TEST : Voyo Mini PC, découverte et surprises

Étonnante petite machine que ce Voyo Mini PC, de part son encombrement, son fonctionnement et la petite surprise qu’il m’a réservé au déballage. Surprenant également par ses choix techniques qui ne sont pas forcément de bonnes nouvelles.

Étonnante petite machine, ce n’est pas la plus compacte du marché puisque les clé PC existent mais c’est peut être la plus petite avec une telle connectique et autant de capacité de stockage. Cette nouvelle venue dans le paysage des Mini PC sous Atom Bay Trail et Windows 8.1 qui se dessine est probablement une des plus appétissantes.

Le marchand en ligne Gearbest m’a contacté pour me proposer le Voyo Mini PC en test, le site n’a pas tardé à me l’expédier et je l’ai reçue quelques jours plus tard. Je n’ai pas pu résister longtemps à l’envie de la déballer, et par là même la glisser sous les caméras du labo. Alors que la Pipo X7 n’a pas encore terminé son grand chelem de test, me voilà donc en train de déballer une nouvelle minimachine.

Test Voyo Mini PC

Si le coeur des 2 engins est identique aux autres modèles du genre, le format change beaucoup la donne et surtout l’objet recèle quelques surprises inattendues. Voyo, fabricant de tablettes Android depuis de nombreuses années, n’a pas été chercher bien loin son inspiration pour créer cette minimachine. Tout, du châssis aux composants, s’inspire du monde tablette.

Voyo Mini PC

Processeur : Intel Atom Bay Trail Z3735F quadruple cœur cadencé de 1.33 à1.83 GHz avec 2 Mo de cache non ventilé
Chipset graphique : Intel HD à 311 à 646MHz
Mémoire vive : Soudée 2 Go DDR3
Stockage : Soudé 64 Go eMMC
Réseaux: Wi-Fi 802.11 b/g/n
Connectique façade : 1 USB 2.0, 1 bouton démarrage, 1 led
Connectique dos : 2 USB 2.0, 1 MiniHDMI, 1 lecteur de cartes MicroSDXC, 1 prise alimentation MicroUSB, 1 micro.
Alimentation : Chargeur Externe 5V 2A
Poids: 146 grammes
Encombrement : 126 x 126 x 11 mm
Système d’exploitation : Windows  8.1 avec Bing (Non activé)
Logiciel embarqué : Microsoft Office 365 avec 1 an d’abonnement
Prix public : ??? – 138€ chez GearBest Frais de port compris

Test Voyo Mini PC

Le moteur embarqué est encore une fois très semblable à celui d’une machine comme la Asus Transformer Book T100. Un équipement qui peut paraître malingre pour un système comme Windows 8.1 mais qui se révèle finalement très efficace dans cet usage.

La petite différence entre ce Voyo Mini PC et d’autres machines du genre, c’est le choix d’intégrer un châssis aux dimensions ridiculement petites et de le remplir au maximum question stockage tout en gardant un prix compétitif.

Un choix qui se paye d’une certaine manière puisque l’assemblage est un peu plus complexe que sur une solution comme le Pipo X7 par exemple et que cela limite d’autant les capacités techniques de l’engin.  La promesse est pourtant toujours la même, un Windows 8.1 parfaitement exploitable au quotidien pour le prix d’une licence seule du système de Microsoft.

Avec cette minimachine vous vous offrez pourtant un accès au net, un surf rapide, de la vidéo FullHD, du jeu peu gourmand et de la bureautique. Le tout dans un engin inaudible,  tellement petit qu’il peut se glisser par dessus une pile de CD et absolument invisible sur votre facture électrique.

Test Voyo Mini PC

Test Voyo Mini PC     Test Voyo Mini PC

A l’intérieur du minuscule carton très peu de choses, on retrouve déjà l’esprit tablette : Un chargeur USB 5 volts 2 Ampères, assez inquiétant au contact. Je suis légèrement paranoïaque depuis mes mésaventures avec le chargeur du Pipo X7. Celui-ci ne m’inspire pas franchement confiance avec son plastique fin qui sonne franchement creux.

Test Voyo Mini PC

A l’intérieur du chargeur on retrouve un circuit classique de ce type d’appareil. Rien d’extraordinaire, mais comme souvent un à priori assez négatif face à la qualité d’assemblage de l’ensemble. Les petits morceaux de mousse sont censés stabiliser l’appareil dans sa protection en plastique, mais, au final ils sont totalement décollés de la surface du boîtier. C’est ce qui fait cet inquiétant petit bruit à l’intérieur du chargeur quand on le manipule.

Test Voyo Mini PC

 Inquiet, je le laisse de côté pour en sortir un équivalent le moment venu. Pas difficile, il suffit de piocher dans le tas de chargeurs de tablettes en MicroUSB reprenant les mêmes caractéristiques que ce modèle disponible au labo. Le câble USB – MicroUSB fourni est de toutes façons un peu court pour mes besoins.

Test Voyo Mini PC

Autre élément du carton, un petit câble qui propose la conversion de MiniHDMI à HDMI standard, une solution imposée par le format de la machine qui ne distribue qu’en MiniHDMI faute d’épaisseur. On pourra exploiter le câble sans problèmes, bien sur, mais il ne mesure que 1.5 mètre ce qui en fait une solution franchement trop courte. Le recours à un adaptateur MiniHDMI vers HDMI ou à un adaptateur HDMI femelle-femelle permettra d’exploiter vos câbles habituels, notamment si vous comptez utiliser l’engin avec un poste de télé.

Voyo Mini PC

Vient ensuite la machine, et c’est une véritable surprise de la prendre en main. Cela fait des années que je suis habitué à manipuler des minimachines de toutes tailles et surtout à subir les éternels travaux de retouche d’image des constructeurs qui collent des mains minuscules qui tiennent des tablettes en tout genre pour vanter leur taille. C’est d’ailleurs le cas de Voyo qui a utilisé la bonne vieille retouche pour aider à visualiser une échelle pour sa machine.

Test Voyo Mini PC

Sauf que là, c’est vrai. Pas exagéré, ma main fait bien la taille de la main de l’image de Voyo et même en sachant que c’est le même materiel embarqué qu’une tablette, la compacité de l’objet est franchement impressionnante.

Test Voyo Mini PC

Test Voyo Mini PC     Test Voyo Mini PC

Test Voyo Mini PC     Test Voyo Mini PC

1.6 cm de large et 1.1 cm d’épaisseur, le Voyo Mini PC est vraiment impressionnant. Face à d’autres minimachines du marché, elle apparaît plus comme un challenger de taille. Nuc, Zotax ZBox nano, Minix Neo en version normale ou Mini, tout parait plus épais ou plus imposant. Face à un disque dur 3.5 pouces classique le petit objet ressemble à une fourmi.

Test Voyo Mini PC

 

Si on avait montré un tel engin embarquant 64 Go de stockage et 2 Go de mémoire vive à un acheteur de disque dur Quantum Bigfoot en format 5.25 pouces dans les années 90, le petit ordinateur serait passé pour un outil totalement extraterrestre.

Test Voyo Mini PC

Cette compacité et cette légèreté – 146 grammes sur ma balance – n’ont évidemment pas que des avantages. Le premier inconvénient étant de limiter au strict minimum la connectique disponible. En face avant on retrouve un unique bouton de démarrage accompagné d’une petite LED.

Seul et unique témoin d’activité de l’engin, ce petit témoin bleu est un peu léger de la part de Voyo qui aurait pu rajouter une solution pour connaitre l’activité du stockage interne. C’est néanmoins un avantage d’un point de vue utilisation puisqu’il sera facile d’obstruer le petit trou pratique dans la coque afin de ne plus avoir du tout de nuisance visuelle en cas d’utilisation comme TV Box sous son téléviseur.

Test Voyo Mini PC

Côté droit, un premier port USB 2.0,  proche de la face avant, est destiné à accepter les clés USB et autres accessoires du genre.

Test Voyo Mini PC

A l’arrière de, droite à gauche, on retrouve tout le reste de la connectique. Un port jack stéréo 3.5 mm classique pour brancher un casque ou une sortie vers une chaîne Hifi. Deux ports USB 2.0 assez bien espacés : C’est eux qui accueilleront les câbles à demeure sur l’engin. Pour une fois, la distance qui les sépare fait qu’il sera possible de placer n’importe quel type d’accessoire USB dessus.

Vient ensuite un lecteur de cartes MicroSDXC d’après le fabricant. Les cartes 128 Go sont accessibles à la machine pour Voyo, je n’en ai pas sous la main mais je testerai avec une MicroSDXC 64 Go.

Suit le port MiniHDMI de la machine, et un port au format MicroUSB pour alimenter l’engin. Là encore, ce choix révèle une philosophie très tablette et une nouvelle intéressante pour cette machine particulière, comme nous le verrons plus tard.

Enfin, dernier point sur l’image, un minuscule petit trou qui n’est autre qu’un micro. Placé derrière la machine et orienté vers l’arrière, il semble difficile de voir là un véritable service offert par la machine. Là encore, il s’agit probablement d’une conséquence directe de la filiation tablette de l’engin comme on le verra plus tard.

Test Voyo Mini PC

Sous la machine, on découvre une très petite ouverture, la seule de la machine, censée refroidir à elle seule l’engin. Le Voyo Mini PC n’est pas ventilé et ne fait donc aucun bruit, cette petite grille et un boitier en plastique ne laissent pas présager une excellente circulation de l’air ni une dissipation extraordinaire. Il faudra surveiller la montée en température.

Test Voyo Mini PC

A côté de la mention Intel Inside, on découvre la signature de l’engin et la mention des 64 Go de stockage.

Test Voyo Mini PC

Sur le côté droit de la coque, on découvre un petit espace aménagé dans le châssis pour ôter son capot. Là encore l’ADN tablette est très présent puisque c’est de cette façon que les constructeurs fixent en général les coques de leurs machines.

Test Voyo Mini PC

Avec un petit outil on peut alors déclipser un par un les petits ergots qui attachent ce capot au châssis bas du Voyo.

Test Voyo Mini PC

L’opération n’est pas compliquée même si, on le verra par la suite, elle ne présente au final que peu d’intérêt. On découvre un châssis haut assez souple heureusement renforcé par un léger relief croisé qui vient la rigidifier. Voyo n’a donc qu’a ajuster un capot coloré suivant la demande de ses clients en fin de châine de montage.

Test Voyo Mini PC

Et voici la carte mère de l’appareil. Plusieurs constats sautent aux yeux. D’abord il n’y a quasiment aucun espace livre et donc ôter le capot n’a aucun intérêt. Si vous voulez bidouiller le Voyo Mini PC, il faudra retrousser ses manches et changer de boîtier pour une autre solution.

Deuxième constat, aucun composant n’est visible, alors que nous sommes sous la partie haute du châssis. La carte semble presque montée à l’envers sur un dispositif de ce type qui exploite la convection naturelle de l’air pour se refroidir.

Dernier constat, en bas de l’image, un élément presque au centre de la machine ressemble à une petite batterie. Si vous avez regardé la vidéo, vous savez déjà que c’en est une, pour les autres il suffit de voir la petite led bleue allumée en bas à droite de l’image pour comprendre qu’une batterie non documentée est bien intégrée à l’engin.

Test Voyo Mini PC

Étonnant de la part de Voyo de ne pas le préciser, et cela ressemble presque à un aveu d’un fonctionnement de circuit tablette. Contrairement au monde PC habituel, même sur les portables, beaucoup de modèles de tablettes Android ne peuvent pas fonctionner sans une batterie branchée même lorsqu’ils sont alimentés en direct depuis le secteur.  C’est un constat que j’ai pu faire à de nombreuses reprises après avoir testé des modèles noname dont les batteries réagissaient mal dans le temps…

Ici, Voyo a glissé une batterie sans le dire à personne dans un schéma de carte qui ressemble décidément de plus en plus à une tablette Windows 8.1 classique enfermée dans un châssis de TV Box.

Au passage vous remarquerez la date inscrite sur la carte à côté du fil rouge : 10 Décembre 2014…

Test Voyo Mini PC

Cette batterie est un avantage considérable pour l’engin puisqu’elle lui permet de se passer de toute source d’énergie pour fonctionner. Peu gourmand, le système peut alors se transformer en solution de PréAO par exemple en le reliant simplement à un écran via sa sortie HDMI.

De quoi faire une présentation n’importe où avec un smartphone et une boite minuscule au fond de son sac.

Test Voyo Mini PC

Il s’agit d’une batterie 803040 1000 mAh en 3.7 volts, un modèle très courant qui sert autant à des lecteurs Divx portables qu’à des baladeurs MP3 ou autres. A elle seule, elle assure plus de 2 heures d’exploitation de la solution sous Windows 8.1 wifi allumé. Si cela n’aura que peu d’intérêt dans la plupart des usages sédentaires, cela en fait tout de même un mini onduleur parfait pour garder vos données en cas de panne ou de sautes de courant.

Test Voyo Mini PC

Le reste de l’implantation est beaucoup plus classique avec des ports et connecteurs en périphérie de la machine. Le PCB est soigné et on note la présence de 6 minuscules vis assurant la carte au châssis bas.

Test Voyo Mini PC

Une des vis est protégée par une étiquette de garantie pour éviter que l’utilisateur ne l’ôte et puisse accéder aux composants.

Test Voyo Mini PC

Un autre détail vient encore étayer la théorie d’une carte mère de tablette Windows intégrée dans un châssis de Mini PC : Le petit objet rond et noir que l’on distingue ici n’est autre que le microphone placé derrière le trou à l’arrière de l’appareil. Un système clairement issu du monde tablette qui ne sera évidemment pas formidablement efficace, vu le placement du micro, sur cet engin.

Test Voyo Mini PC

Le principal problème est donc lié au choix d’une implantation sous la carte, là où l’épaisseur du Voyo Mini PC ne laissera circuler que très peu d’air.

Test Voyo Mini PC

Difficile de voir comment le système va réagir dans la durée avec une si faible dissipation et l’accumulation de la chaleur sous la carte.  On distingue bien les différents composants en place sous la carte et en additionnant leurs dégagements de chaleur respectifs on est en droit de s’inquiéter de la durée de vie de ce produit.

Test Voyo Mini PC

Pas mal de questions avant même d’allumer la machine. Si le format est excellent, si la compacité est exceptionnelle et qu’il s’agit pourtant de l’engin ayant le plus gros stockage eMMC sur ce marché des Mini PC Atom Bay trail sous Windows 8.1, il y a de quoi se poser des questions sur le résultat final. Pas au niveau des performances, elles devraient être au rendez vous, mais au niveau de la fiabilité du Wifi, de la chauffe, des fonctions multimédia basiques comme l’enregistrement audio.

Test Voyo Mini PC

Le Voyo Mini PC est une solution originale quant à ses choix techniques, mais il faut espérer que le constructeur de tablettes soit arrivé à cette machine avec une vraie volonté technique. Pas qu’il aie simplement saisi l’opportunité de surfer sur la vague des Minimachines en espérant engranger facilement quelques billets. Dans le premier cas, la machine saura jongler avec ses défauts pour proposer une solution convaincante, dans le second la déception risque d’être grande.

On le saura bientôt avec la seconde partie de ce test. En attendant le test complet de la Pipo X7 nous en apprendra plus sur les capacités de calcul et de 3D/HD du format Bay Trail sous Windows 8.1.

Lire la suite de ce test.

Voir le produit chez Gearbest

95 commentaires sur ce sujet.
  • 9 février 2015 - 16 h 50 min

    Très bonne 1ere partie de test :)
    Par contre, c’est pas avec ce modèle que je vais craquer, la faute à l’abs de port Ethernet gigabit et de port usb 3 :/

    Répondre
  • 9 février 2015 - 17 h 19 min

    Je ne comprends pas ce doute sur la chauffe, sachant que c’est un hardware tablette -conçu pour ne pas respirer- aucun problème !??

    Répondre
  • Fck
    9 février 2015 - 17 h 29 min

    Argh il me manque la partie la plus intéressante : le test de ce matériel sous KODI avec H264/H265 FULL HD, 4K toussa !
    En gros pousser au max pour voir ce que cet Atom a dans le ventre !

    D’ailleurs je serai curieux de connaître les performances 3D aussi (histoire de lancer quelques petits jeux dessus).

    Répondre
  • 9 février 2015 - 17 h 30 min

    très instructif.

    J’aime bien le petit outil jaune aussi. sympa pour dégager les petits ergots cassants des appareils de tous les jours.

    Répondre
  • 9 février 2015 - 17 h 53 min

    Très bon début de test, comme d’habitude :-) Effectivement, je rejoins “Acet” sur le pb de la chauffe. Etant donné que c’est le même matériel que les tablettes où l’espace est encore plus réduit et sans ouverture d’aération des fois, ça ne peut pas être pire! (sinon, je pense tourner tout simplement le voyo à l’envers pour que la chaleur du CPU remonte plus facilement vers la grille d’aération). Bref, ça m’a convaincu d’essayer. Je viens de commander chez Geekbuying pour 100€ avec un coupon -15 USD. Mon usage sera principalement surf, bureautique, gestion de NAS et de fichiers. Pas de media center, kodi, etc donc ça devrait aller niveau perf je pense… J’envisage néanmoins de prendre un petit adaptateur USB/LAN pour garder mes débits étant éloigné du routeur wifi.

    Merci beaucoup de ton test bien riche en photo !

    Répondre
  • 9 février 2015 - 18 h 03 min

    J’attends avec impatience ton test logiciels ;-)

    Cette histoire de Bing non activé me chagrine un peu, il faudra “passer à la caisse” pour l’activer ?

    Par contre, le petit support plastique pliant me semble être une belle petite trouvaille pour dépanner en voyage avec ses tablettes. Cela coûte probablement une cacahuète ! Dommage que tu ne l’ai pas dans la mini-boutique, je pense qu’elle pourrait avoir du succès ;-)

    Répondre
  • 9 février 2015 - 18 h 05 min

    Pour régler le problème de dissipation de chaleur, pourquoi ne pas retourner la machine ( les pieds en haut ? ).

    Test très alléchant !!

    Répondre
  • 9 février 2015 - 18 h 32 min

    @Acet:
    Pierre explique très bien le pb de chauffe pourtant: c’est l’accumulation de la chaleur sous un engin ramassé qui sera de plus statique et constamment allumé. Alors que ta tablette, de par sa large surface offre une meilleur dissipation des composants et et le pb accumulation de calories ne se pose pas vu qu’une tablette se tient à l’air libre.

    Répondre
  • 9 février 2015 - 18 h 49 min

    @Fck : Je ne dirais pas mieux, mais laissons Pierre travailler, il ne passerai pas à côté de cela…

    D’un autre côté, une telle machine pour cet usage sans port ethernet, c’est vraiment stupide, du repackaging de tablette sans écran ???

    Au fait, pour le coup de la batterie, le jour ou elle est morte, on dessoude ?
    Par contre la couleur, mamamia, quel choix, c’est WAF compatible à 100 % ;-)
    Il faut rose aussi, puis hello kitty, etc.

    Merci, Cdlt.

    Répondre
  • 9 février 2015 - 19 h 05 min

    @sidero, @Acet, @poissonrichard: Il suffit de poser sa tablette sur une surface plane pendant 1H30 en lecture vidéo (ca m’arrive souvent en test) pour comprendre le problème de chaleur. Elle s’accumule beaucoup.

    C’est pour ça que j’aime beaucoup les Yoga de Lenovo, la béquille évite ce soucis. C’est probablement également pour cela que la marque offre un petit support pour poser la machine en l’air, pour éviter cette accumulation. Une tablette c’est fait pour être pris en main et à l’air libre sur 95% de sa surface, pas collée sur un bureau.
    Apres ca ne l’empêche pas de tourner, je ne me pose même pas cette question mais comme c’est du 100% intégré. En cas de problème sur un composant, tout part à la poubelle.

    @Fck: On verra tout ça avec le tet de la Pipo X7, c’est un Z3736F mais en gros les perfs sont identiques.

    @therevenger: La batterie on en trouve de ce modèle à 5€ sur AliExpress, oui on dessoude et on ressoude, pas de soucis.

    Répondre
  • 9 février 2015 - 19 h 08 min

    @oook888: Ou mieux, coller un dessus de boitier en aluminium découpé dans un morceau de métal un leu épais. Un petit pad thermique ou deux et quelques trous d’aération. Pourquoi pas également ne pas coller des patins de plus de 2 mm de haut pour éviter que l’air frais circule mal. Il y a plein de choses a penser avec ces engins. Je crois que j’ai une idée en tête mais ça reste un secret pour le moment.

    Répondre
  • 9 février 2015 - 19 h 30 min

    Super présentation !!! Ça donne envie!!
    J’attends avec impatience de voir l’engin en fonctionnement… Il m’en faudra peu pour craquer ^^
    Encore merci Pierre!!!

    Répondre
  • Ted
    9 février 2015 - 19 h 40 min

    Peut on facilement installer un autre OS? (au hasard un openelec ou autre linux?)

    Répondre
  • 9 février 2015 - 19 h 56 min

    J’attend toujours un Bay Trail avec un USB 3 .. allez les mecs, on est en 2015 quand même, faites nous une petite machine polyvalente qui va plus lui que le TX de l’an 2000!

    Répondre
  • 9 février 2015 - 20 h 11 min

    ahhhhhhh Pierre, je te déteste je vais encore faire un achat !!!!!!!!!
    je suis faible, mais faible

    Répondre
  • 9 février 2015 - 20 h 44 min

    Très bon test ! Je suis un peu chagriné également par le WINDOWS bing non activé, ce serait dommage de ne pas se contenter du prix donné.
    Et il serait temps que ces machines passent a 4go de ram, la T100 tire un peu la langue avec une dizaine d’onglets suis chrome qui devient de plus en plus gourmand.
    Très content de voir en tout cas que l’Asie fait confiance a Mini machines pour mettre en avant ses produits qui peuvent parfois nous effrayer!

    Répondre
  • 9 février 2015 - 20 h 49 min

    Une petite question.. avant de passé à la caisse >< :
    – Ce "Windows 8.1 with Bing" , qu'est-ce que c'est au juste? et la mention "not activated" ça veut dire qu'il faut payer W8 ou qu'il faut juste l'activé? Une clé est fourni ou c'est OEM direct dans la machine? De pour mon T100 le W8 était activé d'office… mais je ne suis plus sur!
    – Est-ce que ce "Windows 8.1 with Bing" est en français??

    Merci d'avance ;P

    Répondre
  • 9 février 2015 - 21 h 07 min
  • 9 février 2015 - 22 h 28 min

    Pas mal le couvercle, peut-être possible d’en faire un modèle en 3D pour le retravailler et en faire un plus épais avec soit un ventilo extra plat pour aider à expulser la chaleur et piquant sur l’alim de la batterie puis gèré par du software ou sinon le pas thermique… Ou pourquoi pas une grille imprimée en 3D compatible VESA histoire de l’accrocher derrière l’écran ?

    Répondre
  • 9 février 2015 - 22 h 39 min

    @Gregoz: Paa de problèmes oui, la géométrie est super simple et la taille en fait un truc à la portée de plein d’imprimante. le vrai soucis c’est pas la coque haute c’est le châssis bas. Si tu dois imprimer un truc en 3D c’est plutôt un châssis un peu plus épais pour coller ton ventilo. L’idéal à mon sens serait de retourner l’ensemble du PCB et de découper un châssis en alu. Ou qalors, plus simple, de carrément penser un autre châssis…

    Répondre
  • 10 février 2015 - 0 h 39 min

    1.6 cm de large et 1.1 cm d’épaisseur?

    16 cm plutot, non?

    Répondre
  • 10 février 2015 - 1 h 51 min

    Très sympa cette machine, pour le même prix qu’un LIVA X en 32go (commande en cours) .. J’ai hâte de lire la suite des tests.

    Répondre
  • 10 février 2015 - 7 h 22 min

    Excellente petite machine.

    Mais la question fondamentale est :
    Peut-on la piloter en IR (via Logitech Harmony) pour utiliser Kodi de son canapé, mais aussi la démarrer et l’éteindre en IR ?

    Merci d’avance pour vos réponses !

    Répondre
  • jo
    10 février 2015 - 8 h 37 min

    l’uefi permet-il d’installer un OS linux ? Je n’ai toujours pas réussi à trouver l’info.

    Répondre
  • 10 février 2015 - 8 h 51 min

    @Peter: Est ce que la Logitech sait sortir de veille un PC Windows en veille ? Si oui cette machine le pourra :)

    @jo: C’est théoriquement possible mais c’est très compliqué en pratique.

    Répondre
  • 10 février 2015 - 9 h 18 min
  • 10 février 2015 - 9 h 49 min

    @Pierre : et la licence windows 8, c’est une version bing complète, ou il faut l’activer ensuite ?

    Répondre
  • 10 février 2015 - 9 h 55 min

    @bestak: Je pensais que tout le monde avait ce genre de trucs chez soi, je pourrais trouver des kits “à pas cher” facilement oui.

    @JP67: Regarde la vidéo à 12’04 c’est du Bing non activé. J’en parlerais dans la seconde partie.

    Répondre
  • 10 février 2015 - 10 h 02 min

    Merci Pierre, effectivement j’ai pas regardé la vidéo.

    Répondre
  • 10 février 2015 - 10 h 22 min

    Merci de ce retour.. C’est vrai que, quand on voit ces petites bestioles, c’est assez tentant..

    Mais en même temps, 140€ c’est grosse maille le prix que m’avait couté il y a quelques année mon HP microserver N40L.. et j’ai quand meme l’impression que le service rendu n’est pas vraiment comparable.. (et ca fait 2 ans qu’il tourne h24 sans aucun souci, une petite merveille ce truc).

    Répondre
  • 10 février 2015 - 12 h 50 min

    […] Battery – 10,000 mAh battery 1,000 mAh battery (Source: minimachines) […]

  • 10 février 2015 - 13 h 49 min

    Merci pour ce mini test, ces machines sont vraiment tentante :)

    Répondre
  • 10 février 2015 - 14 h 05 min

    Ayant le voyo depuis pratiquement 1 mois , c’est un vrai windows tout fonctionne parfaitement , il y a bcp de mise a jours a faire avant de pouvoir changer la langue en FR , d’ailleurs lorsque vous changez de langue certains parametres ne sont pas traduit defois lors de la fermeture il marque aurevoir en chinois rien de bien genant

    Con cernant le jeu , j’ai lancer street fighter x tekken bon le jeu se lancer mais c’est pas fluide du tout du coup j’ai stop direct

    Concernant Kodi tout fonctionne parfaitement toutes les videos HD 30 go blueray 1080p etc … fonctionnent

    Mon Voyo reste allumé 24h/24 il ne chauffe vraiment pas du tout, le seul problème que je rencontre pour le moment c’est que je laisse kodi allumé et lorsque le lendemain j’allume la télévision kodi est planté je suis obliger de fermer le processus et de le relancer je pense que ça doit vernir du launcher que j’ai mis pour lancer automatiquement kodi

    Le wifi est pas trop mal , le boitier est capable d’alimenter mon disque dur 2,5 pouces auto alimenté en 2to

    Bref pour le moment c’est pas mal du tout pour un si petit boitier

    Concernant le boot dans le bios on peut choisir EFI mais je pense qu’il est bloqué j’ai tester de lancer une installation Windows rien a faire il m’empêche de booter

    Répondre
  • 10 février 2015 - 20 h 40 min

    Super test… comme d’habitude… ;-)
    Merci Pierre !

    Répondre
  • 11 février 2015 - 1 h 51 min

    @Pierre Lecourt: bien vu, sinon oser carrément reprendre le design complet pour faire un boîtier “diy” afin de trouver la soluce idéale pour le garder tout le temps tiède… Mais vu l’investissement, l’achat d’une carte mère seule sans boîtier serait plus économique a la base… Donc autant oublier :p

    Répondre
  • 13 février 2015 - 11 h 39 min

    […] embarqué chez les grossistes Chinois. La plupart sont des photocopies exactes des Pipo X7 ou Voyo Mini PC dans les composants. Aucune ne se démarque vraiment et toutes, ou presque, emploient un châssis […]

  • 14 février 2015 - 9 h 08 min

    Pardon j’ai un train de retard mais ca veut dire quoi Windows avec Bing non activé ? Il faudra payer la licence sinon ca reste en version tres limitée (starter) ?

    Répondre
  • 14 février 2015 - 12 h 04 min

    @mortoxico:

    Salut,
    As tu acheter un adaptateur ethernet ou bine est ce que tous tes film passe en wifi sans soucis (meme tes HD 30Go)
    As tu eu l’occasion de faire un test avec un film 3D en 1080? (meme si tu n’as pas la TV pour, on devrait pouvoir voir si le voyo suit ou si ça laggue)
    Merci d’avance, merci aussi a Pierre, vivement la 2nde partie ;)

    Répondre
  • 15 février 2015 - 16 h 35 min

    @goaryser:

    je ne passe pas par d’adaptateur RJ45 ni wifi remarque , je met le tout sur disque dur externe auto-alimenté

    Film 45go passe sans soucis sous KODI aucun ralentissement, pas tester la 3D , le 1080 passe sans aucuns problèmes

    Répondre
  • 15 février 2015 - 16 h 40 min

    @mortoxico:

    Merci pour ton retour…je vasi attendre la suite du test, peut etre que Pierre testeras ce genre de chose ;)

    Répondre
  • 16 février 2015 - 18 h 26 min

    Salut,

    J’ai reçu ce week-end le Voyo commandé chez Geekbuying. Je n’ai pas encore eu le temps de bien le tester, parce que j’ai eu pas mal de soucis…Le Voyo ne fonctionnait tout simplement pas ! Après démontage, la source du problème a rapidement été trouvée grâce au test de Pierre: une des deux nappes (celle qui passe sur la batterie) n’était pas branchée ! On dirait bien qu’il n’y pas de test de qualité…Autre petit problème mais cette fois mineur, un coin du Voyo avait reçu un coup.

    Information importante pour ceux qui voudraient commander chez Geekbuying, le Voyo est fourni sans câble HDMI. Mais la description est claire, aucune référence au câble dans le contenu de la boîte.

    Répondre
  • 16 février 2015 - 21 h 14 min

    @Virtualseb:
    @Virtualseb : c’est bon à savoir ! Content que tu aies pu le réparer seul. Tu l’as reçu en combien de temps biz geekbuying ?

    Répondre
  • 16 février 2015 - 22 h 39 min

    @poissonrichard:

    Commandé le 2, reçu le 13. Un peu mois deux semaines, ça reste raisonnable.

    Autre info: En comparaison de celui reçu par Pierre, j’ai deux espèces de morceaux de scotch noir épais collés sur la cm, au niveau du cpu. Sans doute pour dissiper la chaleur. Je n’ai pas encore fait de réels tests en mode stress pour le cpu, mais il chauffe peu en utilisation normale.

    J’ai des photos de l’autre côté de la cm si ça intéresse des gens et si Pierre n’a pas eu l’autorisation de virer les vis.

    Répondre
  • 16 février 2015 - 22 h 40 min

    @Virtualseb: interessé par les photos, histoire de se faire une idée

    Répondre
  • 16 février 2015 - 23 h 11 min
  • 19 février 2015 - 11 h 37 min

    @Virtualseb:
    Quelques petites questions avant le test complet de Pierre:
    – niveau douane sur geekbuying pas de soucis?
    – niveau Win8.1, ça s’active sans problème? pas besoin de se payer une nouvelle clé?
    – niveau fluidité du win8.1 ça fonctionne sent trop tousser (un peu comme la T100)?
    – le win8.1 est en français?

    Merci d’avance ;0)

    Répondre
  • 19 février 2015 - 12 h 31 min

    @jerrybutcher:

    – Pas de problème de douane avec geekbuying. Colis expédié via NL Post et reçu en France par la Poste. Bien sûr lors de la commande, j’ai choisi l’envoi standard.

    – Win 8.1 était déjà activé, je n’ai rien eu à faire. Pour l’instant aucun souci de ce côté là.

    – Pour la fluidité, je suis satisfait. Aussi bien sous IE que FF, j’ouvre 5-6 onglets sans problème. Pas de problème avec Youtube par ex. J’ai installé Avast, pas de souci. Pour les films j’utilise xbmc et c’est fluide. Ce que je trouve long c’est l’installation des maj de Windows, il y en a des tonnes.

    – Windows était en anglais ! Mais j’ai simplement téléchargé le pack “français” depuis les options “langue” du panneau de configuration, un reboot, et hop tout Windows passe en français.
    A la base, on voit bien que c’est du chinois: Des drivers sont en chinois. Et à un moment, un drives de carte wifi a fait planter Windows. J’ai utilisé la réparation, et là j’ai eu droit à une page en chinois…

    Répondre
  • 20 février 2015 - 9 h 13 min
  • 20 février 2015 - 10 h 00 min

    […] sure, une valeur de référence autour de laquelle composer les usages de ses consœurs comme la Voyo Mini PC, Beelinkk MiniPC, Ainol MiniPC ou autre Guleek i8. Les performances de toutes ses solutions devant […]

  • 21 février 2015 - 1 h 12 min

    @Virtualseb:

    Merci pour les photos, je viens seulement de les voir!!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *