Gigabyte fait évoluer ses BRIX avec et sans ventilos

Gigabyte remet sa gamme de minimachines de bureau à jour avec trois nouveaux modèles. Le BRIX BLCE-4000RC en fanless et deux autres en Celeron et Pentium Gemini Lake.

La gamme Brix de Gigabyte est née dans le sillage des solutions nettops. A la suite des NUC, la marque a lancé des engins à vocation industrielle ou grand public avec toujours ce même credo : proposer dans un espace des plus discret autant de performances et de fonctionnalités que possible.

2019-03-11 10_58_42-minimachines.net

Depuis, elle fait évoluer régulièrement ces engins dans divers domaines avec des machines à vocation multimédia haut de gamme ou d’autres plus orientés vers le monde pro. Pour ce début d’année 2019, c’est plutôt vers des solutions industrielles que la marque se tourne. Il faut dire que l’orientation grand public est difficile à suivre en ce moment pour ce genre d’engins, la faute à une gamme de processeurs Intel Gemini Lake, parfait pour créer ce type d’engins mais subissant une forte pénurie. Difficile pour un fabricant comme Gigabyte d’assurer la livraison de ses machines vers des particuliers. Comme d’autres, le fabricant s’est donc attaché à s’orienter vers des solutions plus professionnelles.

2019-03-11 10_58_57-minimachines.net

Ainsi la nouvelle gamme évolue en douceur avec l’apparition de certains points qui n’ont évidemment plus vraiment vocation à être utiles pour des particuliers. L’année dernière Gigabyte annonçait un BRIX BLCE-4000C sous Celeron N4000 au design et aux capacités très conventionnelles. La marque avait choisi de mélanger HDMI 1.4 et VGA sur ce modèle, ce qui ne le rendait pas vraiment séduisant ni pour piloter un téléviseur dans un salon, ni pour un usage industriel.

2019-03-11 10_58_18-minimachines.net

Cette année, la marque lance le BRIX BLCE-4000RC qui semble être calibré de la même manière en interne mais qui change de connectique. On reste sur un barebone classique comprenant toujours un Celeron N4000 dont les 6 watts de TDP seront refroidis passivement. Il pourra en théorie être accompagné de 8 Go de DDR41 et propose un emplacement 2.5″ pour un stockage SSD ou mécanique.

2019-03-11 10_58_33-minimachines.net

Le BLCE-4000RC mesure 5.6 cm de haut pour 10.3 cm large et 11.65 cm de profondeur propose un Wifi5 et du Bluetooth 4.2 sur  un support PCIe M.2 NGFF 2230. Il peut être monté en VESA ou posé sur un bureau. Sa connectique est assez riche avec en façade un port USB 3.0 type-A et un autre en USB Type-C. Un bouton de démarrage ainsi que deux ports jacks audio 3.5 mm séparés pour casque et micro. A l’arrière, on retrouve deux sorties vidéo HDMI en 1.4b et 2.0 pour piloter deux écrans en UltraHD. Deux autres ports USB 3.0 type-A sont présents ainsi qu’un port Ethernet Gigabit et… un port série RS-232. Ce dernier poste fait clairement comprendre la vocation industrielle de la gamme même si il sera parfaitement possible de l’ignorer pour un usage multimédia classique.

2019-03-11 10_59_14-minimachines.net

C’est clairement le type de MiniPC qui viendra être intégré à un automate ou un DAB, un engin qui pourra également jouer le rôle de pseudo terminal au sein d’une entreprise même si il reste parfaitement calibré comme machine multimédia classique sans vocation pour le jeu.

Deux nouvelles minimachines sont également au rendez-vous avec les BRIX-BLCE-4105R sous Celeron J4105 et BRIX BLCE-5005R sous Pentium Silver J5005. A la différence du premier modèle, ceux-ci sont ventilés. Leurs puces sont plus performantes et dégagent 10 watts de TDP, ce qui oblige le constructeur à glisser un petit ventilateur dans leur châssis. Sur ces deux modèles, la connectique comme les possibilités d’évolution interne sont identique au premier. Seul le processeur change, ce qui permettra à la marque de pouvoir jongler entre les différentes puces pour assurer ses approvisionnements en cas de forte pénurie. Les deux Celeron sont en effet listés au même prix par Intel, 107$ pièce par 1000 unités. Le Pentium Silver est, quant à lui, annoncé à 161$. J’imagine que le fondeur doit savoir rogner sur ses marges si certaines de ses puces sont indisponibles afin de contenter au mieux ses partenaires industriels. Le Brix de l’année dernière  sous Celeron N4000 se négocie à 165€ sur Amazon aujourd’hui, on se doute que ce tarif de 107$ annoncé par Intel rien que pour sa puce est plus à vocation informative qu’un réel prix commercial consenti à ses partenaires.

Source : FanlessTech et Gigabyte 1, 2 et 3.

Notes :

  1. 16Go devraient être possibles en pratique

Soutenez Minimachines.net !
5 commentaires sur ce sujet.
  • 11 mars 2019 - 18 h 52 min

    C’est bien beau ces minimachines, mais moi j’aimerais bien une minimachine avec autre chose que de la so-dimm.
    Il me reste de la mémoire ram classique en stock mais impossible a réutiliser, et acheter de la so-dimm juste pour ça cela ne m’intéresse pas, je cherche l homogénéité dans mon matériel.

    @Pierre existe t’il des minimachines qui n’utilise pas de la so-dimm ?

    Répondre
  • 11 mars 2019 - 19 h 38 min

    @X3n0: En micro ATX oui.

    Répondre
  • 11 mars 2019 - 21 h 13 min

    Il y a aussi le mini-itx, mais je me suis mal exprimé visiblement.
    Je pensais plus à des minimachines comme le brix, avec le package complet CM+boitier+alim mais qui accepterais de la Ram classique

    Répondre
  • 11 mars 2019 - 21 h 51 min

    Quand on réduit la taille d’un PC on ne s’arrête pas à la RAM.
    On réduit tout ce qui peut l’être.

    Répondre
  • 12 mars 2019 - 14 h 46 min

    Je conçois cette idée, mais je perçois l’utilité de ce genre de matériel plus dans une optique de recyclage et pour des tâches spécifiques et limités.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *