Kenbak-1 : le premier ordinateur personnel vendu 34 000€ aux enchères

Grosse machine lourde et encombrante aujourd’hui, le Kenbak-1 était un monstre de miniaturisation à sa sortie. Cet ordinateur personnel est considéré comme le tout premier engin commercial à avoir été vendu. Avec un aspect original, un poids de 6.3 kilos, il était proposé pour 750$ au grand public américain.

L’époque où un micro-ordinateur pouvait être le projet d’une seule personne. C’est en Septembre 1971 que l’ingénieur John Blankenbaker met en vente sa machine au sein de sa fugace société Kenbak Corporation. Initialement prévu à 500$, il est finalement mis en vente à 750$ via un maigre petit encadré dans la revue Scientific American.

Kenbak-1

2015, un des quatorze Kenbak-1 survivants est mis aux enchères et vendu pour 34 000€ aux US dans un état fonctionnel. L’objet est un survivant, il n’a été produit que 40 unités de cette machine qui n’a pas rencontré le succès espéré. Enfermé dans un châssis polygonal en acier peint en bleu, cet ordinateur personnel était, avant tout, dédié aux écoles afin de fournir aux élèves un support de programmation.

 

Minimachines.net

Ses circuits ne comprenaient aucun microprocesseur puisque, si le concept était en préparation chez Intel depuis 1969, aucun modèle n’avait encore été commercialisé. La carte mère du Kenbak-1 proposait donc des TTL, des transistors comme tout circuit logique, directement implantés sur le PCB.

Minimachines.net

Fort de ses 8-Bits de calcul, ses 256 Bytes de mémoire et une capacité à effectuer 1000 instructions par seconde, le Kenbak-1 se programmait en utilisant les 15 boutons et commandes situés en façade. Le résultat de ces programmes clignotait grâce aux lampes également visibles sur la partie avant du dispositif.

Minimachines.net

Pas de clavier, encore moins de souris ou d’écran. Pas de cartes perforées mais une compacité remarquable face aux ordinateurs de l’époque.

La page Wikipedia du Kenbak-1

2 commentaires sur ce sujet.
  • 10 novembre 2015 - 15 h 08 min

    Belle minimachine… me laisserai bien tenter, mais sans USB ni hdmi, je passe mon chemin 😃

    Répondre
  • Xo7
    10 novembre 2015 - 18 h 30 min

    Les photos en couleurs sont trompeuses, formaté par les minimachines depuis le ZX81, je l’imaginait beaucoup plus petit !! Heureusement que tu as mis la photo en noir et blanc cela corrige les proportions !! le coté hexagonale de l’appareil en vogue à l’époque me rappelle cosmos 99… On peut peut être contacter Aigle 1 avec cet engin! non ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *