HP Chromebox G2 Desktop, crouton or not crouton ?

HP annonce une nouvelle salve de MiniPC sous ChromeOS avec ses Chromebox G2. Des engins plutôt sympathiques puisqu’ils réunissent dans un encombrement réduit qui peut s’élever assez haut en performance.

 

Les HP Chromebox G2 visent les marchés de l’éducation principalement outre atlantique, le succès des environnements ChromeOS ayant été, comment dire, mitigé en France. Ils proposent dans un châssis compact une assez grande variété de configurations.

2018-01-10 15_31_13-minimachines.net

Leurs processeurs peuvent ainsi grimper jusqu’à des solutions Intel Core Core i7-8650U en compagnie d’un maximum de 16 Go de mémoire vive et jusqu’à 64 Go de stockage sur un support SSD au format M.2. De quoi faire tourner correctement un ChromeOS et poser la question d’une éventuelle portabilité vers Linux pour ceux qui ne voudrait pas du système de Google.

2018-01-10 15_31_20-minimachines.net

Les HP Chromebox G2 proposent un équipement très correct avec un Wifi de type 802.11AC et du Bluetooth 4.2 mais également un Ethernet Gigabit et une large connectique. Une sortie vidéo HDMI, des ports  USB 3.0 et USB 2.0 au format classique, un USB Type-C, un lecteur de cartes MicroSDXC et un port casque combinant sur un jack 3.5 la prise micro et la sortie stéréo.

 

Plutôt complet, design sobre, on aimerait une version de cet appareil en Europe avec, pourquoi pas, une version Windows et une version Linux ? Et si il faut vraiment le sortir sous ChromeOS, une compatibilité avec les environnements libres serait appréciée.

11 commentaires sur ce sujet.
  • fpp
    10 janvier 2018 - 16 h 02 min

    Une autre hypothèse serait que ces nouvelles machines soient supportées par l’équipe de GalliumOS, qui permet d’avoir un boot direct sous Linux (contrairement à Crouton).

    Répondre
  • 10 janvier 2018 - 16 h 12 min

    moi j’aime bien crouton (sur mon ASUS C200) , pas de pb de compatibilité de pilote, switch d’un OS à l’autre rapide et facile (touche clavier) et même pas lent

    Répondre
  • 10 janvier 2018 - 16 h 23 min

    c’est sur qu’un mini-PC sous autre chose que Windows c’est bien .
    Dans le cas Français qui se pose ici ,je vois mal un usage de Chrome OS car non tactile pour pouvoir aussi utiliser les applications Android .

    Ceci dit si HP peut sortir ce type de PC a prix abordable sous Celeron ou Pentium NEXT GEN avec une trappe pour le SDD et l’extension mémoire ,je verrai un achat a venir si la machine tourne UBUNTU ou un OS équivalent .

    Répondre
  • 10 janvier 2018 - 16 h 29 min

    J’ai du mal à comprendre l’intérêt d’un i7, même U, et de 16 gb de ram pour chrome OS. Donc j’ose espérer que pour HP c’est une façon détournée de vendre un ordi pour linux, sans froisser de partenariat avec Windows.

    Parce quand même, j’ai déjà du mal à comprendre l’intérêt de chrome os, sinon d’avoir un ordi sans payer Windows afin de mettre un petit pingouin dessus.

    Répondre
  • 10 janvier 2018 - 17 h 47 min

    @Neuro: Neuro, si tu ne vois pas l’intéret, essayes un chromebook.

    Avec la masse d’utilisateurs de mobiles sous d’Android, dont les applis sont désormais compatibles avec les derniers chromebooks (et pas mon Acer C720p qui est tactile, lui, mais incompatible, merci GOGOLE), un chromebook représente un peu l’ordinateur qui va plus loin que le tél mobile, en faisant tourner les mêmes applications Google mais de façon plus plaisante, avec un grand écran et un clavier physique, une souris, et plus puissante, si on a une machine de guerre.
    ça permet aussi, au plan marketing, d’aligner des machines au même tarif que les PC windows.
    Car la valeur d’un chromebook (et donc son placement prix) tient aussi:
    à sa sécurité intrinsèque très forte, plus semble-t-il que sur un PC (ou un Mac ?)
    à un mode invité très pratique et sécurisé (pour l’invité et pour vous)
    à sa rapidité (boot en 8 secondes, ce qui correspond à la sortie de veille de windows, haha, mais la sienne, c’est immédiat),
    à son absence TOTALE de maintenance de merde et de temps gâché de merde…
    à une autonomie record (plus de 10heures pour les plus récents)
    à un prix bas, mais qui monte dangereusement/inutilement pour moi (200 euros pour acer 720p tactile, qui fonctionne parfaitement plus 5 heures après 2 ans)
    à la présence du VRAI Chrome, pas celui d’Android, donc compatible avec les extensions et Adobe Flash (ici aussi, la puissance du proc peut-être un atout et oui, Flash sert encore, demande à un gamin comment il peut jouer à Animal Jam…ou Deezer)
    C’est donc beaucoup mieux pour TRAVAILLER qu’une tablette. Plus sur pour surfer, acheter sur internet et utiliser des sites sensibles comme ta banque ou les services sociaux.

    C’est Parfait pour les 20/80 de Paretto: 80% des gens n’utilisent que 20% des fonctionnalités d’un PC, mais 100% d’un chromebook, potentiellement.

    Le seul hic à mes yeux ? Outre évidemment, l’invasion de Google (idem Android), c’est l’impression qui ne fonctionne qu’avec des imprimantes compatible Google Print (pour que Google scanne vos documents et en reconnaisse le contenu par OCR, il faut le comprendre). Donc, pas d’impression en USB…sauf à justement installer Crouton (et à perdre la sécurité intrinsèque décrite, attention) et installer un vrai Ubuntu complet, avec Cups et les ports locaux: Et là, bien sur, le CoreI7 permet à LibreOffice, Inkscape, Blender, Gimp, Shotwell, ou encore Steam, etc. de tourner à fond les ballons.

    Après, pour ceux qui critiquent la démarche Google, qu’ils réfléchissent au fait que Microsoft nous impose des restrictions énormes côté hardware juste parce que ça les arrange. Combien d’entre nous bavent sur des machines à prix décents et qui s’aperçoivent (après de fastidieuses recherche) que personne n’a réussi à déverrouiller le boot et que Linux ne sera donc pas installable ?
    A ton avis, pourquoi la plupart des machines ont une saleté de bios verrouillé ? Pourquoi des fonctions Linux apparaissent avec Windows 10 ? Parce que MS a bien senti le danger Linux et que battu à plate couture sur les mobiles, il n’a pas d’autre choix que d’empêcher une nouvelle débacle sur les PC, avec Google, Apple et autres pingouins barbus à catogans, T-shirt Ubuntu, grosses lunettes et sandalettes (non, ce n’est pas de Korben qu’il s’agit :-)

    Répondre
  • 10 janvier 2018 - 19 h 57 min

    @brousse.ouillisse:
    Sacrée réponse! Jolie argumentation! (sans ironie!!!) Mais je reste pas d’accord.
    J’ai déjà essayé un chromebook (ok y a presque 3 ou 4 ans, ça a dû changer, je veux bien l’admettre). Je maintient. Je ne comprends pas. Je n’aime pas windows, loin de là, mais c’est un OS complet, on peut faire tourner des applis pro, on peut trouver un écosystème riche et très divers pas vraiment prévu par MS, bcp de truc amateurs, proprio et autre. Je ne sais pas ce qui est possible coté chrome book du coup pour le pro et les applis proprio. Et si windows 10 te flique, google n’est pas non plus une œuvre de charité.
    L’os est gratuit? Cool, linux aussi. L’os est simple? Cool, Mint, ubuntu aussi. Mon père, retraité, qui déteste l’informatique s’y remet gentiment avec Lubuntu sur son vieux netbook (intel atom N270, qui tourne au poil!). Il n’utilisera jamais toutes les fonctions imaginable, mais l’os ne le limitera presque pas. Je ne suis pas un super utilisateur, ni informaticien. Mais je ne crois pas que c’est en offrant aux 20% que ce qu’ils connaissent et savent déjà qu’on va leur faire utiliser plus et mieux comprendre l’informatique.
    Je suis prêt a admettre que j’ai tords et que dans certain usages, ça suffise et ça soit pratique.

    Répondre
  • 10 janvier 2018 - 20 h 01 min

    ‘LLo,

    “(et à perdre la sécurité intrinsèque décrite, attention)”

    Pourrais-tu développer là-dessus une bricole, steup ?

    Répondre
  • 11 janvier 2018 - 13 h 28 min

    Je pense que l’informatique offre pas mal d’OS .
    Perso ,je viens de racheter un mini portable Windows 10 que j’ai reçut ce matin .

    Je pense pourtant acheter un CHROMEBOOK mais faut bien le reconnaître ,GOOGLE se fiche de nous pauvres Français.
    Je pense pas qu’un utilisateur ,utilisant son PC pour Internet ,regarder des vidéo ou jouer ait spécialement besoin d’un clavier AZERTY .

    Il serait donc facile de nous importer un matériel Anglais ou US disposant d’un adaptateur avec une prise EURO et un système configuré en Français .

    Ce qui permettrait a GOOGLE de fournir a plus de vendeurs du CHROMEBOOK et de disposer aussi de boutiques offrant des possibilité de payements .

    Je pense pas qu’un Français utilisant Android a spécialement besoin d’une seconde machine sous Windows .
    Le couple Chrome OS et Android est une alternative crédible a UBUNTU , GOOGLE a un atout a jouer pour son système .

    Reste a voir des CHROMEBOOK disponible de partout et pas que chez Amazon .

    Répondre
  • 11 janvier 2018 - 16 h 33 min

    @Fassil:

    Installer crouton oblige à passer le chromebook en mode développeur, ce qui est moins sécurisé que le mode de fonctionnement stable.

    ChromeOS est sécurisé de base, car l’utilisateur (de base) n’a pas les droits d’admin sur la machine (etre autres technologies, mais le Chromebook a aussi un boot en mode protégé.

    En passant sous crouton, on peut installer ubuntu et avoir un compte admin sur la machine. Ce qui permet d’installer tout ce qu’on veut, y compris cups pour brancher

    Et alors le chromebook devient aussi nomade que n’importe quel portable, il n’est plus dépendant du réseau. Du coup, appareil moins sécurisé et nomade = données en danger (pour moi).

    un autre inconvénient de Crouton est que le système n’est pas aussi durable qu’un vrai Ubuntu. Certaines mises à jour plantent le chroot (c’est mon expérience) et obligent à tout réinstaller…Autre danger pour nos données locales.

    Répondre
  • 11 janvier 2018 - 17 h 37 min

    @ptitpaj:

    L’offre en magasin a été détruite par Microsoft et par des vendeurs qui ne sont motivés que par des produits à forte marge (et je les comprends). Les Chromebooks sont trop différents.

    Vendre des chromebooks 250 ou 300 euros, qui sont tellement fiables qu’on ne verra plus les clients avant 5 ans ou plus, ne les intéresse pas.

    Dommage que google ne vende pas directement avec un Google Store en ligne.

    En France, je ne connais que Gowizyou qui vend des chromebooks, c’est même leur spécialité avec les autres produits Google (Chromebase, Google video Conference) et une optique plutot professionnelle.

    Autre piste (moins intéressante): achetez d’occasion sur le boncoin.fr

    Répondre
  • 11 janvier 2018 - 17 h 49 min

    @brousse.ouillisse: La marge des Chromebooks était supérieure ou équivalente a celle des PC classiques. Par contre il fallait éduquer le public. Et ça, ça coûte cher… Sans parler du fait que le Wifi “ouvert” en France est encore trop rares pour pouvoir compter dessus.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *