AMD Sulon Q : Une minimachine dans un casque de Réalité Virtuelle

Minimachine bizarre mais minimachine quand même, l’AMD Sulon Q est un casque de réalité virtuelle, autonome, qui embarque un PC complet. Une autre forme d’informatique et une des traces les plus évidentes de l’évolution de la miniaturisation des PC, ces dernières années.

On a connu plus compact, largement plus compact, en terme de minimachine. La différence entre ce casque et les engins plus anciens, c’est la performance affichée. Piloter un système de réalité virtuelle n’est pas chose aisée, surtout sous Windows 10.

AMD Sulon Q

L’ AMD Sulon Q est un prototype, une démonstration de force de la part d’AMD qui a confié à la Start-Up Sulon la création de cet engin. L’idée est de réunir les ingrédients nécessaire pour piloter une solution de réalité virtuelle directement dans son casque. On a déjà vu des constructeurs comme Samsung fixer des smartphones dans un dispositif du même genre pour faire tourner des applications, la recette n’est pas nouvelle.

AMD Sulon Q

La grosse différence, ici, est qu’il s’agit d’un système sous Windows 10 et donc piloté par un autre genre de puce qu’un ARM. AMD embarque en effet dans ce Sulon Q un une puce FX-8800P qui affiche quatre unités de calcul et un huit coeurs graphiques. Ces douze unités s’appuyant sur 8 Go de mémoire vive DDR3. L’ensemble est compatible Directx12 mais également capable de prendre en charge la librairie Vulkan.

Le résultat est un affichage ultrafin à l’intérieur du casque, on parle ici d’un 2560 x 1440 pixels grâce à un écran OLED. La partie audio n’est pas en reste avec une spatialisation dynamique du son pour faire coller les mouvements de tête aux bruitages.

AMD Sulon Q

Le stockage est composé d’un SSD non détaillé de 256 Go qui embarque donc un Windows 10. Et il ne s’agit pas que d’un pont pour lancer une unique application de réalité virtuelle mais bel et bien d’un vrai système capable de lancer n’importe quel programme compatible. On se doute que faire ses comptes sous un tableur en réalité virtuelle n’est pas des plus efficaces mais cela donne tout de même une certaine ambition à l’engin.

Le casque Sulon Q se démarque également par la présence d’une paire de cameras frontales, servant de relais pour les yeux de l’utilisateur. Il est alors possible de superposer ce que verrait le  porteur à une image calculé en 3D, à la manière d’un Hololens de Microsoft. On imagine donc possible de jouer avec un décor réel et de voir des événement s’imbriquer dans cet espace en surimpression.

Difficile de voir le Sulon Q autrement qu’un prototype de travail pour le moment, le coût de l’objet n’est pas connu mais il semble difficile de concevoir ce type de machine à un prix abordable. Difficile également d’estimer l’autonomie d’un pareil engin, la liberté de mouvement est intéressante mais si il faut avoir un fil à la patte pour l’alimenter, cela n’a pas grand intérêt face à une solution externe pouvant envoyer un simple signal à décoder dans un casque plus léger… et bien moins cher.

Minimachines

Le souci de cette démonstration technologique est là, l’intérêt du casque est réel si il ne chauffe pas, reste autonome pendant quelques heures et n’est pas trop lourd à porter. Aujourd’hui réunir ces trois conditions ne semble pas possible efficacement, aussi il n’y a pas grand intérêt à chercher à comprimer tout l’attirail nécessaire au rendu virtuel d’une application de jeu dans un périphérique fort cher, encombrant et peu autonome.

Cela dit, le résultat est impressionnant. L’ AMD Sulon Q montre la maîtrise actuelle d’AMD en matière de composants et sa capacité à adapter ses puces à des besoins techniques précis. La solution serait passée pour de la science fiction il y a seulement quelques années et la prouesse est réelle. Reste à savoir si un jour ce type de performances et de compacité pourra être plutôt orientée dans des machines plus classiques, ultracompactes et totalement silencieuses.

5 commentaires sur ce sujet.
  • cid
    16 mars 2016 - 15 h 31 min

    Ya 20 ans chez Surcouf je rêvais devant un casque de réalité virtuelle. Ca n’a rien de nouveau c’est juste un effet de mode en pseudo nouveauté parce que y’a plus rien de nouveau en ce moment.
    J’ai un Google Cardboard (que j’ai eu gratuitement mais c’est pas cher non plus) C’est vrai que c’est amusant. Mais les casques annoncés à 400€ ou plus qui ne sont que des écrans avec capteur de position à relier à un pc ou console, c’est un peu abusé niveau tarif. Chez AMD au moins c’est tout inclus ! Et quand bien même, mettre un peu de matos à la ceinture (batterie, UC…) serait une meilleure idée pour soulager la tête.
    Et puis on parle rarement du contrôle, ben oui tourner la tete sur place ca limite ! Bon en adaptant des genre de wiimotes ça doit le faire…

    Répondre
  • 16 mars 2016 - 15 h 36 min

    Il serait plus agréable de déporter la partie alimentation et processeur sur un autre appareil que l’on porterait en bandoulière, ou autre, afin d’alléger le casque. Enfin on est encore aux balbutiements donc il est quand même plaisant de voir de nouvelles initiatives/prototypes.

    Répondre
  • Gat
    16 mars 2016 - 21 h 07 min

    Perso j aimerais déjà trouver juste la partis écrans sans capteur afin d afficher film ou jeu vidéo en hmdi via un pc dans un casque mais j’ai jamais trouver

    Répondre
  • 16 mars 2016 - 23 h 35 min
  • 28 mars 2016 - 23 h 33 min

    @cid: 400€, ce n’est pas cher pour un casque. Si tu trouve des casques à 400€ en neuf, ils doivent pas être top. Un bon casque ça coûte le double minimum.

    Un smartphone >350€ ça c’est cher.

    @Gat: Ça existe depuis des années, ça se nomme “HMD”, j’ai personnelle un HMZ de chez Sony, c’est plug’n play et multisupport. (Gran turismo avec + la caméra + playseat +… tu redécouvres ce jeux surtout qu’il a la 3D)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *