3DFX mon cul

Il y a des noms qui sont des icônes, 3DFX en fait partie. Comme Thomson, Polaroid ou d’autres, le commerce de ces noms a toujours été rentable.

Et c’est une excellente démonstration à laquelle nous venons d’assister. 3DFX a été un des pionniers de l’industrie de la carte graphique en proposant, dans le sillage de Matrox, des solutions grand public pour accélérer les calculs d’images en 3D. 


2021-08-06 12_44_14
3DFX a eu un destin d’étoile filante. Celui d’une marque qui est née en 1994, a explosé très rapidement en 1996 avec sa fameuse carte Voodoo 1, connu un firmament impressionnant en étant quasiment le symbole matériel de l’arrivée de la 3D sur PC alors… et qui est tombée dans un oubli relatif au bout de quelques années. Doublé par des concurrents qui employaient d’autres technologies d’affichage au potentiel beaucoup plus fort, 3DFX a fini par se faire racheter en 2000 par Nvidia. Le constructeur l’a absorbé pour récupérer des brevets et a tué la marque en ne faisant plus jamais parler d’elle.

voodoo1

J’ai gardé ma Voodoo 1 dans mon musée perso

Mais, en quelques années, 3DFX a eu le temps d’avoir un effet important sur nombre d’utilisateurs. Sa sortie coïncidant avec les premiers jeux 3D réellement impressionnants sur le marché PC, des titres comme POD par exemple.

POD et 3DFX Voodoo 1 : une grosse claque graphique à l’époque

Ces cartes ont marqué au fer rouge les esprits d’une bonne partie des utilisateurs de l’époque. Ce fût quelque chose de découvrir une troisième dimension sur son écran cathodique. De se rendre compte que le passage de la 2D à la 3D pouvait exister réellement de manière fluide dans le salon d’un particulier. Nous sortions d’une époque où pour avoir simplement un rendu 3D métallique à l’écran en temps réel, il fallait une station de calcul Silicon Graphic totalement inabordable.

voodoo2

J’ai également gardé ma Voodoo 2 d’ailleurs

Et cette marque au fer rouge, cette empreinte sur les esprits des millions de personnes qui ont acheté des cartes 3DFX Voodoo, porte un nom très simple et très rentable : la nostalgie.

C’est de cette nostalgie dont se servent aujourd’hui les personnes derrière des marques comme Thomson ou Polaroid pour vendre un peu n’importe quoi. C’est cette nostalgie qui a poussé une boite lambda à négocier avec Nvidia le rachat de la marque 3DFX. Intellectuellement, la marque vaut toujours beaucoup même si technologiquement elle ne pèse plus rien du tout. Nvidia a donc revendu la marque 3DFX, c’est à dire le droit d’utiliser le nom 3DFX pour vendre des produits. Rien d’autre. Pas de brevets, pas d’accès à des technologies, pas de « jus de cerveau », uniquement du marketing. 

Pourquoi racheter ce nom ? Parce qu’en le possédant aujourd’hui en 2021, on peut pondre quelques tweets malhabiles, copier coller des illustrations des années 2000 dedans, et faire parler de soi sur toute la planète sans aucun budget supplémentaire. Il suffit de promettre du vent pour que tous les moulins tournent à l’unisson. Certains ont été peu crédules et ont d’emblée flairé le problème. D’autres ont plongé dans la communication de la marque en sachant pertinemment que, quoi qu’il arrive, cela ferait toujours des clics en plus sur un site en pleine période creuse de ce drôle de mois d’Août. Surtout que, dans la foulée, il serait possible de proposer un second billet pour dire que finalement non, c’est pas vraiment le retour de 3DFx. Mais  que l’on parle en bien ou en mal de 3DFX, c’est toujours de la publicité bonne à prendre.

2021-08-06 12_00_11

3DFX reviendrait donc par la petite porte ?

Voilà ce que serait devenu 3DFX, un sticker. Un logo qu’un type, probablement quelqu’un avec un diplôme en marketing mais aucun début d’idée du fonctionnement d’un circuit graphique, va coller sur des produits noname. Un type dans un bureau quelque part qui va commander à une usine à l’autre bout du monde des solutions qu’il fera décorer d’un sticker sentant bon la fin des années 90. En espérant que le gogo de passage poussant son caddie en magasin ou en ligne sera intrigué par cette image surgie dans son présent comme un souvenir forcé.

Des enceintes 5.1, une télé, une tablette, un smartphone, des enceintes Bluetooth, des téléviseurs et une « Voodoo 6 PCI » qui sera probablement une carte graphique Nvidia en OEM avec un logo 3DFX posé dessus, voilà ce que proposera la marque dès cette année. 

2021-08-06 12_00_59

Et, dans le futur, ce ne sera pas plus brillant. 3DFX répartira ses « investissements » entre trois postes : 45% pour les smartphones, TV et autres trucs « smarts ». 45% pour les trucs Bluetooth et autres solutions « hardware »1. Et 10% sur les cartes graphiques.

Ces derniers 10% et la mention de l’arrivée d’une Voodoo 6 PCI ne sont pas à prendre comme des investissements en Recherche et Développement. Acheter des produits noname et poser une étiquette dessus, c’est considéré comme un investissement dans ces produits pour la marque. Et que dire du terme PCI et non pas PCIe ? On dirait que le responsable marketing a copié collé les éléments de communication des années 90 sans les comprendre. Bon, il a également écrit CEC à la place de CES pour parler du fameux Consumer Electronic Show qui a sa place début Janvier de chaque année à Las Vegas quand il n’est pas annulé pour cause de pandémie mondiale.  Ce qui n’est pas non plus un signe encourageant de compétence quand il s’agit de proposer un communiqué de presse censé avoir été lu et validé par toute la chaine de direction de la boite…

Enfin de quelle boite ? 3DFX a déjà disparu !

Le compte @3dfxofficial a été supprimé et les tweets en question ont disparu. Est-ce que tout cela n’aura été qu’une grosse blague potache ? Un coup d’essai pour voir si la marque avait du potentiel ? Est-ce que les proprios du compte et de la marque se sont rendus compte qu’ils étaient vraiment à côté de la plaque et qu’ils ont décidé de tout plaquer pour élever des chèvres ?  On le saura peut être dans quelques jours ou on ne le saura jamais. 

 

Que retenir de ce « 3DFX revival » ?

Méfiez vous de la nostalgie. Ce n’est pas la première fois que je vous le dis mais c’est toujours bien de se répéter. Je suis le premier à succomber à cette sangsue venimeuse qu’est la nostalgie matérielle. J’adore les vieilles machines, j’ai bien gardé mes Voodoo ainsi que des dizaines de cartes graphiques depuis le début des années 90. Je vous ai bassiné pendant un an avec des vignettes de bons plans reprenant d’anciens PC Vintage.

Mais en terme d’investissement matériel, se laisser guider par une passion aussi complexe que la nostalgie est toujours dangereux. On a vu ce que donnaient les mini consoles Vintage sorties il y a quelques années par de grands constructeurs. On a vu ce que le propriétaire actuel d’Atari a fait de son ambition d’un retour dans le monde de la console avec la VCS. On voit régulièrement les étiquettes de marques prestigieuses en leur temps venir se coller sur les pires machines noname du marché

Et on se doute sur quoi les étiquettes 3DFX atterriront peut être. Plus le prix d’achat de l’enceinte Bluetooth ou du smartphone noname sera bas et le prix de vente au public sera haut, plus le rachat de la marque 3DFX sera rentable. Les nouveaux propriétaires ne sont pas nostalgiques ou philanthropes. Ils espèrent vraiment faire le maximum de profit en un minimum de temps en déployant le minimum de compétences.

On n’est bien sûr pas à l’abri d’une bonne surprise, d’une super petite enceinte Bluetooth noname dénichée par hasard mais une chose est sûre, ce ne sera pas fabriqué par 3DFX. Et on pourra sans doute trouver le même produit, moins cher, dans sa version noname qu’estampillé par 3DFX ou autre.

Le truc à retenir, donc, c’est de se méfier de ces marques ressurgies du passé, de garder un œil critique sur ces produits et de ne pas se laisser avoir comme un bleu parce qu’un drôle de logo vous masse le cervelet en vous rappelant de bons souvenirs.

Notes :

  1. De la chaise de gaming au ventilos à LEDs USB noname, tout ce qui peut se vendre donc

Jaune
28 commentaires sur ce sujet.
  • 6 août 2021 - 13 h 29 min

    Bravo pour cette analyse pertinente comme d’hab

    Répondre
  • 6 août 2021 - 13 h 29 min

    Oh ce titre !

    Tout aussi pertinent que le contenu du billet.

    Répondre
  • 6 août 2021 - 13 h 32 min

    J’ai tout de suite penser à ça lorsque j’ai vu l’étonnant retour de 3dfx
    Les gloires d’antan ne sont que des outils marketing

    Répondre
  • 6 août 2021 - 13 h 55 min

    Autant avec un appareil photo marqué Polaroid on pouvait susciter un doute dans l’esprit du chaland lambda, autant pour les 3dfx connues des seuls geeks d’une période bien particulière, je doute que cela ait poussé Mr Michu à acheter des camemberts connectés.

    Je n’ai pas gardé un souvenir ému de ces cartes à la connectique alambiquée, j’étais bien content quand on a pu enfin accéder à un ensemble tout intégré avec les Matrox.

    Répondre
  • 6 août 2021 - 14 h 12 min

    Je suis curieux de savoir combien Nvidia a revendu 3dfx.

    Répondre
  • 6 août 2021 - 15 h 29 min

    Aha, j’attendais ce billet :)

    j’ai quand même du mal à cerner à qui a pu profiter ce petit buzz ? A part … aux sites d’actu qui ont pu générer des clics faciles ?

    Répondre
  • 6 août 2021 - 15 h 38 min

    Geek, mais lucide, Pierre, comme toujours.

    Répondre
  • fpp
    6 août 2021 - 15 h 41 min

    En août, toute news est bonne à prendre ! :-)

    Répondre
  • 6 août 2021 - 15 h 50 min

    Nostalgie ,peut etre ?
    C’est sur que la marque avait un potentiel reste a voir comment il a été utilisé .
    Une avancé face a ces cartes de merde incluse d’origine dans nos PC .
    La carte Nvidia d’origine était moins performante dans mon petit PC avec un Celeron 800 Socket 370 .
    De plus beaux graphisme sur ma Banshee de chez Guillemot en PCI .

    Après c’est sur que 3DFX a viré sur pas mal de truc autres ,je pense que le commercial et le technique n’était pas en harmonie chez eux .

    L’achat de 3DFX par Nvidia c’est une réussite par le gain de technicien et la maîtrise de Nvidia du marketing et de gestion de coût .

    Garder 3DFX comme propriété de nom chez Nvidia ,un truc inutile a part en faire une sous marque de produit moins performant .
    C’est sur qu’il serait facile de faire des cartes Graphiques moins chères en vendant la technologie d’il y a trois ou quatre ans moins chère sous la marque 3DFX .

    LE PROBLÈME est ce marché de silicium qui invite facilement a réduire la production de bas de gamme pour un marché de niche plus juteux .

    Nvidia ne vendant que du GPU et quelques ARM peut certainement mieux gérer son silicium que son concurrent AMD/ATI qui doit gérer entre distribution de silicium pour CPU et pour GPU .
    A savoir si une puce GPU RADEON 6**** rapporte plus qu’un CPU pour XBOX ou PLAYSTATION .

    Il est vrai que les promesses de processeurs faites a SONY & MICROSOFT entre dans cette gestion du silicium .
    Le désir d’acquérir ARM demande aussi a Nvidia une bonne mise de fond a venir ou dépensée si cette acquisition a été réalisée .

    Le prochain PC de Mr Lambda sera marqué AMIGA X**** ou COMMODORE voir AMSTRAD X***** .
    Pas de super souvenir de mes cartes 3DFX qui dorment dans des boites ,faut dire qu’a part la BANSHEE qui me sert encore parfois car en PCI mes cartes sont peu usées .

    A quand un AMIGA X**** me permettant l’usage de mes jeux AMIGA et de mes pièces de PC ?

    Répondre
  • 6 août 2021 - 16 h 19 min

    Hello ! Pour les nostalgiques, voici une vidéo youtube d’un geek qui explique en condensé l’histoire de PowerVR et ses cartes Kyro en mentionnant rapidement la 3DFX.

    Répondre
  • Alu
    6 août 2021 - 17 h 22 min

    @ptitpaj:
    « L’achat de 3DFX par Nvidia c’est une réussite par le gain de technicien et la maîtrise de Nvidia du marketing et de gestion de coût. »

    On a vu ce que ça a donné avec les fameuses « Geforce FX » justement…pas franchement une réussite… :-p

    Il n’empêche j’ai beaucoup de nostalgie quand on me parle de 3DFX. Je me souviens mes parties de Half Life, Unreal et Quake III avec ma Voodoo 3 3000 PCI sur un Pentium II 233 Mhz 64 Mo de ram…même avec l’API glide il fallait pas s’attendre à avoir 60 fps…mais quelle claque de lancer quake 3 en 800*600… :-)

    J’adore aussi ces boites 3DFX « vaudoues » tellement 90s…ça me donne envie d’écouter The Prodigy à fond (https://www.youtube.com/watch?v=YV78vobCyIo) en rejouant à ces classiques…

    Bon aller le vieux: on prend ces cachets et on va domir maintenant! xD

    Répondre
  • 6 août 2021 - 17 h 54 min

    Ah souvenir, la seule utilisation que j’ai eu d’une 3dfx était pour faire du double écran quand ma carte graphique de l’époque n’avait encore qu’une sortie… pour de la 2D donc (et en 16 bits malheureusement). Bon je développais sur console j’avais pas vraiment besoin d’un carte graphique de la mort.

    Répondre
  • 6 août 2021 - 19 h 55 min

    Si seulement ils nous ressortaient pod avec…

    Répondre
  • 6 août 2021 - 20 h 32 min

    Ha ha ha, j’ai éclaté de rire en lisant le titre :)
    Dommage sinon, je crois toujours au miracle de 5 gus dans un garage, moi.
    Mais bon, pas ce coup-là :/

    Répondre
  • 6 août 2021 - 22 h 13 min

    moi aussi j’ai eu toute les 3dfx^^ de la première a la banshee et à la voodoo3( apres ils étaient dépassés )
    n’en pêche ça aurait été fun que ça soit les chinois avec leurs gpu JM9271 – de jingja micro .
    mais leur puce ne sont que opengl 4.5 et opencl 2.0 c’est dommage

    Répondre
  • 6 août 2021 - 22 h 21 min

    @pierre : ta voodoo 1 est une voodoo 2 (3 puces + port sli)

    Répondre
  • 7 août 2021 - 2 h 23 min

    @Traygor:

    Tu peux toujours t’essayer à Grip, mais attention, la peogression est ardue, alors accroche-toi ^^

    Répondre
  • 7 août 2021 - 7 h 48 min

    La mercatique est une plaie, et ce genre d’histoire montre qu’elle est tout le contraire de ce qu’elle prétend défendre.
    Une Marque, c’était au départ le moyen de distinguer des produits issus d’un producteur bien identifié, avec ses qualités propres, de la masse des produits autres, génériques ou non, ne disposant pas de ces qualités.
    Une Marque avait du sens. Les gens la connaissaient parce qu’ils avaient une idée bien définie du produit réel qu’elle désignait.

    Avec le déploiement de la mercatique, la marque est devenue une coquille vide, du vent médiatique, un outil créé par et pour la réclame. Et on peut y mettre n’importe quelle merde sans nom, sans qualités propres, ce qui est tout le contraire de ce qui rendait le concept de Marque utile en son temps.
    On crée des marques et on fabrique leur renommée à coups de réclame, ou on exploite des gloires passées, mais dans les deux cas c’est une mécanique qui tourne à vide, qui peut se remplir avec n’importe quel produit.

    Le concept de marque devrait rester lié à une réelle spécificité, des qualités qui distinguent un produit. Dans le cas contraire, l’usage d’une marque devrait être impossible. Cela donne trop de pouvoir aux mercaticiens, publicitaires et autres [auto-modération].

    Répondre
  • 7 août 2021 - 10 h 57 min

    @Philippe: Tout à fait j’allais faire la même remarque :)

    Voodoo c’était surtout un lissage bilinéaire de fou sur des textures de la taille d’une icône windows :) « première » 3D mais 3D très flou :)
    Quand la concurrence est arrivée (NVidia Riva TNT) le rendu était bien plus moche (moins lissé) mais plus précis (meilleures textures)
    Particularité de ces modèles : une résolution selon la version de la carte Voodoo (1) : 640×480, Voodoo 2 : 800×600, mais les perfs étaient à peu près identique

    Répondre
  • 7 août 2021 - 11 h 18 min

    @ptitpaj:
    « L’achat de 3DFX par Nvidia c’est une réussite par le gain de technicien »

    euh non pas du tout, Nvidia était à l’époque largement supérieure, le seul truc racheté est le brevet marketing SLI, mais seulement le terme car la façon de faire n’a rien à voir avec 3DFX (la 3DFX calculait une ligne sur deux ce n’est pas possible de faire comme ça avec les algos modernes -antialiasing, shaders- qui ont besoin d’accéder à toute l’image).

    Répondre
  • 7 août 2021 - 23 h 05 min

    3DFX, une époque une claque pour l’époque, refaire revivre ce nom n’a aucun intérêt à moins de proposer
    une nouvelle claque technologique.

    Que de souvenir, limite un sacrilège maintenant de se réapproprier.

    Répondre
  • gep
    8 août 2021 - 1 h 50 min

    ah, POD <3 ce jeu est un bijou de gameplay, toujours ! A acheter sur GOG

    Répondre
  • 8 août 2021 - 1 h 56 min

    L’arnaque consistant à capitaliser sur la réputation d’une marque est courante.
    Tiens, prenons le cas des chaussures.
    La marque Jourdan était une marque française de qualité. Les chaussures étaient fabriquées à Romans-sur-Isère.
    Un jour le fondateur vendit son usine et sa marque à un financier, Finzurich.
    Que croyez-vous qu’il arrivât ?
    La production fut délocalisée en Chine, les ouvrières françaises licenciées et le temps que les clients se rendent compte que Jourdan était devenu de la
    merde le financier avait fait la culbute.
    Finalement le groupe racheta Jourdan, rétablît la production à Romans et relança la marque en 2017.

    Répondre
  • 8 août 2021 - 1 h 57 min

    Le groupe Royer.
    Db

    Répondre
  • 9 août 2021 - 9 h 14 min

    @Pierre
    Glisser le mot « cul » dans le titre d’un de tes billets va faire apparaitre ton site dans bien des recherches sur le web. Glisse encore le mot « sexe » dans le prochain billet et la frequentation de ton site va exploser ! :-))

    Répondre
  • 9 août 2021 - 10 h 42 min

    @Akpani: Je n’ai pas cherché a signaler ce mot clé aux moteurs de recherche…. au contraire.

    Répondre
  • 9 août 2021 - 22 h 26 min

    En vérité c’est Intel qui est derrière tout ça, ils vont enfin sortir leurs cartes graphiques qu’ils promettent depuis des lustres, et ils voulaient un nom cool à mettre sur la boite.

    Répondre
  • 25 août 2021 - 9 h 05 min

    En lisant Vodoo 6 PCI, je me suis dit de prime abord tiens, une nouvelle carte 3D pour ordinateurs PCI (des anciens donc) qui, sans les remettre au goût du jour, permettraient de leur mettre une puce de conception ancienne par rapport à aujourd’uhi, mais bien plus récente que ce qu’ils n’ont jamais eu à leur époque pour un prix pas trop exagéré afin de pouvoir rejouer confortablement sur ces machines et leur jeux d’époque et sans que ce soit un casse tête pour tout ce qui est driver pre windows XP. (J’ai remis en marche, fleur au fusil un 386 en me disant que les drivers seraient simples à trouver… mais entre plezs propositions de driver « matrox millenium windows 10 64 2021 » ou « zip drive parallel port w10 64 bit » (sui bien sûr sont juste des clickbait pour des utilitaires a drivers inutiles dans mon cas), j’ai un peu déchanté à retrouver tous ces drivers (qui doivent même pas peser 1 mo réunis…).

    Bref l’idée aurait pu être intéressante… Bien que terriblement marché de niche… mais à l’époque des NES / SNES mini & co…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *