Asahi Linux : une distribution pour les SoC Apple

A la sortie des ordinateurs sous SoC Apple M1, plusieurs libristes se sont posés la question du développement d’une distribution adaptée à cet univers.

Asahi Linux est une distribution qui a été lancée très tôt après les sorties des premiers Mac « M1 ». Ces machines qui ont troqué les processeurs Intel x86 au profit de solution ARM développées en interne par Apple. Si le changement opéré par le constructeur a signifié l’arrêt de mort des Hackintosh1 à moyen et long terme, le passage à ARM a ouvert d’autres portes.

Et Asahi Linux compte bien glisser son pied dans l’entrebâillement des SoC M1 d’Apple. Le groupe de développeurs qui travaille sur ce projet a fait des progrès significatifs ces derniers mois. Ils déclarent désormais que leur distribution est exploitable pour des usages basiques sur les machines équipées des puces Apple Silicon.

L’objectif avoué de cette distribution est de défricher le terrain et d’obtenir les codes et pilotes nécessaires pour rendre le noyau Linux compatible avec les puces ARM d’Apple. Histoire de pouvoir choisir une version de votre OS Linux préféré et de l’exploiter sur un Mac facilement. Le travail avance même si certains éléments sont encore impossibles à exploiter. Le Thunderbolt n’est pas pris en compte, pas plus que l’USB 3.0, la webcam ou même le chispet sonore des machines. Evidemment, l’accélération graphique n’est pas non plus prise en charge. Tous les éléments dont le développement n’est pas documenté reste très difficile à porter sur le système. Et, comme pour le monde ARM classique, des pilotes ne seront pas disponibles autrement que par un gros travail de retro ingénierie.

Il n’empêche que les rendus graphiques logiciels, qui contournent le problème de l’absence de pilote matériel, existent. Les puces Apple M1 sont suffisamment rapides pour rendre le système exploitable de cette manière et l’équipe d’Asahi Linux indique que les résultats sont même parfois meilleurs qu’avec des puces ARM64 concurrentes.

Beaucoup de choses sont fonctionnelles comme la gestion de l’énergie, l ‘affichage, le pilotage du stockage NVMe, le PCIe et l’USB Type-C. Beaucoup reste à faire et il est possible que certains éléments ne soient jamais pris en charge comme le Thunderbolt et l’accélération graphique. Cela reste néanmoins un développement important. Un des soucis majeurs du monde que prépare Apple est dans la perte de liberté concernant le matériel acquis par l’acheteur. Les Apple M1 fonctionnent très bien et sont des monstres d’efficacité. Mais ils coupent également toute possibilité d’altérer comme bon vous semble les systèmes. Pas d’accès au BIOS de la machine, pas d’accès au système d’exploitation, aucune possibilité d’installer un autre OS… Cette porte de sortie vers un autre système est donc une nouvelle assez intéressante à suivre.

Notes :

  1. Des PC x86 sur lesquels on installe MacOS dans ses versions x86.

Rivière
20 commentaires sur ce sujet.
  • 8 octobre 2021 - 15 h 51 min

    Dans le genre ingrat, Apple fait vraiment très fort. Quand on sait ce que leur système d’exploitation doit au monde du libre (FreeBSD et le micro-noyau Mach), cette obsession du tout fermé à quelque chose d’obscène…

    Répondre
  • 8 octobre 2021 - 16 h 57 min

    de toute façon du jour au lendemain, il suffit d’une mise à jour du firmware de la part d’apple… pour que tout devient non compatible…

    Répondre
  • 8 octobre 2021 - 17 h 42 min

    PERSO ,je suis pas APPLE .
    Mon opinion est que si je n’achèterai pas un de leur MAC Portable ,je reconnais volontiers que leurs tablettes sont sympa .

    Acheter une Tablette APPLE en Occasion pourquoi pas ,reste que je suis pas j’achète et je jette ensuite parce que plus mis a jour en OS .

    C’est là que le système LINUX me semble intéressant que ce soit sur MAC ou PC d’ailleurs .

    Je recherche une tablette pour jouer ou un portable pour jouer avec d’anciens jeux et des émulateurs .
    Pas besoins d’un i5 pour jouer a la Playstation ou a la Super NINTENDO ,ni besoin d’une grosse configuration pour jouer avec tous ces jeux PC de 1990 a 2010 .

    Répondre
  • FLK
    8 octobre 2021 - 18 h 19 min

    @Zack: C’est d’un ridicule de parler d’obscénité, si la licence d’un projet permet à Apple ou quoi que ce soit d’autre de faire du proprio derrière alors c’est le jeu. Si tu veux pas que ton code soit utilisé de cette façon suffit d’utiliser une autre licence.

    Répondre
  • Luc
    8 octobre 2021 - 19 h 01 min

    Il y a quelque chose que je ne comprends pas:
    « Pas d’accès au BIOS de la machine, pas d’accès au système d’exploitation, aucune possibilité d’installer un autre OS… » d’après l’article.

    Comment procèdent donc les développeurs de cet OS Linux ?

    Répondre
  • 8 octobre 2021 - 19 h 04 min

    @FLK:
    Apple est une société née de la liberté de deux gus de bidouiller dans un garage, il n’est pas inutile de le rappeler.
    S’ils ont choisi une base BSD plutôt que Linux pour éviter une licence « contaminante », c’était leur droit, en effet. Et ce fut incontestablement fait à dessein!

    Répondre
  • 8 octobre 2021 - 20 h 05 min

    Et alors ils sont nés libres pour s’enfermer par la suite ? je ne comprends pas ce que tu veux dire yann.

    Répondre
  • 8 octobre 2021 - 20 h 15 min

    @ Luc
    Ils font comme très souvent dans le monde du libre, et comme l’a dit Pierre Lecourt, de la rétro-ingénierie.

    Répondre
  • 8 octobre 2021 - 20 h 37 min

    Dans quelques années quand on trouvera ces machines d’occasion, ça vaudra peut-être le coup de les passer sous Linux pour leur permettre d’avoir une seconde vie. J’ai eu un ibook G4 12″ power pc d’occasion passé sous Debian pendant deux ans, j’aimais beaucoup cette machines.

    Répondre
  • Alu
    8 octobre 2021 - 21 h 32 min

    Sinon il y a les vieux mac intel ou alors les PC pour faire tourner n’importe quelle distribution linux avec un vrai support GPU…

    Moi je dis ça je dis rien…

    J’admire le travail ingrat des créateurs d’Asahi…mais acheter un Mac M1 pour y coller un linux ça reste pour le moment du masochisme…

    Répondre
  • 9 octobre 2021 - 11 h 13 min

    je suis assez d’accord. Pourquoi soutenir financièrement Apple ? Ils choisissent des produits verrouillés, qu’ils les gardent. Je suis admiratif du taf d’Asahi, mais au bout d’un moment, il me semble que l’aspect politique doit s’exprimer (à travers un refus d’achat).
    Cette situation de monopole n’est pas pour moi, même si l’effort technique d’Apple est excellent.

    Répondre
  • 9 octobre 2021 - 12 h 49 min

    perso je comprends la politique d’Apple : au départ, un système fermé pour éviter que les utilisateurs fassent n’importe quoi…
    et surtout vendre uniquement tous les produits compatibles et limiter la concurrence dans son propre éco système
    les clients sont contents ça marche, rarement en panne OK
    chacun fait son choix, moi je n’ai pas les moyens financiers pour de la pomme

    Répondre
  • 9 octobre 2021 - 16 h 04 min

    @Alu c’est la véritable définition du mot « geek ». Je trouve ces gens admirables, leur travail servira probablement la communauté Linux pour la prise en charge d’ARMv8.

    Ceci dit, acheter un vieux Mac à 700 euros avec un clavier papillon, ça c’est du vrai masochisme…

    Répondre
  • Luc
    10 octobre 2021 - 8 h 58 min

    @Zack: oui, j’entends bien cela.
    Mais c’est la problématique de l’installation d’un autre Os sur le DD qui m’interroge. La lecture de l’article de Pierre laisse entendre que c’est complètement bloqué.
    J’ai commencé par lire la documentation développeur sur Github pour essayer de comprendre mais c’est un peu trop nébuleux pour moi.

    Répondre
  • 10 octobre 2021 - 9 h 58 min

    @Baudum:

    Voilà, tout pareil. Ce travail sauvera du rebut des machines jugées à tort obsolètes dans quelques années, uniquement pour des raisons logicielles.

    Ceci dit c’était quand cette Debian sur un G4 ? J’en ai encore un mais en 2021 ça paraît tendu, rien que pour trouver une distribution en PPC.

    Répondre
  • 10 octobre 2021 - 10 h 27 min

    @petitevieille:

    C’était de 2009 à 2011. Je n’ai plus de machines de chez Apple depuis.

    Il existe une version power pc de Debian Sid:
    https://forums.macrumors.com/threads/debian-sid-installation-guide-powerpc.2146795/

    https://cdimage.debian.org/cdimage/ports/9.0/powerpc/iso-cd/

    Sinon, on peut installer une version antérieure d’Ubuntu PPC:

    http://cdimage.ubuntu.com/netboot/trusty/

    Il existe aussi un support Debian via MintPPC:

    http://mintppc.nl/

    Et pour finir, il y a une distrib que je ne connaissais pa, qui s’appelle Adélie et qui propose une version PPC:

    https://www.adelielinux.org/download/

    Ce sont des solutions que j’ai trouvé en cherchant sur le web mais que je n’ai pas testé. Il faudra peut-être écumé des forums malgré tout.

    Répondre
  • 10 octobre 2021 - 18 h 24 min

    @Dadoo:
    Priver ses utilisateurs de ce qui leur a permis de simplement exister… Mais bon, il suffirait que personne n’achète et on ne prendrait plus longtemps les gens pour des pommes!
    La question, comme la pose Pierre, c’est aussi de savoir si ce que l’on achète nous appartient ou pas!

    Répondre
  • 10 octobre 2021 - 20 h 03 min

    @yann, ok je pense comme toi.

    Répondre
  • 13 octobre 2021 - 23 h 50 min

    Actuellement je vous écris depuis un macbookpro retina version 2015… mais lancé par un live usb linux mint.
    Le SSD est tombé en rad et devinez quoi : il existe pas moins de 3 versions de SSD spécifique pour CETTE série de macbookpro. Et ces 3 versions de SSD ont des broches spécifiques ce qui fait qu’on ne peut pas les foutres dans un lecteur de disque externe classique.
    Vous avez dit « abusé » ?

    C’est comme ça pour tout chez Apple. Mais j’avoue je n’avais pas pensé qu’ils auraient poussé le vice jusqu’au SSD.

    Je n’ai eu que des déconvenues sur cette machine. Ca ramait sévère juste pour du bureautique + 4 ou 5 fenetres de navigateur internet ouvertes, et dès que la température ambiante passait 20 degrès les ventilo se mettaient en route plein gaz.
    Clavier tout juste passable, bcp de loupés car clavier très lent et course bien trop courte et dure.
    Son idem : tout juste passable.
    Batterie : ca fait 2 ans que j’ai des messages « danger, remplacez votre batterie », avec des gros coups de cinéma de baisse inexpliquée. Quand t’éteins, branche le cable et rallume, comme par magie l’autonomie remonte de 30%. Plein de foutage de gueule intégral du genre.

    Et bien sûr tout est toujours fait pour que vous utilisiez LE logiciel prévu par Apple, qui est souvent casse-couille, hyper intrusif et avec peu d’options d’utilisation. Très peu de logiciels disponibles (bien moins que sous Linux).
    Et quand vous souhaitez faire un truc qui sort de l’ordinaire, là encore il existe parfois UN logiciel adéquat mais… payant. Tout est toujours payant.

    Je passe sur tous les problèmes de compatibilité divers. Même des plus basiques, du style brancher un telephone android en usb sans être emmerdé.

    C’est con car le macbookpro air m1 me tentait bien : avec le M1 il est vraiment rapide pour un notebook léger et avec masse autonomie, et en prime il est fanless. Mais voilà : la version 16GO /512SSD tape à 1600 euros. Ca fait cher pour du bureautique sans trop pouvoir faire autre chose.
    Et encore pour être totalement prisonnier.
    En prime, le M1 a mauvaise réputation, il semble qu’il y aie bcp de problème de stabilité.

    Tout ça pour dire que, c’est très louable d’avoir pondu cette version Linux mais d’ici à ce qu’elle rattrape ce que propose les cadors pour les systèmes habituels on n’est pas barré.
    Et comme tout l’écosystème Apple est pourri jusqu’à l’os ba…

    Adios Apple, et à jamais.

    Répondre
  • 13 octobre 2021 - 23 h 56 min

    Et j’ai oublié de parler de la blague niveau connectique…
    En fait, Apple c’est bien : avec un live usb Linux :D . cqfd.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *