Vizio fabrique des télés mais gagne de l’argent avec des datas

Vizio n’est pas très connu en France, et pour cause, son marché principal se situe outre Atlantique. C’est un fabricant de télés assez classique avec une belle gamme de solutions multimédia.

La marque a surfé à fond sur le développement des contenus en streaming et propose une gamme de télés Vizio SmartCast qui est capable de lire tous les contenus numériques. De Youtube à Amazon en passant par Netflix, Disney et compagnie. Ses appareils sont également compatibles avec les fonctions Amazon Alexa et Google Assistant. Rien d’extravagant sur le marché actuel, donc, mais un service de streaming complet offert à tous les clients de la marque qui peuvent connecter leur téléviseur au réseau et ainsi profiter de la multitude de contenus disponibles en ligne.

Le truc amusant avec Vizio c’est qu’ils viennent de publier leurs comptes et on y découvre un truc passionnant. Relevé par Engadget, la part de bénéfices bruts liés à la vente des téléviseurs et autres accessoires, comme de barres de son, augmente régulièrement. Elle est ainsi passée de 32.5 millions de dollars pour les trois premiers mois de 2020 à 48.2 millions de dollars pour la même période en 2021. Un joli score mais pas le plus intéressant. C’est la part de bénéfices liés à la vente de datas qui est le plus surprenant. Elle est également en train de s’envoler avec 38.4 millions de dollars pour ce même début d’année. En clair, Vizio gagne 48.2 millions de dollars en vendant du matériel et 38.4 en vendant des données.

38 millions de dollars de bénéfices brut de revente de données concernant les 13.4 millions de comptes actifs qu’elle enregistre. En gros des télés sur lesquelles des gens se connectent et affichent des contenus en streaming. Des comptes qui sont activement trackés par Vizio pour récupérer des profils qui vont être ensuite analysés et revendus à des marques pour devenir des cibles publicitaires. 

VizioUn téléviseur Vizio qui propose ses services Cast + Google Assistant et Amazon Alexa :)

La FTC avait par le passé repris Vizio sur leur politique de tracking. La marque se fichant pas mal du consentement des utilisateurs pour commencer à les pister. Les éléments collectés faisaient froid dans le dos avec, depuis 2014, le relevé de divers éléments personnels comme l’âge, l’état civil, les revenus, le genre et les programmes regardés sur le poste. La marque a depuis rectifié le tir et il est possible de ne plus être suivi par le système SmartCast en anonymisant son compte depuis un sous-sous-menu des préférences du logiciel. Mais par défaut, pour pouvoir utiliser toutes les super fonctions du joli téléviseur qu’on s’est offert, il faut activer ce suivi.

2021-05-31 12_30_54

Petit à petit Vizio, vendeur de matériel, se transforme en Vizio vendeur de données. Avec un public désormais accroc au streaming, l’avenir est radieux pour la marque : 52% du temps passé sur les téléviseurs concerne des usages connectés. 34% seulement du temps concerne la télé “classique” US, c’est à dire le câble et la télé classique. 7% du temps est par railleurs utilisé pour un usage récréatif sur consoles ou autres via des entrées externes de la télé. Rien que le fait que Vizio sache ce que les gens font exactement de leur machine, même quand ils n’utilisent pas les fonctions “Cast”, est assez édifiant.

Vizio

Quel avenir pour Vizio ? La marque s’est positionnée sur un segment un peu différent des grandes marques internationales avec un aspect “start-up”  et des produits phares haut de gamme. Mais, petit à petit, on a vu un virage vers des modèles plus entrée de gamme. En Juillet 2020, la marque proposait ainsi des écrans UltraHD HDR Dolby Vision à partir de… 230$. Leur “haut de gamme” en 75 pouces se positionnant à 800$… La logique est simple, augmenter son parc de machines connectées signifie augmenter le nombre de profils à faire fructifier.

Sachant que les économies d’échelles sont très importantes sur ce second poste. Chaque télévision vendue, c’est de la logistique, une production spécifique et une garantie avec un SAV qui entre dans la balance. La rentabilité est là mais la gestion est lourde. Par contre, multiplier par deux le nombre de télés connectées demandera surement un peu plus d’infrastructures techniques mais ne changera pas grand chose au développement des logiciels. Mieux, plus le parc sera grand, plus la marque aura de poids pour négocier avec des services de streaming. Plus, elle attirera de nouveaux contrats publicitaires.

2021-05-31 12_44_50

Pourquoi je vous parle de cela ? Parce que je vois les promos actuelles sur les télé connectées avec des prix parfois totalement incroyables sur certains modèles. Je me demande quelle part de bénéfice compte désormais ? Celui des télés ou celui des datas ? Quand on vend des modèles de télé 75″ connectées sorties il y a 12 mois à moins de 500€, je me dis que le but du jeu n’est pas de vivre de la vente du produit mais de vendre un espace publicitaire le plus affiné possible. Et cette question se répète à chaque objet connecté que vous voyez en promotion. 

Le monde de la télé meurt petit à petit, s’étouffant sous le poids de sa propre médiocrité. Il va surgir de ses cendres un autre monstre, celui du streaming et de leurs datas qui seront capables de vous envoyer une pub différente suivant votre profil. Des conserves de truffes aux boites de raviolis premier prix, suivant qui vous êtes et ce que vous êtes censés pouvoir vous payer. 

Dans tous les cas, essayez de toujours rendre anonymes les données de vos solutions connectées

Source : Daringfireball


secret
27 commentaires sur ce sujet.
  • 31 mai 2021 - 13 h 13 min

    Perso, ce genre de choses, avec tout les produits espions de Google et Amazon me font froid dans le dos mais le plus “triste”, c’est la paresse intellectuel du consommateur, qui passe sont temps a cliquer sur OK sans prendre la peine de lire les CGU/CGV et s’étonne par la suite de l’atteinte a sa vie privé, pour ne pas dire intime.
    Plus la technologie avance, plus je m’en détache.

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 14 h 22 min

    Tiens d’ailleurs je me suis toujours demandé pourquoi un service comme molotov.tv ne dispensait pas de la pub ciblée au lieu des traditionnels écrans de réclames ? Les chaînes de TV adoreraient…

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 15 h 31 min

    “Goofle Assistant” une coquille ou bien est-ce l’assistant de Disney qui nous guide avec la voix de Dingo ? :-D

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 15 h 42 min

    Sujet qui m’intéresse de près vu que ma télé actuelle (LG 42″HD) est à plat sur la table de salon en l’attente d’une nouvelle carte alim+rétroéclairage, sachant que le risque existe que le vrai coupable soit une barre de Led, et que les changer sans désaligner ou déglinguer quelque chose reste une gageüre

    Bref j’ai constaté comme vous cette profusion d’android TV à des prix défiant toute concurrence, et l’article ci-dessus éclaire sur le pourquoi de prix aussi bon marchés, mais vu leur orientation “consumer électronics” (ergonomie bridée de sorte à éviter une utilisation en “ordinateur de salon”) et leur nature consommable (ce qui veut dire de facto au max 3 pauvres MAJ puis plus rien) j’ai plutôt tendance à fuir ça comme la peste

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 18 h 08 min

    Bouygues semble aussi surfer sur la vague des TV connectées avec leur tvbox à prix attractifs.
    Je n’ai jamais branché de câble ethernet sur ma “smart TV”. Je conseille de passer par des minimachines type raspberry + kodi ou autre où l’on peu un peu mieux atténuer l’envoi de ses données.

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 18 h 15 min

    Si on prend un peu de recul, qu’on fait un pas de côté, et qu’on réfléchit (sans être triste), cette situation est folle.
    La réclame de masse rapporte plus qu’un produit réellement vendu. Or cette réclame ne tombe pas du ciel. Ces revenus pour un fabricant du télés, c’est l’argent des régies publicitaires. Donc des annonceurs. Donc des clients qui, en bout de chaîne, financent la réclame : quand nous payons un produit, un part du prix sert à financer la réclame.
    Le client final de la télé paye donc moins cher du matériel qui vaudrait sans doute plus, mais ce sont d’autres clients, d’autres vendeurs pour d’autres produits, qui financent ce produit-là. En totale opacité. Et toute notre société fonctionne comme ça. Des boîtes noires, opaques, s’entremêlent tant qu’on ne sait plus donner une valeur aux choses. Téléviseurs, mais aussi téléphones, services en lignes faussement gratuits, journaux en ligne ou papier… la réclame s’est glissée partout et nous plume de manière indolore.
    Cette absurdité devra bien cesser un jour.

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 18 h 32 min

    bonnes questions et bonne analyse

    merci Pierre pour ton ancien article relatif à piHole qui permet vraiment de gérer finement les accès

    cdn.samsungcloudsolution.com 23057

    ça c’est le nombre de requêtes faites par mon téléviseur depuis 0H00 ce matin jusqu’à ce soir 18H30 et non satisfaites grâce à pihole et accessoirement à mon firewall

    je me demande bien pourquoi Samsung s’intéresse autant à moi :-)

    Pareil pour les autres équipements de la maison (le pire est le point d’accès xiaomi)

    pourquoi est-ce que ma prise connectée à besoin d’aller chez le fabriquant ?
    devs.tplinkcloud.com 1316 requêtes

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 19 h 03 min

    Il en reste qu’il est possible de désactiver (en partie?) Le pistage via les options, mais aussi et surtout de ‘e pas connecter la TV à internet.

    C’est d’ailleurs ce que j’ai réussi à imposer au travail (on a une 75″ dans une salle de réunion, au début, elle était connectée, et donc envoyait régulièrement des captures d’écran à lg et ses partenaires, dommage quand on présente des PowerPoint confidentiels …)

    Chez moi, j’ai envie de profiter des fonctions “smart”, j’ai toutefois refusé tout ce que je pouvais comme tracking, n’ai pas activé Bixby et change mon identifiant publicitaire régulièrement, sans grande conviction.

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 19 h 14 min

    @n0n0n4t0r: Ben c’est des TV connectées avec une grosse pression pour utiliser ces fonctions. On a non seulement le côté assistant numérique mais également le bouquet de choix de films / séries / documentaire du web.

    Autre point, les constructeurs mettent en avant ces fonctions et donc tu as l’impression de les payer en bonne partie dans le tarif de ta télé. Et comme tu les payes, ben tu les utilises.

    La solution annexe étant d’acheter un téléviseur de ce type pour la dalle et d’employer une machine tierce que tu contrôle pour lire tes contenus comme… Un MiniPC.

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 19 h 34 min

    On a encore au moins cet avantage : pour nous pister, l’engin a besoin d’une connexion, et jusqu’à nouvel ordre, il dépend de notre connexion.
    On aura encore fait un pas de plus vers l’abîme quand les télés intègreront une puce de mobile et une connexion aux frais du fabricant pour se connecter indépendamment de la volonté du client.

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 21 h 07 min

    Très bientôt il n’y aura plus que des TV connectées. Alors certains d’entre nous achèterons un écran d’ordinateur pour servir de TV.

    Alors oui une TV connectée, il suffit de ne pas la connecter au réseau… Mais les fonctions connectées s’immiscent de plus en plus dans les services de base de l’appareil, et comme le dit @petitevieille les vecteurs de connexion augmentent…

    Répondre
  • 31 mai 2021 - 21 h 31 min

    @petitevieille: Ton analyse, que je trouve très juste, me rappelle quelque peu l’histoire des subprimes, peut-être cette bulle éclatera un jour…

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 7 h 21 min

    @Bastien B.:
    ba sur une 42 pouces LG je te répare ça en 20 min….
    les bandes de LED coutent 10-15e sur aliexpress.
    Je l’ai fait sur toutes mes TV achetées HS une misère
    => 65 pouces 4K philips ( ok là il faut être 2 c’est chaud et fragile et très grand) cout: 100€ + 20€ de Leds.
    => une hisense 55pouce 4K ( installé hier soir au salon, la 65 c’était trop grand pour madame) cout de la TV 60 + 16€ de led :)
    => 42 pouces chez les beaux parents
    etc etc….

    sur les petites diagonales, par flegme ou si tu veux te lancer un défi plutot que de poluer la planète en lui rajoutant la TV à la déchèterie , tu peux tout démonter, tu allumes la TV sans la dalle pour reparer les led HS et tu remplaces les 2-3 LED HS par des inductances 1R0J (ça suffit a simuler une LED pour la chute de tension au niveau de la carte alim et boom la TV remarche pour 0€ ( avec mini zone sombre )
    J’ai commencé comme ça et maintenant je les répare toutes ;)

    Répondre
  • bob
    1 juin 2021 - 7 h 34 min

    Vous avez une télé ? Vous regardez la télé ?
    Vous faites comment ? Non, je veux dire, qu’on vous prenne pour des cons, comme ça, ouvertement, et que vous continuiez.

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 8 h 44 min

    Encore un sujet “hors geekerie” apporté par Pierre. Très intéressant, mais une fois de plus, qui mériterait d’être traité dans un format plus long (Une partie “Comment lutter” ?) …

    Deux phrases :
    – Une pour illustrer le pourquoi ça tourne en rond, cette histoire de pubs : “Ce que les publicistes vendent le mieux, c’est eux-même.”, qui serait (au conditionnel) de Séguéla. et, tiens, un super livre sur l’absurde dictature de la publicité et du consumérisme : “Planète à gogos”, de Frédérik Pohl.

    – L’autre pour, peut-être, orienter nos actes : “Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas !”, de Coluche, donc.

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 10 h 50 min

    si le diable proposait des prêts à taux avantageux yen a plus d’un qui vendraient leur ame
    finalement ce financement indolore est pas si mal
    et puis les publicités ciblées par essence sont censés nous intéresser car elle cible nos gouts, ou est le mal ? la société de consommation ne vous veut que du bien, la pub veut même vous connaitre pour vous servir au mieux
    le libre arbitre ? a quoi ca sert si la pub peut lire dans vos pensées et trouvez vos désirs, vous etes libre d’acheter ou non par contre vous voyez qui reste du libre arbitre

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 11 h 35 min

    @Haruhi:
    Oui…. On est libre de se soumettre….
    Là, maintenant, je m’assois et je pleure.

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 11 h 49 min

    @Haruhi: Pas vraiment d’accord sur le libre arbitre, le but du ciblage n’est pas seulement de te proposer un produit qui te correspond, ce n’est qu’un biais pour ensuite t’enfermer et inverser la démarche, te faire correspondre aux produits et abolir ton libre arbitre.
    D’ailleurs, les politiques l’ont bien compris et c’est bien pour ça qu’ils mettent du frique la dedans, ce qui est, a mon avis, dangereux pour la démocratie.
    Prends deux personnes au profil de ciblage différents, fais leurs faire la même recherche sur Google, tu constateras des résultats complètement différents, des résultats qui les empêchent de sortir de case dans la quelle ils ont été placé par les algorithmes de Google.
    J’ai fait l’expérience avec FB d’un coté et les flux RSS de l’autre, avec des abonnements a plusieurs sites info généralistes.
    Si du coté du RSS, tout les articles sont présents (normal), ce n’est pas la même pour FB qui ne montre que des articles en rapport avec mes “goûts” et même si je vais sur page du site, des articles n’apparaissent pas.
    Plus grave, au fur et a mesure, FB a commencé à vouloir orienter mes “goûts”…

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 12 h 57 min

    Hello @OCMan, ton commentaire sur la réparation des télés m’intéresse ;-)

    Est-ce que tu as de des liens/vidéos sur le sujet ?

    Le résultat est bon, genre pas de luminosité augmentée sur la bande changée par rapport aux autres ?

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 13 h 31 min

    @Madwill: non mais stop la faiblesse : on a le choix d’acheter ou de ne pas acheter, si on est faible car on cède on ne peut s’en prendre qu’a soit
    incitation à l’achat n’est pas achat
    si on décide de s’enfermer dans une prison dorée c’est pas un hasard

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 13 h 33 min

    @Madwill: apres si fb ou google te montre des choses qui ne t’interesse pas ou t’incite à s’interesser à ces choses qui t(interesse car l’algorithme pense que ca t’interessera ou que ca l’arrange que ca t’interesse à l’avenir
    la question elle est vite répondu : l’algorithme se trompe , ca ne t’interesse pas tu zappe : la pour moi ils ont tout perdu , la publicité ciblé redevient de la bête publicité

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 14 h 20 min

    @Pierre Lecourt: Acheter un téléviseur connecté et le laisser débrancher du réseau. C’est le choix que j’ai fait également (bon je le branche de temps en temps pour faire les éventuelles mises à jour).
    Et il est branché sur un ampli donc pas c’est toujours la même prise hdmi qui lui envoie du signal : pas moyen de savoir si c’est une console, une box ou autre chose.

    @OCMan: Très intéressé également ! J’ai jeté une vieille LG qui n’avait plus de rétro-éclairage (écran qui reste noir lorsqu’on l’allumait). Si j’avais su …

    Répondre
  • luc
    1 juin 2021 - 16 h 48 min

    Ah article de blog intéressant de par les questions et le débat qu’il soulève. Dans l’ensemble je partage les avis qui ont été postés en commentaire, y compris celui de Harui.

    C’est un peu hors sujet, puisqu’il s’agit de pub, mais j’avoue par ailleurs que je milite grandement auprès de mes proches pour qu’ils cliquent un max sur des bannières de pub qui ne les concernent absolument pas.
    D’une part, si des millions/milliards de clics (qui seront rémunérés au détenteur de la page) n’aboutissent sur aucun d’acte d’achat, ça devrait quand même calmer cet emballement.
    D’autre part cela permet de complexifier l’établissement d’un “profil” exact de ma personne.
    Je sais je suis un doux rêveur (et j’ai pas besoin de télé pour çà) :-)

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 19 h 09 min

    @Haruhi: C’est plus complexe qu’une simple faiblesse, il y a tout un conditionnement derrière, exemple: la pression sociale sur la jeune génération n’a jamais été aussi forte, elle va au delà de la pauvre paire d’Adidas Nastas que l’on voulait a 10 ans.
    Si pour les personnes comme toi ou moi, cet harcèlement marketing n’a que peu ou pas du tout d’influence, et aussi que nous avons apprit a nous en préserver, c’est aussi une histoire de génération, (je présume que es de ma génération ou de la précédente) nous n’avions pas, a 15 piges (age très influençable), ce petit appareil dans la poche, ce petit appareil qui peut “nous” connaître mieux que nous nous connaissons, en qui “nous” avons confiance, ce doudou qui met un coup de pression a chaque notification, du genre: tes potes sont au DOMAC, vite, rejoints les! ou: Sandy s’est payé l’iphone 17, elle est heureuse et a trop la classe…
    Ça marche aussi sur les adultes….
    Cela fini par conditionner le comportement du consommateur, en excluant toute alternative de son champs de vision (méthode des GAFAM en général), d’abord, l’algorithme propose des produits bien ciblés pour s’attirer la confiance (séduction), une fois la confiance établie et que le consommateur ne voit qu’a travers lui, il “dicte” les envies et impose ses produits (coup de pression), c’est du marketing (manipulation).
    Et la, je ne parle que “Des conserves de truffes aux boites de raviolis premier prix” car les annonceurs (clients des GAFAM) ne sont pas que des producteurs de produit, ce peut être aussi des lobby politiques ou religieux, ce qui donne une dimension plus importante au problème.
    Et puis ce n’est pas comme si l’année écoulée n’avait pas vue le nombre d’interactions social par écrans interposés exploser, via des plateformes qui captent chaque mots prononcés pour les revendre comme des données de ciblage a leurs clients.
    Bientôt il y aura les panneaux publicitaires, avec reconnaissance faciale pour nous importuner dans la rue et nous dirent “hey!! je sais que tu aimes les raviolis…super promo au PRIxMONO!!”, et ça, tout les 10 mètres, la loose…

    Répondre
  • 1 juin 2021 - 19 h 40 min

    Franchement ! On vit dans un monde où adblock est devenu la norme tu crois vraiment que les jeunes générations subissent la pub ?
    Et quand bien même, l’histoire a montrer que les pariah du passé sont devenus les tendances du futur (coucou les geeks) alors allez à contre courant n’est pas une fin en soit
    Après je te rejoint l’émulation est extrêmement forte pour les jeunes c’est plus qu’une question de marque c’est une question de statut sur les réseaux sociaux. Ça crée une énorme pression sur les jeunes
    Je pense que les influenceurs font plus de mal que la pub traditionnelle (même la pub ciblé) le vrai problème la pub qui dit pas son nom, te proposer un produit en te volant tes donnes perso ça reste de la pub

    Répondre
  • Tof
    3 juin 2021 - 20 h 50 min
  • 6 juin 2021 - 21 h 04 min

    Moniteur de pc , vidéoprojecteur/retroprojecteur …pas besoin de pub pour regarder des émissions sachant que les fournisseurs de VOD sont payable au mois donc on peut changer quand on veut de programme .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *