Adidas GMR : Du Google Jacquard dans des chaussures de foot

Google Jacquard n’est pas mort, après Levis il y a quelques mois qui remettait le couvert avec une nouvelle veste, c’est au tour d’Adidas de lancer des semelles de chaussures connectées.

Les Adidas GMR sont des semelles connectées avec la technologie Google Jacquard. L’idée n’est pas de proposer un suivi de votre activité sportive mais de mélanger votre activité physique avec des activités ludiques liées au jeu vidéo. Et ce n’est pas idiot.

Vendue dans toutes les boutiques de la marque, la semelle propose un emplacement pour y glisser une “puce” amovible. Elle ne sera pas inconfortable dans la  chaussure de foot dans laquelle vous la glisserez ensuite et ce système permettra de changer de chaussures ou de semelle sans avoir à racheter l’ensemble.

Une fois en place, l’Adidas GMR mesurera vos gestes : A l’intérieur de la puce, on retrouve un accéléromètre et un gyroscope qui vont mesurer vos mouvements avant de les transmettre à une puce qui enverra à son tour les mesures à votre smartphone. Une application – gratuite – prendra le relais pour mesurer vos mouvements et les identifier. Le système est censé ne retenir que ce qui sera lié au football et non pas le reste de vos activités. L’application prendra en compte le nombre de frappes, leur vitesse, vos mouvements sur le terrain ainsi que votre propre vitesse en course et la distance parcourue sur le terrain. Le système pourra même estimer la vitesse de frappe de vos balles. Comme les semelles Adidas GMR sont prévues pour s’intégrer à des chaussures de foot à crampons, on imagine qu’il sera difficile de compter les distances parcourues derrière un chariot de supermarché. à priori les crampons sont surtout utiles sur une pelouse.

Adidas GMR

A quoi cela va t-il servir ? Et bien pour une fois cela ne servira pas a mesurer votre activité sportive. L’idée d’Adidas est de récupérer ces données pour les intégrer dans un jeu FIFA mobile. Il y aura des défis du genre : Parcourir telle distance dans un match ou atteindre un certains nombre de tirs puissants dans la semaine. L’idée est bonne et mélanger la dimension physique du foot  pour débloquer des contenus dans un jeu de foot peut être motivante et intéressante.

Adidas GMR

Malheureusement le résultat de vos efforts n’apportera que de maigres fruits. Adidas parle de contenus exclusifs dans son application Fifa Mobile et de l’évolution de ses scores d’équipe… Avec comme but avoué “de te vanter de ta position au classement général”. Alors je sais que Pierre de Coubertin n’était pas une brute au foot et que l’esprit de compétition y règne en maître mais je trouve que la récompense est bien maigre par rapport à l’investissement demandé. Non pas le prix global de l’objet qui est vendu tout de même 34.95€. Mais bien le fait d’acheter le produit, de le glisser dans ses godasses avant d’aller jouer et de synchroniser le tout avec son téléphone. Pour gagner quoi ? Trois maillots et 30 points de classement dans un jeu mobile ? C’est maigre. 

Adidas GMR

Il y aurait eu tant à faire avec une telle idée de base… Sortir des statistiques pour créer un joueur à votre image. Puis créer des équipes avec différents autres joueurs équipés de cette solution pour concevoir un tournoi “amateur” dans le jeu. Des joueurs basés sur vos statistiques d’endurance, de puissance de tir et de dribble et autres. Retranscrire ce que la semelle analyse en statistiques virtuelles et vous offrir de jouer votre propre personnage dans des championnats. Les matches de ces équipes se seraient additionnés pour déterminer un vainqueur aux points.

Je trouve l’investissement du joueur énorme pour juste avoir le droit de se “vanter” de sa position dans le jeu et ne même pas en profiter pour… jouer. Peut être dans une prochaine version ?

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
5 commentaires sur ce sujet.
  • 12 mars 2020 - 16 h 47 min

    Pierre, tu vas me prendre peut-être pour un de ces paranos, mais on a là tous les ingrédients d’un risque de tracking : puce + appli propriétaire (non open-source) sur smartphone + la “gratuité” de l’appli.

    Sans oublier d’alimenter “gratuitement” la base de donnée afin d’entraîner des algorithmes, tout cela, non pas “gratuitement” pour Adidas, mais le client paye pour cela (le monde à l’envers pour moi, car ils payent ces semelles à prix dont j’imagine ne pas être entrées de gamme).

    Alors, Adidas nous promet de ne tracer que nos pas au moment d’un match de foot, avec le but de se “la raconter”, il faut donc les croire sur parole.

    Pas si longtemps que ça, on a eu la même au niveau des applications/jeux Facebook, les micros cachés dans les Nest de Google, le micro caché dans le robot “Monsieur Cuisine” (concurrent du Thermomix) vendu par Lidl, l’extension navigateur Avast, et j’en passe.

    Maintenant, parlons des permissions de l’appli en question (Adidas GMR) sur le store. Oui, la puce semble dépendre d’une app pour envoyer les infos, alors regardons cela de plus près :

    Micro : record audio

    Stockage : read the contents of your USB storage, modify or delete the contents of your USB storage

    Photos/Contenus multimédias/Fichiers : read the contents of your USB storage, modify or delete the contents of your USB storage

    Lieu : approximate location (network-based), precise location (GPS and network-based)

    Mobile : read phone status and identity, ID de l’appareil et informations relatives aux appels, read phone status and identity

    Caméra : take pictures and videos

    Autre : receive data from Internet, access Bluetooth settings, change your audio settings, send sticky broadcast, change network connectivity, full network access, read Google service configuration, pair with Bluetooth devices, view network connections, prevent device from sleeping, run at startup

    Conclusion : RGPD -> tu cliques sur “Télécharger”, tu acceptes.

    Répondre
  • 12 mars 2020 - 18 h 46 min

    @prog-amateur: Tu as tout dis ;)
    Le pire, Pierre, c’est que cela va sûrement bien marcher car le narcissisme n’a jamais fait autant recette, alors 40 boules pour se la raconter, et lâcher, une fois de plus, toutes les infos possible sur sa vie… c’est queue dalle ;)

    Répondre
  • Xo7
    12 mars 2020 - 21 h 30 min

    @prog-amateur: Le monde à l’envers !
    C’est le dada du marketing ! Actuellement les jeunes payent a prix d’or des fringues de sport et de ville pour se transformer en support publicitaire ! On est bien loin des années 70/80 ! Le bob publicitaire c’était cadeau et bien ringard, maintenant s’est hip et tu l’achètes cher !
    Avec les vêtements sportifs, les objets connectés et les réseaux sociaux on atteint des niveaux d’absurdité et de crétinerie jamais atteint (sans parler du gachis des ressources planétaires). Même les adultes jouent à la plus grosse, alors quitte a faire des conneries, les grandes marques les font en grandes et assez chères pour être citées sur les réseaux sociaux ainsi que sur les blogs “d’influence” ou bavent d’envie des milliers d’ados boutonneux…
    …..Je sais j’en ai un à la maison!
    Au début c’est bizarre, on croit pouvoir s’habituer mais non, c’est pire de jour en jour. C’est un peu comme le Neandertal et l’homo sapiens ! Et curieusement, le Neandertal c’est moi………

    Répondre
  • 16 mars 2020 - 14 h 30 min

    @Xo7: “On est bien loin des années 70/80 !”

    Les années 70 peut-être (je m’en souviens mal), mais dès le début des années 80 on a vu des gens porter des t-shirts avec un gros Naf-Naf, Nike ou les trois bandes Adidas. Et c’était clairement plus cher que le t-shirt sans marque.

    Pas une affaire d’ados donc. Parce que ceux qui portaient ça en 1980 ont plutôt 50 à 60 ans maintenant.

    [Fin du hors sujet]

    Répondre
  • 16 mars 2020 - 19 h 00 min

    Salut à tous, quelqu’un saurait si il est possible de voir les data de ce que ressort GMR autrement que depuis les défis réussis sur l’appli ?
    Merci à vous!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *