NODE Raspberry Pi 3 Slim : Une version de 7 mm d’épaisseur

Cette Raspberry Pi 3 Slim créée par NODE permet de concevoir des solutions Headless pour des usages variés : serveur embarqué, Piratebox, solution ultra transportable. Il s’agit d’une carte classique dont les composants les plus épais ont été enlevés.

NODE nous a habitués à la conception de solutions originales et variées. Cette nouvelle Raspberry Pi 3 Slim fait partie de ces développements orientés vers la portabilité avec un système réellement ultra compact.

Raspberry Pi 3 Slim

L’idée de cette modification est de proposer une solution très compacte et plus performante que ce que propose une Raspebrry Pi Zero. Les usages peuvent sembler assez maigres mais l’idée et la conception de cette Raspberry Pi 3 Slim pourront peut être donner des idées.

L’idée est donc de se séparer des éléments les plus épais de la carte pour la rendre la moins épaisse possible : Les ports  en épaisseur sont donc dessoudés pour ne conserver que les éléments intégrés.

Raspberry Pi 3 Slim

Quand on compare une Pi 3 normale à la Raspberry Pi 3 Slim, on se rend compte que cette dernière est moins épaisse avec son boitier imprimé en 3D que la carte d’origine. Elle est, en revanche, un peu plus longue. Cette mutation impose des sacrifices puisque la nouvelle solution ne propose plus du tout de connecteurs ni de ports d’extension : Fini les sorties HDMI, RJ45 ou les broches d’extensions. Les quatre connecteurs USB Type-A passent aussi à la trappe.

Raspberry Pi 3 Slim

A la place, on retrouve trois connecteurs MicroUSB. Raspberry Pi 3 Slim

Celui du centre permettra d’alimenter la carte tandis que ceux des côtés sont soudés sur les ports d’origine de manière à proposer une connectique externe.

Raspberry Pi 3 Slim

Sous le boitier, un accès a été pratiqué de manière à pouvoir changer facilement la carte MicroSD embarquée : Le lecteur affleure directement sous la surface plastique.

Raspberry Pi 3 Slim

Le résultat est intéressant pour de nombreux usages où l’on se sert de la carte de manière déportée, en y accédant via une connexion SSH par exemple, ou pour l’utiliser comme Piratebox ou comme système de partage de fichiers ou d’accès à des contenus variés. Ultra fine, la Raspberry Pi 3 Slim peut être glissée dans une poche puis déployée facilement en la positionnant rapidement avec une alimentation depuis une batterie plate ou un panneau solaire.

2017-08-03 11_00_27-

Je pense notamment aux solutions de type Rachel Pi où la petite carte se transforme en serveur éducatif. Ici nul besoin d’avoir un écran ou une connexion Ethernet vers la petite carte, il suffit juste de l’alimenter avec l’image nécessaire pour la transformer en point d’accès disponible à toutes les connexions wifi à portée : Les utilisateurs pourront alors se connecter sur le serveur avec une tablette ou un smartphone ou n’importe quelle machine sur le même réseau et cela même sans connexion au net.

Plus d’infos  et des sources chez n-o-d-e.net

7 commentaires sur ce sujet.
  • 3 août 2017 - 11 h 37 min

    Intéressant, mais j’aurais plutôt vu qqc à base de Compute Module 3, non?

    Répondre
  • 3 août 2017 - 13 h 54 min

    Ce projet est vraiment efficace, on se rend compte de la compacité du raspberry pi 3 sans ses ports.
    L’illustration me suggérait une autre manière de faire : j’aurai déporté “tout” le câblage sans perdre de connectivité dans une sorte de pieuvre avec au bout 4 usb, 1 rj45, 1 hdmi etc… l’apothéose aurait été que cela soit amovible avec long connecteur unique côté raspberry (pour ne pas tordre tout ça lors du transport) et garder plusieurs “pieuvres” un peu partout, comme un dock au final…

    Répondre
  • 3 août 2017 - 14 h 05 min

    Moi, je pense à une console portable un peu plus puissante que ce qui ce fait aujourd’hui avec le rpi zéro.

    Répondre
  • 3 août 2017 - 14 h 14 min

    Sympa et intelligent comme principe reste a en avoir l’usage .

    Perso ,avec une conception plus optimisée ,j’utiliserai bien cette carte si elle pouvait remplacer lecteur 1530 et 1541 II du Commodore 64 .

    Je regarde en effet solution Tapuino assez chère construite ou solution pour ne pas utiliser le 1541 pour mon C 64 .
    Le meme type de solution ni disk ,ni K7 pour un CPC AMSTRAD .

    Pas mal de montage sympa sur le net et youtube mais pas de plan réel de plus c’est des solution chere .

    Da ce cas si le Raspberri PI peu grace a un cable de liaison USB a C-64 devenir 1531 ou 1541 ce type de carte est tres intéressante pour les utilisateurs de matériel rétro .

    Répondre
  • 3 août 2017 - 14 h 33 min

    Aller les gars, un petit effort, juste une prise mini HDMI et on est bons :D

    Répondre
  • 3 août 2017 - 19 h 01 min
  • 3 août 2017 - 19 h 40 min

    Ce mec est un peu un génie du rien. J’ai un stock de ports microusb dans un coin, jamais j’ai pensé a transformer mon pi en slim. Alors que je passe mon temps a chercher ce genre de SBC..

    Pouce droit droit

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *