répondre
  • 18 juin 2022 - 20 h 04 min

    La même avec un 6800u à la place, j’airai pris direct, la machine est très belle, avec un matériel interne qui tiendrait plus dans le temps et plus tout terrain, ça aurait été une merveille…
    Je sais que tous n’ont pas besoin de tant, que pour beaucoup un celeron suffit, mais je me mets à rêver de recycler mon ssd de 512Gb en 2242 dans ce genre de machine, avec un 6800u, ça aurait été ma machine de tous les jours sans problème, même pour jouer…

    Répondre
  • 20 juin 2022 - 9 h 17 min

    @Thibaut:
    Si amd faisait le taf d intel dans les design et le travail avec les odm …amd est aux abonnes absent …c est ca la force d intel. Travailler sur des design different et de bosser avec l ensemble de l eco systeme.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *