Auralock : une serrure connectée biométrique sur Raspberry Pi

Auralock promet de piloter l’ouverture d’une porte par reconnaissance faciale, le tout piloté par une carte Raspberry Pi.

L’ambition d’Auralock est de servir de clé pour l’ouverture de vos portes en utilisant un Raspberry Pi pour vous identifier. Le système étant basé sur une reconnaissance de votre visage pour déclencher ou non l’ouverture d’une serrure. 

Il s’agit d’un projet par Dillon McCardell qui consiste donc a proposer une serrure Open Source basée sur la reconnaissance faciale. On peut lui faire déclencher l’ouverture d’une porte facilement mais toute autre action peut être mise en œuvre une fois le ou les visages identifiés.

Auralock agit de manière assez classique, une webcam capture l’image d’une personne qui se présente face à la porte et, après analyse de celui-ci, décide ou non de tirer un loquet pour permettre l’ouverture. Une application mobile permet également de jouer avec le mécanisme en pilotant la carte Raspberry Pi qui sert de cerveau à l’ensemble.

Cette application est aussi l’œuvre de McCardell et ne fonctionne que sur Android. Elle permet de régler finement l’usage de la serrure. C’est elle qui gérera les visages à identifier, le temps entre l’ouverture du loquet et sa fermeture automatique. On pourra également définir des plages horaires ou la reconnaissance faciale ne sera plus nécessaire pour entrer mais la simple présence d’un visage suffira à déclencher l’ouverture. C’est aussi cette application qui permettra d’accéder aux visages qui se seront présentés à la porte.

Le coeur du dispositif est une carte Raspberry Pi qui contrôle un HAT prenant en charge un servo moteur ainsi que quelques autres composants. L’emploi d’un module caméra de 12 MP assurera une image bien définie et un capteur magnétique de l’état d’ouverture ou de fermeture de la porte… pour ne pas enclencher le loquet lorsqu’elle est encore ouverte. Le projet emploie un circuit imprimé créé sur mesures et reste enfermé dans un boitier imprimé en 3D qui comprend également le mécanisme de la serrure.

La partie logicielle est très intéressante, elle s’appuie sur une base de données Firebase pour la  communication entre l’application et la carte Raspberry Pi. L’ensemble permet de fermer, d’ouvrir, de capturer des images de la caméras et d’avoir un listing de toutes les ouvertures à heures précises. Auralock est un projet intéressant car très bien documenté par son auteur. Il permettrait des développements assez variés autour de cette idée de reconnaissance faciale. 

On peut imaginer un accès à des pièces mais également avec de simples relais, la mise en œuvre de matériels plus ou moins dangereux uniquement pour des utilisateurs identifiés. L’authentification d’un enfant ouvrant droit par exemple à l’emploi d’une imprimante 3D et d’une scie à chantourner dans un Fablab mais ni à un tour à métaux ni à une graveuse laser. Il y a ici moyen de construire beaucoup d’usages suivant les besoins de chacun.

A découvrir sur le site de Dillon McCardell

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

6 commentaires sur ce sujet.
  • 10 août 2022 - 16 h 52 min

    Hello, merci du partage. Ça me rappelle une vidéo des frères Poulain sur un système similaire, mais amateur :
    https://www.youtube.com/watch?v=ME8wIcnB6ZM

    PS : penser quand même à tous les risques éventuels (coupure de courant, crash de la Raspberry, etc.)

    Répondre
  • 10 août 2022 - 16 h 58 min

    Au passage pour les bricoleurs : en électronique, un relais sert à décaler la fermeture d’un circuit ?

    Parce que je suis à la recherche d’un composant ou d’un système à bricoler me permettant d’activer une sortie USB quelques secondes après l’allumage pour ne pas avoir une chute de courant trop importante lors de l’allumage de la carte-mère (il y a beaucoup trop de ports utilisés, ce qui semble faire chuter le courant à l’allumage).

    Un grand merci, que cous arriviez à me trouver l’info ou non.

    Répondre
  • 11 août 2022 - 0 h 49 min

    @prog-amateur: « un relais sert à décaler la fermeture d’un circuit ? »

    Un relais sert à commander quelque-chose (généralement ce qu’on appelle un actionneur, électrovanne, moteur… Etc).

    En électrotechnique, on s’en sert par exemple pour soulager des cartes de sorties, pour limiter l’appel de courant dessus, et prolonger ainsi leur durée de vie, dans le cas où la sortie ainsi relayée aurait la capacité de commander directement l’actionneur.

    Dans le cas ou la sortie n’est pas capable de commander directement l’actionneur car la tension et/ou l’intensité serai(en)t trop forte(s) et détruirai(en)t la sortie, et/ou qu’on a besoin de commander plusieurs choses à la fois, et/ou que l’actionneur nécessite plusieurs phases, alors le relayage est indispensable.

    Exemple de choses qu’on ne relaye pas (dans mon domaine, l’électrotechnique) : un voyant lumineux, une électrovanne de faible puissance.

    Choses qu’on relaye à coup sûr : un moteur à courant continu même en faible puissance, un moteur triphasé 400v (dans ce cas le relais est appelé un contacteur moteur, et suivant sa puissance à lui, il peut lui aussi être relayé), une résistance de chauffe… Etc.

    Pour décaler la fermeture (ou l’ouverture, un relais pouvant avoir des contacts « normalement ouverts », NO, ou des « normalement fermés », NF, ou les deux), on utilise des temporisations, qui peuvent être à l’enclenchement, ou au déclenchement.

    J’espère t’avoir éclairé, et pas embrouillé un peu plus lol.

    Répondre
  • 11 août 2022 - 7 h 07 min

    @prog-amateur: Un hub USB avec alimentation dédiée ne conviendrait pas?

    Répondre
  • 11 août 2022 - 16 h 36 min

    Ca utilise Firebase, la base de données en ligne de Google ? Donc dépendance sur internet, et sur Google, là où une simple base locale ferait le taf très bien ?

    Un choix de sécurité … étonnant …

    Répondre
  • 11 août 2022 - 20 h 15 min

    @Essep: Un choix de sécurité qui s’explique surement par sa simplicité. A chacun d’adapter suivant ses besoins. Je crois que le sujet ici n’était pas ce poste.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *