ChromeOS sera bientôt capable de piloter un capteur d’empreintes

L’arrivée de Windows Hello, le système d’authentification de Windows 10, semble bien fonctionner. Le public semble assez satisfait de la prestation proposée pour gérer l’identité de l’utilisateur face à un PC. Le souci de ce type de solution c’est qu’elles finissent inévitablement par manquer sur les machines qui n’en sont pas équipées. Quand on prend l’habitude de s’authentifier avec un lecteur d’empreintes au lieu de taper un mot de passe, revenir à un code long et complexe est souvent vu comme une régression.

Voilà qui pourrait expliquer pourquoi ChromeOS va bientôt être en mesure de piloter un capteur d’empreintes biométriques. Un moyen pour Google de conserver un de ses atouts, la facilité d’accès et d’utilisation de son système.

empreintes

Un développement dans ce sens est apparu dans le code de ChromeOS. Les Chromebooks vont pouvoir, très bientôt, utiliser la biométrie pour authentifier un utilisateur. Cela se traduira probablement par l’apparition de lecteurs d’empreintes sur les machines portables mais aussi pourquoi pas par l’ajout d’une solution externe en USB.

Cela pourrait aussi signifier une solution de reconnaissance faciale en exploitant les webcam embarquées des engins déjà en place. Une reconnaissance des visages qui fait un peu peur quand il s’agit de Google. Sans entrer dans un délire paranoïaque, les techniques de gestion et de reconnaissance d’images sur les visages actuellement en place sont d’une efficacité déconcertante. En utilisant son visage au quotidien dans un logiciel pour d’identifier, on peut se poser la question d’une éventuelle utilisation externe de ces données. On imagine assez bien la force qu’aurait un instrument publicitaire muni d’un oeil et capable de vous reconnaître à votre visage. Ce dernier connaîtrait alors précisément vos centres d’intérêts et pourrait afficher une publicité vraiment dédiée en se basant sur votre navigation internet récente par exemple.

ChromeOS

L’autre question qui se pose face à l’arrivée de ce type d’outil, c’est l’impact que ces ajouts auront sur le tarif d’un Chromebook. Lancés comme des solutions low-cost, les machines de Google deviennent de plus en plus complexes et complètes à fabriquer. L’arrivée d’un scanner biométrique aura forcément un impact sur le prix de ces engins. Bien sûr il ne s’agit pas d’un pré-requis pour construire un engin sous ChromeOS mais uniquement une option.

Source : Chromeunboxed.com

2 commentaires sur ce sujet.
  • 7 septembre 2016 - 19 h 50 min

    “On imagine assez bien la force qu’aurait un instrument publicitaire muni d’un oeil et capable de vous reconnaître à votre visage.”

    Référence à Minority Report je présume…

    Répondre
  • 7 septembre 2016 - 22 h 26 min

    @willou: Référence à un fantasme très ancien des publicitaires qui est en train de devenir de plus en plus réel.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *