IFA 2017 : Acer Aspire S24, un All-In-One très réussi

Avec l’Acer Aspire S24, la marque fait le pari de l’élégance et de la simplicité. Cet All-In-One de 24″ est une vraie réussite esthétique et un joli coup pour la marque encore souvent considérée comme low-cost par de nombreux acheteurs.

Cet Acer Aspire S24 est un de mes rares coups de coeur de cet IFA 2017. L’engin ne correspond pas forcément à mes besoins mais il est à la fois intelligemment construit, très homogène et peut s’envoler dans des versions imprtessionnantes pour répondre  véritablement à des besoins assez larges.

Acer Aspire S24 - 39

Le pari de l’Acer Aspire S24, c’est de déporter son électronique dans le pied de l’appareil, un choix qui n’est pas nouveau et qui a été repris par d’autres solutions du même acabit mais qui semble bien réussir à la marque puisque le résultat global est une vraie réussite esthétique.

Associé à des matériaux bien maîtrisés, ce choix permet de garder un écran de 23.8″ mat très léger et aérien et pose sa base qui comporte les éléments techniques comme un support stable et bien pourvu en connectique.

Acer Aspire S24 - 33

Avec moins de 6 mm d’épaisseur, l’écran est vraiment aérien. Sentiment augmenté par les bordures très fines de l’appareil autour de l’écran. La dalle est une IPS aux angles très larges, Acer nous dit 178° mais en pratique il faut se mettre quasiment au bout de la visibilité physique de la dalle pour qu’elle commence à se voiler.

Acer Aspire S24 - 37

La définition est en 1920 x 1080 pixels, aucune information sur une version en Ultra HD n’a filtré, mais la volonté d’Acer n’est pas de proposer ici un engin à vocation gaming, montage vidéo ou 3D pro mais plutôt un bel engin grand public. L’idée est de construire avant tout un bel écran qui saute aux yeux sans avoir un pavé qui gâche le paysage dans votre pièce. L’Acer Aspire S24 est fin, aérien et s’oublie presque lorsqu’on le regarde de profil.

Acer Aspire S24 - 24

De dos, il n’est pas laid non plus et évite le traditionnel problème des câbles qui pendouillent de l’écran. Le pied de l’appareil est réussi en finition cuivrée et si Acer n’avait pas décidé de placer un logo très visible dans son dos, l’engin aurait été parmi les plus discrets du marché.

La partie basse embarque l’ensemble des composants techniques et révèle quelques surprises. L’ Acer Aspire S24 est livré avec un duo de clavier et souris sans fil signés par la marque. Rien d’extraordinaire mais cela permet de faire fonctionner l’appareil out-of-the-box et sans encombrer son bureau inutilement. A gauche du pied, à l’arrière, on devine un assez gros évent d’aération.

Il ne faut pas être devin pour comprendre que la marque a employé des techniques de refroidissement issues du monde portable : Une petite grille en cuivre est visible derrière l’ouïe d’aération de l’engin, la chaleur produite par les différents composants sera donc extraite vers l’arrière pendant qu’on utilisera la machine. Sur place, impossible de l’entendre souffler, il faut dire que primo l’ambiance globale est extrêmement bruyante et secundo que l’appareil se contentait d’afficher une image fixe ce qui n’est pas des plus gourmands en terme de ressources processeur.

Acer Aspire S24 - 25

A droite de ce pied, toujours sur la partie arrière, on trouve une partie de la connectique : Le port d’alimentation, bien sur, qui est une fiche coudée pour éviter le traditionnel bout de câble qui part trop devant lui. Mais également une bonne surprise.

Acer Aspire S24 - 36

Acer propose ici non seulement un port USB 3.0 classique mais également deux ports HDMI. La bonne nouvelle étant que l’Acer Aspire S24 pourra envoyer un signal vers un écran secondaire – téléviseur distant ou écran à côté de la solution de base – mais également se comporter en moniteur depuis une source externe grâce à son HDMI-IN. Possible donc de lui brancher un tuner TNT, une console de jeu ou de se servir de l’appareil pour piloter deux PC. Une excellente chose qui commence à fleurir sur quelques rares machines du genre mais encore bien trop rarement. Un port Ethernet Gigabit est également de la partie pour épauler la solution wifi de type 802.11AC de base intégrée à l’appareil.

Acer Aspire S24 - 23

A droite de la base, accessible facilement par l’utilisateur mais en léger retrait de l’écran, on trouve un port USB 2.0. Ce qui n’est pas une très bonne idée, il faut le dire. Un USB 3.0 aurait été plus judicieux. On comprend la volonté d’Acer de placer un USB 2.0 “pour la souris” à cet endroit. Mais d’abord cela ne convient qu’aux droitiers mais ensuite et surtout cela veut dire que le droitier qui veut utiliser un port USB 3.0 pour brancher une clé USB à ce format devra utiliser l’autre côté de l’appareil. Pas vraiment pratique. Le port jack 3.5 mm combiné casque et micro est, par contre, bien placé. Tout au fond du dispositif, on retrouve un port antivol de type Kensington Lock.

Acer Aspire S24 - 26

A gauche on retrouve deux ports USB 3.0, un lecteur de cartes SDXC, un port USB Type-C et un bouton d’allumage qui tombe sous le doigt très facilement pour mettre en marche l’appareil. Les plus attentifs d’entre vous auront remarqué un autre bouton dans l’image précédente, je suppose qu’il s’agit de la solution qui permet de basculer de l’affichage interne vers l’entrée HDMI externe en terme d’affichage mais personne sur place n’a vraiment su me dire à quoi il servait.

Acer Aspire S24 - 28

Sur la partie supérieure de la base de l’Aspire S24, on remarque un léger logo Qi tracé en textures sur l’ABS de l’appareil. Si la coque de base est mate, ce logo profite d’un traitement différent qui le signale. Il suffira de poser un appareil compatible avec cette norme de rechargement sans fil pour qu’il soit automatiquement mis en marche. Une LED témoin s’allume alors sur la coque du S24 pour signaler que le chargeur a été activé et que votre smartphone ou votre tablette est correctement placé. Simple, discret et efficace, une bonne idée de la part du constructeur.

La base comporte également une paire d’enceintes Dolby que je n’ai pas eu le loisir d’écouter.

Acer Aspire S24 - 30

Une webcam est bien évidemment de la partie ainsi qu’un couple de microphones pour enregistrer vos conversations en vidéo conférence ou vos ordres à Cortana. Il semble qu’il y ait, en réalité, une seconde webcam sur le dispositif et on pense à Windows Hello et la reconnaissance faciale proposée par Microsoft. Là encore je n’ai pas eu d’infos sur le stand de la marque. L’appareil venait tout juste d’être déballé sur le salon et il semblerait que peu de monde chez Acer ne l’ait vu auparavant.

Acer Aspire S24 - 34

Enfin, l’écran peut se pencher de -5° à +30° en face de l’utilisateur : Cela permet de surélever légèrement l’appareil de manière à le positionner en partie basse ce qui correspond parfaitement à un usage d’accueil où on dispose son All-In-One en retrait sur un bureau bas pour être plus en contact avec des visiteurs. Cela permet également de positionner l’écran parfaitement face à soi suivant sa taille que l’on soit petit ou grand.

Acer Aspire S24 - 38

A l’intérieur de l’appareil livré sous Windows 10, on sait qu’il y aura des puces Intel Core de huitième génération mais sans beaucoup plus de détails pour le moment. La mémoire vive devrait grimper à 16 Go et le stockage pourra combiner une solution combinant SSD jusqu’à 256 Go et disque mécanique pour ajouter jusqu’à 2 To de données. La disponibilité de l’Acer Aspire S24 est pour Novembre 2017 et son tarif de base fait un peu peur avec un prix public qui débute à 999€. Il faut évidemment voir ce qu’il y a à l’intérieur de cette enveloppe de prix et cela pourrait être une bonne surprise pour un équipement familial pour les fêtes.

15 commentaires sur ce sujet.
  • 7 septembre 2017 - 12 h 53 min

    Si je comprends bien, le HDMI-In est juste un pass-through, sans possibilité de faire de l’acquisition avec :( Si c’est ça c’est bien dommage !

    Sinon, pardonnez le côté “tordu”, mais quand je vois ces deux ports HDMI in et out l’un à côté de l’autre, je me dis que je pourrais pas m’empêcher de tester le branchement des deux, pour voir… :D !

    Répondre
  • 7 septembre 2017 - 13 h 02 min

    @lc_lol: dommage mais logique, il faut un circuit précis pour pouvoir faire l’acquisition d’un signal et cela coûte cher. Cela augmenterait la note globale et rendrait l’engin moins intéressant pour tous les gens qui n’en ont pas l’usage. Des boîtiers spécialisés peuvent se brancher en USB pour cet usage précis, cela permet d’éviter d’augmenter le tarif global de la machine.

    Répondre
  • 7 septembre 2017 - 13 h 56 min

    Est-ce que l’on peut installer Linux dessus ?

    Répondre
  • 7 septembre 2017 - 14 h 14 min

    @Laura: Aucune idée pour le moment. On n’a pas encore le détail de tous les composants…

    Répondre
  • 7 septembre 2017 - 16 h 29 min

    vivement l’ouverture de capot :)

    Répondre
  • 7 septembre 2017 - 17 h 04 min

    @H2L29: Oui ça m’intéresse pas mal aussi !

    Répondre
  • 7 septembre 2017 - 18 h 53 min

    Ce serait cool qu’un jour on ait des All-in-One dont on puisse faire évoluer les composants. J’avais pourtant vu il y a quelques années des documents d’Intel mettant en avant ce genre de solution à l’arrière de l’écran, mais rien de concret depuis.

    C’est une bonne idée de mettre les composants dans le socle, l’ensemble est ainsi bien plus stable. Alors pourquoi pas un socle compatible STX ? On peut même imaginer un boitier STX surmonté d’un pied réglable avec fixation VESA pour adapter n’importe quel moniteur, mais là je crois que je rêve.

    Répondre
  • 7 septembre 2017 - 23 h 46 min

    Y’a hiditec qui fait un all in one ou on intègre une carte mère m-atx

    Répondre
  • 8 septembre 2017 - 8 h 58 min

    Jolie machine, mais on revient alors au problème du laptop: Si un élément lâche, l’ensemble a des chances de devenir du jetable. Je ne pense pas qu’Acer fournisse un pied de remplacement indépendant de la machine pour pouvoir réutiliser un jour l’écran sans le pied-PC si ce dernier lâche.

    Répondre
  • 8 septembre 2017 - 11 h 33 min

    Je me demande quel est la part de marché des solutions tout-en-un dans les ventes globales d d’ordinateurs… Entre les tours, les ordinateurs portables, les mini PC, les assemblés, les tablettes hybrides, etc. Quelle place reste-t-il pour ce segment ? Sûrement une niche type particuliers aisés (mais ne se tourneront-ils pas plutôt vers le top, un iMac ?), des entreprises branchées (mais là aussi, l’iMac domine), des réceptions dans des hôtels designs…

    Répondre
  • 8 septembre 2017 - 11 h 57 min

    @Pote: Ce sont des formats qui fonctionnent géographiquement. Dans les pays où les habitations sont assez grandes, les All-In-One n’ont pas forcément la cote. Dans les pays où les maisons sont plus réduites, c’est un format apprécié. En Asie particulièrement.

    Répondre
  • 11 novembre 2017 - 17 h 22 min

    Si l’écran est lumineux a l’image des imac , alors ça sera une réussite car dans les ordinateurs tout en un l’écran est le plus souvent insuffisant en luminosité …

    Répondre
  • 15 janvier 2018 - 20 h 42 min

    @Pierre : des nouvelles de cette machine ?

    Répondre
  • 15 janvier 2018 - 21 h 55 min

    @Tux61: Zéro, je peux me renseigner si tu veux…

    Répondre
  • 17 janvier 2018 - 14 h 40 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *