Avec le Quick Charge 4+, Qualcomm vous propose plus de vitesse et moins de chauffe

Faire grimper la jauge vide de sa batterie à moitié en 15 minutes, c’est ce que propose et promet le Quick charge 4+ de Qualcomm. Cette énième évolution du protocole de rechargement rapide de la marque est une évolution supplémentaire mais, pour une fois, elle ne s’intéresse pas uniquement à la vitesse de rechargement.

Qualcomm annonce le Quick Charge 4+ qui succède au Quick Charge 4 lancé en Novembre 2016 seulement. Cette rapidité entre les versions et l’usage d’une version “+” au lieu d’un nouveau numéro cache pourtant de belles avancées techniques si l’on s’en fie à la marque.

Si le Quick Charge 4 promettait déjà beaucoup, comme par exemple la possibilité de retrouver 5 heures d’autonomie sur un smartphone compatible rechargé en seulement 5 minutes sur un dispositif Qualcomm, la nouvelle version propose une légère amélioration de ce résultat mais également une meilleure efficacité énergétique.

Minimachines.net

Le Quick charge 4+ sera moins chaud, trois degrés de moins, en moyenne, sur les appareils pendant leur charge. C’est rendu possible par une meilleur efficacité énergétique pendant la conversion du courant alternatif de nos prises secteur en courant continu nécessaires à nos appareils. Il proposera en outre 15% de de rapidité de charge supplémentaire.

Les récentes affaires de batteries explosives qu’ont connues plusieurs grandes marques de smartphones et les rappels de batteries de certains fabricants de portables ont probablement ébranlé la confiance de certains utilisateurs et plusieurs fabricants s’inquiètent désormais de la chaleur émise par leurs chargeurs et leurs machines en cours de charge. Désagréable de glisser un appareil jugé “brûlant” dans ses affaires. Encore plus désagréable lorsque l’on comprend que cette chaleur n’est rien d’autre que de l’énergie payée et perdue par son chargeur.

Qualcomm a donc décidé d’améliorer son actuel Quick Charge 4 et de ne pas attendre un éventuel numéro 5 pour proposer ces nouvelles fonctions à ses clients. Le nouveau Quick charge 4+ proposera plusieurs améliorations notables : Un système de chargement optimisé, une meilleure gestion de la chaleur et des fonctions de sécurité accrues.

Minimachines.net

La première optimisation propose de doubler le circuit électronique de charge, utiliser deux chaines de composants pour recharger un seul appareil. L’idée étant de continuer à charger en passant d’un circuit à l’autre tout en évitant la surchauffe. Pendant que le circuit A recharge votre appareil, le circuit B se refroidit et inversement. On garde le même temps de chargement mais l’appareil ne chauffe pas outre mesure. Le second point va de pair avec le premier, un système détecte quel circuit est le moins chaud et balance automatiquement le travail de conversion d’un circuit à l’autre de manière optimale. Quick Charge 4+ surveillera également le chargeur mais également la connectique utilisée afin d’éviter la surchauffe des câbles.

Romoss Sense 4 10400 mAh sur Asus Transformer Book T100

Le Transformer Book T100 compatible Quick Charge peut fonctionner avec une batterie externe.

Pour le moment, le Quick charge 4 n’est pas encore très implanté sur le marché, peut-être que cette évolution l’aidera à se développer. L’essor de la connectique USB Type-C et le recours à ce type de formule de chargement pourrait permettre à ce type de technologie d’arriver également dans nos PC. Plusieurs machines portables utilisent la technologie Quick Charge 1 ou 2.0 aujourd’hui. Un avantage indéniable puisque cela permet non seulement d’assurer un grand choix de chargeurs mais également d’utiliser des batteries compatibles pour épauler ces appareils.

Source : Qualcomm

7 commentaires sur ce sujet.
  • 2 juin 2017 - 13 h 45 min

    Nos batteries vont-elles tenir le choque ?

    Répondre
  • 2 juin 2017 - 14 h 37 min

    Non elles vont faire des cloques !

    Trêve de plaisanterie, il faut bien se rappeler que plus on charge rapidement, plus la capacité de la batterie se réduit en obérant sa durée de vie (et souvent donc celle de tout l’appareil à qui elle est accolée au sens propre).

    Ce n’est donc à n’utiliser qu’en cas de besoin de dépannage .. Cela se sait, mais il faut une certaine hygiène de comportement pour se limiter et continuer à charger doucement nos devices quand on a juste fini de s’en servir sans un besoin immédiat. J’avoue que ma tablette utilise par défaut le chargeur rapide propriétaire lenovo qui était fournie avec elle, et je ne cherche pas à la brancher sur un chargeur standard .. N’est-ce pas la dérive vers laquelle nous allons aller ?

    Il faut donc prendre le temps de vivre, et celui de laisser vivre nos batteries. Mais nous discutons là juste du mode d’usage, il est à saluer que la technologie continue d’évoluer sur le sujet. Ceci dit diminuer la température du chargeur d’accord, mais je n’ai pas compris par contre en quoi chauffer deux circuits de charge en alternance allait faire diminuer la température de la batterie rechargée, ni économiser de l’énergie (ou de façon marginale en limitant la dérive thermique des composants ?). Je suis certain par contre que deux circuits de charges vont un peu plus coûter à la planète qu’un seul (et au consommateur final).

    Répondre
  • 2 juin 2017 - 15 h 04 min

    Et si on épaississait les téléphones de 2mm pour gagner 40% d’autonomie ?

    Répondre
  • 2 juin 2017 - 17 h 05 min

    Dites moi si j’ai bien lu… C’est le CHARGEUR qui sera moins chaud, pas la batterie.

    Le p’tit dessin de Qualcomm est plus que limite, limite

    Répondre
  • 2 juin 2017 - 21 h 54 min

    Qualcomm frappe fort ! Le processeur Snapdragon S835 est une véritable tuerie. Couplé au Quick Charge 4+ (ou 5 d’ici là qui sait ?!) et là on a ce qui se fait de mieux en informatique grand public à tous les niveaux. :)

    J’ai hâte d’en savoir plus ! :) Il serait temps que les constructeurs se réveillent enfin ! ;)

    Répondre
  • 3 juin 2017 - 13 h 06 min

    @Sopilou: Et tu le gardera combien de temps ton smartphone ou tablette avec tout cela intégré une fois que la durée de la batterie aura été divisé par 2 ? C’est ça la question. Déjà en temps “normal” une batterie lithium tiens 3ans, mais là on va la raccourcir fameusement…

    Autant j’utilise en Q3 dans la voiture, ça dépanne, autant je me vois pas recharger toutes les nuits mon smartphone en quick charge… Dans android il y a un mode prolongation de batterie qui se fait en fonction de mes habitudes et recharge la batterie en 6h. Mais quand je recharge au boulot il se met en mode rapide de base. Peu de gens vont penser le mettre en mode standard à chaque recharge pour prolonger la vie de leur batterie.

    Répondre
  • 4 juin 2017 - 10 h 17 min

    Ce n’est pas très clair où est quoi :

    – meilleur efficacité énergétique pendant la conversion du courant alternatif de nos prises secteur en courant continu nécessaires à nos appareils++
    => Donc ça c’est le “transfo” qui est plus efficace (un peu comme une alim 80++)

    -La première optimisation propose de doubler le circuit électronique de charge, utiliser deux chaines de composants pour recharger un seul appareil. L’idée étant de continuer à charger en passant d’un circuit à l’autre tout en évitant la surchauffe.
    => ça c’est dans le téléphone voir la batterie, par contre je suis désolé mais tel que décrit ça va chauffer autant : pas toujours le même composant mais la chaleur totale serait la même.
    A moins que l’efficacité du circuit de charge dépende de sa chaleur (plus il est chaud, moins il est efficace et donc plus il chauffe) ??

    Y’a pas de deuxième optimiastion :)

    Question ce qui charge nécessite un transfo compatible et un tel compatible, il se passe quoi si on mélange les versions ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *