Aukey mise sur GanFast pour ses nouveaux chargeurs

Ganfast est une nouvelle technologie de charge qui vient concurrencer les nombreuses solutions déjà en place. Elle est conçue pour être à la fois efficace, rapide, peu encombrante ni coûteuse. La marque Aukey annonce trois nouveaux chargeurs.

Problème récurrent des appareils électroniques mobiles, de la voiture au baladeur MP3, le chargement de leur batterie est lent. GanFast veut réduire ce temps en proposant une technologie plus rapide. D’autres s’y sont déjà essayés.

Les formats de chargement sont déjà nombreux sur le marché : Qualcomm propose les formats Quick Charge qui en sont déjà au format 4+ bien que je n’ai jamais vu d’appareils à cette norme jusqu’ici. Il existe également le PowerPort+  ou le PowerIQ notamment utilisé par Anker, les mCharge et Super mCharge de Meizu, Le Mediatek Pump Express… Et je ne parle pas des chargeurs sans fil et autres technologies révolutionnaires-au-graphène qui devaient déjà bouleverser tout ce petit monde depuis des années…

2018-12-03 14_19_23-minimachines.net

La technologie GanFast arrive donc sur un terrain qui semble un peu occupé et devra donc montrer un peu plus que des intentions pour pénétrer le marché. C’est justement ce que la marque veut faire en s’associant avec Aukey1 qui annonce trois nouveaux chargeurs pour la fin Janvier 2019.

Ces chargeurs à la norme GanFast sont intéressants car ils listent, sur le papier, tout ce que l’on demande à ce type de technologie : Ils devraient permettre une recharge rapide et très efficace et ne prenant que peu de place niveau encombrement tout en étant peu coûteux à produire. L’idée est donc de proposer des petits chargeurs à la fois compacts, efficaces et abordables…

2018-12-03 15_01_44-minimachines.net

La puce GanFast est très petite, elle délivre pourtant 1 MHz de fréquence

GanFast est une technologie de Navitas Semiconductors, une société lancée en 2014 et qui travaille sur cette thématique depuis lors. C’est apparemment leur première incursion dans un produit à destination du grand public. L’idée est de proposer une charge à la fois haute fréquence et très efficace dans un encombrement réduit en intégrant tous les composants nécessaires à l’opération dans un même SoC.

Cela entraîne également d’autres applications : Des écrans de télévision plus fins avec une électronique 100% embarquée ne nécessitant pas de pied épais pour intégrer la partie alimentation. Des ampoules plus efficaces avec moins de pertes dans la transformation du courant. Des salle serveurs plus efficaces avec des consommations de courant en baisse.

2018-12-03 14_20_11-minimachines.net

L’idée de Navitas avec GanFast est d’arrêter d’utiliser de multiples composants fonctionnant à basse fréquence. Cette technologie est coûteuse, encombrante et peu efficace avec une moyenne de 20% de perte d’énergie liée à sa transformation. Perte souvent transformée en chaleur qu’il faudra ensuite dissiper…

GanFast tiens son nom d’un alliage de deux composants, du Gallium et du Nitrogène formant du Nitrure de gallium ou GaN. C’est la maîtrise de ce composant qui permet aujourd’hui à Navitas Semiconductors de proposer cette technologie. Le GaN permet d’intégrer l’ensemble des composants sur une seul élément minuscule et résistant très bien à la chaleur.

Cette idée permet de se débarrasser de multiples composants encombrants et coûteux et donc d’affiner les chargeurs tout en baissant leur prix. Non seulement parce que les composants à intégrer sont moins nombreux mais également parce que les chaînes de fabrication nécessaires à la création des périphériques seront largement simplifiées : Intégrer des circuits sur une carte est évidemment beaucoup plus facile et rapide que de souder des multiples composants de différents tailles. N’importe quelle usine d’électronique devient alors capable de fabriquer ces alimentations d’un nouveau genre sans avoir à intégrer des transistors, bobines ou autres dissipateurs très épais.

Mieux encore, la gestion de la protection électronique contre les surtensions, la détection des types de courants à employer ou la gestion de l’arrêt de la charge quand la batterie est pleine, tous ces éléments peuvent être intégrés directement dans le circuit de charge unique GanFast. 

2018-12-03 14_19_57-minimachines.net

Il faudra bien entendu juger sur pièce et constater à la fois la compacité des chargeurs proposés mais également leur tarif et leur efficacité. Pour le moment, aucun produit n’est disponible sur le marché. Aukey annonce le PA-Y21 ci dessus qui proposera un chargement en USB Type-C. On n’a pas encore les détails de ses possibilités ni la compatibilité qu’il proposera avec d’autres appareils.

2018-12-03 14_20_25-minimachines.net

Cet Aukey PA-YU50 proposera deux ports USB Type-A pour charger deux appareils simultanément. Là encore pas assez d’informations pour le moment pour juger des services qu’il proposera vraiment. Un troisième et dernier produit, le Aukey PA-Y19 que l’on voit plus haut en vue éclatée sera également lancé en Janvier.

Bref, Navitas propose avec GanFast une nouvelle approche ultra-compacte de la technologie de chargement. Elle devrait permettre de proposer des chargeurs d’ordinateurs portables beaucoup plus compacts avec un chargeur typique de 65 watts de la taille d’un chargeur actuel de smartphone. Les blocs de tablettes et autres appareils seront réduits également de manière également conséquente avec le gros avantage de ne pas proposer une charge d’escargot. 

Si le pari est réussi, si la technologie de Navitas, intégrée par Aukey, est bien au rendez-vous, il y a là une technologie à surveiller. Rendez-vous en Janvier à la sortie de ces appareils.

Notes :

  1. Aukey m’a proposé un billet sponsorisé pour parler de cette technologie. J’ai évidemment refusé mais je testerais à disponibilité leurs nouveaux chargeurs.
22 commentaires sur ce sujet.
  • 3 décembre 2018 - 17 h 19 min

    Nitrogène ? Azote en français, non ?

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 17 h 19 min

    Si ça dépote 65W avec un chargeur d’une taille équivalente à celui d’un smartphone, et qu’en plus ça chauffe moins, là en effet ils tiennent quelque chose!

    Et si la brique de 240W que j’utilise comme alimentation pour mon portable Dell pouvait se transformer en boite d’allumette…

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 17 h 24 min

    @pipou: Ben oui mais les deux se disent et surtout GaN ça marche avec Nitrogène mais plus avec Azote :D

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 17 h 28 min

    @Laurent Simon: Pas en boite d’allumettes mais plutôt comme un petit chargeur d’ultraportable. Ca marche pour tout, on pourrait imaginer des chargeurs de batterie d’APN plus compacts et fins…

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 17 h 28 min

    Bonjour Pierre! Attention quand même à la reprise de la publicité du fondeur. Si le GaN, c’est en effet très bien, et qu’on ne peut que se réjouir de voir apparaître les premiers échantillons, ce n’est pas miraculeux non plus. La puce présentée, ça doit être à peut près l’équivalent de celle là à une vache près (6mmx6mm 90% de rendement):
    https://www.analog.com/en/products/ltc3894.html#product-overview
    D’autre part, même si la montée en fréquence due à la moindre chauffe du GaN permet d’utiliser des composants magnétiques plus petits (moins d’énergie à stocker à chaque découpage), il en faut quand même et il ne sont pas intégrés à la puce, donc on aura quand même un pcb plus grand que la puce seule.

    Merci pour vos articles, c’est toujours un plaisir!
    Stéphane

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 17 h 31 min

    @stephane: Ben j’ai pas accès aux schémas techniques pour le moment alors je me base sur la com effectivement mais avec les pincettes de rigueur. On voit bien que les alims sont plus grandes que la simple puce, c’est prometteur mais pour le moment juste “miraculeux” j’attend de voir du concret en Janvier.

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 17 h 48 min

    @Pierre Lecourt : “Aukey m’a proposé un billet sponsorisé pour parler de cette technologie. J’ai évidemment refusé mais je testerais à disponibilité leurs nouveaux chargeurs.”
    Bonsoir Pierre,
    Pourquoi refuser ?!
    Si Tu expliques clairement que c’est un billet sponsorisé,
    et que Tu te contente simplement de faire un article en vérité comme d’habitude !!!
    Nous ne serions pas choqué…

    Et c’est vrai, que la technologie GanFast semble intéressante,
    même s’il faudra bien sur la tester à sa sortie !

    On l’attend avec impatience et de pied ferme…

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 18 h 56 min

    Avec tous ces normes que chaque fabriquant nous sort dans son coin contribue à la disparition de l’universiabilité qu’on s’est longtemps battu pour y arriver.
    Pourquoi car le plus souvent il faut avoir le chargeur, le câble, le phone compatible pour avoir cette recharge rapide. Si un seul des éléments manque ça ne fonctionne pas et on passe à une recharge lente.

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 19 h 00 min

    @Will: D’un autre côté si il n’y avait pas eu de concurrence de marques tu peux être sûr que tu n’aurais pas de recharge rapide non plus.

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 19 h 01 min

    La technologie la plus réaliste c’est de multiplier le nombre de batteries.
    En charge on peut recharge en parallèle ces batteries avec un courant plus modéré et moins nocif pour la durée de vie des batteries.
    Le problème c’est de bien gérer ces batterie entre eux (capacité, intensité…)

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 19 h 33 min

    @J.DEBON: C’est un jeu trop dangereux.

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 20 h 40 min

    @Pierre Lecourt:
    Et Oui, la Tentation de se corrompre…
    C’est Vrai, qu’on ne sait jamais jusqu’où on peut aller !!!
    On part sur de bonnes intentions, et on peut se faire ‘piéger’…
    Bravo, pour autant de Force !

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 23 h 42 min

    @Will: C’est ce qu’a fait OPPO avec ses chargeur VOOC (technologie utilisée aujourd’hui par One Plus).
    La technologie est vraiment impressionnante (peu de chauffe et temps de charge très rapide) mais comme tu l’as indiqué il faut que la chaine soit complète (incluant le câble USB à 7 fils/contacts).

    Enjoy !

    Répondre
  • 3 décembre 2018 - 23 h 43 min

    @J. DEBON: Ca vaut bien un p’tit café, non ;-)

    Dont acte.

    Répondre
  • 4 décembre 2018 - 6 h 34 min

    @J. DEBON: Sans parler de corruption réelle, en cas d’article positif, il y aura un doute dans l’esprit d’une partie du lectorat. Et donc une perte d’image.

    @nouknouk: tout à fait d’accord. Un internet sans publicité est un internet payant. Supportons les sites qui nous plaisent quand nous en avons les moyens.

    Répondre
  • 4 décembre 2018 - 9 h 31 min

    Tiens, oui, un p’tit café, ya longtemps…

    Répondre
  • 4 décembre 2018 - 11 h 08 min

    @OuiDocteurBob:
    Tout à fait, un autre petit café, y a si longtemps…

    Si on peut, pourquoi pas ?!
    Il est important de soutenir Pierre et ses superbes articles…

    Répondre
  • 4 décembre 2018 - 11 h 27 min

    @Will, d’accord avec toi, si il y avait moins de technologies de charge et qu’il y avait plus de compatibilité entre elles ça serait quand même mieux.
    Ensuite que des technologies de charge rapide ne soient pas compatibles entre elles, je peux le comprendre à partir du moment où il y a au moins une rétrocompatibilité en charge lente. Dernièrement un invité a branché son téléphone sur l’un de mes chargeurs et il n’a pas eu de charge du tout. Et ça c’est bien dommage car tout le principe de la charge usb imposée par l’Europe était justement de faire moins de gâchis avec l’idée que tous les chargeurs puissent charger tous les appareils. Et à la base c’est une très bonne idée.

    Répondre
  • 4 décembre 2018 - 11 h 39 min

    @Darian: Ne pas gérer une charge minimale est clairement une faute et c’est la première fois que je lit un témoignage dans ce sens.

    Tout le soucis est que lorsqu’un 3310 mettait 4 à 5 heures pour recharger ses 900 mAh,on trouvait cela terriblement lent et pénible. Les smartphones aujourd’hui font 3000 ou 4000 mAh et si on avait gardé les mêmes techniques de charge on mettrait 12 ou 15 heures pour les recharger à fond. La charge rapide est une avancée importante et indispensable aujourd’hui, on se souvient mal de la pénibilité des charges d’avant.

    Répondre
  • 4 décembre 2018 - 14 h 18 min

    @Pierre Lecourt: Mais on n’avait pas à recharger un 3310 tous les jours …
    La charge rapide est un palliatif au “vrai” problème d’autonomie des smartphones (qui est tout à fait compréhensible vu les capacités de ces petits monstres).

    Enjoy !

    Répondre
  • Cid
    4 décembre 2018 - 15 h 29 min

    Boaf moi j’ai un iPhone :D

    Répondre
  • 5 décembre 2018 - 9 h 25 min

    @Darian: ça c’est le pb des chargeurs (ou câble) qui ne respectent justement pas les normes. Certains câbles de recharge chinois ne contient que les 2 fils powers sans les data: Résultat pas de charge rapide voir pas de charge du tout.
    C’est un jeu de résistance entre D+ D- qui indique quelle puissance le téléphone peut consommer : ouvert 500mA, court-circuité 1.5A. (Chez Apple c’est plus compliqué que simplement ouvert / fermé)
    Bref tout chargeur + câble de qualité, fournira au moins 1.5A (charge en 2-3h) quelque soit le mix de marques. Pour charger plus vite il faudra peut être rester sur la même marque.

    Pour info, mon chargeur allume cigare annoncé 2A bloquait à 500mA ce qui était insuffisant pour maintenir la charge en mode GPS, je l’ai ouvert et court-circuité D+ et D- Il recharge désormais sans broncher mon smartphone en usage GPS. J’ai eu de la chance que les fils D+ D- soient présent dans le câble, sinon c’était poubelle.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *