Witty Pi 3 : Une carte pour alimenter votre Pi 3 et lui donner l’heure

La Witty Pi 3 est une interface HAT classique à placer sur votre Raspberry Pi 3 pour lui offrir plus de souplesse dans la gestion de son alimentation. Grâce à la présence d’une horloge interne, elle saura automatiser certains projets.

Imaginez une Raspberry Pi 3 intégrée dans une station de mesure de vitesse du courant pour surveiller la santé d’une petite résurgence en haut d’une montagne. Un projet simple à mettre en place et à fabriquer mais qui pose un petit souci d’alimentation. 

2019-07-30 11_36_37-minimachines.net

Nul besoin de vérifier le débit de l’eau minute par minute, un relevé journalier est suffisant, à heure fixe, pour avoir une idée de l’état de santé de la source. Comment alimenter la solution ? Avec un panneau solaire et une batterie, on a une partie de la réponse mais le duo n’est pas forcément suffisant pour tenir la route très longtemps. La consommation de la solution Raspberry Pi pouvant être supérieure à la recharge proposée de la batterie suivant les intempéries. Le fait de devoir tenir la station allumée en permanence étant un vrai souci.

2019-07-30 11_35_59-minimachines.net

La solution serait donc de ne faire des mesures qu’une fois par jour mais surtout de ne pas conserver une station de mesure totalement allumée en permanence pour un si petit usage. C’est là qu’une carte d’extensions comme la Witty Pi 3 entre en jeu. Outre le fait que la solution peut permettre d’alimenter votre carte avec des voltages plus importants qu’elle régulera, elle offrira surtout la possibilité de réveiller votre système suivant l’heure et le réglage que vous désirez. Il suffira de programmer celui-ci pour que l’horloge interne de la carte maîtrise le réveil et l’extinction de l’ensemble. Quand la Witty Pi 3 coupe la Raspberry Pi 3, cette dernière ne consomme alors plus aucun courant. Rendant la recharge d’une batterie beaucoup plus facile.

2019-07-30 11_36_28-minimachines.net

L’extension permet d’autres fonctions intéressantes comme l’extinction “propre” de la Pi 3 via une interface physique. Elle propose également à votre système une horloge interne pour tout type d’usage ce qui permettra de dater correctement d’éventuels relevés. L’horloge interne disposant d’un thermomètre, elle pourra relever également la températures ambiante au passage.

Enfin, la Witty Pi 3 permet de bricoler des scripts pour protéger votre montage. Il sera par exemple possible d’éteindre proprement votre Pi, en sauvegardant vos données, si l’alimentation est en dessous du minimum que vous aurez défini. A l’inverse, il sera possible de redémarrer votre Pi quand votre alimentation sera à nouveau stabilisée à un minimum décent. 

L’extension mesure 65 mm de large sur 56 mm de haut et 19 mm d’épaisseur. Elle pèse 20 grammes sans sa batterie CR2032. Elle est vendue dans la boutique de UUGear pour une vingtaine d’euros.

 

16 commentaires sur ce sujet.
  • 30 juillet 2019 - 11 h 51 min

    Pour le type de projet décrit dans l’article, je partirais plutôt sur un esp8266. Le RPI ne me semble pas adapté. Cela n’enlève rien à l’intérêt d’une telle carte.

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 13 h 48 min

    Mmm… Pierre, merci pour l’article.

    Je voulais ajouter que sur le site des gars qui font ce bidule, il y a un truc super intéressant permettant de commander simplement avec une Rasp + python un arduino connecté au port USB (qui a quand même besoin d’un sketch spécifique).

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 14 h 35 min

    Cette carte est vraiment de la balle. J’ai la version 2 pour raspberry et pour raspberry zero, ces fonctions sont géniales dans mon rucher, pour relever le poids de la ruche, humidité, luminosité.

    Du coup, une petite batterie, avec un panneau solaire sur le toit de la ruche, suffit amplement au besoin énergétique.

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 14 h 36 min

    @3issa: Je me suis fait exactement la même remarque.

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 14 h 47 min

    @Laurent Simon: Le raspberry n’est-il pas plus facile à interfacer avec un modem GSM / LoRa Wan pour l’envoi des données ? Sinon, clair que la Espressif fonctionne parfaitement pour ces usages light.

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 15 h 25 min

    Sympa si ,il suffit juste de l’installer dans son R-PI et de retrouver l’Heure juste ensuite .
    Un bon complément a une R-PI utiliser sous RASPIAN ou en console de jeux .
    Savoir quand ont a fait un fichier ou une sauvegarde de jeu peut etre sympa .

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 15 h 33 min

    @La Frite Enchantée:
    1°) Tu n’es pas obligé de lire
    2°) Tu n’es pas obligé d’envoyer un commentaire désobligeant
    3°) Va suivre quelques cours de français

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 16 h 16 min

    @Tux61: C’est juste un troll, don’t feed the troll :D

    @3issa & @Laurent Simon: C’est vrai mais c’est exactement le genre de commentaire que l’on peut lire sur Marmiton :D J’ai enlevé la Raspberry Pi et j’ai mis un esp8266 à la place et tout le monde en a repris 3 fois :D

    Je comprend bien votre message mais c’était purement à but illustratif. J’ai pas en projet de mesurer le débit d’une résurgence en montagne pour le moment. (Mon prochain projet c’est plutôt des clignotants pour vélo et un truc pour nourrir automatiquement des poissons dans un aquarium. A voir si je passe par Arduino ou ESP… J’ai un gros stock d’Arduino)

    @Maurice: Je vais voir ça

    @Grrr: Une photo ?

    Répondre
  • gUI
    30 juillet 2019 - 17 h 10 min

    @Grrr : comment tu pèses ta ruche ? c’est avec un capteur piezzo ?

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 17 h 56 min

    @gUI: avec 4 load cells de 25kg à chaque pied, et un HX711 :-)

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 18 h 43 min

    Si la carte witty pi 3 consomme aucun courant quand elle est en veille, comment elle fait pour remettre en route le raspberry pi à l’heure définie ?

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 18 h 45 min

    Une carte intéressante et apparemment bien réalisée.
    Ceci dit j’aurais quelques scrupules à l’utiliser en conditions réelles faute d’un vrai circuit dédié à la gestion de la batterie.
    Certes il est possible d’empêcher le démarrage du Rasp quand le voltage tombe trop bas (et d’attendre d’avoir atteint un autre seuil avant de repartir) mais c’est un peu léger à mon goût. J’imagine que le microcontroleur inclu dans la carte continue à consommer, pas grand chose, mais suffisamment pour flinguer une batterie au lithium si la recharge tarde à venir…

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 19 h 43 min

    @xillibit: C’est la Pi 3 qui est en veille totale, pas la Witty Pi 3 qui reste en léthargie avec une conso minimale.

    Répondre
  • 30 juillet 2019 - 22 h 45 min

    Certains circuits en veille profonde consomment moins que l’autodecharge.
    Pas de nom, pas de lien, sommeil, dodo, désolé.

    Répondre
  • 31 juillet 2019 - 5 h 39 min

    […] Source : Witty Pi 3 : Une carte pour alimenter votre Pi 3 et lui donner l’heure […]

  • 1 août 2019 - 11 h 39 min

    @Grrr:

    Tu fais comment pour le montage avec panneau solaire ?
    Je pensais mettre celui ci , le reolink solar panel :
    https://the-gadgeteer.com/2019/07/26/reolink-argus-eco-camera-with-solar-charger-review/
    Qui a l’air sérieux ( vu qu’ils en font de toutes les sortes et qu’on ne sait jamais lequel prendre ) .
    Et faire ce montage :
    https://korben.info/comment-fabriquer-des-lunettes-vision-nocturne.html
    Pour une caméra de videosurveillance , vu que l’image à l’air meilleur que sur celles du marché .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *