Creality lance la CR-6 SE en financement participatif

Creality, connu pour de nombreux précédents modèles d’imprimantes 3D, lance une nouveauté intéressante sur ce marché en ébullition. La Creality CR-6 SE se présente comme une solution de bureau assez classique mais propose désormais des fonctions avancées avec un écran tactile couleur et surtout un système de leveling automatique.

La Creality CR-6 SE est une imprimante 3D de bureau, elle n’est pas minuscule mais loin des dimensions d’une CR-10 de la marque. Avec 54 cm de haut pour 46.2 cm de large et 44.2 cm de profondeur. Elle propose également un ajout intéressant avec une poignée située sur le dessus de son châssis d’impression pour la transporter plus facilement.

Creality CR-6 SE

L’engin pèse 9.2 Kilos ce qui permet de la balader d’un poste à un autre, d’un bureau à un atelier ou de la ranger dans un placard quand on n’en a plus l’utilité. Cela déporte le support d’impression sur le côté de la machine mais permet de gagner en praticité d’emploi. Une bonne idée de la part de Creality est de proposer un support de bobine pouvant se replier vers l’intérieur de l’imprimante pour éviter de prendre trop de place.

Cette petite poignée n’est que le premier d’une longue liste de détails intéressants avec cette machine. La Creality CR-6 SE ressemble à une réponse parfaite aux principales plaintes d’utilisateurs, celles que l’on peut lire dans les forums d’impression 3D.

D’abord le montage avec une promesse forte. Celle de ne passer que quelques minutes entre l’ouverture du colis et l’impression de votre première pièce. La structure de base arrive pré-montée, les éléments s’assemblent rapidement et les câbles s’ajustent dans des brochages sur mesures. L’assemblage est facilité par la présence d’un petit tiroir situé sous l’imprimante qui contient tous les outils nécessaires pour assembler l’imprimante mais également pour vos impressions au quotidien.

Creality CR-6 SE

L’écran est un modèle de 4.5″ de diagonale, couleur et tactile. Pas une solution très innovante puisque des concurrents possèdent déjà des affichages de ce type. Mais celui ci semble très réactif et efficace avec une interface parfaitement adaptée à ses diverses options et innovations. Les menus sont pour le moment uniquement disponibles en Anglais et en Chinois 

Un des gros points forts de cette Creality CR-6 SE est dans sa capacité à gérer le Leveling. C’est à dire de déterminer si le plateau d’impression est parfaitement disposé par rapport à sa buse d’extrusion de filament plastique. Cette opération n’a rien de compliqué d’habitude mais elle ne devient vraiment simple qu’avec de l’expérience. En général, on coince une feuille de papier entre le lit d’impression et la buse et on ajuste le plateau en essayant au jugé de sentir la résistance adéquate. Il faut un certain “feeling” et donc pas mal d’essais souvent infructueux avant de savoir jauger la manoeuvre. Ici, c’est un petit capteur qui vient littéralement tâter le plateau et indiquer si celui-ci est conforme ou si il faut l’ajuster grâce à de grosses molettes. C’est la garantie d’impressions immédiatement réussies et d’une assurance de qualité dans la durée, même en enchaînant les modèles.

Creality CR-6 SE
Le plateau chauffant monte à 110°C maximum et il est construit en verre traité au carbone. Il permet à la fois une chauffe rapide et efficace tout en assurant une excellent planéité et une bonne adhésion. Il est maintenu en place par des petits supports à ressort pour le manipuler plus facilement sans avoir à refaire le leveling.

Creality CR-6 SE

Autre trouvaille de la marque, une buse d’impression facilement adaptable avec un système prévu pour être modifié. Creality a compris qu’un des premiers trucs que l’on imprime pour une imprimante 3D, c’est une pièce pour auto-améliorer cette même imprimante 3D. Cela passe souvent par des roues grand format ou des protections variées sur les modèles de base mais très souvent par des améliorations de la tête d’impression pour améliorer le flux de refroidissement de l’engin et du filament. Avec ce système, la Creality CR-6 SE offre la possibilité de mettre à jour directement sa buse avec les éléments récupérés en ligne.

A noter que les choix de ventilateurs silencieux semble ENFIN avoir été pris en compte. On n’est pas sur des solutions Noctua très haut de gamme mais tous les tests des prototypes font état d’un impressionnant silence. La partie électronique n’est pas en reste puisque l’imprimante fait appel à des drivers Trinamic qui vont ajuster les besoins de l’ensemble de la chaîne pour trouver le bon mélange entre bruit des mouvements et vitesse.

Creality CR-6 SE

L’extrudeur qui pousse le fil vers la buse est muni d’un détecteur de filament photo électrique. Si la bobine de filament arrive à son terme pendant une impression, l’appareil se coupe pour que vous puissiez le remplacer. La Creality reprenant ensuite l’impression là où elle s’était arrêtée. Plein d’autres détails sont intelligemment proposés comme cette molette de tension de la courroie de déplacement de la tête d’impression qui évite de devoir démonter l’imprimante si elle se détend.

La Creality CR-6 SE peut imprimer des objets de 23.5 cm de côté sur 25 cm de hauteur avec des filaments nécessitant une température allant jusqu’à 260°C (PLA/TPU/PETG/ABS/WOOD) avec une finesse de 0.1 mm.

Creality CR-6 SE

L’imprimante est mise en financement participatif sur Kickstarter avec des modèles débutant à 296€ (344€ avec les frais de port). La livraison est prévue pour le mois de Septembre 2020. J’ai plutôt confiance en Creality qui fait des machines sérieuses depuis des années. Mais, comme d’habitude, vous n’êtes pas à l’abri d’une livraison retardée ou disponible après l’arrivée en boutique du produit. Boutique qui vous offrira peut être les frais de port. A vous de voir.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
43 commentaires sur ce sujet.
  • fpp
    15 mai 2020 - 17 h 34 min

    Voui… chaque fois on croit acheter la 7e merveille du monde, et chaque fois on se retrouve avec une pile de profilé alu qui n’imprime pas (bon, je suis sans doute particulièrement pas doué, mais pas seul non plus :-)

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 17 h 36 min

    @fpp: Tu as acheté quoi ?

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 17 h 55 min

    Foutage de gueule les crowdfunding de sociétés qui font plusieurs millions de chiffre d’affaires …

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 18 h 45 min

    @fpp :

    assez d’accord avec toi, j’ai une magnifique imprimante grand format qui dort dans un carton à coté d’une autre que j’ai achetée toute montée et qui a imprimé -elle- dès la sortie du carton.

    Je sais gérer une imprimante, changer la buse, le flexible en téflon, l’extrudeur, les courroies et faire le levelling avec une feuille de papier… Je sais gérer les bourages, les filaments qui cassent et les buses qui se bouchent.

    Mais le montage ça reste une grosse prise de tête, hélas.

    Répondre
  • Lou
    15 mai 2020 - 19 h 00 min

    @fpp, c’est dommage, as tu demandé conseil sur différents forums ? J’ai reçu une Ender 3 Pro pourmon anniversaire, je n’ai pu commencer à utiliser qu’il y a 2 semaines et je suis bluffé par la qualité d’impression de la machine à la sortie du carton. Je dois être à environ 100h d’impression en 10 jours d’utilisation et ça fonctionne sans problème…

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 19 h 16 min

    @Lou: Mais oui venez, on va vous aider :)

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 19 h 49 min

    Bonjour, Si vous voulez construire votre imprimante, consultez le site makerfr.fr, j’ai construis 2 i3-rs32 et vraiment cette machine est top. Avec le nouvel extruder, qualité superbe. Site en français et réponses aux problèmes très rapides . Il y a également une CNC également très performante

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 20 h 47 min

    Déjà plus de 5000 contributeurs et 1000000€ de realise pour ce projet.
    D’un côté ça donne envie de s’équiper, c’est vrai la marque est connu et réputée mais pas sûr comme tu le dis si bien que les “backers” soient tous servi à temps et surtout avant les boutiques en lignes au vu des quantités à produite.
    Ça fait quelques temps que j’ai envie de franchir le pas mais je crois que je vais encore attendre du coup pour cela (non pas que le produit ne semble pas bon, mais que si c’est pour la recevoir à Noël autant voir d’ici la se qui arrivera sur le marche).

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 22 h 41 min

    On dirait une Ender 3 avec tous les upgrades utiles d’origine: auto level, réglage de tension sur les deux axes, capteur de filament, et drivers moteurs silencieux. Même le tiroir de rangement sous le plateau !!!
    Mécaniquement, ça me plait.

    Par contre, l’écran tactile me parait toujours aussi gadget. D’autant que si on veut profiter des dernières versions de Marlin, ça risque d’être compliqué…
    A quand une machine avec Octoprint installé d’usine :)

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 22 h 46 min

    @Iron_Momo: Tu m’étonnes ! Ce serait top ! Un emplacement prévu pour glisser sa RPi + une webcam et des LEDs…

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 23 h 28 min

    J’ai le même sentiment que @Iron_Momo ! Mais du coup, ayant une ender 3X booster à la maison, je ne vois pas l’intérêt d’investir. Surtout que celle-ci est vendue pas loin du double du prix de la mienne (je l’ai eu en promo à 160€, FDPI + 2Kg de plastique).

    Perso, si j’en prends un autre, ça sera plus une Ender 5 avec un extrudeur direct drive : c’est + ou – le même prix que celle-là mais les ajouts sont plus utile je trouve.

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 23 h 40 min

    @Alexis: La Ender 3X Booster est très bien et je pense increvable !

    Répondre
  • 16 mai 2020 - 1 h 24 min
  • 16 mai 2020 - 7 h 30 min

    @fpp: Ça dépend surtout de ce que tu as acheté. Une Creality, en principe, c’est une très bonne imprimante efficace et fiable. J’ai une CR 10 depuis 3 ans. Je l’utilise pas mal et je n’ai jamais eu le moindre problème. Ceci dit, il faut s’y investir un peu et faire des essais au départ pour maîtriser le procédé.

    Répondre
  • 16 mai 2020 - 7 h 34 min

    Perso, j’ai une Alfawise U20, c’est une merveille pour le prix ! Installée en max max 1h. Pour le capteur de level, ca se fait sur presque toutes les imprimantes en bricolant.

    Répondre
  • 16 mai 2020 - 7 h 37 min

    Perso, j’utilise le semi leveling qui ajoute automatiquement l’étape de leveling au début de l’impression :)

    Répondre
  • 16 mai 2020 - 16 h 42 min

    Cette ender6 me fait de l’oeil , il y avait une belle promo sur le site participatif il y a 10 jours que j’ai loupé.

    Toutefois j’ai un Ender3 à la maison avec un BLTouch , j’utilise SF3D et octorpint j’ai changé la carte mère , mis des trucs pour rendre les moteurs encore plus silencieux , mais c’est toujours la loterie je dirais quand tu imprimes/
    La première couche n’est jms au top , et des que tu pars sur des pièces qui font plus de 10 cm de large ça foire.
    Je ne dois pas etre bon , je ne vois pas d’autres explications.

    Répondre
  • Bob
    16 mai 2020 - 18 h 00 min

    Zéro problème avec la Ender3. Ni avec la grosse Alfawise.
    Ni avec la Prusa. Je n’ai que des imprimantes qui fonctionnent tout à fait correctement. Mais je crois que l’enfer est dans les détails. Parfois un tout petit rien peu mettre à mal tout le process.
    Je suis méga ravi de l’impression 3D que je pratique depuis des années.
    Et comme d’autres, rien à faire d’un écran tactile, la solution c’est Octoprint.

    Répondre
  • 16 mai 2020 - 20 h 25 min

    Et une extinction automatique (optionnelle) à la fin de l’impression ?

    Répondre
  • 16 mai 2020 - 21 h 08 min

    @Tototoo: Si c’est une carte mère compatible Merlin, c’est surement faisable maison :)

    Répondre
  • 16 mai 2020 - 23 h 27 min

    @Tototoo C’est aussi faisable (assez) facilement avec OctoPrint

    Répondre
  • 17 mai 2020 - 8 h 32 min

    J ai récupéré une imprimante chinoise sur eBay,CTC Prusa i3,100€ livré a la maison.
    Y a eue un peu de montage,ça m’a bien plus.
    Il a fallu imprimer qq pièces pour upgrader le bordel,et bien régler la machine, équerrage et tout et tout…
    J’en suis a un paquet d heure d impression et j en suis super content pour le prix.
    C est le plaisir de la bidouille ces machines aussi.

    Répondre
  • gUI
    17 mai 2020 - 8 h 37 min

    @Pierre, tu conseillerais quelle imprimante 3D pour mon cas ?
    – c’est pour apprendre la conception 3D et l’utilisation d’une imprimante 3D en général, donc je n’ai pas de besoins spécifique vis-à-vis de la dimension des pièces fabriquées (voire plus elle est petite, plus ça m’ira, comme tout le monde j’ai pas un espace infini à disposition)
    – je suis informaticien logiciel embarqué, donc bidouiller un firmware ou autre ne m’effraie pas (et ça m’amusera plutôt)
    – si il faut la construire à partir de pièces détachées c’est encore mieux
    – même si je fais pas une utilisation industrielle, je préfère un truc robuste à un truc performant, et trouver les pièces détachées un peu partout sera un gros plus

    merci !

    Répondre
  • 17 mai 2020 - 11 h 05 min

    @gUI:

    Sans hésiter une Ender 3 Pro : https://www.minimachines.net/mistermatos#ender3pro

    -C’est (relativement) compact. Il y plus compact mais j’imagine que ton objectif c’est de produire des trucs quand même et ps juste bidouiller. Plus compact c’est souvent moins de possibilités de production. Après si tu me dis “je veux faire des figurines de 3 cm de haut max c’est une autre histoire.

    -C’est un firmware Marlin documenté et bidouillable à souhait ! https://all3dp.com/2/ender-3-with-marlin-how-to-install-marlin-firmware-on-your-ender-3/

    – Il faut l’assembler, c’est à dire qu’elle arrive en partie assemblée mais il reste (un peu de boulot). Cela dit, comme elle est bidouillable à souhait, il est possible de la modifier à loisir dans un second temps : Rajouter des pièces, en imprimer, modifier ses dimensions etc.

    -La communauté Ender est énorme et on trouve toutes les pièces dispo en chine et en europe. De la carte mère aux écrous en passant par les profilés alu et les moteurs.

    Répondre
  • fpp
    17 mai 2020 - 15 h 51 min

    [email protected]Pierre Lecourt: une CR-10 puis une Ender3 Pro. Chaque fois ça imprime le chien ou le chat “de test” et ensuite ça part en live (adhésion au plateau, “upgrades” foireux etc.)…
    Je pense que je vais finir par en faire don à un Fablab local, ils sauront les remettre en état.
    J’étais moi aussi attiré par les Alfawise quand elles sont apparues dans les bons plans, mais j’ai raté le coche, et de tout façon j’ai pas la place de faire collection :-)

    Répondre
  • fpp
    17 mai 2020 - 15 h 58 min

    [email protected]Lou: tant mieux pour toi, je suis clairement pas doué et/ou pas assez patient. Le seul truc qui ne m’a pas posé de souci c’est le montage ! :-)
    Et les forums, autant pour le logiciel/dev/etc. c’est une bénédiction, autant pour la 3DP c’est un vaste barnum où on lit tout et son contraire (et je ne parle même pas des vidéos youtube où tout est hyper facile et sans problèmes :-).
    En fait, partie mécanique mise à part, je pense que je ne comprends rien à la partie logicielle (slicing Cura & compagnie) pour laquelle la pédagogie n’est pas le point fort du domaine…

    Répondre
  • gUI
    17 mai 2020 - 18 h 14 min
  • 17 mai 2020 - 21 h 12 min

    @fpp
    J’ai eu le même soucis avec ma première imprimante. Tout les gens que je croisais sur le net qui l’avaient en était content et avaient réussi à imprimer des trucs corrects. Mais moi rien à faire.
    Au bout de 6 mois d’essais, j’ai jeté l’éponge et j’ai commandé une dagoma Neva. C’est plus cher mais ça a marché du premier coup. J’ai eu très peu d’échec avec et j’ai pu m’améliorer en conception et compréhension des contraintes d’impression. Du coup, dès que j’ai le temps, je vais ressortir la première et réessayer.

    Répondre
  • 18 mai 2020 - 0 h 28 min

    @fpp: Le coup du truc qui s’imprime bien depuis la carte SD livrée et qui plante ensuite c’est souvent un soucis de réglage de slicer : Tu utilises quoi comme Slicer ? Ton plateau est bien plan ? Tu es sur de ton Leveling ?
    Si tu as des soucis de réglage, hésites pas a écrire un post sur le forum et on viendra t’aider !

    Répondre
  • fpp
    18 mai 2020 - 11 h 21 min

    Cura, avec un fichier de conf censé être “spécial Ender3 Pro”, mais je sais pas vérifier si c’est vrai…
    A priori le plateau est OK.

    Répondre
  • fpp
    18 mai 2020 - 11 h 23 min
  • 18 mai 2020 - 11 h 24 min

    Pour l’adhésion au plateau, hésites pas a coller du scotch de peintre par dessus et a assurer un leveling à nouveau avec une feuille qui “gratte” bien mais pas trop non plus. Le plateau chauffe bien ?
    Il se passe quoi ? Le fil ne colle pas ?

    Répondre
  • fpp
    18 mai 2020 - 11 h 40 min

    [email protected]Kilian: Ah, une delta… jamais essayé ça, mais sûrement moins prise de tête aussi !
    Surface d’impression un poil juste, mais ça se gère.. niveau bruit, ça donne quoi ?
    Je trouve le site LD3V un peu bizarre, voire inquiétant : tous les modèles sont en rupture sauf la Dagoma Neva, y compris le dernier modèle Neva MAGIS ?… Cette boîte existe-elle encore ? :-)

    Répondre
  • fpp
    18 mai 2020 - 11 h 56 min

    [email protected]Pierre Lecourt: Le gag : depuis le temps que je zone sur MM, j’avais quand même trouvé moyen de ne pas remarquer qu’il y avait un forum… comme quoi c’est pas gagné :-)

    Si on monte un topic là-dessus, ce serait dans quelle catégorie ?…

    Répondre
  • fpp
    18 mai 2020 - 12 h 38 min

    [email protected]Pierre Lecourt: ça fait un moment que j’ai jeté l’éponge, me souviens plus de tous les gags :-)
    Oui le plateau chauffe, des fois ça colle en 1ere couche et ensuite ça se soulève (warping), d’autres fois ça part en spaghetti autour de la buse, d’autres fois ça imprime dans le vide à quelques cm au-dessus du plateau… bref, la routine :-)

    Répondre
  • 18 mai 2020 - 12 h 51 min

    @fpp: A mon avis, prends toi une après midi bien tranquille. Remet ton Cura à plat, suis un guide de réglages des caractéristiques, ralentis un peu les déplacements, refait un Leveling sérieux, vérifie que ta buse va bien et fais des essais. C’est comme ça que j’y suis arrivé la première fois…

    Répondre
  • 18 mai 2020 - 13 h 00 min
  • fpp
    18 mai 2020 - 13 h 09 min

    …que je me suis empressé de pourrir :-)

    Répondre
  • 18 mai 2020 - 15 h 50 min

    A ce tarif là ont a certes une machine intéressante, mais pas sans concurrence !
    Dans le même tarif il y a la artillery genius qui à ma préférence car tous les avantages de la ender en plus d’un châssis plus sympa, mais surtout un direct drive qui est vraiment pertinent.

    Répondre
  • 19 mai 2020 - 9 h 31 min

    @fpp: je l’ai acheté directement sur le site de Dagoma à l’époque.
    Pour moi, une delta est un poil plus compliqué à comprendre et paramétrer qu’une reprap MAIS
    la Neva Magis (le modèle le plus récent de la Neva à priori) est quasiment plug and play et Dagoma fourni une version de Cura custom qui est déjà configuré pour l’imprimante. A l’époque je m’étais tourné vers cette imprimante pour ça : tu la sors de la boite, tu la montes (peu de chose à faire, elle est presque entièrement montée) et en quelques minutes tu lances la première impression. Après, on sort des imprimantes premiers prix quand même et le volume d’impression me frustre de plus en plus régulièrement.
    C’est pour ça que j’ai succombé au crowdfunding pour la Creality CE 6 SE d’ailleurs : promesse qu’elle soit facile à utiliser et plus grand volume.

    L’impression 3D, c’est vraiment un truc sympa à essayer, mais il y a besoin de persévérance pour maitriser les outils. Tous comme bien d’autres domaines de l’informatique au départ. Avec le temps, ça se démocratise à la fois parce que les précurseurs en font la pub mais aussi parce que les outils deviennent plus user friendly.
    Dans quelques années, il est probable que même dans les premiers prix quasiment toutes les machines soient plug and play et avec peu de paramétrage à faire, mais ça n’est pas encore tout à fait ça pour le moment.

    Répondre
  • fpp
    19 mai 2020 - 15 h 35 min

    [email protected]Kilian: merci pour ces précisions ! Je crains bien que la CR-6 SE ne soit finalement qu’une Ender3 avec les principaux défauts gommés et quelques fonctionnalités ajoutées, histoire de combler un peu son retard technique. Mais on n’est pas à l’abri d’une bonne surprise :-)

    Répondre
  • fpp
    19 mai 2020 - 15 h 37 min

    [email protected]Tronk: je connaissais pas, mais là on est pas juste sur un clone, ça reste dans le même gabarit mais avec des vraies améliorations !

    Répondre
  • fpp
    19 mai 2020 - 15 h 44 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *