Arduino Pocket Computer : le Palm Pilot DIY

Avez vous connu les Palm Pilot ? Cet Arduino Pocket Computer propose de les remplacer en beaucoup moins pratique.

Dans la série, l’important ce n’est pas le résultat mais le chemin, voici le Arduino Pocket Computer. Sorte de PDA à la sauce Do It Yourself ou d’agenda électronique du bidouilleur. Si vous n’avez pas connu l’époque des Psion et autres Palm Pilot, ces agendas personnels numériques permettaient de noter ses rendez-vous, ses numéros de téléphone et de prendre des notes tout en conservant un format de poche. Ces engins ont assez savamment évolué au fur et a mesure de leur existence, le dernier que j’ai possédé était couleur et se transformait en GPS…

Mais, évidemment, ils ont été balayés par les smartphones avec qui ils faisaient un mauvais doublon. Finito les PDA, Kaput. J’en ai bien recroisé ça et là gonflant la poche de quelques phénomènes mais surtout parce que ces derniers avaient la flemme de « tout transférer » ou bien étaient plus rapides avec l’alphabet particulier de Palm et leur petit stylet en plastique qu’avec un clavier de smartphone. Mais pour la grande majorité, les PDA sont morts. Poussés vers la sortie par des applis.

Et qu’est-ce que vous propose ce bidouillage ? De recréer un PDA, un mauvais en plus, avec un petit écran et des fonctions limitées. Peu importe, c’est surtout intéressant d’un point de vue conception et réalisation.

L’Arduino Pocket Computer est construit autour d’un Arduino Nano, une solution pilotée par un microcontrôleur ATmega328 cadencé à 16 MHz associé avec 32 Ko de mémoire flash et 2 fabuleux Ko de SRAM. Autant vous le dire tout de suite, c’est fort peu pour l’usage espéré. Pourtant l’objet permet de gérer un calendrier (mais pas ses rendez-vous), lire vos numéros de téléphones préenregistrés, lancer un chronomètre ou une calculatrice. Il y a même un jeu de casse briques. Le tout s’affiche sur un minuscule écran OLED monochrome et on pilote l’ensemble avec 3 de ces méchants boutons pression qui finissent par vous marquer la pulpe des doigts.

Un petit buzzer ajoute un côté énervant à la machine mais on peu le désactiver. Un petit encodeur rotatif permet également une interaction avec la solution, par exemple pour diriger le plateau du casse brique. 

Donc si je résume, un internaute propose du code et même des liens vers les PCB pour fabriquer ce petit appareil limité et peu pratique. Qui donc voudrait se lancer dans une telle opération ? Et bien, vu que les Arduino Nano ne coutent pas bien cher, pas plus que les composants nécessaires à fabriquer ce produit ou le PCB à commander en ligne pour y arriver…

J’ai bien envie de conseiller ce projet à des profs, des fablabs et autres associations s’intéressant à l’électronique. Il me semble très formateur et peut servir à adresser de nombreux points techniques à des débutants comme à des personnes plus expérimentées. Cet Arduino Pocket Computer peut supporter les développements spécifiques du développeut mais également être utilisé pour d’autres usages. C’est un projet super complet et, comme tous les trucs personnels qu’on gardera dans une poche, a l’avantage d’être très attachant. Un super projet pour travailler plusieurs concepts d’électronique et de programmation en somme.

 

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

5 commentaires sur ce sujet.
  • bob
    20 juillet 2022 - 14 h 29 min

    Intéressant, mais je trouve plus cool de faire des projets avec par exemple le PiCore de la fondation, surtout depuis l’ajout du wifi.
    En plus on peut le programmer en c ou en python, en faire un micro serveur etc…
    Depuis l’esp32 j’ai tendance à considérer que l’arduino c’est mort… Même si je m’en sers encore pour des micros projets, c’est sûr qu’à 2€.

    Enfin voilà, bravo pour l’exploit, mais je trouve que c’est plus proposer une punition, genre faire une appli Windows en assembleur, que de proposer des trucs cools

    Répondre
  • ben
    20 juillet 2022 - 14 h 36 min

    @bob: Comme tu la dit pour 2€ ça reste intéressant.

    Répondre
  • 20 juillet 2022 - 15 h 07 min

    Ah le PalmPilot … je suis tombé dans le bain des minimachines grâce à lui :-)

    Palm Pilot Pro, Palm III, Palm V, Palm M500, Palm Tungsten T3/T5, Treo 680, Palm Centro, Clie NX70V
    J’en aurai passé du temps à écrire pour le boulot des mails en Grafiti avec le stylet et à les transemettre en IR à mon valeureux Motorola Timeport qui sert de modem 9600 bauds :-)

    Dommage qu’il n’ont pas su capté le virage du smartphone malgré les tentatives WebOs malgré la série des Palm Pre que j’aimais bien. La très large communauté de développeurs PalmOs n’ont suivi l’aventure WebOs

    Répondre
  • 20 juillet 2022 - 17 h 28 min

    oui il est loin ce temps là ! moi mon dernier cela à été le dell axim 5 pda couleur gps ! une tuerie à l’époque !!

    Répondre
  • 22 juillet 2022 - 14 h 22 min

    @calvin: ouais, enfin, c’est pas les développeurs Palm qui ont tué WebOS, mais un être démoniaque à la tête de HP à cette époque là.
    Qui a eu un touchpad a pu voir tout ce qui a été perdu.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *