Intel prépare une restructuration et va se séparer de 12 000 employés

12 000 employés remerciés d’ici la mi-2017, Intel va mettre en place un gros plan de restructuration dans ses équipes en se séparant de 11% de son effectif. Des chiffres impressionnants qui devraient permettre à la société d’économiser 750 millions de dollars par an. Un gros pavé dans la mare qui traduit bien la mauvaise santé du marché PC.

12 000 employés, le chiffre est énorme. Il montre l’impact sur le marché de la mauvaise santé du monde PC, coeur de métier d’Intel pendant des années. Ce coeur est en train de se déplacer et le fondeur indique clairement qu’une de ses priorité est non seulement de faire des économies mais également de changer ses stratégies pour le futur.

Intel Cherry Trail

Intel va s’orienter vers des secteurs ayant une plus forte croissance comme les serveurs ou le marché de l’Internet des Objets. Des secteurs où le potentiel est énorme face à un marché du PC en stagnation ou en décroissance. Si le fondeur est l’acteur le pus important de ce secteur du PC classique, si il se vend encore des dizaines de millions de machines chaque année, le temps de l’eldorado de l’informatique personnelle semble révolu.

Cette restructuration sera mise en place de manière assez classique avec des départs volontaires et des départs forcés de l’entreprise. Intel détaille ses plans de manière assez claire sur son site.

Cela traduit bien le changement d’époque que nous vivons en ce moment. Le marché est bouché et il faut attendre une panne de machine pour que l’utilisateur ait envie d’en changer. Aujourd’hui, il est souvent plus “rentable” en terme de performances ressenties de changer de stockage pour un SSD plutôt que de racheter un processeur plus rapide. Face à cette nouvelle réalité, Intel prend les devants et décide de s’orienter clairement vers les secteurs les plus porteurs.

26 commentaires sur ce sujet.
  • 20 avril 2016 - 9 h 51 min

    Bonjour Pierre,
    juste “Un gros pavé dans la mare” aux canards ;-)
    ——————————^

    Bonne journée à toi et merci pour tes articles toujours intéressants.
    Emilio

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 9 h 56 min

    Y’en a marre, j’oublie toujours que nous ne sommes pas en police fixe … donc c’est mare et pas marre, le pavé il est bon surtout en 68.

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 10 h 08 min

    Salut,

    Je ne sais pas ce qu’il en est cette année, mais le 14 avril 2015, le Wall Street Journal annonçait +3% de profit pour Intel.

    Il y a changement d’époque et changement d’époque…

    Ce qui ne change pas, c’est “cette année mes profits augmentent, l’an prochain je licencie 10% de mon effectif pour anticiper une éventuelle future chute des profits”.

    C’était la minute gauchiste…

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 10 h 40 min

    D’un coté, Intel annonce avoir fait presque 14 milliards de dollars de chiffre d’affaire, dont 2 milliards de bénéfice net, rien que pour le 1er trimestre 2016.

    D’un autre coté, et en simultané, on prétexte une baisse de régime du monde PC pour se délester de 12 000 vilains travailleurs pour dégager 0,75 milliard en plus en prévisionnel. Comme si Intel c’était juste du PC !

    Elle est pas belle la vie ?

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 10 h 44 min

    Ils ont surtout pris le train de la mobilité avec 10ans de retard. ARM leur fait très mal et prendre une license sonnerait comme un aveu d’impuissance pour Intel. J’espère qu’ils ne feront pas les même erreur qu’IBM, s’obstiner à dire que le marché a tort et ne pas proposer les produits/services qu’il demande.

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 10 h 57 min

    Une entreprise n’est pas l’assistance publique. Un patron est payé pour optimiser la rentabilité de l’entreprise et satisfaire les actionnaires. Sauf bien-sûr dans un régime communiste.

    Et puis les États Unis ne sont pas la France, avec son monstrueux taux de charges sociales sur les salaires. Le chômage y est donc très faible.

    C’était le quart d’heure cours d’économie libérale…

    Pour ce qui est de s’adapter au marché, c’est effectivement ce qu’ils ont de mieux à faire. Comme toute entreprise, d’ailleurs. Mais à part ce dégraissage brutal, je n’ai pas l’impression qu’ils fassent de gros efforts pour aller dans ce sens.

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 11 h 12 min

    Outre le fait qu’Intel s’est rattrapé trop tard vers les puces mobiles. Pour être revenu de Portland (Oregon) il y a quelques semaines, j’y ai pu voir de grosses infrastructures d’Intel, un réel poumon pour l’État qui pour rappel n’applique pas de TVA (l’un des État les plus pauvre d’Amérique). Faisant vivre plusieurs milliers d’employés et donc de famille, même si l’emploi est libre dans ce pays (on entre et on sort ou se fait sortir sans raison valable), voir ce genre d’entreprise vire à la volée ne présage rien de bon dans l’informatique.

    On le cas de la ville ouvrière de Detroit devenue une ville fantôme depuis l’arrêt des usines automobiles…

    Dumoins j’espère pas…

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 11 h 19 min

    2 milliards de bénéfice ne doivent pas être suffisants pour les fonds financiers actionnaires de l’entreprise (cours de bourse, dividendes, …)
    Alors 12000 employés licenciés pour améliorer encore le bénéfice pour 2017, c’est le modèle de l’entreprise “citoyenne nouvelle donne” dans un monde dirigé par la finance et que les gouvernements actuels tendent à vouloir protéger et promouvoir.
    Je pense qu’il faudrait quelques garde-fous pour éviter ces excès de la financiarisation poussée a l’extrême de l’économie et c’est là que les gouvernements, citoyens, auraient toute leur utilité pour construire une société plus équilibrée et toute leur légitimité.

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 11 h 29 min

    Bien sûr chez nos cousins bisounours de l’autre côté de l’Atlantique le chômage est très faible autour de 5%.

    Sauf que dans la vraie vie, il tourne autour de 20/25% comme chez nous d’ailleurs ou les chiffres ne sont pas du tout manipulés, non non.

    Un petit tour sur “Business bourse” entre autres qui n’est sûrement pas un site de philanthropes ou d’affreux complotistes, pour se faire une petite idée sur le monde réel.

    Bonne journée quand même.

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 12 h 22 min

    @emilio: Ton raté m’a bien fait marrer ;-p

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 12 h 25 min

    Je viens d’acheter un portable 100% amd…

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 12 h 35 min

    @Lapinou: minute gauchiste? minute réaliste je dirais… Les entreprises préservent leurs capitaux et investisseurs et vire en masse les employés, partout… C’est pas gauchiste de le dire!

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 13 h 00 min

    @apopi: je plussois apopi…

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 13 h 02 min

    @Bernard: le garde fou, ce sera la mise devant le fait que tout le monde ou presque étant au chômage, plus personne ne pourra acheter les produits… 1% de la population, ça consomme luxe mais beaucoup moins que les 99 autres pourcents…

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 13 h 03 min

    Aux US le taux de chômage est largement inférieur mais la précarité est bien supérieur par rapport à la France. Par exemple certains retraités sont obligé de retourner travailler pour survivre ou encore certains personnes doivent cumuler 2 ou 3 emplois du fait du salaire ridicule des 3 emplois.

    D’autre part quand on dit que la France taxe énormément le travail, c’est plutôt vrai, mais en comparaison l’import sur les bénéfices des entreprises est supérieur au US, ce qui peut contrebalancer dans certains secteurs d’activité.

    Bref, il est bien trop facile de dire que c’est mieux ailleurs et que tout va bien aux US, mais c’est faux. Chacun ces problèmes même s’il est indéniables que sur les dernières décennies les US nous surpassent sur bien des points.

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 13 h 14 min

    @Dadoo: ça mm’interesse, ref ?
    @tiliarou: oui, c’est loin d’être aussi simple, mais le français est râleurs, jamais content et veut toujours plus etc etc
    même quand on lui met dans la tronche la sécu, le RSA, les apl, alloc spécifique, vieillesse etc etc (ça parait pas, mais ça coûte au final tous ça réunit – surtout sur ceux qui payent en fait)
    les modèles des autres pays ne marcheraient jamais en France, que ce soit le suédois, danois,allemand, américain ou autre
    faut trouver notre propre truc et c’est pas gagner (deja si on pouvais récupérez tous les impôts du en France sans “évasion” (plutôt optimisation pour le plus gros du manque), ce serait parfait)
    mais bon, on va pas envahir tous les pays à fiscalité plus basse que la France donc là aussi, c’est un doux reve

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 13 h 59 min

    les charges sociales ET patronales sont payés par les salariés, et non par les entreprises. D’ailleurs les salaires sont plus élevés dans les pays où les charges sont plus faibles

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 16 h 32 min

    @ Orangina rouge c un HP 17 pouces a8 r5 de chez confo a 440 roros. Ma foi il fait je job et mouline aussi bien qu’un i3 avec une bien meilleure carte graphique. Par contre c un tank indestructible!!

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 16 h 46 min

    @Dadoo: merci
    17 pouces et 2,8 kilos je passe
    j’aimerais bien en retrouver en 10 – 11 pouces max mais bon
    merci quand même

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 18 h 19 min

    Il ont quand même raté le wagon de la mobilité avec les mobiles.
    Ca m’étonnera toujours qu’une entreprise , aussi puissante soit-elle, puisse autant manquer de clairvoyance.
    Pour ce qui est du changement de pc/processeur, je ne peux que confirmer dans mon cas personnel
    Ma config a 10/12 ans et roule toujours très bien (phenom II X4 955 / carte graphique ati X850XT) pour un non gamer comme moi.
    Le pire c’est que çà commence déjà à être le cas avec une 15aine d’années d’avance avec mes mobiles ^^ (il n’y a qu’un meilleur APN et une meilleur autonomie qui me pousse à changer pour l’heure)

    Répondre
  • 20 avril 2016 - 22 h 46 min

    @tiliarou: Il est surtout vain de comparer un pays (France) à une union d’états américains, dont chacun mène une politique économique différente et très concurrentielle, mais où chaque pays peut jouer sur ces avantages.
    La situation est différente en Europe, où l’avantage de l’Allemagne est quasi incrémental.

    Répondre
  • 21 avril 2016 - 9 h 32 min

    “l’avantage de l’Allemagne est quasi incrémental.”

    j’aurais dit récursif …

    Répondre
  • 21 avril 2016 - 9 h 35 min

    @Samsung Magician:

    donc au Bangladesh le salaires sont plus élevés que chez nous ..

    Répondre
  • 21 avril 2016 - 12 h 46 min

    @mezz:

    entierement d accord.
    mais pouf le manque de clairevoyance, c est deja arrivé par le passé meme au plus gros.
    intel etait assis sur une rente et a refuse de voir l evolution.
    et encore aujourd hui en segmentan5 artificiellement le marche avec l aide d intel empechant les constructeurs de trop innover.
    (limite imposee de ram, de taille d imposeed equipement, etc)
    la ou la conccurence est liberee. (arm ) et prend l avantage jour apres jour..

    intel doit maintenant se concentrer sur la mobilite, avec un max de perf sur le fanless a prix abordable.

    si micrpsoft sort yn surface phone win 10 x86 avec continum, ca peut faire un carton par exemple. (aplis win32 sur yn bureau avec dock, voir carte graphique externe en option.etc..)
    mais tant qu il essaierons de pousser windows sous arm (windows RT), les gens ne comprendrons pas … et n acheterons pas.

    Répondre
  • 21 avril 2016 - 17 h 12 min

    le nombre de boite rachete par intel cest 3 dernieres annees ? ca represente combien d employee ?

    Répondre
  • 2 mai 2016 - 13 h 57 min

    […] en route revient a laisser une fusée sur son pas de tir sans la lancer. Mais à l’heure où Intel procède à des coupes franches dans ses effectifs, continuer a perdre autant d’argent sur le secteur mobile aurait été purement et […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *