Dell XPS 13 Plus : du changement pour l’ultraportable phare de la marque

Avec le XPS 13 Plus Dell prend un risque, la marque ne se contente plus ici de mettre à niveau les compétences de sa machine mais veut la réinventer.

Le Dell XPS 13 Plus est l’héritier d’une gamme qui a proprement bouleversé le marché informatique en 2015. Ce n’est pas exagéré de dire qu’il y a eu un avant et un après pour cette machine qui a été la première à proposer un écran aux bordures ultrafines. transformant immédiatement les design concurrents en solutions dépassées. A sa sortie, le Dell XPS 13 apparait comme la voie à suivre et au bout de quelques trimestres c’est tout le marché haut de gamme de l’ultraportable qui fait sa révolution dans ce sens. Des bordures fines, un châssis léger et un aspect proprement aérien de l’écran qui semble flotter dans l’air.

Les conséquences sont alors énormes pour le design des ultraportables. Avec cette diminution des bordures, tout le marché évolue. Les ordinateurs 13″ ont désormais l’encombrement des 11.6″, les 15.6″ entrent dans des diagonales d’ex-13″ et des formats alternatifs ou rares commencent à exister : 13.5″, 14″, 16″… Tout est chamboulé. 

Le Dell XPS 13 reste depuis toujours un des meilleurs moyens de communication de la marque. C’est une machine attendue et appréciée par de nombreux utilisateurs qui la rachètent ou la conseillent autour d’eux. J’ai pu voir de nombreux professionnels choisir cet engin pour des raisons autant technique qu’esthétique. C’est une « valeur sûre » autant qu’un fer de lance pour le constructeur. Pour ce CES 2022, Dell lance pourtant le XPS 13 Plus. Une véritable prise de risque d’un point de vue design. Des choix faits par la marque, assez forts, ne seront sans doute pas au goût de tout le monde. 

Minimachines-01-2022

 Léger avec 1.24 kg, le nouveau venu est un 13,4″ en 16:10. Comme d’habitude, la dalle sera proposée dans de multiples finitions avec des versions débutant en FullHD+ (1920 x 1200 pixels)  IPS mais pouvant également être poussées en 3.5K et 4K en OLED. Des options taciles ou classiques seront également proposées suivant les modèles.

Chez Dell, on aime la sobriété et cela se retrouve dans de nombreux postes sur cet engin. Construit dans un châssis en aluminium anodisé en deux nuances de gris. Un modèle clair baptisé platine ou un gris plus foncé appelé graphite. Mais ce qui choque sans doute le regard est l’absence de zone tactile sur le bas du châssis. 

Elle est, bien entendu, toujours présente et se situe entre deux zones de repose poignets classiques mais elle n’est plus visible, cachée sous une plaque de verre. Cela déroutera sans doute les utilisateurs au début, d’autant qu’aucun système de bouton n’est plus possible avec ce dispositif. Dell promet que le XPS 13 Plus proposera un retour équivalent au clic d’un bouton grâce à une technologie haptique qui simulera un clic quand on pressera le bon endroit.

Je ne suis pas certain du tout que ce choix fasse l’unanimité. Certes les lignes de la machine sont épurées et l’intégration est parfaite avec cette solution, mais est-ce que l’utilisateur y gagne en confort et en ergonomie ? Pas sûr que ce choix esthétique ait des retombées positives en terme de productivité. Le gros intérêt des surfaces tactiles étant de pouvoir sentir naturellement du bout des doigts, la zone à ne pas dépasser. Ne pas continuer la course de son mouvement de curseur au delà de la zone de détection inutilement mais, au contraire, sentir un relief qui permet de connaitre la limité du pavé tactile.

Au dessus de cette zone, on retrouve un clavier bord à bord très complet et assez réussi. De type Chiclet, rétro éclairé en blanc, il propose des touches plus larges mais sans véritable interstice entre elles. Cette disposition particulière nécessitera également sans doute quelques apprentissages et si l’ensemble est particulièrement optimisé pour occuper le mieux possible l’espace disponible, certaines touches seront difficiles à saisir à la volée. Les touches fléchées haut et bas m’apparaissent comme très capricieuses. Une autre de mes appréhensions vient de la lisibilité de ce clavier rétroéclairé en blanc sur le modèle gris clair. Pas sur que les lettres soient toujours parfaitement compréhensibles.

Sur la partie haute, des LEDs témoins des différentes touches intégrées au châssis via une capture tactile sont également disponibles. On retrouve les touches de fonctions classiques mais également la touche Echap et la touche Delete. C’est là encore un choix très particulier de la marque. Compter sur la reconnaissance d’une capture tactile pour des éléments aussi primordiaux me parait là encore très risqué. Certains métiers vont clairement ne pas prendre le risque d’employer ce type d’interface pour ces touches indispensables à leurs outils informatiques.

A l’intérieur de la machine, d’autres changements, bien plus sages puisqu’attendus. Dell a choisi d’intégrer les processeurs Intel Core i5 et i7 de 12e génération i5-1240P, i7-1260P, i7-1270P et i7-1280P tout juste annoncés. On retrouve de 8 à 32 Go de mémoire vive LPDDR5 à 5200 MHz et un stockage en SSD PCIe NVMe pouvant aller de 256 Go à 2 To tout de même.

La connectique est sobre pour ne pas dire chiche : deux ports USB type-C, certes à la norme Thunderbolt 4, mais nécessitant un adaptateur ou un hub pour connecter une bête clé USB ou un écran HDMI. Comme d’habitude, le constructeur fourni un adaptateur USB Type-A pour ne pas être pris au dépourvu. Le recours à un casque Bluetooth sera également obligatoire puisque l’appareil ne semble pas proposer de port jack audio 3.5 mm classique. Un module Wifi6E et Bluetooth 5.2, ce sera le seul point d’accès au réseau si l’on ne fait pas appel là encore à un accessoire externe. Un capteur d’empreintes est intégré au bouton de démarrage et la webcam 720p propose également une fonction de reconnaissance de visage.

Disponible aux US au Printemps, l’engin débutera à 1199$ pour s’envoler probablement beaucoup plus haut dans ses configurations les plus abouties. Il sera livré sous Windows 11 ou Ubuntu 20.04.

En voyant ce XPS 13 Plus, je repense à ce que me disait un gestionnaire de parc informatique de grand groupe au sujet des gammes de machines qu’il avait à gérer. Certains postes réclament des engins les plus efficaces possibles, d’autres les plus impressionnants qui soient. Suivant les postes, ces deux éléments pouvant designer le même engin. Mais il y a une catégorie de personnes qui veulent un appareil vraiment particulier. Un ultraportable qui n’est pas spécialement conçu pour être efficace mais pour attirer le regard. Plus l’engin est différent, meilleur il est. Ce Dell XPS 13 Plus semble entrer dans cette catégorie spécifique. L’ultraportable sera efficace et performant mais les choix faits pour son équipement sont sans nul doute plus esthétiques que pratiques. Un engin conçu pour des gens qui veulent paraitre efficaces mais qui n’utilisent pas vraiment leur outil informatique ?


secret
16 commentaires sur ce sujet.
  • 5 janvier 2022 - 13 h 15 min

    Comme dit par Pierre, le Dell XPS a vraiment mit une claque au marché du laptop par son design tranchant. Même Apple, chantre du design a vu ses Macbook ringardiser par la fraicheur des XPS.
    Ds la gamme XPS, ma préférence va au modèle 2-in-1 qui sont de bonne alternative aux Surface Pro de MS.
    Dommage d’ailleurs que Dell n’ait pas doté ses XPS de dalle 3:2, histoire d’enfoncer le clou niveau originalité.
    Cette nouvelle version avec son clavier lui aussi bordless (après l’écran) montre à nouveau le souci de se différencier des autres constructeurs. Par contre, comme dit ds l’article, je ne suis pas sûr que l’intégration poussé du trackpad soit des plus ergonomique. A voir, à l’usage…

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 14 h 08 min

    Oh c’est trés joli et audacieux. J’aime bien, ça change et pas en mal.

    Après malheureusement, Dell a perdu ma confiance sur les XPS. On a toute la flotte du boulot en XPS 15 et c’est franchement pas joyeux (surchauffe constante, problèmes de son, fragilité du châssis …).

    Je dirai bien que j’attendrais biens les tests mais même ça ça me rassure pas. En fait ce sont des machines merveilleuses pour la presse parce qu’elles cochent toutes les cases (jolies, performantes en conditions optimales, …) mais c’est à l’usage quotidien que ça pêche vraiment.

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 14 h 56 min

    Pour avoir subi les défauts du macbook pro 2017 (la touchbar)), le choix des touches de fonction tactiles est une hérésie ergonomique.
    Au moins la touchbar avait pour elle d’être dynamique : elle pouvait éventuellement s’avérer utile dans certains contextes. Cependant je suis bien content qu’elle disparaisse de la gamme Apple : rien ne vaut les bonnes vieilles touches pour l’IHM.

    Quant aux flèches haut/bas, c’est aussi la même disposition sur les claviers Apple 2016/2017… mais c’est est fini sur les nouvelles versions. Ils sont enfin revenus à une disposition en T, bien plus facile à utiliser, beaucoup moins d’erreurs de saisie.

    Bref, je ne comprend pas les choix de Dell ici, le retour d’expérience des autres constructeurs aurait pu leur éviter de tels choix ergonomiques manifestement discutables.

    Pour le trackpad, je doute fort qu’il soit au niveau de ceux des macbooks (jusqu’à aujourd’hui à des années lumières devant tout ce que j’ai pu tester, et j’en ai vu passer des PC portables), mais son intégration dans le chassis est originale et audacieuse. Je serais curieux de tester, et ça donne un résultat sobre et joli.

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 15 h 52 min

    C’est un très beau produit fait pour être regardé, pas pour être utilisé.

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 15 h 52 min

    Il me rappelle le Lenovo Yoga Book que j’ai acheté en version Window : hormis sa légèreté, sa magnifique charnière et sa finesse, j’en ai été très vite déçu ergonomiquement par la partie « Wacom » imitant un clavier sur lequel j’avais vraiment du mal à taper. Malgré tous les compliments des testeurs de l’époque du type « après quelques temps, je me suis habitué à ce clavier » je sentais le besoin de regarder ce clavier pour savoir si j’étais bien sur la bonne touche.

    Et c’est pour cela que je pense aussi que ce pavé tactile invisible semble être risqué. Par exemple, comment dois-je capturer une photo du coin haut-droit de l’écran sans tâtonner ?
    Est-ce que si je suis debout et que je fais tomber mon smartphone sur la dalle en verre, celle-ci supporterait le choc aussi bien que si elle ne se limitait qu’au pavé tactile ?
    Pour ce qui est du clavier, si celui-ci est aussi ergonomique que pour la Surface Pro 2, alors je ne m’inquiète pas, cette disposition « rapprochée » est paradoxalement très agréable sur la Surface Pro 2.
    Conclusion : ça pourrait être un bon produit, mais faudrait vraiment tester physiquement avant d’acheter à mon avis.

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 15 h 59 min

    OK c’est joli mais le reste c’est juste prendre les mauvaises décisions des macbook avec deux ans de retard…

    – touches fonctions tactiles : aucun intérêt autre qu’esthétique, personne n’aime les boutons tactiles, là ou la touchbar d’apple avait l’intérêt de changer en fonction du contexte (ce qui n’est pas forcément une bonne idée vu que taper à l’aveugle se fait beaucoup plus difficilement) ici on n’a même pas de mention de raccourci basiques (augmenter/baisser la luminosité/le son, couper le wifi/bluetooth, enfin des trucs basiques que 100% des laptops ont)

    – moteur haptique pour le touchpad : pourquoi pas ça dépend de comment c’est fait, après effectivement la décision de faire une surface sans délimitation est assez incompréhensible et n’a qu’un intérêt esthétique (« ça Apple l’a pas fait regardez comment on est innovant »

    – connectique : deux ports usb-c et c’est tout à ce niveau-là c’est du foutage de gueule (même pas de port jack, bon après les asus zenbook l’ont fait avant mais c’est JAMAIS une bonne raison)

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 19 h 12 min

    Il est trop beau !!! j ai pas mal de xps … vraiment le top !

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 19 h 15 min

    Et je rajouterai toujours les touches « home/origin » et « End/Fin » uniquement dispo via les touches F11/F12 ce qui ergonomiquement est hyper peu pratique…
    Ils ont fini par mettre pg up / pg down sur haut et bas, d’ici 3 ans, ils finiront peut-etre par comprendre…

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 19 h 32 min

    Je comprends pas vraiment le débat j’avoue. Certes les touches tactiles, c’est pas ce qui paraît le plus « robuste » mais vous utilisez les touches Fonctions, escape ou del tous les combien vous? Surtout avec Win11 ou plein de raccourcis ont changé…
    Ça ne me choque vraiment pas, je ne vois pas vraiment en quoi il serait inutilisable à cause de ça.
    Le trackpad, c’est peut-être plus compliqué mais personnellement je fais partie des utilisateurs qui pleurent sans une souris donc ça m’est égal. Ça me donne juste envie de racheter un pc cette histoire. Je pensais être refait avec mon Zephyrus G14 mais la charnière est tellement merdique, je reviens chez Dell dès que possible, la seule marque avec laquelle je n’ai jamais eu de souci…

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 23 h 27 min

    je tilt le plus sur le clavier que le trackpad : les touches tactiles pour les F1 à F12, pour en avoir fait l’expérience, ce n’est pas pratique du tout quand on ne souhaite pas avoir les yeux rivés sur son clavier. Les touches carrées sans interstices, là aussi, aussi bien au niveau esthétique que ergonomique, ce n’est pas non plus une bonne chose. Pas sûr que Dell conserve cette innovation à la longue.

    Anyway, je suis toujours pleinement satisfait de mon XPS 13 de 2015, dont j’ai changé le SSD l’année dernière/ Dc pas près d’en changer !

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 23 h 28 min

    *prêt

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 23 h 51 min

    @BaffTech:
    J’utilise les touches de fonctions toutes les 5 minutes environ : F8 pour exécuter une requête SQL, F5 pour recharger une page web en cours de test, F3 pour faire une recherche dans le code… F6 pour la complétion (quand ce n’est pas CTRL-ESPACE…) F4 pour la description d’un objet…
    J’utilise CTRL-PAGE HAUT et BAS pour passer d’un onglet à l’autre.
    J’utilise CTRL-INSERT et SHIFT-INSERT pour mes copier-coller.
    J’utilise CTRL-SHIFT-DROITE et GAUCHE pour sélectionner des mots.
    J’utilise CTRL-DEBUT et FIN pour aller directement en haut ou en bas de mes scripts.

    Donc je suis TRES attentif à l’exhaustivité et la disposition de mes claviers. C’est mon premier critère d’achat.
    Et donc je ne suis PAS DU TOUT attiré par ce nouveau Dell.

    J’aurai bien aimé d’ailleurs qu’un constructeur daigne nous sortir un clavier de portable avec des touches supplémentaires : déjà pour le copier-coller mais idéalement d’autres touches Macro à la volée comme le propose certains claviers gaming… mais mon espoir est vain quand on voit le plaisir des marketeux à saborder la performance des besogneux… Pardon, je m’égare… J’ai du code qui m’attend…

    Répondre
  • 6 janvier 2022 - 8 h 07 min

    J’ai du XPS 13 depuis fin 2015 (changé une fois en 2020) et très content avec, mais si Dell prend cette direction pour les prochains XPS 13 classique j’irai voir ailleurs.

    Répondre
  • 7 janvier 2022 - 0 h 20 min

    @BaffTech: Quand om utilise vim, on utilitse la touche Esc tout le temps. Les claviers avec une mini touche Esc sont déjà ignobles mais là c’est juste pire.

    F12 sert aussi à afficher la console javascript avec les navigateurs web et il vaudrait mieux une vraie touche car c’est parfois très sollicité en on/off.

    Si on passe la machine sous linux, alors les Alt-Fn peuvent servir de temps en temps aussi, mais pas intensément.

    Le vrai problème, c’est Esc !

    Répondre
  • 9 janvier 2022 - 10 h 55 min

    Je vois, c’est sûrement variable selon nos usages effectivement.. Je ne pense pas que ça m’affecterait personnellement mais c’est dommage en effet pour ceux qui ont une utilisation élevée de ces touches…

    Répondre
  • 17 janvier 2022 - 8 h 12 min

    Bah Suppr / Début / Fin c’est quand même des touches essentielles, rien qu’ici je m’en suis servi pour taper ce message (notamment me déplacer dans le message pour corriger les fautes).

    C’est le plus gros défaut de mon dell (un latitude 7300) : F11 et F12 sont mutualisés avec Début / Fin ! dans un navigateur, ce n’est pas trop grave (plein écran / Console), mais dans certain soft c’est la merde : F12 ferme la fenêtre SAP active sans préavis !
    Autre problème l’absence de prise réseau qui impose de se trimballer un adaptateur en permanence : il n’y a aucune raison, des laptops aussi / plus mince en propose, c’est seulement un délire de designer

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *