ICE xPC : A mi chemin entre un nettop et le Padfone

L’ICE xPC est un projet, une opération qui cherche à se financer sur la plate forme Indiegogo et qui peine à y parvenir. Avec un peu plus de 10 000 $ récoltés sur les 300 000 nécessaires et 11 jours restant, il est probable que cette machine ne voie jamais le jour. C’est néanmoins un projet intéressant parce qu’il est désormais plus viable qu’à l’époque du Motorola Atrix et plus compact qu’un simple nettop.

Résumé : L’ICE xPC c’est le cerveau de votre ordinateur concentré dans le format d’un smartphone. Un cerveau qui peut s’intégrer dans divers appareils du quotidien allant du PC de bureau au portable en passant par la tablette. Réduisant ainsi la multiplication de vos investissements, il permet d’utiliser le même système sur tous vos outils et de mettre à jour l’ensemble de votre parc en un clin d’oeil.

Si le ICE xPC ne trouve pas de participants pour le financer, c’est peut être parce qu’il parait encore aujourd’hui être tout droit sorti d’un film de science fiction. C’est pourtant un projet réalisable en l’état actuel des éléments technologiques présents sur le marché. Le truc c’est peut être qu’on s’attendrait à une réalisation signée d’une autre marque plus connue.

ICE xPC

L’idée, ici, est de construire un PC au format d’un smartphone. Inutilisable en l’état mais facilement transportable et compatible avec tous les éléments habituels du monde informatique : Portable, PC de bureau, machine multimédia et tablette. Équipé d’une puce Bay Trail-T mais pouvant évoluer vers d’autres solutions plus performantes comme des Core i3 et i5 et avec suffisamment de mémoire vive et de stockage pour faire tourner plusieurs systèmes à son bord. L’ICE xPC est prévu pour lancer Windows 7 ou Windows 8.1, ce petit engin est pour le moment envisagé dans une configuration de base très proche des offres tablettes Windows : Un Atom Bay Trail-T quadruple coeur, 4 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage électronique. Du bluetooth et un Wifi N seraient, bien entendu, de la partie mais également une webcam 720p et tous les éléments habituels de ce type de format: gyroscope, accéléromètre etc. Pourtant ce mini boitier ne dispose pas d’écran : C’est juste le coeur, concentré, d’un ordinateur.

ICE xPC

Avec un poids estimé de 100 grammes pour 123,8 mm de long sur 58,6 de large et seulement  8,8 mm d’épaisseur, cet objet ne peut pas s’utiliser seul, il se glisse dans le dos d’une tablette, d’un portable ou s’enfiche sur un dock de bureau pour afficher ensuite les éléments à son bord. On retrouve donc, avec un seul endroit où sont stockés tous les éléments de la machine, sa mémoire et on peut extraire son ICE xPC d’une solution de bureau pour la retrouver sur son portable et reprendre son travail où il en était.

Bonne idée ? Oui, c’est une solution très intéressante sur le papier et  il faudrait pouvoir la tester en usage réel. L’engin garde le même défaut que les solutions de ce type : A savoir que votre équipement est inutilisable lorsque vous partez avec son cerveau. Mais dans une entreprise où des ressources peuvent être partagées, une solution de ce type peut être une alternative intéressante à des postes fixes. C’est aussi une solution extrêmement économique et verte dans une optique à long terme. Il est en effet totalement possible de changer de cœur de machine pour un modèle plus performant sans avoir à jeter le reste des composants : écran, clavier, batterie.

ICE xPC

Le module de base en version Atom Bay Trail-T (4Go / 64Go) serait commercialisé sans système à partir de 239$, auxquel il faudrait ajouter au moins un élément : Le dock multimédia à 49$, le dock de bureau à 69$, la tablette 10.1″ à 199$ ou le clavier + écran de portable à 79$. On comprend mieux pourquoi ce type de solution n’est pas encore envisagée par une grande marque, avec ce système le manque à gagner serait énorme face à un marché qui commercialise actuellement 4 machines autonomes.

11 commentaires sur ce sujet.
  • 27 janvier 2014 - 12 h 08 min

    WOAH je concept je kiffe !!! le meme en amd temash ? eventuellement ?

    Répondre
  • 27 janvier 2014 - 12 h 12 min

    j’aurais dis à mi chemin entre le phonepad d’asus et l’ubuntu edge d’ubuntu

    pour moi il manque l’accessoire qui fasse mouche : une coque clapet avec clavier intégré (et là je rêve : un VRAI GNU/Linux!)

    Répondre
  • 27 janvier 2014 - 12 h 44 min

    Coup de cœur pour ce concept, très intéressant. Mais s’il prend et que les autres constructeurs s’y mettent, le risque serait qu’il n’y ait pas de norme commune. Et donc l’achat d’un “cœur” chez une marque pourrait nécessiter d’acheter obligatoirement un corps de la même marque.

    Ce serait dommage de devoir acheter un nouveau cœur parce que le corps qui fait chavirer notre cœur serait chez un autre constructeur.

    Mais il faudrait encore que ce concept prenne corps…

    Répondre
  • 27 janvier 2014 - 13 h 51 min

    J’envisage ma prochaine tablette Pc d une manière similaire car elle pourra se substituer à l ensemble de mes périphériques. Le phonepad d asus avec un bay trail pourrait en plus remplacer mon smart phone… C est pour quand?

    Répondre
  • 27 janvier 2014 - 14 h 28 min

    Une alternative intéressante serait des périphériques de visualisation et d interactions sans gros processeur mais utilisant la capacité de calcul d un phonepad survitaminé et une bonne liaison vidéo sans fil. On peut les imaginer aussi utilisant les capacités d un Pc, d une box ou même d un serveur distant. Ils seraient connectés en direct ou grâce aux réseaux mobiles. Ils se serviraient selon les offres du moment et de l’endroit pour faire tourner “les applications de ses fournisseurs”. Certains doivent déjà utiliser leurs tablettes et smart phones de cette manière. Il faudrait pour le populariser que les os mobiles et les app proposent automatiquement ces possibilités. Cette solution augmentera notre exposition aux ondes mais aura l avantage de ne pas nécessiter de compatibilité physique entre les éléments. Intéressé?

    Répondre
  • 27 janvier 2014 - 15 h 14 min

    Çà fait plusieurs années déjà, que j’imagine le futur de l’informatique personnelle de cette façon.
    Le cœur avec soit, toujours en poche, ou que l’on aille.

    Et une multitude de ” bases ” qui permettent de l’utiliser de différentes façons. Base Tablette, Base multimédia etc… Permettant d’upgrader temporairement les possibilité de la machine. Selon les besoin en question.

    Allons plus loin, et imaginons une interopérabilité générale de ce type d’équipements. Il n’y a plus qu’a fournir à coeur à chaque citoyen, vous avec le parfait support d’identité numérique.
    Un seul appareil pour tout. A chaque administration publique ou privée, service, loisir, travail. Il suffit de plug l’appareil dans les bases présentes un peu partout pour accéder à vos fichier, documents, votre Identité numérique.
    Ça fait un peu science fiction. Mais il suffit de voir le taux de pénétration du smartphone ( qui pourrait parfaitement remplir un tel rôle ) dans notre société actuelle pour se rendre compte qu’équiper toute la population n’est absolument pas Utopique.

    Non, ce qui l’est, c’est d’imaginer de grandes boites d’IT, les Administrations civiles, et tout les intervenants possible et imaginables se concerter sur de tels projets.

    Bref, je rêve.

    Mais je pense que la première Grande Marque qui tapera dans la fourmilière et poussera le concept jusqu’au bout, se fera de véritables couilles en Or. S’imposera durablement dans le paysage High tech.

    Asus y va trop timidement avec ses Padphone. Peu d’interopérabilité entre les générations, pas assez de mise en avant.
    En même temps, il auraient beaucoup à y perdre, si cela perçait réellement, en cannibalisant les vente de leurs autres appareils autonomes.
    Le prix me semble assez dissuasif encore, la marge sur les Bases ( tablette, clavier ) me semblant surgonglée.

    Non, les seules marques qui pourraient pousser le truc, c’est des boites désintéressées par le matériel. Ne faisant pas leur beurre dessus.

    Google, Canonical. Ce dernier commence d’ailleurs à tâter le terrain. Preuve est de leur concept D’UbuntuPhone qui laissait bien présager de ce type d’utilisation.

    Pour finir, donc, je reproche au concept ICE Xpc, de ne pas pouvoir être utilisé de façon autonome. La base est Obligatoire pour l’utilisation.

    Répondre
  • 27 janvier 2014 - 17 h 34 min

    Il y a des moniteurs comme le mien qui ont la norme ” MHL ” :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mobile_High-definition_Link

    Donc en branchant peut être , je ne sais pas , le galaxy note on peut se servir du téléphone comme ordi et un clavier rapoo qui est en bluetooth .

    Répondre
  • 27 janvier 2014 - 21 h 50 min

    Ca me fait un peu penser au concept Bento, dans l’esprit. Très sympa !

    Répondre
  • 28 janvier 2014 - 9 h 30 min
  • 28 janvier 2014 - 17 h 08 min

    @Pierre je les ait contactés, il prévoit également un smartphone sur le même modèle :

    Thanks for the feedback. Our goal is to make xPC independent of any display/battery. However, we will provide a smartphone sized of xPad later which might meet your needs. We will update you when it is available.

    ça serait déjà plus intéressant.

    Répondre
  • 4 juin 2014 - 0 h 50 min

    Génial ce truc espérons que ça sorte!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *